Cette image est scandaleuse..

scandaleusement drôle ! ^^
4 524 vues

scandaleusement drôle ! ^^

Envoyé par CDN le 23 août 2022 à 17h56

+ 7 -

daPookie Lombric Exclu

Je ne comprends pas
+ 0 -

GruikMan En réponse à daPookie Vermisseau

Un complot LGBTQ au planning familial ??
+ -3 -

CDN En réponse à daPookie Vermisseau

c'est en rapport avec l'actu !
+ 5 -

Keidan En réponse à daPookie Vermisseau

Ici on dit lapin
+ 4 -

Ascaris En réponse à daPookie Vermisseau

Il faut suivre l'actu sur lelombrik !
https://lelombrik.net/145688
+ 6 -

bidoop Vermisseau

C'est une blague un papa une maman?
+ -6 -

CDN Vermisseau

Faut lire le sous-titre aussi...
+ 18 -

Tzeenchy Fen Lombrik

C'est vrai que ceux qui s'opposent aux lgbt et aux intersexes n'ont généralement pas plus de connaissance en biologie que des élèves de 5e.
+ -9 -

CDN En réponse à Tzeenchy Vermisseau

c'est plutôt l'inverse : les élèves de 5ème ont plus de connaissance en biologie que les membres du planning familial ! :-)
+ 1 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

Et non, c'est pas la biologie ou le planning familial le problème, c'est l'intolérance !
+ -8 -

CDN En réponse à OSEA Vermisseau

oui, tu as raison ! (cette réponse est en référence avec un vieux fichier de Lelombrik, je te laisse le soin de le chercher ^^)
+ -8 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

Si c'est celui sur l'éolienne moisi pour tendre au nucléaire dans des limites de propos d'influenceur qui n'en considère ni les méfais ni les dangers potentielles alors je vois bien et là c'est le même genre de fichier qui ne tend qu'à une influence irresponsable..
+ -3 -

CDN En réponse à OSEA Vermisseau

Ah ? parce qu'en plus t'es anti-nucléaire ? ça m'étonne pas plus que ça...Décidément, tu devais pas avoir de bonnes notes dans les matières scientifiques... Et du coup, tu te venges une fois adulte !
+ -8 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

Non je suis juste rationnel sur le sujet il me semble, il y a des pour et des contre et vu qu'ici on ne tend qu'au pour je met les contres ;) mais de quel vieux fichier parlais-tu alors ?
+ 4 -

CDN En réponse à OSEA Vermisseau

J'ai longtemps (trop longtemps d'ailleurs) été de gauche et donc influencé par ces "médias". Ils sont, évidemment, anti-nucléaires dans leur grande majorité. Et puis, j'ai grandi, réfléchi (en regardant des vidéos de Jancovici notamment) et je me suis senti bête : comment ai-je pu me faire ainsi manipuler aussi sottement par des idéologues totalement hors-sol ?
Oui, le nucléaire a des défauts, mais dans le contexte actuel, s'en passer c'est du suicide...
Pour le fichier, il s'agit d'un conseil d'un vieux sage hindou ! ^^
+ -6 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

Non, les média sont plurielle et peu critique le nucléaire..même franceinter dit de gauche cautionne Jancovici.
Une vidéo qui éclairera ta vision https://www.gre...olution-climat/
Et un peu de lecture https://reporte...ture-ecologique
Et j'attends la remise en cause de mes sources pour ne pas cautionner le fond du sujet ;)
+ 5 -

CDN En réponse à OSEA Vermisseau

Greenpeace ? les pro-gaz ? t'es sérieux là ?
Reporterre, ces escrocs ?
+ -6 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

C'est quoi tes sources pour rabaisser aussi facilement? Le fond te plait si peu que ça ;)
+ 5 -

CDN En réponse à OSEA Vermisseau

"Le monde sans fin" Jancovici et Blain , "Le plan de Transformation de l'Economie Française" The Shift Project, "Effondrement'' Jared Diamond
+ -3 -

OSEA En réponse à CDN Vermisseau

Çà se mord un peu la queue comme argumentation !
+ 2 -

Orme En réponse à CDN Dresseuse de lombriks

Le secret pour vivre heureux et ne jamais s'engueuler avec personne.
+ -1 -

CDN En réponse à Orme Vermisseau

Reposté ! ^^
+ 4 -

Tzeenchy En réponse à CDN Fen Lombrik

Y a des gens nés avec des caractéristiques sexuelles secondaires ne correspondant pas au sexe de leurs organes génitaux de naissance. C'est rare mais ça existe. Par exemple, une personne nait avec un vagin et un utérus qui fonctionneront très bien, mais à la puberté, cette personne va avoir des hormones, une pilosité, une prise de muscle, une voix, correspondant à celles des hommes.
Du coup la société, qui s'est arrêtée en 5e, voit que dans plus de 99% des cas, les gens sont clairement mâles ou femelles, et ne peuvent pas gérer cette bizarrerie, car ça ne rentre pas dans le logiciel.
Y a des gens qui vivent et sont traités "comme des hommes" parce qu'ils ont le physique d'un homme (taille, muscle, carrure, poils épais sur tout le corps, voix grave) et un comportement d'homme, voir une identité d'homme (prénom, état civil). Si tu regardes leur organisme, il y a des niveaux de testostérones plus élevés que chez une femme moyenne. Sauf que tu si regardes dans le slip, ben y a une chatte, et à l'intérieur un vagin et un utérus qui fonctionnent. Évidemment quand tu rencontres qqun, tu regardes pas dans le slibard pour voir ce qu'il y a, tu te fies inconsciemment au physique de la personne.
Du coup, oui, si tu arrêtes la biologie en 5e, tu n'auras que les bases des bases, à savoir sexe = chromosome ou sexe=organes génitaux. Donc la personne en question sera vue comme un homme par la société, c'est évident .
Maintenant, cette personne tombe enceinte. Bon, bha t'as une personne, que la société entière et elle-même identifient comme un homme, qui tombe enceinte. Et voilà t'as un "homme enceint".
"Oui mais non si la personne a un vagin et utérus c'est une femme alors". Du coup la société s'est planté en lui attribuant un genre non adapté ? Du coup c'est la faute de cette même société, qui s'est arrêté en 5e et qui dit que sexe=organe génitaux, qui n'a pas su définir correctement ce qu'était cette personne, ou pas écouté ce que cette personne avait à dire sur elle-même, qui maintenant vient chialer parce qu'il y a des "hommes enceints".

On a voit que les gens qui réagissent en mode "ils ignorent la biologie", ignorent eux-mêmes de quoi on parle. Évidemment qu'un homme typique ne peut pas tomber enceint. Mais je pense qu'on peut aussi arrêter d'être con, s'éduquer un peu sur le sujet au lieu de tout limiter à une biologie de collège, s'informer sur les gens dont on parle, ou mieux, discuter avec lesdites personnes histoire de piger le problème.
+ 0 -

Clem_Du_Bouchonnois En réponse à Tzeenchy Vermisseau

S'informer, échanger, débattre de manière constructive, voire se respecter ? T'en demande beaucoup pour 2022, en tout cas sur le net :D
+ -3 -

CDN En réponse à Tzeenchy Vermisseau

C'est la faute de la société, la méchante société pas gentille et pas éduquée comme il faudrait, gna, gna,... Un bon gros discours d'utopiste: il faut être tolérant, bienveillant, et respecter tout le monde dans sa diversité...
Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas respecter ces personnes. Comme tout être humain, elles méritent le respect. Mais ton argumentaire est foireux dés le départ : tu présupposes que les bouquins de science niveau collège c'est pas assez "poussé" pour être valide, je te rassure à la fac de bio, on dit exactement la même chose !
Par ailleurs, tu pourras tjrs essayer de me rendre plus ''tolérant ou "compréhensif", tu n'y arrivera pas, et tu compte faire quoi ? Me contraindre physiquement ?
+ 5 -

Tzeenchy En réponse à CDN Fen Lombrik

Houlala j'ai jamais parlé de respect ni de tolérance ! Uniquement de savoir. Tu peux totalement savoir qu'il y a des intersexes, mais pas du tout les tolérer, ça c'es toi que ça regarde, je ne fais en aucun cas de la démagogie là-dessus, et je ne juge pas. Évidemment, les gens qui veulent faire connaitre tout ça vont généralement être militants et casser les couilles à tout le monde, et je serai le premier à faire des meme pour me foutre de leur gueule. Surtout quand ça prend la forme d'une campagne de com' sauce woke comme celle du PF.

Je ne dis pas qu'il faut vivre au pays des petites fleurs et être gentil et tout accepter, je dis juste qu'ils existent, et que y a un moment il va falloir les prendre en compte. Et que l'argument "non ils sont cons la science est de mon côté" est bancal car ton livre de SVT de 5e d'il y a 25 ans ne peut pas tout t'apprendre. Si tu veux absolument rejeter les lgbt, imposer une distinction claire entre homme et femmes, c'est toi que ça regarde, c'est ton avis, ton opinion, ta vision du monde et je ne te jugerai pas là dessus. Simplement, si cette vision repose sur tes cours de 5e, là je me permettrai un peu plus. Évidemment que c'est super dur à accepter que notre vision du monde ne soit pas conforme aux réalités qu'on peut y observer.

Vu que la nature n'est aussi claire qu'on l'imaginait et qu'il y a des exceptions, ben faut pas venir chialer quand il y a des bizarreries qu'on arrive pas à gérer. En l'occurrence, un "homme enceint" te semble ridicule et biologiquement impossible, pourtant, comme je l'ai écrit plus haut, des gens que "la société" (toi, moi, tout le monde) désigne comme des hommes tombent enceints (ou peuvent). Ce n'est pas un jugement moral, je me permets simplement de rappeler que notre société (qui n'est pas méchante, elle est juste le produit de son histoire) a créé des concepts qui sont totalement acceptables moralement, mais qui ne permettent pas de comprendre tout ce que le monde peut receler de bizarreries et d'exceptions.

Je suis sincèrement curieux de savoir comment tu qualifierais une personne née avec un vagin/utérus, mais qui développe des caractéristiques masculines. Une femme, un homme, une "femme avec des caractéristiques d'hommes", un "homme avec un vagin" ?
+ 2 -

CDN En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Je peux savoir tant que je n'ai pas son caryotype ! Je sais bien qu'il existe des intersexes, mais cela concerne une portion congrue de l'espèce humaine...La plupart des personnes trans sont nées dans l'un des deux sexes !
+ -1 -

Tzeenchy En réponse à CDN Fen Lombrik

"Je sais bien qu'il existe des intersexes, mais cela concerne une portion congrue de l'espèce humaine...". Exactement, ce sont des petites exceptions (entre 0.05 et 2% dépendant de ce qu'on met dans le terme intersexe.). C'est tout petit, mais ça existe. Et vu que ça existe,et qu'on parle de la vie des gens, ben faut bien faire quelque chose, tu ne peux pas l'ignorer totalement quand cette petite minorité veut une aide psy adaptée, ou qu'on les reconnaisse pour ce qu'elles sont.

Et même au-delà d'un quelconque militantisme, je trouve ça important qu'on s'éduque sur le monde et ses exceptions, histoire de remettre en question des savoirs qu'on croyait acquis parce qu'on se les transmet depuis des siècles.

Par contre, une fois qu'on a ces savoir, là c'est autre une paire de manche de savoir ce qu'on fait de ces personnes. Mais nier une réalité, nier les exceptions, les incertitudes, nier que certains concepts sont des créations et pas des réalités naturelles, là c'est dommageable, peu importe le sujet.
Pour moi les gaucho qui nient en bloc les différences physiologiques entre les différentes races, c'est tout aussi con que les gens qui nient en bloc l'existence de gens qui ne sont pas totalement dans la norme biologique des genres.

"Je peux savoir tant que je n'ai pas son caryotype !"
Donc déjà, l'affirmation de la société qui dit que "cette personne est un homme", tu la rejettes, puisqu'on ne peut pas être sûr tant qu'on n'a pas regardé le caryotype, ok. Si je comprends bien, pour toi la société s'est trompé en désignant cette personne comme un homme. Donc tu sépares "critères naturels" et "vision que la société a des gens"
Tu dis donc que... gender is a social construct ??? Mais tu es un infâme gauchiasse woke ma parole ?

Plus sérieusement pour ta réponse :
Aïe, ça se complique, cette personne est XXY, quelle est ta réponse ?
+ 1 -

CDN En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Je ne parle pas de genre mais de sexes, et chez les mammifères (donc chez l'homme), il y en a 2 (et aussi des exceptions, mais elles sont rares). Le reste, c'est de la littérature...
+ -1 -

Eutha En réponse à CDN Lombric

Oui et ? En vrai je ne comprend pas bien ton problème. C'est juste un problème lexical ?
Plutôt que un homme enceint, tu veux qu'on dise une femme transgenre qui tombe enceinte ?
Ok d'accord, mais en fait comme tu n'es pas concerné directement par la question, tu pourrais aussi garder ton chamboulement idéologique pour toi et passer à autre chose nan ?
+ 0 -

CDN En réponse à Eutha Vermisseau

A la limite oui, ça me convient plus ! Je te rassure, c'est le thread que je viens de poster, c'est la dernière fois où j'en parle !
+ -1 -

Tzeenchy En réponse à CDN Fen Lombrik

Donc tu dis qu'il y a hommes et femmes, et aussi des trucs un peu chelou qui rentrent pas dans les cases, à cause de problèmes génétiques, hormonaux et autres. Pour l'écrasante majorité des gens, tu pourras dire "untel est un mâle, unetelle une femelle", mais pour une petite partie, ce sera plus difficile car ça dépendra des critères que tu prendras en compte. C'était d'ailleurs le but de ma question sur la désignation d'un "homme à vagin". la société entière le désigne comme homme, dans la majorité des sociétés qu'on a créées, on l'aurait désigné comme homme. Et aujourd'hui, tu dis à toutes ces sociétés du passé qu'elles se trompaient. C'est quand même gros, c'est le genre de trucs qui est difficile à faire passer dans les mœurs. "Non cet individus grand fort avec une barbe et une grosse voix qui s'appelle jean-Luc n'est pas un homme, regardez son caryotype !"

"le reste c'est de la littérature". Si par là tu entends que les créations sociales qui entourent hommes et femmes sont bel et bien des créations sociales malléables selon les cultures, là je suis d'accord avec toi. Sauf que justement, la "littérature" qu'on a nie l'existence d'exceptions, nie que "un homme peut être enceint" d'où l'existence de militants pour mettre au grand jour ces exceptions aux règles qu'on croyait acquises car "naturelles".

Du coup je suis toujours intéressé par ta réponse. Si le sexe d'une personne se définit par ses chromosomes XX ou XY, tu fais quoi de cette personne qui serait XXY ? On est d'accord que c'est une exception, mais ça existe quand même. Comment alors désigner cette personne ? (intersexuation et avoir XXY ne sont pas forcément liés, je mets juste les 2 ensemble pour piger ton discours sur le sujet). Il faudrait donc voir d'autres critères qui permettraient de mettre cette personne dans cette case mâle ou femelle.

On a aussi des trucs encore bien mal connus, genre la réversion sexuelle, des gens nés avec XX ou XY, qui se développeront avec un phénotype inversé. XX sera un bon bonhomme grand musclé poilu avec une bite et des couilles, XY une femme petite avec des nichons et un vagin. Généralement ces personnes sont stériles, il arrive aussi que les organes génitaux ne se développent pas normalement. C'est en gros lié au gène SRY, gène qui fait que le foetus "femelle par défaut" se transforme en mâle, qui est sur le Y, mais qui lors de la division cellulaire vient se fixer sur le X. C'est ce qui fait que ce qui était censé être des ovaires devient des testicules. Du coup on peut peut-être dire que ce qui définit le sexe, c'est le gène SRY ? Ce serait un critère. On a aussi des centaines d'autres gènes responsables de la transformation du fœtus en "mâle". Maintenant, combien de personnes qui s'opposent à tout ça et qui "connaissent la biologie de base" savent ce que c'est le SRY ? Et on a même pas encore parlé des hormones...

Donc regarder le caryotype, ça peut être une erreur, ce n'est pas la réponse définitive et indiscutable du sexe d'une personne. Et c'est pour ça que les gens qui nient tous ces problèmes parce que "ils connaissent la biologie basique" sont dans les choux, et que dans leur ignorance, leur assurance prospère. Si y a autant de réaction à ce genre de meme, c'est pas juste parce que les gens sont trigger à cause des médias qui nous lavent le cerveau, c'est parce qu'on a vu que c'était loin d'être aussi simple que "je regarde s'il a un zizi" ou "je regarde son caryotype" et que ça commence à être lourd de voir tout le temps les mêmes arguments avancés, mais que l'on sait être faux (sauf pour ceux qui les avancent)

On se rend compte que c'est flou et compliqué de mettre des barrières fixes sur la définition d'un mâle et d'une femelle. Ou plutôt, on peut donner une définition, mais il y a tant d'exceptions que c'est compliqué de donner une réponse claire et indiscutable pour beaucoup de personnes.

Et tu vois je brasse plein de concept, je suis même pas scientifique,je sais que y a des trucs que je maitrise pas du tout, mais je sais qu'ils existent et qu'ils viennent contredire ceux qui pensent que leur bouquin de SVT de 5e et leur éducation leur a donné les clefs de compréhensions du monde. Imagine un peu la gueule des scientifiques qui se cassent le cul tous les jours, tout ça pour voir des "haha les trans connaissent pas la biologie de collège" sur facebook...

Après je suis le premier à faire des meme transphobes et racistes et me faire tej de partout pour ça, donc je vais pas trop critiquer ce point. Mais bon, quitte à être moqueur et blessant, autant que ça ne repose pas sur une mauvaise foi fragile et réfutable.
+ 0 -

CDN En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Dans la plupart des sociétés anciennes, j'avais entendu dire que ces personnes étaient élevées dans le "sexe" de leur naissance et qu'elles choisissaient une fois adultes d'aller vers les femmes ou vers les hommes. Voilà, voilà, je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire, chacun est bien libre de trouver sa réponse ! Petit anachronisme cependant, ces sociétés ne pouvaient pas savoir ce qu'était le caryotype donc on ne peut pas affirmer qu'elles se trompaient ou pas...Elles faisaient en fonction de leur connaissance.
+ -4 -

Boozy En réponse à CDN LoMBriK addict !

Si t'avais lu, Tzeenchy ne parle pas principalement des trans, mais plutôt des hermaphrodites (enfin si je comprend aussi bien que je l'espère) et que du coup, c'est de naissance!
+ 1 -

Toto51 En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Perso, si naturellement, sans aucune operation chirurgicale, une perrsonne né avec vagin/uterus, c est une femme, et né avec bite/couilles, c est un homme, peu importe qu il/elle soit efféminé ou hyper musclé/poilu
Parce qu etre conscient qu il y ai des hormones homme chez une femme (ou inverse) ne change pas son sexe, ca change juste sa voix/son apparence

Pour moi son identité (homme/femme) ne depend que de son sexe, son identité de genre ne me regarde pas, c est son histoire.

Et une personne née avec un vagin et des couilles, c est comme une personne qui a 3 bras, c est une personne handicapé

Et c est là qu on risque de pas etre d accord, mais pour mon esprit etroit et moi-même, une personne né homme (ou femme) et qui decide de changer de sexe selon son identité de genre, j appel ca un monstre.
+ -1 -

Tzeenchy En réponse à Toto51 Fen Lombrik

Justement, on va être nombreux à dire "pour moi....". Et on ne va pas tous prendre les mêmes critères pour désigner les mêmes choses, et c'est là que la fracture se crée dans la société. Généralement, on n'écoute pas ce que les personnes concernées ont à dire.
Si je reprends mon exemple là, toute la société va désigner la personne comme un homme, et la personne, comme elle grandira dans un environnement qui la traite comme un homme, va grandir en se sentant homme ou femme, ou même aucun des deux parce que c'est trop chelou comme situation.

Une personne qui diffère de la norme, c'est déjà assez compliqué à vivre. Le truc c'est jusqu'ici, on voulait "guérir" ces personnes. Dès l'enfance on les envoyait à l'hosto, pour les réassigner à un genre ou l'autre. Généralement à coup de traitements hormonaux ou d'opérations lourdes pas forcément souhaitées. On leur nie finalement le droit d'exister en tant que "entre deux" ou en tant que genre opposé à leur organe génital / caryotype, même s'il n'y a aucun problème pour leur santé. On leur interdit d'exister tout court, finalement. Justement parce qu'on a cette vision "homme-femme et c'est tout" sans prendre en compte qu'il puisse y avoir ces exceptions. On peut dire que ce n'est pas l'exception qui infirme la règle, mais ces gens ne rentrent pas dans la norme et c'est compliqué de définir avec exactitude ce qui fait qu'une personne, dans ces cas là, est homme ou femme. Pour toi ce sont les organes génitaux, ok.
Du coup, tu mets dans quelle case les gens nés avec une chatte, un vagin, sauf qu'il n'y a pas d'utérus, et à la place des ovaires il y a des testicules. Et la personne est XY. C'est tiré par les cheveux, mais ça existe. Pour ce cas-là, tu la mettrais dans quelle case ?
Une femme parce qu'il y a un vagin ? Ouais, mais y a aussi des testicules juste au-dessus. Donc c'est peut-être moins évident qu'il n'y parait.

Ou encore la personne est XY, a un pénis mal formé au point que c'est difficile de l'appeler pénis par ce que ça ressemble plus à un gros clito. Et pourtant, la personne aura un phénotype totalement féminin. Là encore, tu mets dans quelle catégorie ?

C'est le syndrome d'insensibilité aux androgènes, si ça t'intéresse. En gros ce sont des personnes XY, dont l'organisme ne développe pas les récepteurs de ce qui doit faire de la personne un mâle, donc la personne aura des organes génitaux mal formés, mais un phénotype féminin. Généralement les personnes atteintes de ce syndrome sont TRES féminines, vu que leur organisme ne prend pas en compte les androgènes. Du coup, avec des organes génitaux atypiques, pas forcément masculins, parfois entre deux, et un corps de femme, ces personnes se voient habituellement comme des femmes, parfois comme ni l'un ni l'autre.

Sauf qu'on va les pousser à se faire opérer et à prendre des hormones pour les remodeler. Et c'est sur ça que porte le militantisme, faire en sorte qu'on leur foute la paix, qu'on les laisse vivre et qu'on les accepte pour ce qu'ils sont, sans les pousser à faire des traitements / opérations de réassignation (qui selon ton opinion feraient de ces gens des monstres).

Bref,
Caryotypes atypiques
phénotypes atypiques ou opposés au caryotype,
organes génitaux mal formés
Y a quand même pas mal de cas où c'est pas si évident qu'on le prétend, donc on peut lâcher la grappe aux gens qui veulent juste vivre tranquillement sans se faire rejeter, humilier ou réassigner de force.
+ 0 -

Toto51 En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Je suis parfaitement d accord sur le fait qu on ne devrait pousser personne a faire des traitements hormonaux ou des operations, mais qu on devrait les aider a s accepter
+ 1 -

Tzeenchy En réponse à Toto51 Fen Lombrik

Tu dis évidemment ça pour t'opposer aux trans on a bien compris.

Du coup t'es plutôt en soutien des mouvements militants intersexe qui veulent que les opérations et traitement ce soit un choix, et qu'il faille laisser les gens intersexes libres de vivre comme une femme, ou d'autre se définissant comme ni homme ni femme car elles ne rentrent dans la définition d'aucun des deux.

Donc en fait tu t'opposes à la société traditionnelle, jusqu'ici on réassignait les personnes intersexes, parce qu'il ne devait pas y avoir dans la société de personne "ambiguës". C'est très progressif comme point de vue, tu admets que les intersexes existent, tu appelles à les accepter, et tu soutiens leur combat.

Toujours curieux de ton avis, les personnes atteintes du syndrome d'insensibilité aux androgènes, dont j'ai parlées, tu les places dans quelle catégorie ? homme, femme, aucun des deux ?
+ 0 -

Toto51 En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Complètement

Apres, je ne sais pas si c est progressiste pour autant de sopposer aux trans, mais en effet c est mon point de vue

Les personnes atteintes d une insensibilité aux androgènes, je les considère dans un premier temps comme handicapées, tout comme un manchot, ou un homme tronc, c est difficile de dire si cette personne est droitière oi gauchère
Bien que je pense que le sexe "visible" puisse etre consideré comme le sexe predominant, ce serait plutot a l individu de se definir pour le coup, si toutefois il/elle en a envie.
Mais c est le probleme de nommage de sexe a la naissance pour le medecin/sage femme, et il devrait expliquer aux parents que leur enfant est définitivement handicapé
Mais si obligation de faire un choix vis a vis de l etat, je souhaiterais alors bonne chance au medecin, car j aurais beaucoup trop peur de faire un choix qui ne soit pas le bon pour le restant de sa vie a l individu, ou "tout simplement" il devrait y avoir un choix de "non definit" pour le sexe
+ 0 -

Tzeenchy En réponse à Toto51 Fen Lombrik

Pour ton exemple, un homme tronc ou un manchot sont droitiers au gaucher. Ce n'est que dans "les mains" mais dans tout le corps, un œil qui "prédomine", les mouvements du corps, des jambes, des bras, de la tête, des connexions différentes dans le cerveau etc. Donc tu peux être handicapé et droitier/gaucher. Définir que qqun est droitier/gaucher, ce n'est pas juste "la main qu'il utilise", il y a d'autres critères.

De même, il y a d'autres critères pour définir le sexe que l'organe génital. Puisque justement on ne peut pas toujours se fier à l'organe génital, on a d'autres critères, comme le génotype ou le phénotype par exemple, qui va fortement définir l'apparence et les comportements d'une personne. Si t'as une personne avec un organe génital mal formé, mais qui physiologiquement a tout d'une femme, ressemble à une femme, et "agit comme une femme" parce que son cerveau a reçu ou non les mêmes hormones qu'une femme, est-ce vraiment une erreur que le corps médical et la personne elle-même disent que c'est une femme ?

D'ailleurs CDN a dit qu'on devait regarder le caryotype pour connaitre le sexe, tu lui donnes tort je pense ? (Sachant qu'il est en fac de bio.)

Je ne sais pas si tous les troubles du développement sexuel sont référencés comme des handicaps, mais ça ne m'étonnerait pas que certains le soient vu qu'ils peuvent provoquent une infertilité. Après, on a un changement de paradigme sur ce qu'on appelle un handicap/maladie. L'enjeu est de faire passer des gens de "malade" à "différent", comme les homosexuels par exemple. Dans un cas il faut le "soigner" dans l'autre on peut juste l'accepter dans la société sans le faire chier.

"Mais si obligation de faire un choix vis a vis de l etat, je souhaiterais alors bonne chance au medecin, car j aurais beaucoup trop peur de faire un choix qui ne soit pas le bon pour le restant de sa vie a l individu, "
Globalement, le corps médical n'a pas trop de problème pour attribuer un genre/sexe aux nouveaux nés, le problème c'est que beaucoup de syndromes de développement sexuel peuvent se manifester jusqu'à la fin de puberté, là c'est plus compliqué pour la personne concernée.
Si la personne ne se développe pas "comme il faut" alors on va la pousser à prendre des traitements pour la "forcer" dans un rôle, ou une opération parce que "une femme doit avoir un vagin".

"ou "tout simplement" il devrait y avoir un choix de "non definit" pour le sexe""
Un terme pas officiel existe et désigne en partie ça, mais aussi d'autres personnes atteintes de trouble du développement sexuel : les non-binaires. Et des gens de sexe/genre atypique militent pour être acceptés, compris, correctement pris en charge pris en charge par le corps médical, voir que le terme non-binaire puisse figurer sur les papiers d'identité. T'imagines un peu la crise de nerf des gens si on autorise un jour le terme "non-binaire" comme identité officielle ? Justement parce que pour la majorité des gens, qui ne s'intéressent pas au sujet, "la nature c'est homme-femme et rien d'autre, et ceux qui avancent autre chose sont des woke SJW qui ne connaissent rien à la biologie."
Pourtant le débat est compliqué, et en disant que tu voudrais un "non-définit", tu t'opposes à toute la société traditionnelle, bon courage.
+ 0 -

john5 En réponse à Tzeenchy

« Y a des gens nés avec des caractéristiques sexuelles secondaires ne correspondant pas au sexe de leurs organes génitaux de naissance »
C’est un tout petit peu hypocrite de prendre cet exemple là parce que ça catégorise un sous-ensemble infime des LGBTQ et ce n’est pas le cas de la majorité des transgenres. La plupart des transgenres (en tout cas pré-op et sans utiliser des tonnes d’artifice pour se grimer en sexe opposé) ont tout à fait les caractéritiques secondaire de leur sexe biologique. On parle d’un phénomène majoritairement purement psychologique.
+ 0 -

Tzeenchy En réponse à john5 Fen Lombrik

C'est vrai, pour le coup je vois également que beaucoup de trans n'ont aucune pathologie quelconque, auquel cas je trouve ça moins légitime de parler de changement de genre/sexe juste par """"plaisir"""". Par contre, pour les quelques personnes qui en ont une, c'est pas déconnant de repenser le modèle étant donné qu'il y a des gens qui sortent des normes. Avoir un "non identifié" ou "non-binaire" sur ta carte d'identité par exemple, selon la discussion qu'on a eu au-dessus, ce serait pas totalement illégitime selon moi, vu qu'il y a une poignée de personnes qu'ont ne peut pas vraiment identifier clairement (et qui ne s'identifient pas clairement). ça pousse également à s'interroger sur où mettre les limites, quels critères prendre pour dire que qqun est un homme ou une femme. Pour la majorité de la population c'est clair, pour d'autres, moins.

Et c'est vrai que les militants lgbt mélangent dans leurs discours prise en charge de pathologies et changement des normes sociales, sans faire l'effort d'expliquer à une population qui au mieux s'en fout complètement, ou au pire les rejette agressivement. Le coup de "un homme peut être enceint et si vous êtes pas d'accords vous êtes tous des facho transphobes", bon... évidemment qu'ils vont passer pour des cons de grande envergure.

Même si on a beaucoup de trans qui n'ont rien, on en a aussi qui ont qqchose de pas forcément bien connu, ou qu'on ne sait pas trop gérer. La dysphorie de genre par exemple, on peut la voir comme une pathologie à soigner en faisant accepter son corps à la personne, ou à soigner en faisant des opérations/traitements de changement de sexe. Déjà que la médecine sur le sujet semble complexe, les résultats pas aussi bons que les lgbt le disent, il faudrait par-dessus tout ça que la société accepte tout d'un coup sans broncher. Je comprends que ça fasse grincer des dents. Mais pour les personnes qui ont bel et un bien quelque chose qui justifierait un doute sur le sexe/genre de la personne, je pense que c'est légitime qu'on mette en place qqchose de différent. Je sais pas trop quoi, mais laisser les gens concernés + la médecine nous pondre qqchose, ça me parait pas totalement déconnant. Et justement, les militants trans affirment que la dysphorie fait partie de ces trucs qui ferait douter du genre/sexe de la personne. Après, dire si c'est le cas où non, là je sais pas. Je sais même pas si la médecine se prononce là-dessus de façon unanime. j'ai l'impression qu'on en est aux balbutiements, et que pour toutes ces idéologies c'est un peu un baptême du feu.
+ -2 -

Mini-Cube Vermisseau

Image de Mini-Cube
+ 0 -

NainPorteQui Vermisseau

de toute façon c'est la faute des chemtrails qu'il y a autant de trans.
+ -6 -

MuletPower Vermisseau

C'est moi où les fachos sont rageux en ce moment ?
+ 1 -

CDN En réponse à MuletPower Vermisseau

C'est quoi ta définition d'un facho ?
+ -7 -

MuletPower En réponse à CDN Vermisseau

Je te rassure ,ou pas, ma définition est a géométrie variable et j'ai pas envie de m'étaler là dessus ce soir, je viens de m'ouvrir un Rince Cochon, et là je vais faire une bonne vieille partie de csgo...
J'ai même pas lu les bouffonneries du dessus c'est pour dire...

J'ai juste posé ça là, pour faire chier :)

Bisous
+ 1 -

Tzeenchy En réponse à MuletPower Fen Lombrik

Putain c'est dommage que t'aies pas lu ce que j'ai écrit à CDN plus haut, tu te serais rendu compte que t'avais un facho dans ton camp...
+ 0 -

Boozy En réponse à Tzeenchy LoMBriK addict !

Des fachos, il y en aira toujours dans les camps, c'est ceux qui portent la matraque.
+ 1 -

CDN En réponse à Boozy Vermisseau

y compris dans les goulags ?
+ 0 -

Nioa En réponse à CDN Vermisseau

Tin comment tu prends cher !
+ -1 -

CDN En réponse à Nioa Vermisseau

Je l'explique sur le Thread "définition'' : je me sens universaliste dans l'âme, et donc concerné : "Rien de ce qui est humain ne m'est étranger" (TERENCE). Mais, apparemment ici ça passe pas ^^
+ 4 -

glurp En réponse à CDN LoMBriK addict !

Un facho c'est tout ce qui est un poil à droite de l'extrême gauche.
Par exemple, dans un rassemblement de Mélanchon, si tu demandes une clopes à quelqu'un et qu'il te répond non, c'est un facho de nazi.
Image de glurp
+ 7 -

Clem_Du_Bouchonnois Vermisseau

Sans vouloir me faire le porte drapeau de qui que ce soit, je pense que la plupart des personnes transgenres sont probablement des gens qui veulent simplement vivre tranquille (comme tout le monde) sans être à l'origine de polémiques débiles ni être stigmatisés comme des détraqués mentaux comme l'ont été les homosexuels à une époque pas si lointaine.

Cette hysterisation autour de ce sujet est en grande partie due à quelques excités du net qui s'imaginent défendre ces personnes (qui n'ont sûrement rien demandé pour la plupart) en hurlant leur pseudo moralisation et leur frustration sur les réseaux sociaux, pendant que les autres extrêmes se mettent à hurler de plus belle en face.

Il serait sympa de se rappeler que ces gueulards bien que bruyant représentent une minorité et qu'il y a pas mal de sujets qui méritent autrement plus qu'on s'indigne en 2022.

Quand aux fdp de corporations qui profitent de ces sujets pour se faire de la pub/thune sur ce bordel ambiant -> #SousMerdes

Mais sinon pour revenir au post il m'a fait rigoler, donc merci ^^
+ -2 -

Remax En réponse à Clem_Du_Bouchonnois LoMBriK addict !

Euh wow, c'est artistique ton inversion des victimes et des coupables là.
Le planning familial a utilisé cette affiche et c'est bien les fachos d'extrême droite qui les ont attaqués au point où ils ont décidé de porter plainte. C'est absolument pas des "excités du net" du côté des défendeurs du planning familial qui sont la cause de cette polémique, tu confonds absolument tout.
En revanche totalement d'accord qu'il y a des sujets qui mériteraient plus d'être débattus que celui-là, donc que les fachos ferment leur gueule et arrêtent de parler de trucs qui les concernent pas et on pourra avancer !
+ 0 -

Clem_Du_Bouchonnois En réponse à Remax Vermisseau

Je me suis mal exprimé : quand je parlais de "ce sujet" je parlais du sujet des personnes trans en général, pas de cet exemple précis du planning familial :)

Aujourd'hui t'as pleins de sujets qui sont devenus épidermiques (la preuve du nombre de commentaires ici même) alors que ça pas de raison d'être pour moi, en tout cas pas avec cette violence. On peut débattre de ces sujets de société mais au point de partir au quart de tour comme ça je pense que ça en vaut pas la peine. Mais c'est le climat actuel qui veut ça, surtout sur le net, y'a beaucoup d'hysterisation stériles qui débordent de plus en plus sur le "réel" et ça fini par boucler.

Une société c'est d'essayer de tendre vers le vivre ensemble et le respect mutuel. Ce genre d'hystérie je trouve que c'est tout l'inverse et que fais absolument rien avancer au final à part de souler les uns les autres.
+ -2 -

Remax En réponse à Clem_Du_Bouchonnois LoMBriK addict !

Bah pour toi ces sujets ne sont peut-être pas des sujets importants, mais pas forcément pour ceux que ça touche. Je comprends le ras le bol quand on lit pour la 300 ème fois les mêmes arguments de gens absolument pas concernés qui t'expliquent que non, tu as tort et tu devrais te conformer à ce qu'on nous apprend depuis petits parce que c'est "plus pratique pour la société".
Les acquis en matière de reconnaissance de trans-identité sont tellement minimes qu'une petite victoire sur une affiche du planning familial instantanément ternie par un lever de boucliers (et d'insultes) de la part de l'extrême droite bah... Ça fout la haine et je le comprends
+ 0 -

Clem_Du_Bouchonnois En réponse à Remax Vermisseau

Encore une fois c'est pas ce que j'ai voulu dire. Je n'ai pas dit que le sujet n'était pas important, je disais que je trouvais la violence des débats disproportionnée et contre-productive. A titre personnel je pense que la société doit faire en sorte que les gens, minoritaires ou non, puisse avoir leur place et vivre en paix du moment qu'ils ne portent pas atteinte aux autres.

Je vais te donner un exemple pour essayer d'illustrer mon point de vue : à un moment il y a eu des affiches avec des homosexuels qui ont fait "scandale". Dans ce sujet il y a deux réactions qui m'ont gênées (je vais volontairement grossir le trait) :

- le classique "ça devrait pas exister, c'est contre naturhan, il y a des enfants qui passe devant, c'est quoi la limite après, les animaux ?"
- une autre qui est "non mais attend on est en 2022 c'est quoi ces gens choqués tu DOIS PAS être dérangé par ça, retourne au moyen âge et vas voter le Pen".

En soit s'insurger contre l'homosexualité à titre personnel je trouve ça aussi con sur de s'insurger contre un mec qui serait gaucher. Il fait de mal à personne, c'est un adulte consentant et il a droit d'être heureux comme tout le monde. Si toi ça de dérange, ok pas de soucis, mais désolé c'est ton problème, la société a pas à s'adapter à toi sur ce coup.

Par contre que des gens puisse être mal à l'aise par rapport à ça pour des raisons qui leur sont propres, culturelles ou autre, soit, je respecte ça du moment qu'elles viennent pas casser les couilles aux autres ou diffuser des idées ou propos qui remettraient en cause les droits et libertés des autres. Mais j'irais pas les agresser et les traiter de moyen-ageux, à part les braquer encore plus, et braquer d'autres gens potentiellement partagés, je vois pas à quoi ça servirait.

Tout ça pour dire que je trouve que l'agressivité tue le débat et nuit aux sujets concernés et que j'ai l'impression que y'a de plus en plus de ça aujourd'hui. Mais c'est peut-être aussi que je suis un peu idéaliste et extérieur au sujet c'est possible aussi.
+ -1 -

Remax En réponse à Clem_Du_Bouchonnois LoMBriK addict !

J'entends bien ton point de vue comme quoi ça sert à rien de s'énerver, que tant que quelqu'un ne porte pas atteinte à ma liberté autant laisser couler, etc.. Sauf que je pense que c'est bien loin de la réalité.
Ton exemple sur les gauchers il est très mignon, mais prends plutôt quelqu'un qui dirait la même chose à propos d'un noir sur une affiche. Je pense pas que tu serais aussi bienveillant avec cette personne qui pourtant est ne fait qu'exprimer son avis, ce serait beaucoup plus toléré de s'énerver et je trouve que c'est super légitime.

Dire son avis c'est très bien et la liberté d'expression tout ça, mais à partir du moment où cet avis rabaisse (ou insulte implicitement voire explicitement) une partie de la population, c'est pas les gens qui réagissent qui sont en tort.
On pourra toujours dire que des gens sur réagissent et considèrent n'importe quoi comme une agression : déjà les commentaires sont très rarement aussi bien tournés que juste "ça me met un peu mal a l'aise", ça s'arrête pas souvent là. Mais surtout, je pense que la seule existence d'une remarque c'est déjà un manque de considération des gens impliqués, et est (souvent, pas tout le temps) symptomatique de bien pire.

En revanche bien sûr garder la tête froide c'est mieux et ça évite de braquer la personne en face, mais cf mon commentaire précédent je comprends la flemme
+ 1 -

Henry_Hill En réponse à Remax Ver macht addikkkt

Ça faisait un bon moment que je n'étais pas passé sur le site, et bah ce genre de commentaire débile au possible ne m'avait pas manqué. "eSPèCe dE fAchOoo" Tu es vraiment facho comme les fachos d'essstrèèèème droiiiite. Au fait je t'ai dit que tu étais un facho ? PS : Facho !
+ 0 -

Clem_Du_Bouchonnois En réponse à Henry_Hill Vermisseau

Le parti socialiste facho ? Même meluche oserait pas.
+ -2 -

Remax En réponse à Henry_Hill LoMBriK addict !

Ahah respire un coup au lieu de te sentir viser et de rager contre ceux qui ont de vraies raisons de s'énerver :)
+ 0 -

Sethtes Asticot

En tout cas, les gens aiment donner beaucoup d'importance pour se mettre en avant sur des sujets qui ne les regardent absolument pas, la majorité du temps, et sur lesquels ils n'ont aucune connaissance. Les mégalos en puissance.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
82