Idée à la con n°1

Par Glloq
le 9 février 2017 à 19h09
2 168 lectures
51 réponses

(je vais essayer de faire court car c'est un sujet vraiment complexe ...)


Bien le bonsoir,

Hier, étant entamé par une multitude de bières et de cigarettes X, j'ai eu une révélation.


Je ne suis en aucun cas certain de mes dires, mais je compte sur vos aptitudes ou vos connaissances (si vous êtes concernés) pour m'aider à compléter ce foutoir dans ma tête.


Ce sujet porte sur l'obligation du chef de l'État Français à proposer un référendum pour légaliser (ou toujours interdire) le cannabis. SI c'est possible, pétition ou autre truc à la noix pourrait servir de +.


Et de surcroît, permettre à notre Cher Monsieur Hollande, de remonter considérablement dans les sondages, et ainsi regagner le respect d'une partie non négligeable de la population.


Mon idée est simple, je me base sur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 (DDHC), pour imposer le référendum à Flambi, sachant que je me sers de l'article 5 et 6 de la DDHC :


Art. 5.  /!\ La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. /!\  Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.


Art. 6. /!\ La Loi est l'expression de la volonté générale. /!\ Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. 


Ça à l'air tout con comme ça mais EN GROS, si une loi, votée par un gouvernement régie par notre DDHC (droit suprême qui dicte notre constitution, donc notre gouvernement) est en contradiction avec cette dernière, elle est purement annulée (cours d'appel et compagnie ...) 

Et si ya embrouille, ben on se sert de l'article 6, on demande l'avis des citoyens => référendum.


En d'autres termes, la loi sur la prohibition est en contradiction avec la DDHC, à savoir le cannabis ne nuit pas à la société (et même elle pourrait en bénéficier !), mais seulement à l'individu, et après check la DDHC, il n'y a rien qui 'interdit de se détruire à sa sauce', pépère chez soit, sans empiéter sur la liberté des autres, comme boire à outrance de l'alcool à une soirée poker, ou fumer 3 paquets de marlbo sur un banc public en matant le cul des joggeuses...).


Pour conclure mon article à deux balles, je tiens à préciser que je si jamais c'est faisable, on demanderait aux français de voter pour ou contre le cannabis, donc selon mes calculs scientifiques, je dirais que 30% s'en battent les coui... et les 70% qui reste c'est kiff kiff, dépendra des arguments ! donc 50/50 , et si c'est non, les fumeurs sont grave dans la merde.... : /



je sais pas si je suis clair, mais voilà mon idée. C'est tellement évident que ça paraît impossible ... mais disons que qui ne tente rien n'a rien !


Peace.


Ps : pour ceux qui veulent rigoler, j'ai rédigé une ébauche de lettre avec quelques 'annexes' pour F.H. où c'est peut-être mieux expliqué.

http://www.fichier-pdf.fr/2017/02/09/lettre-president-republique-francaise-1/


+ 1 -

kortenberg Lombric Shaolin

Tous les Citoyens ont droit de concourir (...) par leurs Représentants, à sa formation.
Les lois passent par le parlement. On a déjà demandé l'avis du peuple.
+ -1 -

Glloq En réponse à kortenberg Lombric Shaolin

Certes, on a voté pour Hollande, et il ne prévoyait pas de légaliser le cannabis. Et vu que c'était déjà en place avant son arrivée, ça complique encore plus le bordel.

Mais sachant cela, on a pas vraiment d'indicateur au niveau national sur la weed, et donc on ne sait pas réellement la réponse du peuple à se sujet, car il est plutôt tabou depuis .... belle lurette ?

L'alcool, et tous les autres trucs naturels, potentiellement nocifs, sont légal (je ne parle même pas des medoc ou autre qui sont trèès rentable pour certaines personnes, donc profitable au gouvernement), car ils sont encré dans les mentalités, donc plus besoin de faire de référendum, alors que le cannabis....

Mais au delà du cannabis, il y a surtout la portée du référendum, un outil malheureusement trop oublié, qui résoudrait tellement de problèmes.

Merci pour ton avis, je n'y avais pas pensé ^^ (heu.... normal en même temps) mais j'insiste surtout que voter pour un président ne résout pas la question des choses non encrées dans les mœurs.
+ 1 -

kortenberg En réponse à Glloq Lombric Shaolin

Mon commentaire ne concernait pas le président.

Je parlais du parlement. Il est considéré que c'est le peuple qui parle par l’intermédiaire du parlement.
Le peuple (par l'intermédiaire du parlement donc "leurs Représentants") s'est déjà prononcé au sujet du cannabis.

Donc, tu ne peux pas forcer un référendum sur base du droit au peuple à se prononcer sur les lois.

Mais, au passage, si tu veux un référendum, il te suffit de trouver 20% du parlement et 10% des électeurs et tu le lances.
+ 0 -

Glloq En réponse à kortenberg Lombric Shaolin

J'ai bien compris ton premier com.

Nous, citoyens, nous formons le parlement, mais à quel moment ils se sont prononcés sur le cannabis ? il y a 100 ans...

Depuis pas mal de choses ont changé, mais pas les lois... et aucune des personnes élus par nos soins ont remis en cause cette loi.

Et ayant survolé la législation vis à vis du cannabis, je n'ai pas vu que c'était dans le but de protéger la société ......
+ 0 -

kortenberg En réponse à Glloq Lombric Shaolin

J'ai bien pris soin de ne pas rentrer sur le terrain de la nuisance à la société. Je n'ai pas assez de connaissances sur le sujet.
+ 0 -

Glloq En réponse à kortenberg Lombric Shaolin

honnête.

En gros pour me calmer, il faudrait que quelqu'un me trouve un truc dans le Droit qui me prouve que le cannabis est une nuisance pour la société, et si personne en ait capable, mon raisonnement tient la route. (CQFD mais que dans ma tête ^^)
+ 1 -

eyhtern

jte conseille de fumer un gros joint en regardant cette super vidéo : https://www.you...h?v=jL--K3DWR_c (Renaud Colson - L'inévitable légalisation du cannabis)
+ 0 -

Glloq En réponse à eyhtern Lombric Shaolin

j'ai lu ton com déjà dans l'état conseillé, j'ai regardé juste le début, j'ai vu sa tête j'ai rigolé .... mais limite en fou rire .... je suis à enfermer ?
+ 1 -

eyhtern En réponse à Glloq

Ça m'a fait exactement le même effet, donc je pense pas
ou alors on est 2 à devoir être enfermés ^^
Image de eyhtern
+ 0 -

antho865 En réponse à eyhtern Vermisseau

Ca mérite d'être posté !
+ 0 -

Orme Dresseuse de lombriks

La réponse existe déjà:

https://www.leg...EXT000006072665

Article L3421-4

Modifié par Loi n°2007-297 du 5 mars 2007 - art. 48 JORF 7 mars 2007

La provocation au délit prévu par l'article L. 3421-1 ou à l'une des infractions prévues par les articles 222-34 à 222-39 du code pénal, alors même que cette provocation n'a pas été suivie d'effet, ou le fait de présenter ces infractions sous un jour favorable est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende.

Est punie des mêmes peines la provocation, même non suivie d'effet, à l'usage de substances présentées comme ayant les effets de substances ou plantes classées comme stupéfiants.

Lorsque le délit prévu par le présent article constitue une provocation directe et est commis dans des établissements d'enseignement ou d'éducation ou dans les locaux de l'administration, ainsi que, lors des entrées ou sorties des élèves ou du public ou dans un temps très voisin de celles-ci, aux abords de ces établissements ou locaux, les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 euros d'amende.

Lorsque le délit prévu par le présent article est commis par voie de la presse écrite ou audiovisuelle, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.

Les personnes coupables des délits prévus par le présent article encourent également la peine complémentaire d'obligation d'accomplir, le cas échéant à leurs frais, un stage de sensibilisation aux dangers de l'usage de produits stupéfiants.

[/thread]
+ -1 -

Glloq En réponse à Orme Lombric Shaolin

Tu cites une loi, rédigée pour notre gouvernement, gouverné lui même par notre Déclaration.

Prenons le problème différemment, en quoi le cannabis est-il classé comme stupéfiant ? alors que l'alcool (qui a ce jour à prouver qu'il était un tueur en puissance) est légal ?

Déclaration (article 5/6) > gouvernement > lois ....

La question à se poser est : est ce que le cannabis est considérer par la population (les citoyens) comme nocive à la société ?
+ 0 -

sandrine65100 En réponse à Glloq

stupéfiant et sans danger...
www.topsante.com/medecine/addictions/drogue/prevenir/les-vrais-dangers-du-cannabis-14563

" Les risques et effets d’une consommation régulière

La plupart des effets sont loin d’être anecdotiques et engendrent une consommation problématique et inquiétante, donc nocive.

Sur le long terme, apparaissent progressivement :

Des difficultés de concentration, des problèmes scolaires.
Des soucis orientés sur l’envie de consommer du cannabis, mais aussi de s’en procurer,.
S’en suit une baisse de la motivation ainsi qu’un isolement social.
Les risques que cela impliquent que de posséder des produits illégaux ainsi que les soucis que cela entraine.
Des sujets plus sensibles chez qui les produits vont provoquer ou aggraver les troubles psychiques tels que l’anxiété, l’état de dépression.
Chez certaines personnes sensibles, il peut engendrer l’apparition d’une psychose cannabique : une seule inhalation ou bouffée peut suffire à conduire la personne à l’hôpital.
Il peut être aussi l’élément déclencheur de maladies bien plus graves chez des sujets prédisposés (schizophrénie ou paranoïa par exemple)."
www.drogues-dependance.fr/cannabis-effets_et_dangers.html

j'en ai assez avec l'alcool....
+ 1 -

Glloq En réponse à sandrine65100 Lombric Shaolin

Quand tu lis attentivement, pas mal d'effet négatifs sont liés à son interdiction....

Et pour le reste, tu peux me sortir la même feuille pour l'alcool et le tabac et toutes les merdes nocives existantes ? :D

Sans danger pour la Société ! DDHC ..... je me répète mais l'individu à le droit de se défoncer comme il l'entend, du moment qu'il ne gêne personne à part lui même !
+ 0 -

g012 En réponse à Glloq Asticot

"l'individu à le droit de se défoncer comme il l'entend, du moment qu'il ne gêne personne à part lui même !"
"Je prend souvent le bus, et en attendant, ben je m'en grille un, je fais chier personne"

Bah si, carrément. Fumeur passif, tout ça : http://www.info...punissable.html
Ça me fait super chier quand des gus viennent dans le jardin d'enfant s'en taper un géant qui embaume à mort dans le jardin pendant 1h, avec mes gamins qui jouent en face d'eux (et le résultat c'est que toutes les familles se cassent rapidos du jardin, génial).
L'alcoolo qui vient se taper sa bière sur son banc, il garde son alcool pour lui.
Moi je veux bien que tu fumes ce que tu veux, mais chez toi ou dans un espace privé.
+ -1 -

Glloq En réponse à g012 Lombric Shaolin

le tabagisme passif est un point négatif lié a sa consommation, mais il n'existe pas que celui là. Donc selon mon raisonnement, le tabac est légal car fumer chez soit ça fait chier personne, par contre il devrait être puni par la loi car il ne respecte pas ta liberté de respirer ce que tu veux .
+ 0 -

Astre_radieux En réponse à Glloq Vermisseau

"À savoir le cannabis ne nuit pas à la société"
Euh sans vouloir troller, j'ai un pote qui est devenu schizophrène à cause du cannabis. Donc dire que ça ne nuit pas à la société...

"Prenons le problème différemment, en quoi le cannabis est-il classé comme stupéfiant ? alors que l'alcool (qui a ce jour à prouver qu'il était un tueur en puissance) est légal ?"

Le cannabis et l'alcool sont tous les deux des psychotropes. Il y a une tolérance pour l'alcool et le tabac dans nos sociétés car ces deux drogues dures (ils sont tous les deux reconnus comme tels) font partie de nos "traditions".

Le business de l'alcool est très facilement contrôlable par nos autorités. C'est en partie la raison pour laquelle il est légal (en plus de nos habitudes millénaires).

Le business des cigarettes est par contre incontrôlable et nos autorités n'ont pas d'autres choix que de baisser leur pantalon devant le lobby des cigarettiers. Quelques pays ont osé une interdiction de la cigarette, ils se sont retrouvés inondés de cigarettes de contrebande. Vu qu'on arrivera jamais à stopper cette industrie, nos autorités autorisent la vente qui nous coute plus que ce qu'elle ne nous rapporte. Pour un équilibre financier dans la sécu, une cigarette devrait voir son prix multiplié par 6. On préfère un peu de contrôle et un peu de rentrées que rien du tout.
La solution serait l'obligation de la cigarette électronique pour tous les fumeurs et une augmentation régulière des prix du tabac coordonnée dans toute l'Europe. Enfin un doux rêve tant que l'Europe sera contrôlée par les libéraux et les conservateurs. Mais je m'écarte...

Aucun intérêt pour les gouvernants de légaliser le cannabis. Chacun aura sa petite plante chez soi et donc la légalisation n'apportera aucun sou à l'état... C'est plus intéressant pour nos autorités de garder des petits dealers à arrêter lorsqu'il faut détourner l'attention plutôt que de tenir des débats pédagogiques et neutres sur les psychotropes.
+ 1 -

Glloq En réponse à Astre_radieux Lombric Shaolin

Super com, instructif, mais il y a plusieurs choses qui me déplaisent ! :p

Tu parles de traditions, et comme je l'ai dit plus haut, nous n'avons pas d'indicateur pour le cannabis pour savoir si oui ou non il est dans nos traditions (et selon la vidéo de eyhtern, l'humanité en consomme depuis plus de 5000 ans !) et encore une autre fois je ne veux pas légaliser le cannabis, mais demander l'avis du peuple.

Je suis désolé pour ton pote, mais pour ma part j'ai X personnes de ma famille qui sont morts liés à l'alcool, et donc qui ont nui à la société (argent lié aux hospitalisations)

Et tu oses dire que ce ne serait pas rentable pour l'État ???? mouahaha la blague, combien sont investi actuellement dans la lutte contre le cannabis et combien de recette ? la balance est toute faite... alors que si c'était légal, taxe de bâtard sur la vente, contrôle massif pour ce qui est de la route, donc emploi, donc pouvoir d'achat, baisse de la délinquance .... le seul hic, c'est la sécu, mais franchement, un truc de plus ou de mojns, on verra pas la diff.
+ 0 -

Astre_radieux En réponse à Glloq Vermisseau

Pour les traditions, je parle de nos traditions européennes. Pas universelle, sinon on pourrait également chiquer des feuilles de coca comme certains indigènes.

L'alcool est bien une drogue dure. Des décès aussi dans mon entourage et mon oncle qui buvait du parfum quand il était en manque.

Je vis en Belgique (dans le Hainaut plus particulièrement) et je n'ai jamais vu de campagne contre le cannabis. Hormis les centre PMS de nos écoles (psychologues et assistants sociaux "généraux" du milieux scolaire) qui t'en parlent une fois à 14 ans et une fois à 17 ans (durant l'après-midi annuelle d'éducation sexuelle) je n'ai jamais eu de support visuel ou interactif dessus. Il existe bien des centre anti-drogues tenus par des éducateurs mais ce sont plus des lieux pour les toxicomanes (suivi, conseils et seringues propres).
Donc, je suis bien tenté de dire que la lutte contre le cannabis ne coûte pas grand chose de mon côté.

HS: J'ai fait partie de quelques mouvements de jeunesses politiques et tous (oui, tous de gauche à droite!) demandaient une légalisation du cannabis il y a encore 4 ans. Un ancien premier ministre avait même ordonné une tolérance sur le cannabis (puis retour en arrière quelques mois plus tard). Toléré, pas dépénalisé. tu ne risquais rien si tu avais moins de 5g sur toi.
+ 0 -

Glloq En réponse à Astre_radieux Lombric Shaolin

D'acc, mais encore une fois, le problème est plus haut, on m'interdit un truc qui va à l'encontre d'un article de la déclaration des droits de l'homme, le truc au dessus de tout ! et en attendant que tout le monde se mettent d'accord sur le fait que le cannabis fait du mal à la SOCIÉTÉ (et non à l'individu car ça on le sait !) ben on viol mes droits de citoyens français, et ça c'est plutôt chiant :/
+ -1 -

_pepe_ En réponse à Glloq

La question qui se pose plutôt, c'est pourquoi l'alcool et le tabac sont encore autorisés. Il faut certainement chercher la réponse du côté des lobbies et des taxes.

Mais ça n'est pas un prétexte valable pour légaliser le cannabis, qui est également dangereux.

Pour avoir fréquenté des consommateurs réguliers sur de longues périodes (dans mes jeunes années et jusque récemment), je peux témoigner que cette substance est hautement dommageable pour la santé, avec des conséquences néfastes sur l'entourage. Ça ramollit le cerveau, sur le moment et sur le long terme (pathologies psychiques) ; ça provoque plus sûrement le cancer que le tabac ; ça génère des incivilités et des accidents routiers au même titre que l'alcool ; les parents tirent des taffes, les enfants trinquent... sans compter que ça pue (je ne compte plus les fois où j'ai suffoqué en croisant des types qui en avaient récemment consommé).

Alors oui, assurément, le cannabis est nocif pour les individus, et pour la société.


De toute manière on ne te demande pas ton avis. Si tu avais les idées plus claires, tu t'apercevrais qu'on n'est pas vraiment en démocratie. Ceux qui proposent et votent les lois ont d'autres objectifs que les tiens, et considèrent que le référendum n'a qu'une valeur consultative (i.e. dont on peut ignorer le résultat pour prendre les décisions). La Constitution est juste un prétexte pour imposer le reste, un texte assez flou pour pouvoir être interprété, à leur avantage et à nos dépens, par ceux qui détiennent le pouvoir.
+ 1 -

Glloq En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

quitte à me répéter, tout le monde sait pertinemment que le cannabis fait du mal, comme l'alcool et le tabac (pour n'en citer que 2 ...).

Seulement moi, en tant que citoyen français, on m'impose de ne pas consommer de cannabis sous prétexte que ça fait du mal, via une loi, pondu par un gouvernement que je n'ai pas forcément élu. Ok, mais le problème dans cette loi, c'est qu'on ne sait pas si le peuple est d'accord avec le fait que le cannabis soit dangereux pour tout le monde, et non chaque individu (ce que tu essaye de me dire ?)
Ou du moins qu'il n'est pas plus dangereux pour la SOCIETE que le tabac ou l'alcool.

Cette loi de prohibition nuit à mes libertés, donc à la Déclaration, donc n'est pas recevable, du coup, on fait quoi ? on demande l'avis du peuple et c'est régler !

C'est plus limpide ?


PS : les effets négatifs sont souvent lié à une consommation régulière et prolongée ? ben alors on légalise (OU PAS, suivant le vote des français via le referendum, et au pire, si c'est non, ça ne changera strictement rien par rapport à maintenant...) et on fait en sorte, via d'autre loi, que la consommation soit bridée sur le long terme et basta !
(C'est complètement infaisable mais sur le papier ça marche t'es d'accord ?)
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Glloq

Et "quitte à me répéter", le fait que le tabac et l'alcool fassent du mal n'est certainement pas une excuse pour faire de même avec le cannabis.

Le problème que tu ne sembles pas percevoir, c'est que le cannabis ne se contente pas de faire du mal à ceux qui en consomment. Il fait aussi du mal à tous ceux qui doivent en supporter les nombreuses conséquences néfastes.

En réclamant le droit de consommer du cannabis, tu réclames par la même occasion le droit de devenir intentionnellement un danger et une gêne pour tes proches et tes concitoyens du fait des troubles comportementaux qui en résultent, une charge pour les autres en détruisant ta santé, et éventuellement un géniteur d'enfants à problèmes.

Les lois ne sont pas là pour servir le bon plaisir des individus, mais au contraire pour les empêcher de nuire aux autres, notamment quand ils ne le font pas d'eux-mêmes du fait de leur égoïsme et de leur manque d'esprit civique.

Quant à brider la consommation sur la durée, non seulement la mise en œuvre serait irréaliste, mais elle n'empêcherait pas les effets immédiats. Sous l'emprise du cannabis, l'une de mes connaissances a eu un grave accident de moto qui a fait plusieurs blessés dès sa première semaine de prise ; il avait juste "oublié" de tourner. Et je ne compte plus les agressions perpétrées par de jeunes consommateurs ayant perdu tout sens des réalités. Une telle limitation empêcherait donc peut-être tout ce beau monde de mourir d'un cancer ou de devenir définitivement taré, mais certainement pas de faire des victimes.
+ 0 -

Glloq En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

Aaaaaa merci pour ce commentaire qui m'a vachement permis d'avancer !!

au début je me focalisais sur le fait que ne donne uniquement ton point de vu basé sur ton intention de préserver les lois existantes dans ce domaine (je suppose). Or si on applique l'article 6 de la déclaration, il faudrait l'avis général sur le sujet avant de prendre des mesures visant à restreindre son utilisation.

Prenons un exemple tout simple (il me semble que c'est un raisonnement par l'absurde) qui je pense résumera réellement le fond de ma penser.

Il n'existe pas le lois en France qui interdisent la possession et la consommation de baies toxiques, alors que si on en consomme, il est évident pour tous (avis général) que cette consommation serait dangereuse pour soi et également pour les autres (la société), genre si tu en bouffes 10 d'un coup et que tu prends le volant derrière ....

Et je te cite :

"En réclamant le droit de consommer du cannabis, tu réclames par la même occasion le droit de devenir intentionnellement un danger et une gêne pour tes proches et tes concitoyens du fait des troubles comportementaux qui en résultent, une charge pour les autres en détruisant ta santé, et éventuellement un géniteur d'enfants à problèmes."

Et c'est alors qu'intervient l'article 5 de la Déclaration, La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société.

Il n'existe pas de loi sur la consommation et la possession de baies toxiques en France car il faut être complètement débile de le faire, sachant les dangers.

La déclaration des droits de l'homme énonce mes droits inaliénables, qui ne peuvent m'être enlevé en vivant en France. C'est la base de toute notre société (et il faut avouer que c'est LE SEUL texte de la loi française que PERSONNE ne peut critiquer (je pense ....))
Ensuite vient les droits avec devoirs ,si je veux faire ça, et que cette action n'occasionne pas de manière direct (et non indirect !) des dommages à la société (les gens qui m'entoure) alors je peux le faire dans certaine condition (apparition des différents codes, d'où leur nom....)

La loi sur la prohibition du cannabis n'est pas acceptable vis à vis de la Déclaration des Droits de l'homme car c'est mon droit de goûter quelque chose, dans un cadre délimité par la loi pour ne pas déranger la société. (exemple avec les armes, on peut en avoir une seulement si on est apte à l'utiliser, pourtant on peut tuer trèèèès facilement quelqu'un avec un ptit joujou ...)

CF Alcool / tabac ..... ce raisonnement marche avec tout.
+ 14 -

Creugneugleu Vermisseau

(je vais essayer de faire court car c'est un sujet vraiment complexe ...)
*scroll* *scroll* *scroll* *scroll* *scroll* *scroll* *scroll* *scroll* *scroll*
+ -1 -

Glloq En réponse à Creugneugleu Lombric Shaolin

ouais :/

T'aurai compris si c'était plus court ?

C'est comme tes " *scroll* t'étais pas obligé d'en mettre 9 pour que je comprenne .... :D
+ 2 -

Guaruda Asticot

Aah si seulement l'alcool et le cannabis était au même niveau légal (dans un sens ou dans l'autre) ça serait intéressant.
Faut dire ce qui est quand même, car mis à part les 2 ou 3 crétins qui apparaissent parfois dans un gros titre du journal local ET en même temps dans le rubrique nécrologique, la plupart des consommateur de weed fument pépère chez eux. Alors que pour l'alcool tout les soirs y a des piliers de comptoir qui refont le monde en buvant jusqu'à plus soif, des fonctionnaires qui picoles pendant les heures de tafs, des chasseurs qui taquinent la gourde avant et/ou pendant la traque. Les exemples et les stéréotypes ne manquent pas.

Mais bon, le vin c'est du patrimoine, alors pas touche?
+ 1 -

Glloq En réponse à Guaruda Lombric Shaolin

Je t'aime, si jamais je fais une pétition, t'as intérêt de la signer ! :)
+ 1 -

Guaruda En réponse à Glloq Asticot

J'ai déjà signer ce genre de pétitions. Le plus con avec tout ça c'est que l’État à moyen de bien ce faire voir, de gagner bien plus de sous qu'en l'interdisant , de réguler la criminalité lié au trafic de weed et en plus de créer de l'emploi tout en protégeant les citoyens en y foutant quelque règles/lieux de consommation et aussi une charte qualité du produit.
+ 15 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

Je suis pour la légalisation de toutes les drogues. Histoire de remettre un peu en route la sélection naturelle.
+ 0 -

Glloq En réponse à Offerus Lombric Shaolin

Mais le pire c'est que tu n'a pas tout à fait tord ....

On pourrait pousser le raisonnement plus loin, et demander également un référendum sur les autres drogues illégales, mais là, à coup sûr ça serait négatif .... tant dit ce que le cannabis ... c'est pas joué d'avance (selon moi)
+ 9 -

Offerus En réponse à Glloq Ne pas prendre au sérieux

"Un peu de poison chaque jour pour se procurer des rêves agréables. Et beaucoup de poison enfin, pour mourir agréablement". Nietzsche. Ainsi parlait Zarathoustra.
+ 2 -

Jean_Galfione Jeune asticot

Anyway, si tu fais ça tranquille chez toi, personnes viendras t'embeter, alors pourquoi s'em*****er ?
+ 0 -

Glloq En réponse à Jean_Galfione Lombric Shaolin

Je prend souvent le bus, et en attendant, ben je m'en grille un, je fais chier personne, mais par contre on peut m'emmerder, et ça c'est pas normal :)

Sans parler du fait de s'en procurer ... oulala
+ 0 -

majin Lombric Shaolin

Moi j'ai connu des types qui sont mort à cause du cannabis enfin de manière indirect ils ont eu l'idée d'aller vendre leurs "produits" sur le territoire d'un concurrent le mec à pas trop apprécié ça c'est fini en règlement compte ( immolation, fusillade,)
Alors peut-être que la légalisation ça peut permettre d'éviter ce genre de situation m'enfin j'en suis pas sûr
+ 1 -

emerson Archi-ver

Un jour, les gendarmes nous ont gaulés moi et un pote pendant qu'on s'en grillait un dans la bagnole au bord de la mer, le flic a dit: " Alors là, il y a déjà trois délits: Acquisition, détention, transport" ...on a éclatés de rire :D
Un autre coup, la BAC nous arrête et nous fouille sans rien trouver (on avait caché le 12g sous la garnitures du siège arrière de ma R19 D storia 1,9l), et je leur dis: "ouai, j'ai un peu fumé taleur mais là on a plus rien", le flic super vénère ouvre le coffre et voit mon tout bordel accumulé, des pack de bière vides et sacs McDo etc...: "mais vous avez une date pour ranger votre voiture ?..." (j'ai pas osé lui dire que c'était la veille). Et en partant, l'un d'eux nous dit: "et ben faites attention hein, car le cannabis c'est interdit"... et moi je lui dit: "ouaaaaa, qui n'en a jamais grillé un hein ?", et là il se retourne et répond: "Ben...nous !!" (on a encore éclaté de rire...:D)

Heureusement que c'est interdit en fait, sinon ça ne serait pas marrant.
+ -1 -

samsoon Lombric

Le cana est un psychotrope, ça modifie la perception et le comportement du consomateur.
Tant que l'on ne définie pas des régles et des outils de contrôle pour encadrer son utilisation je serais contre.
A partir de quel taux on considère une personne en ivresse canabique?
A partir de quel taux on interdit la conduite ou le travail?
Et ce qu'on considère le cana comme facteur agravant lors de délit, crime?
Et ce qu'on reconnait que certaine personne peuvent développer des addictions au cana ou des troubles mentaux liés au cana?
Et ce qu'on met en place une prise en charge par la sécu?
Etc
+ 0 -

Glloq En réponse à samsoon Lombric Shaolin

CF mon post en réponse à Blash_

Mais c'est quand même dingue qu'à part quelques lombriks, vous soyez tous obnubilés par les conséquences de la consommation de cannabis, et non par le fait qu'une loi, qui fait chier un % non négligeable des Français, soit complètement bidon, qui n'est pas lieu d'exister, en se basant sur le truc le plus solide de notre Société .... c'était ça le problème à la base (et pas le cannabis ^^)

Alors est ce que quelqu'un peut débouter mon raisonnement ?
+ -1 -

samsoon En réponse à Glloq Lombric

car même si la loi actuelle est excessive envers les fumeurs il y a au moins une réponse?
principe de précaution, si on ne sait pas contrôler, on ne fait pas.

Ta revendication est surtout motivée par le sentiment d'être culpabilisé pour ta consommation, d'être illégal alors que tu veux juste ton moment de détente (sinon tu t’inquiéterais pour d'autres causes qui bafouent aussi les droits de l'homme et qui sont plus préoccupantes que la fumette):

Pour moi le débat de la légalisation est un faux débat qui cache surtout un énorme problème de santé publique. La réelle question n'est pas pourquoi c'est interdit par rapport à d'autres produits mais POURQUOI LE PEUPLE FRANÇAIS CONSOMME DES PSYCHOTROPES.

je suis ancien fumeur aussi, j'ai commencé jeune et j'ai aussi pensé comme ça quand j'étais consommateur: "ouin ouin j'ai rien fais de mal, pourquoi je suis en GAV pour avoir fait pousser 4 pieds..." "ouin ouin je fumais avec mon pote dans le parc pourquoi on se fait contrôler comme des criminels?"

je connais les effets sur le long terme d'un usage régulier et abusif du cannabis. (mais on va pas lancer le débat interminable du "qu'est ce qu'un usage régulier, qu'est ce qu'abusif, et ça dépend de l'état psychologique des personnes")
et maintenant je n'ai pas envie de voir la jeunesse se bousiller le crâne, même s'il n'y a qu'une partie qui sombrera dedans.
+ 0 -

Glloq En réponse à samsoon Lombric Shaolin

Encore une fois, trop axé sur le cannabis et ses effets ....

Trouve un autre exemple qui marche avec mon raisonnement et j'aurai enfin mes réponses ... lol

Résonnez uniquement en terme de Droit, devoir, loi ....

Avec mon raisonnement (toujours avec l'hypothèse qu'il soit juste), on peut se rendre compte qu'il y a une faille dans notre Société. Soit du côté de la loi de prohibition (qui n'est pas admissible), soit sur la Déclaration (qui n'est pas assez précise), car les deux ne sont pas compatible !!!

Pour l'expliquer différemment, si un jour un président, élu par le peuple se sert de cette faille pour faire de la merde, faudra pas se plaindre !!!

Avec votre raisonnement de 'principe de précaution' , quand on sait pas, on interdit .... ce n'est plus en accord avec notre principe même de République .... (article 2 : Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.)
+ 0 -

samsoon En réponse à Glloq Lombric

c'est toi qui est axé sur le cannabis, refais donc ton article en te basant sur ce que tu revendiques maintenant...
retournes ta veste ni vu ni connu, tu deviens un défenseur des droit de l'homme...
+ 0 -

Glloq En réponse à samsoon Lombric Shaolin

"Ce sujet porte sur l'obligation du chef de l'État Français à proposer un référendum pour légaliser (ou toujours interdire) le cannabis."

Je me suis très certainement mal exprimé dans mon thread, mais le but de celui-ci étant de vous demander des pistes pour savoir si mon raisonnement concernant l'application de la loi sur le cannabis (mais avec comme but ultime la légalisation tu as raison) est faisable ou non.

Je vous l'accorde vous essayer de me montrer que je me plante dans mon raisonnement en disant que le cannabis EST nuisible pour la société, mais en suivant mon (dernier) raisonnement, on se rend compte qu'il suffit d'une seule application du cannabis qui ne nuise pas à la société pour être validé. (Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression. = j'ai le droit de me défoncer comme je l'entend chez moi)

Et si je suis ton raisonnement, je peux très bien faire pareil avec le tiens ! tu me vante les mérites de la prohibition, à savoir qu'elle empêche de faire du mal à soi même et à autrui, mais quand est-il des effets nuisible de cette loi sur la société ? => trafic de drogue, délinquances, perte de pouvoir d'achat .... donc en gros la prohibition nuit à la société.....

As-tu compris ?
+ 0 -

samsoon En réponse à Glloq Lombric

Je ne pense pas que la prohibition génère le trafic.

Cette plante ne coûte quasiment rien à produire, même si l'état agré des points de vente, il y aura toujours le marché noir pour faire moins cher sans regarder la qualité.
Ils capteront moins de clientelle surement.

Quant aux trafiquant ils dealeront autre chose, c'est gens ne trafic pas par vocation: "je suis dealer de shit mais si c'est légalisé je vais en école d'ingé" mais par avidité ou nécessité.

Et pour finir la délinquance ne vient pas du trafic, mais je dirais plutôt l'inverse.

Enfin bref, le canna ne tirera pas les défavorisés vers le haut, et les gens applaudiront quand ils pourront consommer légalement leur nouveau calmant.

A une époque on disait "du pain et des jeux"
+ 0 -

Glloq En réponse à samsoon Lombric Shaolin

t'as toujours pas compris haha

Quelqu'un qui as compris pourrai lui retranscrire mes dires ? en échange je lui offre le droit de venir chez moi et de fumer l'intégralité de ce que je possède en weed dès que mon idée est passer !
+ 1 -

samsoon En réponse à Glloq Lombric

Non, j'ai compris que tu penses avoir trouvé une faille interstellaire dans la législation.
+ 3 -

Blash_ Vermisseau

coucou, juste pour apporter ma pierre à l'édifice:
Je suis plus pour la dépénalisation que pour la légalisation, pour la simple raison, que l'alcool est légal, et pour autant on a pas le droit d'en "fabriquer" sauf cas très très particulier (via bouilleur de cru et en quantité ultra réglementée).
Donc si c'est pour légaliser le truc, qu'on ne puisse en acheter que dans des "tabac", que ce soit autant de la merde que les tomates de supermarchés non merci! en revanche la dépénalisation permettrai une production raisonnée à titre personnel - ce que l'on pourrait appeler "la conso perso".
Et pour le côté scientifique/médical du truc, il faut savoir qu'on ne peut pas mourir d'une intoxication au THC, en revanche, on peut mourir d'un sevrage à l'alcool... comme quoi, y a pas de règle...
bisoux beco
-->[ ] va s'en rouler un...
+ 0 -

Glloq En réponse à Blash_ Lombric Shaolin

Entièrement d'accord !

Pour résumer, il n'y a même plus besoin de référendum pour annuler certaines prohibitions (dont le cannabis, mais c'est surtout le concept d'appliquer strictement la loi qui m'intéresse le plus).

selon la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, article 5, La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société .
Si quelque chose possède UN et un SEUL usage/action non négatif (positif ou nul), on n'a pas le droit de m'interdire toute utilisation de celle-ci non ?

en gros, comme exemple, un passionné d'horticulture ne devrait pas être privé de faire pousser une variété super puissante de cannabis sous prétexte que certaines personnes se défonceraient le crâne avec

Alors selon vous est-ce faisable ?

Donc cannabis légal MAIS ultra contrôlé, car pas mal dangereux => le boulot du parlement.
+ 2 -

Whismerhil Vermisseau

En tant qu'ancien fumeur de cannabis repenti je suis partagé. A l'époque où je fumais je tenais à peu près le même discours que toi. Je voyais midi à ma porte.10 ans plus tard, père de famille ben ç'est plus tout à fait la même chose.
Le cannabis est loin, très loin d'être inoffensif. Si j'ai moi arrêté c'est notamment parce que je commençais à avoir des crises d'anxiété de plus en plus souvent. Ayant vu des copains gros fumeurs développer des pathologies psychiques, ça a commencé à me refroidir.
Je voulais aussi reprendre mes études, et le cana ce n’est pas vraiment compatible avec des études : baisse de motivation, détérioration à terme de la mémoire (et ça, ça ne revient pas), difficultés de concentration...D'un usage festif on passe souvent à un usage régulier. Ce qui entraine une dépendance. Pas une dépendance physique parce qu'elle n'existe pas avec le cannabis, mais une dépendance psychologique qui peut devenir assez forte. Donc aujourd'hui, connaissant cela d'expérience, je n'ai pas très envie de voir ma gosse rentrer dans ce cercle-là. Je crains qu'une legalisation ne conduise à banaliser encore plus l'usage du cannabis et à en faciliter l'accès pour des jeunes (chez qui l'usage de stupéfiant est bien plus nuisible).

Après, il faut reconnaitre que le système actuel de prohibition est totalement inefficace et probablement même contre-productif. La France est des pays européens avec la législation la plus sévère mais elle est aussi le pays européen ayant le plus grand nombre de consommateurs, notamment chez les jeunes. La qualité des ce que fument les gens en France n'a, je pense, pas du s'améliorer. Les produits illicites sont généralement plus toxiques puisque sans aucun contrôle. De plus, voir les flics courir après les fumeurs ou même les petits trafiquants est à mon avis une perte de temps, d'argent et de moyens qui pourraient être bien mieux employés.

Par contre l’argument comme quoi le tabac et l’alcool sont bien autorisés est à mon sens complètement fallacieux. Je ne vois pas en quoi, parce que des produits nocifs sont légaux, il faudrait en autoriser de nouveaux.

Au final, je suis donc assez partagé. Une dépénalisation serait peut être preferable.
+ 0 -

Glloq Lombric Shaolin

Merci pour ton com.

Effectivement le cannabis est nocif voir très nocif. Le problème n'est pas là, c'est le fait qu'on m'interdise quelque chose qui, a priori, à très faible dose (goûter) ne nuit pas à la société, mais seulement son utilisation prolongée et augmentée.

En gros, tu as le droit d'avoir ton avis sur la chose (que ça soit bien ou mal) mais tu n'as pas le droit d'interdire, sous prétexte que dans une utilisation précise, il gêne les autres.
+ 0 -

HoltManiaK Vermisseau

En vrai, ça viendra. Ils devront rendre légale la chose. Maintenant chaque chose en son temps, ça fait que quelques années qu'on à autorisé le mariage gay en France et on tourne toujours au nucléaire.
Entre deux faut espérer ne pas se taper une 3ème guerre mondiale ou une 2ème guerre froide (ça a déjà bien commencé).

Par contre j'ai totalement rien bité dès que j'ai vu écrit "DDHC" ça m'a rappelé mes cours d'éducation civique de 5ème.

Bisoux et litchis
+ 0 -

Glloq Lombric Shaolin

Pour Info, j'ai trouvé ma solution, faire une Question Prioritaire de Constitutionnalité, à savoir le seul moyen pour un citoyen lambda pour contester une loi, mais faut se faire gauler pour la raison de la QPC haha
je vous remercie à tous pour vous réponse, ça m'a aider à avancer dans tous les cas !

Plus qu'à trouver un avocat assez balaise en Droit Constitutionnel pour m'aider, si un lombrik est callé dans le domaine, je l'embauche.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
50