On n'est plus des pigeons : faut-il encore boire du lait ?

3 838 vues

Petit post pour partager cette émission que je trouve intéressante avec différentes rubriques, ici c'est un peu "on casse les idées reçues".
Il y a des tests sur des offres commerciales, des litiges, sur des produits (savoir s'ils sont toxiques...)

C'est ce post de Swarmadd (http://lelombrik.net/81698) qui m'y a fait penser, et malgré le succès de l'émission j'ai trouvé bon de quand même prendre le temps de la poster. :)

Je vous conseille l'emmerdeur, qui est connu pour son rentre-dedans.

Envoyé par OrlandO le 28 janvier 2016 à 12h41

+ 4 -

Ourozuka Goa'uld

ta bien fait de le poster, c'était très intéressant :)
+ -1 -

angebzh Vermisseau

Bon c'est un peu virulent et trash, ça viens d'une pure vegane, je sais que ça va pas plaire a certain, je suis pas végétarien ni extrémiste écolo, mais ça montre un peu comment marche l'élevage industrielle pour la production de lait. On le sait pour l'élevage industrielle de poulet, cochon et autres, mais perso j'avais pas penser que c'était aussi hardcore pour le "tout bête" lait...

ha et c'est en anglais :/, je sais pas si une version sous titré existe. (possible, ça a tourné sur FB un moment)

https://www.you...h?v=UcN7SGGoCNI
+ 7 -

gneeeh En réponse à angebzh Vermisseau

sauf que le coupage des queues(pour ne citer que ça ) est assez rare (pour les éleveurs que je connais) et cantonné a des raisons médicales en France (infection,donc pour ne pas abattre la bête ou la laisser crever d'une septicémie) les élevages de la vidéo sont américains et l'exploitation outrancière de nos voisins outre atlantique est quand même plus que réputée donc la généralisation a toute les élevage de cas de la-bas ...
+ 0 -

Zgru La voix de son ver

C'est intéressant mais la voix off est insupportable...
+ 0 -

Mephisto En réponse à Zgru Jeune lombric

C'est pas faux.
+ 0 -

Tronix117 Vermisseau

Je suis d'accord sur l'ensemble, mais depuis quand la pasteurisation (chauffage à moyenne température) conserve plus les qualités nutritionnelles du lait que la UHT (chauffage ultra rapide à haute température) ? Toutefois, au niveau du goût la pasteurisation peut faire plus ressortir les saveurs au détriment des nutriments.
+ 1 -

Thywaz En réponse à Tronix117 Lombric

Faudrait demander à un chimiste expert en nutrition, mais ça doit avoir un lien avec les cassures de liaisons, la puissance et la rapidité du chauffage jouent là-dessus
+ 2 -

Agamemnon En réponse à Thywaz Jeune asticot

C'est uniquement une question de température. Pour de l'UHT le lait est monté à 150 °C ce qui désagrège les molécules les plus fragiles. Evidemment les plus fragiles sont souvent les meilleures pour le corps tel les oméga 3, 6 etc.

Ce qui est drôle, c'est que la pasteurisation est 100 ans plus vieille que le UHT, mais elle est bien plus performante niveau qualité/conservation. Mais bon qui n'a pas révé de garder du lait 6 mois dans son frigo ;=)
+ 0 -

Pelican Vermisseau

Faudra pas le dire aux éleveurs laitiers qui manifestent chuuut....
+ 3 -

gneeeh En réponse à Pelican Vermisseau

sur le fait que les marges des grands groupes font que leur lait est produit en déficit?
c'est un autre débat
+ 1 -

vivouille Dresseur de lombriks

"Les pigeons c'est les producteurs et les consommateurs"
Les industriels se frottent les mains: le très discret Emmanuel Besnier.
http://www.lepo...-1335279_28.php
+ 26 -

nasnagol v3r fondu

petite anecdote sur la standardisation du lait :

(les petites histoires de tonton nasnagol)

Comme dit dans ce reportage toutes les laiteries après réception du lait effectue une phase d'écrémage. En gros, t'as du lait 0% (appelé aussi flotte) d'un coté et de la crème de l'autre coté.

Je travaillais dans une usine de yaourt (celle de 99 francs). Comme tout le monde, on fait l'écrémage. Après on remélange le tout en diverses proportions en fonction des recettes demandés. Pour avoir une recette standard, on ajoute aussi de la poudre de lait dont on connait la composition exacte. Et voilà notre client dans son supermarché est super content parce qu'il achète A CHAQUE FOIS le même yaourt.
Oui, j'insiste sur le "A CHAQUE FOIS" parce que des études markéting ont prouvés qu'il faut pas le perturber le client. Si il est perturbé>>>il doute>>>il met plus de temps à choisir en rayon>>>il teste d'autres produits>>>il risque de délaisser "LA" marque.

Comme dans mon usine, on fait des yaourts qui mettent des flèches vertes dans l'estomac des dames (si, si c'est vrai c'est dans la pub), on avait trop de crème.
Comme les stocks ça coute cher et que l'usine des crèmes desserts pour lesquelles on se lève tous est de l'autre coté de la France. On revend la crème à d'autres industriels (souvent à perte parce qu'on a pas la place).

Un jour les nanas du pôle recherche et développement débarquent avec un yaourt de marque distributeur qui, en test comparatif, est meilleur que notre yaourt (et ça on aime pas mais alors pas du tout. Bouh tout le monde est ronchon). En plus y a plein de crème dedans. Bref, une hérésie. Tout le monde fait ses petits calculs, au bout du compte on est persuadé qu'il y a une entourloupe. Personne ne trouve.

Dans cette usine (qui continue à faire ces fabuleux yaourts qui nous rendent grognons), il y a un ingénieur de Grignon. Chez nous, il y a plein d'ingénieurs de Grignon. Lors d'une soirée d'anciens élèves, les mecs picolent un peu et parlent boulot.
Et là, le mec est tellement fier de ce qu'il a fait qu'il leur donne tout le procédé de fabrication.
Attention, c'est là que c'est génial : "c'est des yaourts pour les pauvres, ils achètent un produit pas une recette. Du coup, on envoie directement le lait, on shunte l'écrémage. On ajoute pas de poudre,..."

Salaud de pauvres qui ont mangés pendant longtemps (et peut-être encore) des yaourts plus naturel que ceux des grandes marques.

Personne ne lira jusqu'au bout mais ça m'a fait du bien de sortir cette anecdote. Lorsqu'on a commencé à parler des consommateurs j'avais tout de suite eu en tête l'image des inconnus en publicitaire : "Il ne faut pas prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont"
+ 7 -

Libel En réponse à nasnagol Vermisseau

Si ! Lu jusqu'au bout ! Et merci beaucoup ... Toujours aussi affligeant les groupes industriels...
Par contre, une petite remarque : moi aux dames je leur mets pas une flêche verte dans le bidou, mais une rose ! ;) Yep, gras comme du bon lait !

En même temps, le yaourt j'ai arrêté depuis longtemps. Dès que j'en mange un, j'ai un alien qui veut me sortir du bide. J'ai peut-être enfin l'explication...
Et au passage, 0 tracas avec du bon fromage ...
+ 0 -

emerson En réponse à nasnagol Archi-ver

On m'a raconté que dans le temps, dans l'usine de produits laitiers où moi j'ai bossé, ils mettaient du "sperme de lapin" pour faire les camemberts... (peut-être pour remplacer la pressure ? je n'en sais rien, je n'ai jamais rien trouvé là-dessus pour confirmer ces dires...)
+ 6 -

Alix En réponse à emerson LeLoMBriK

Pour avoir travaillé dans une usine de sperme à lapin, je peux confirmer.
+ 4 -

feutrycolor En réponse à nasnagol Vermisseau

Le genre d'anecdote dont je raffole en cours d'agroalimentaire !
Et la morale de l'histoire est excellente, en effet, on a affaire à deux type de clients, l'un veut un produit peu cher, et donc il est prêt a accepter des éventuelles imperfections... de toute manière, il n'a pas la chance de pouvoir choisir pendant 10 minutes le produit idéal dans ce fichu rayon produit laitier de 40 km de long.
En face, on a le client chiant, parce qu'il peut se le permettre, et si par malheur son produit ne lui convient pas il va le faire remonter, à ça oui, il va le faire. Et celui là , en plus de payer la transformation, paye la communication, l'innovation de l'entreprise et j'en passe.

Alors oui, dans tout ça l'éleveur se fait payer une misère, que son acheteur soit lactel ou la marche "pacher" de ton distributeur préféré. Mais en fin de compte, les deux produits seront fait avec les même ingrédients (en quantité variable) et parfois même dans les mêmes entreprise et sur les mêmes chaines de fabrication.
Alors franchement, si vous avez le choix, autant tester même les moins cher pour trouver celui qui vous plait le plus.

Et pour apporter un raisonnement différent à l'asphyxie des éleveurs:
Pourquoi le lait ne subit pas l'offre et la demande alors que toute notre société balance autour de ce principe économique basique.
C'est eux qui ont le pouvoir à vrai dire, un arrêt net de la production et c'est toute l'industrie qui est KO => "on ne gagne pas d'argent à transporter de l'eau"
Ils n'ont qu'a prendre exemple sur les taxis, tout bloquer et se mettre tout le monde à dos c'est le seul moyen de faire bouger les politiques visiblement.

Comment ça les nationales sont déjà bloquées ?? !!!! les salauds, tout ça parce qu'ils savent pas gérer leurs ferme je suis sûr !!!
+ 2 -

gwen En réponse à feutrycolor Vermisseau

Oui mais si les producteurs arrêtent demain de produire, il y aura 2 effets
1) les producteurs ne gagneront pas d'argent, donc potentiel fermeture d'exploitation, et jeter leur lait après la traite (un peu obligatoire) leur foutra les boules,
2) si l'industriel ne peut acheter son lait ici, il ira plus loin, le prix du transport d'une citerne depuis l'Espagne (par exemple) est moins cher que du nationale. ( un ordre d'idée le coût est 7.5 Esp->Fra alors que sud Fr->France c'est 9 mini).
+ 0 -

Megascolide En réponse à nasnagol Vermisseau

Il est triste de voir des consommateur penser bien manger en achetant de préférence les produits des grandes marques tandis que les produits premiers prix aux procédés de fabrication simplifiés sont souvent plus sain car exempts d'additifs ou de traitements ayants tendances à dégrader les qualités nutritionnelles.
La simple vue des données alimentaires ( ingrédients, valeurs nutritionnelles ) permet de s'en rendre compte.
+ 1 -

Yoshimi LoMBriK addict !

Le pire dans tout ça, c'est que notre corps n'a absolument pas besoin de lait à l'age adulte, on est les seuls animaux à continuer d'en consommer une fois sorti de l'enfance. (Attention, j'ai pas dis que c'était mauvais, j'ai dis que ça n'était pas nécessaire).
+ 0 -

le-long-brick Longbric

José Beaulait ferait n'importe quoi pour qu'on parle de lui.
+ 0 -

Landru Ver au foyer

Exigez du lait de vache Normande (celle aux lunettes) le MEILLEUR !
Image de Landru
+ 0 -

gloupi Lombric Shaolin

Ils auraient pu mettre un petit encadré pour préciser que consommer des omega 3 à outrance est pas bon non plus. L'idéal étant d'avoir un ratio omega 6/omega 3 situé entre 4/1 et 1/1 et aussi que d'après d'autres études menés par des laboratoires non subventionné par les groupes industriel laitier laissent à penser que la consommation excessive de produits laitiers (donc pas seulement de lait pour ceux qui ont pas suivis) favorise le diabète de type 2...
Et pour terminer, le mongol qui dit que le lait permet d'éviter de prendre du poids et qui se défend après qu'il est honnête malgré sa paie versé par Danone et autre, ne dit que des conneries, le lait c'est surtout du glucide et même carrément du sucre à plus de 90% pour certain lait, hésitez pas à vérifier sur les étiquettes le prochain coup que vous ferez vos courses, hors les glucides c'est le truc à consommer quand on veut prendre de la masse...
+ 0 -

emerson En réponse à gloupi Archi-ver

Sachant que trop d'Oméga 6 a pour effet indésirable de favoriser l'apparition de tumeur (ou du moins en cas de tumeur, un excès d'Oméga 6 va la faire grossir), ainsi que de cancer chez la femme après la ménopause...
Après, pour dériver sur le cholestérol, on parle du "bon" et du "mauvais", mais trop de bon n'est pas bon, et pas assez du mauvais c'est pas bon non-plus. (perso je dois prendre des statines pour baisser mon mauvais chl mais ça fait aussi baisser mon bon chl, donc pour ma part je doit avoir une alimentation riche en Oméga 3 pour rééquilibrer tout ça, mais ce n'est pas le cas de tout le monde...)
Et le moment de la journée où les aliments sont consommés n'est pas négligeable non-plus, le matin on peut (on doit !) consommer du beurre, des oeufs etc...(ce qui contient du mauvais chl donc) car puisque c'est le foi qui fabrique les 2/3 du chl et que le dernier 1/3 est apporté par l'alimentation, ça permet d'"apprendre" au foi à en produire moins, et on aura toute la journée pour éliminer tout-ça.
Le soir par-contre faut éviter...

Bref, tout n'est qu'histoire de diversité et d'équilibre.
+ 3 -

Agamemnon En réponse à emerson Jeune asticot

Ca m'a toujours fait sourire c'est appellation "bon" et "mauvais" cholestérol. Le cholestérol est une molécule unique. Ce sont ses transporteur à travers le corps qui peuvent varier (plus ou moins grands) et qui sont "bons" ou "mauvais". Bref, faudrait vraiment qu'ils commencent à nommer un chat un chat parce que le pauvre cholestérol il a rien fait de mal.
+ 1 -

GuyKet En réponse à gloupi Vermisseau

En effet, le lait de vache est, au départ, destiné aux veaux, qui ont besoin de grandir et grossir beaucoup d'un coup... Donc après, dire que le lait ne fait pas grossir... c'est faux, il est produit par la vache pour ça !
+ 0 -

Rouksos Vermisseau

11:35 - "Nous avons besoin de 900 à 1200 grammes de calcium par jour"
Mmmh. Je le trouve où mon kilo de calcium ? Je mange des boîtes de craies ?
+ 0 -

Swarmadd En réponse à Rouksos LoMBriK addict !

Mais pourtant c'est un régal ! (Bon, c'est un peu sec)
+ 1 -

gloupi En réponse à Rouksos Lombric Shaolin

Met tes craies dans du lait, ça passe crème!
+ 0 -

wizzz Jeune asticot

ils sont gentils de dire que tous les laits sont standardisés et identiques... bah pourtant un lait marque distributeur et un lait marque nationale, ça a pas le même goût ! (je sais pas lequel est le mailleur pour la santé...). Car non ! tous les laits récoltés sont écrémés, mélangés puis réécrémés pour faire un produit... sous un nom ! mais chaque marque a sa recette de recomposition. Comme pour les vins de pays. Assemblage.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
64