Homard géant sur une planète ?

ou dans une casserole ?
972 vues

ou dans une casserole ?

Envoyé par Alix le 3 septembre 2014 à 12h09

+ 2 -

kortenberg Lombric Shaolin

Dans un seau, non ?
+ 7 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

Ou alors ce n'est ni un vase, ni une coupe mais...un récipient.
+ 6 -

gloupi En réponse à Offerus Lombric Shaolin

Oui mais ce homard est-il incadescent? Moi je sais pas ce que ça veut dire alors.
+ 7 -

Offerus En réponse à gloupi Ne pas prendre au sérieux

Ca veut dire: qui peut accaparer des objets sans les faire ressurgir sur autrui.
+ 3 -

Sto En réponse à Offerus Vermisseau

C'est pas faux.
+ 1 -

Ced Lombrik

Il n'est pas aux normes ce homard. :/
+ 2 -

emerson En réponse à Ced Archi-ver

normal car il s'agit plutôt d'une écrevisse.
+ -1 -

Ced En réponse à emerson Lombrik

Ah ouais, peut-être bien - maintenant que tu le dis, les pinces ont l'air zarbi pour être un homard. :D
Pour ma défense, je connais peu les bestioles d'eau douce.
+ 0 -

emerson En réponse à Ced Archi-ver

et puis il y a la couleur aussi, les homards européens, même petits teintent vers le bleu/bleu-marine, et l'américain est plutôt rougeâtre avec des taches presque noires, quoi-que je viens de lire qu'il existe des écrevisses dont la taille et la couleur peuvent la faire confondre avec un petit homard...

au fait, il parait que l'énigme du changement de couleur du homard pendant la cuisson trouve sa réponse dans la mécanique quantique (je fais un copier/coller) :

"-le homard vivant doit sa coloration à la liaison croisée (en forme de X) du pigment astaxanthine avec une protéine appelée crustacyanine.
Or, sous l'action de la chaleur de la cuisson, les protéines crustacyanines se déroulent, libérant progressivement les molécules d'astaxanthine qui retrouvent leurs propriétés initiales : voilà que le homard se met à rougir ! En effet, l'astaxanthine, présente chez la plupart des crustacés, appartient à la famille des caroténoïdes. Ces pigments sont connus pour apporter des teintes rouges, jaunes ou orangées à de nombreuses espèces animales et végétales dans la nature.
Ainsi, l'astaxanthine libre ne fait pas exception à la règle chez le homard : elle est rouge puisqu'elle absorbe les lumières bleue et verte pour ne réfléchir que la partie rouge du spectre. Cependant, liée à la crustacyanine, sa structure moléculaire (ou conformation) est modifiée. Cet appariement interviendrait même sur le fameux état d'énergie - dont on parle en mécanique quantique- de l'astaxanthine. Résultat : celle-ci absorberait toutes les longueurs d'onde, y compris le rouge, d'où la coloration bleu-noir de l'animal vivant."
+ 0 -

eowyn Lombriko-san

-----------------------> []
Image de eowyn
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
67