Un histoire de gâteau au chocolat

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer

pour les enfants de 4 ans au parlement.

Envoyé par cmdrakab le 28 février 2023 à 08h05

+ -33 -

Zoidrome Vermisseau

Y tiens pas de debout son raisonnement. Qui vend sont produit à un grossiste au prix coutant sans se faire de marge ? Allez, lache ta coupette Fabien Gay, il est que 11h du matin.
+ 50 -

magnussoren En réponse à Zoidrome Ver (re-)cyclable

c'est pourtant ce que fait EDF, pire même , elle est obligé de vendre son electricité moins chere : https://twitter...710884714803200
+ -24 -

Zoidrome En réponse à magnussoren Vermisseau

J'avais pas vu qu'il parlait d'électricité. Je croyais qu'il parlait de mon gateau au chocolat préféré. C'est dur pour moi de bon matin d'enchainer les coupettes.
+ 0 -

1038 En réponse à Zoidrome Jeune asticot

et pire, ont oblige le boulanger à racheter ses propres gâteaux aux requins car il à l'obligation d'en fournir une quantité qu'il ne peux lui même pas produire et les revend au prix auxquels ils les avaient vendu !
+ -24 -

le-long-brick En réponse à Zoidrome Longbric

La buvette de la Chambre des Députés l'attend... mais pas pour un pain au chocolat. La Nupès est en train de devenir la Pintès.
+ 0 -

Astre_radieux En réponse à le-long-brick Ver luisant

Pour de la chocolatine alors?
+ 10 -

_pepe_ En réponse à Zoidrome

Outre le fait que c'est ce qu'ARENH impose à EDF (en plus de forcer l'entreprise à racheter ensuite la part non utilisée de sa propre électricité beaucoup plus cher que ce qu'elle lui a coûté à produire), il n'est pas rare que les pratiques commerciales des grosses firmes aboutissent à des marges nulles pour leurs fournisseurs ou sous-traitants.

En situation normale, le système capitaliste interdit de vendre à perte, mais pas de gagner juste l'argent nécessaire pour verser les salaires, rembourser les emprunts, s'acquitter des impôts et taxes et payer les charges et tout ce qui est nécessaire à la production (matières premières, machines, etc.).

Le système capitaliste interdit également le refus de vente, ce qui permet notamment à de gros requins de contraindre de petites entreprises à resserrer leurs marges au maximum sous la menace de procès coûteux (à côté d'autres menaces souvent moins légales).

Par ailleurs, si le pâtissier vend une partie de ses gâteaux à prix coûtant, alors il peut encore se faire une marge sur la partie restante. On peut aussi considérer que cela lui permet globalement de faire des économies d'échelle, la part de ses coûts fixes payée par ses gâteaux vendus à prix coûtant diminuant celle qu'il doit payer pour ses gâteaux qui lui rapportent de la marge et pour ses autres activités.

Plus généralement, les activités non lucratives font partie de l'économie capitaliste. Le profit (lucre) dans les activités commerciales est même contraire à certains principes religieux très répandus.
+ 0 -

Enderion En réponse à _pepe_ Vermisseau

C'est pas le capitalisme qui interdit de vendre à perte mais la loi (en France tout du moins peut être que dans d'autres pays il n'y a même pas d'interdiction). Par contre vendre à perte n'est pas viable sur le long terme et toutes entreprises faisant ça dans un système capitaliste est vouée à disparaitre (non par la loi mais par manque de moyens). Des entreprises proposent bien des échantillons gratuits (à perte donc) ...
Et le système capitaliste n'interdit pas plus le refus de vente. Encore une fois ça serait la loi qui ferait ça ; et ça m'étonnerait que la loi l'interdise ça (sauf pour motifs discriminatoires). Par exemple les partenariats exclusifs, ça existe en toute légalité (tant qu'il n'y a pas d'abus de position dominante). Dans son cas de figure, EDF est contrainte de vendre malgré elle par la loi (dans le but justement de casser ça situation de position dominante).
+ 4 -

magnussoren En réponse à Enderion Ver (re-)cyclable

"vendre à perte n'est pas viable sur le long terme et toutes entreprises faisant ça dans un système capitaliste est vouée à disparaitre"
ben pas vraiment, ça dépent de ta trésorerie parce que c'est aussi le meilleur moyen de flinguer la concurrence afin de pouvoir la racheter ( free par exemple, qui est le 1er quime vient en tete)
+ 0 -

Enderion En réponse à magnussoren Vermisseau

C'est pour ça que je parle sur le long terme ...
Et sauf erreur ma part, Free fait du bénéfice à l'heure actuelle
Edit : et il y avait le cas d'Amazon aussi pendant très longtemps (soutenu par des investisseurs)
+ 4 -

_pepe_ En réponse à Enderion

Je reviens sur ton précédent commentaire.

Le refus de vente était totalement interdit jusque récemment, mais il est maintenant autorisé entre professionnels sous certaines conditions. Le refus de vente au consommateur est toujours puni, de même que le refus de vente entre professionnels lorsque les conditions sont jugées abusives.

Ce refus de vente a longtemps servi de prétexte au terrorisme juridique des gros requins contre les petites entreprises, et il est toujours utilisé par ceux qui peuvent (ou laisse croire qu'ils pourraient) intenter des poursuites abusives contre de petites structures qui n'ont pas les moyens de se défendre, puisqu'il ne s'agit au fond que d'un outil de chantage. J'en ai été plusieurs fois témoin.


Je ne parle pas du capitalisme en tant que principe de régime économique, mais du système tel qu'il fonctionne effectivement chez nous.

Dans ce système, la viabilité des entreprises n'est pas un objectif pour tout le monde.

Certains donneurs d'ordres les considèrent comme des biens consommables, dont on peut profiter jusqu'à épuisement avant de les remplacer par un concurrent, ou qu'on coule quand des besoins stratégiques le requièrent.

En face, ceux qui ne parviennent pas à dégager de bénéfices maintiennent généralement leur activité en se pliant aux injonctions des donneurs d'ordre dans l'espoir que les choses finiront par s'arranger. Espoir qui doit souvent être déçu si l'on en juge la centaine d'entreprises qui meurent chaque jour en France.


Concernant EDF, la situation de position « dominante » qui a été invoquée n'est qu'un faux prétexte. Car même après toutes les mesures qu'on lui a imposées et les aides accordées aux soi-disant concurrents, il n'existe aucune autre entreprise qui puisse ou qui veuille assurer sérieusement une part de ses activités. Autrement dit, EDF ne « domine » pas, elle est simplement un monopole de fait, qui est d'ailleurs pleinement justifié par la nature particulière de l'industrie de l'électricité. Le découpage de l'entreprise en trois parties (bientôt en cinq) n'a fait que créer des complications que nous subissons et que nous payons fort cher.

Il apparaît finalement que les mesures imposées n'ont servi qu'à permettre un gigantesque racket de l'entreprise publique par des entreprises parasitaires, et à mettre à genoux un élément essentiel à la souveraineté du pays (de la même manière qu'on sabote le reste de l'industrie, l'hôpital, l'enseignement, la protection sociale, etc.), au profit d'intérêts privés et étrangers, et aux dépens de l'intérêt général des Français.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à Enderion

En effet, j'aurais dû préciser que je parlais du système capitaliste *français*.

Car de par le monde, les systèmes capitalistes sont (et ont été) divers et variés (on compte d'ailleurs parmi eux les capitalismes d'État de l'URSS et de la Chine Populaire moderne).

La loi définit les règles de fonctionnement du système, et fait donc partie intégrante de ce système.
+ -4 -

Punkachien En réponse à _pepe_ Vermisseau

"Capitalisme d'État Urss"... C'est quoi cette anerie encore ?
+ 0 -

Detolol En réponse à Punkachien Vermisseau

C'est le système où tu interdit aux citoyens d'avoir des entreprises, si ils essayent tu les envois au goulag extraire de l'or et du platine pour vendre a l'étranger et acheter les choses que tu leurs a interdit de fabriquer ou vendre en faisant des entreprises.
+ 3 -

Bidon85 En réponse à Zoidrome Vermisseau

Le système de l'ARENH tient plus du "racket" que de l'économie de marché. Un intermédiaire qui n'apporte aucune valeur ajoutée vient s'insérer entre le consommateur et le producteur.

EDF est obligé de revendre son électricité à tarif réglementé à des sociétés appelées "fournisseurs alternatif" qui prennent leurs marges mais n'a pas le droit de le vendre aux sociétés et entreprises qui sont les utilisateurs finaux telle que les artisans, industries ...

D'ailleurs, EDF n'a même pas le droit de continuer à fournir les tarifs réglementés vert et jaune. Toutes les entreprises qui avaient ces offres ont été contraintes d'aller sur les offres "de marché".
+ -1 -

ouchdinw Vermisseau

En Belgique on a le même mais il s'appelle Raoul Hedebouw
+ 1 -

Doupitoum En réponse à ouchdinw Vermisseau

Il a l'accent du sud-ouest ?
+ 4 -

feyfey En réponse à Doupitoum Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Oui mais le sud ouest de la Belgique une fois.
+ 1 -

Doupitoum En réponse à feyfey Vermisseau

Une foè dis, alleï alleï !
+ 7 -

Migrain En réponse à ouchdinw Vermisseau

Ça, c'est quand il parle, il s'appelle Raoul hetassiw le reste du temps ?
+ 2 -

Cloudh Vermisseau

Et aucun jeu de mot sur Fabien GAY ?! C'est triste...
+ 1 -

Astre_radieux En réponse à Cloudh Ver luisant

Ca aurait été rigolo s'il s'appelait Legros.
+ 0 -

samsoule En réponse à Astre_radieux Asticot

Oui mais c'est pas très courant comme prénom
+ -24 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Perso ce qui me choque c’est la mauvaise élocution : ça bafouille, ça bute sur ses mots, ça mâche et ça bave…
Sérieux les gars faites un effort merde !
C’est pas le seul hein ! C’est même ça le pire en fait…
+ 19 -

fantom En réponse à feyfey Vermisseau

Ce qui me choque, c'est qu'on relève ça.
Alors que ce qu'il explique, c'est ça qui est choquant !
Que l'assemblée soit constituée de bègues qui rotent en parlant, ça ne me dérangerait pas, tant qu'ils oeuvrent réellement pour l'intérêt commun de la population !
+ -5 -

feyfey En réponse à fantom Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Ben désolée mais quand tu as un rôle politique ( au sens large du mot ) tu te dois de savoir t’exprimer un minimum correctement. Qui plus est en assemblée. La démonstration n’en serait que plus claire et implacable. N’en déplaisent à certains mais l’éloquence a un rôle dans l’art du débat, elle sert aussi à convaincre autant que les arguments énoncés. Mais une plaidoirie peu claire, même juste, ne sauvera personne. Et quand j’entends le niveau de langage moyen de l’homo politicus ben je me dis qu’on n’est pas sorti des ronces du cul de l’aubergiste.
+ 0 -

Doupitoum En réponse à feyfey Vermisseau

T'as pris une dose de moins, mais j'avoue ne pas suivre la raison. On ne peut pas crier "Haha tik tok, les débiles, Hanouna, nivellement par le bas etc" et en même temps "oui mais le langage c'est pas important" ...

C'est vrai que la Politique, c'est aussi en partie de la rhétorique et donc, la maîtrise du langage. C'est comme ça qu'on endort les "masses", c'est comme ça qu'on sonne les révoltes. J'ai bien peur qu'en acceptant que les élus ne gèrent plus leur langage, on accepte que les idées puissent s'effacer.
C'est contradictoire pour moi de critiquer la Macronie et le lissage des idées politiques afin d'avoir un discours dominant; et en même temps ne pas être perturbé par l'élocution parfois hasardeuse d'un élu d'opposition.

Bon, après il précise que c'est tard dans la nuit.
+ 4 -

Enderion Vermisseau

Le problème de l'ARENH, n'est pas un problème du capitalisme mais lié à une décision stupide par nos politiques pour des raisons idéologiques. Déjà que l'électricité n'est pas un marché qui peut être facilement ouvert sans conséquences ; mais en plus les politiques ont offert sur un plateau des tarifs avantageux à des capitalistes sans leur demander de contreparties.
+ 2 -

Bidon85 En réponse à Enderion Vermisseau

Le problème, c'est que ce n'est ni du libéralisme, ni du capitalisme mais du "racket" !!!
C'est un dispositif digne des mafias.

SI les tarifs réglementés étaient toujours disponible pour les entreprises et si EDF avait le droit de fournir cet électricité au tarif réglementé, les "fournisseurs alternatif" qui ne font que de l'achat/revente mettraient la clé sous la porte.
+ -2 -

Punkachien En réponse à Enderion Vermisseau

Les gens découvrent aujourd'hui l'ARENH alors que cette régulation existe depuis 2010, prévue par la loi NOME. Mise en place car EDF détenait le monopole de vente d'électricité. Edf est dans l'obligation de revendre une partie de son électricité "nucléaires" a des opérateurs privés. Edf en a grandement profité durant ces années jusqu'à la crise énergétique post-Covid et l'invasion de l'Ukraine. C'est justement parce que ce marché est RÉGULÉ (prix de vente établie par le Code de l'énergie) et non libre (prix de vente au prix du marché, en hausse depuis plus d'un an) que Edf a perdu des milliards d'euros. Si on avait laissé le marché décidé (libéralisme pur) Edf aurait engrangé des dizaines de MDS d'euros.
+ 3 -

Bidon85 En réponse à Punkachien Vermisseau

Beaucoup le découvrent et lorsqu'on en parlait il y a plusieurs années, on se faisait traité de "complotiste" ou de personnes qui était contre le libéralisme ...

Par contre, je doute qu'EDF en profitait avant la crise en Ukraine car les prix "marché" étaient inférieur et les fournisseurs alternatif n'avaient aucun intérêt à acheter au tarif ARENH.
+ 41 -

Foxsking Lombric Shaolin

Le plus "amusant" dans cette histoire, c'est que si le patissier a une commande 350 gateaux, mais qu'il en déjà vendu 100 sur les 400 à prix coutant, il va devoir racheter 50 gateaux de ses propres gateaux plus cher, au prx du marché.
+ 14 -

BigGus Vermisseau

Je pense qu'il est légitime dans son discours, il a l'air d'en consommer pas mal, des gateaux au chocolat.
+ -8 -

trilouli En réponse à BigGus Vermisseau

Pour toi l’embonpoint ou l’obésité n’est qu un problème d’alimentation ?
+ 4 -

BigGus En réponse à trilouli Vermisseau

Ben non ça n'a aucun rapport, c'est bien connu. Et ça marche dans les deux sens d'ailleurs, si certains petits africains sont tout maigres, c'est à cause d'un problème de santé (voir même de somatisation!) et non de malnutrition. Tout le monde sait ça chez les social justice warriors.

Maintenant, l'OMS à un avis différent sur le sujet, mais vu que c'est les même qui ont promu la vaccination, on est en droit de mettre leur avis en cause. Allez je copie colle un bout de leur site pour voir à quel point leur point de vue est ridicule à en rire.
Image de BigGus
+ -2 -

Remax En réponse à BigGus LoMBriK addict !

Ce qu'il veut dire c'est que c'est réducteur et très incomplet de résumer l'obésité à un problème d'alimentation. Les causes peuvent être psychologiques, métaboliques, voire génétiques, et ça même si ça se traduit derrière par de la malnutrition.
Le problème c'est que ce raisonnement entretient l'idée que c'est facilement solvable, que si on est obèse c'est qu'on l'a un peu mérité à mal manger et ne pas faire d'exercice, alors qu'il peut y avoir des causes pathologiques derrière qu'on n'imagine pas (et du coup on se retrouve juste à vanner quelqu'un de malade)

Après moi je m'en fous ça m'offense pas comme blague, c'est pour expliquer
+ 0 -

Jomba En réponse à Remax Vermisseau

y a des gens qui grossissent facilement et pas d'autres, mais ça reste tout de même la bouffe (qualité ou quantité) qui fait grossir.
Moi par exemple, j'ai le problème inverse, il faut que je mange des quantités dingue pour pas finir en squelette. Bin j'ai adapté ma nourriture (j'ai multiplié les quantités). Pour les gens qui prennent facilement, il suffit d'adapter aussi. Je sais que c'est dur mais c'est possible.
Et qu'on ne vienne pas me dire que j'ai de la chance, je vous raconte pas le temps en cuisine et le budget bouffe !
+ 0 -

Remax En réponse à Jomba LoMBriK addict !

"Pour les gens qui prennent facilement, il suffit d'adapter aussi. Je sais que c'est dur mais c'est possible."

Non justement, c'est pas forcément possible, il y a des personnes qui en sont pathologiquement incapables, et la solution (si elle existe) n'est pas de "simplement moins manger". L'obésité c'est parfois le symptôme d'un autre problème.

Après faut pas me faire dire ce que j'ai pas dit, il y a beaucoup de gens qui mangent trop et trop mal, qui grossissent et qui pourraient y faire quelque chose. Mais je maintiens que la question (rhétorique) de trilouli était valable, c'est réducteur de résumer l'obésité à "trop manger"
+ 0 -

trilouli En réponse à Jomba Vermisseau

Oui la malbouffe est une cause d’obésité mais y a pas que ça et cette maladie l’obésité c’est vraiment dure à vivre avec
+ 2 -

trilouli En réponse à Remax Vermisseau

Merci beaucoup
+ 0 -

OSEA En réponse à BigGus Vermisseau

Un peu de lecture si cela t’intéresse car passer des vaccins à la nutrition c'est un grand écart à s'en pété les adducteurs..
un liens "sérieux" https://www.fra...ts_5042635.html
et un lien "conspirationniste" ;) https://aulnayc...es-plateaux-tv/
et si tu veux d'autres sources "sérieuse" qui remettent en cause l'argument d’autorité "OMS", il y a beaucoup à en dire..
+ -3 -

NainPorteQui Vermisseau

En tous cas je sait qui les mangent les gâteaux au chocolat !
+ 0 -

Chiwawa LoMBriK addict !

je l'aime bien lui
mais je suis pas gay :p
+ 0 -

BigGus Vermisseau

.
Image de BigGus
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
13