Si seulement on avait su plus tôt

14 août 1912
Les fours du monde entier brûlent actuellement environ 2.000.000.000 de tonnes de charbon par an. Lorsque ce charbon brûle, en s'unissant à l'oxygène, il ajoute environ 7 millions de tonnes de dioxyde de carbone à l'atmosphère chaque année. Cela tend à faire de l'air une couverture plus efficace pour la terre et à augmenter sa température. L'effet peut être considérable dans quelques siècles
4 915 vues

14 août 1912
Les fours du monde entier brûlent actuellement environ 2.000.000.000 de tonnes de charbon par an. Lorsque ce charbon brûle, en s'unissant à l'oxygène, il ajoute environ 7 millions de tonnes de dioxyde de carbone à l'atmosphère chaque année. Cela tend à faire de l'air une couverture plus efficace pour la terre et à augmenter sa température. L'effet peut être considérable dans quelques siècles

Envoyé par Pepette le 23 octobre 2021 à 17h21

+ 5 -

Guaruda Asticot

Y a déjà plus de 20 ans je me rappel que les magazines jeunesse type Wapiti ou Science et vie junior en parlait déjà.
Avec déjà les réponses de boomers "Moi si il fait plus chaud en hiver ça me va."
+ 5 -

Grouald En réponse à Guaruda Vermisseau

Un peu comme sur lelombrik quand on a l'audace de parler de manger moins de viande.
+ 5 -

Guaruda En réponse à Grouald Asticot

Mais les Lombriks ne sont pas réfractaire au fait de manger moins de viande.
Forcement si tu dit que tu préfères les concombres et les carottes aux saucisses et aux andouillettes, y aura bien quelqu'un pour faire une blague salade.

Je ne suis peut être qu'un doux rêveur mais une consommation raisonné (et donc une production qui l'est tout autant) est certainement viable.
Sans compter que le régime vegan n'est pas supporter par tout le monde.
+ 6 -

Gring En réponse à Guaruda Lombric Shaolin

Ils ont bon dos les boomers.
- Les boomers, ils ont pour la plupart fait des trucs, genre, aller en Italie avec une 2CV, et c'était leur grand voyage de jeunesse.
- Les millenials, en comparaison, ont pris l'habitude d'aller passer des week ends dans une autre capitale en prenant des AVIONS à 29,90€.

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Les boomers ont un bilan carbone plus bas que les générations suivantes, juste parce qu'ils n'ont pas eu accès à tant de biens de consommation aussi tôt.

Et même parmi les millenials, ceux qui ont plus d'argent, vivent au centre ville, ont un bac à compost et font du vélo ont en moyenne un bilan carbone pire que les classes plus modestes, pourtant moins portées sur la question écolo, simplement parce que leur niveau de vie plus élevé pollue mécaniquement plus.

(Et ensuite, ça va faire des voyages "écolos" au Costa Rica, ou passer une semaine dans des "éco lodge" à Madagascar.)

https://www.dai...m/video/x5oormr
+ -2 -

Guaruda En réponse à Gring Asticot

Oula, tout doux bijoux.
Je n'ai pas prétendu que les millenials étaient spécialement mieux. D'ailleurs par exemple ça me fait toujours bien rire les vegans qui changent de portable régulièrement et qui osent dire que leur régime alimentaire "sauve la planète" ou qui achètent des produits avec pleins d'huile de palme ainsi que des fraises en hiver.

Alors oui je sais que chacun fait comme il peut et comme il sais faire. Reste que parfois y a une belle dese d'hypocrisie.

Par contre j'ai prétendu que les boomers même en ayant l'info s'en foutaient, ce qui était globalement vrai à l'inverse des millenials qui "ont pris l'habitude d'aller passer des week ends dans une autre capitale en prenant des AVIONS à 29,90€." affirmation globalement fausse.
Ou alors tu vis dans un milieu très huppé qui n'est donc pas du tout représentatif du coût moyen de la vie.

Mais tu n'as pas tout à fait tort non plus en parlant de la génération précédente qui globalement avait un bilan carbone plus bas que la génération suivante, mais ça reste assez oser d'affirmer ça comme ça. Entre la population qui a augmentée, les technologies qui sont imposés, etc. La génération boomer à bon dos mais elle n'en reste pas moins vierge.

Le pire étant que si tu essayes de sortir du système ou d'y trouver une alternative c'est assez souvent ces mêmes boomers qui te force à y rester.
Genre les voitures électriques, ça fait un paye qu'on sait que ça marche, que c'est possible.
La mise en place de certaines normes etc.
+ 0 -

Ladnewg En réponse à Guaruda Jeune asticot

deux époques qu'on ne peut pas vraiment comparer.
les réseaux sociaux et les systèmes d'informations actuels permettent une prises de consciences qui n'étaient possible d'avoir il y'a une 40aine d'années sur un large public, les industriels (et pas que) bien conscient de ca on pu tout minimiser assez facilement.
C'est comme acheter du bio en pensant que c'est bon pour la planète, mais quand il a parcouru la moitié du globe après avoir poussé dans des serres chauffées et éclairées H24... c'est pas grave ces du bio alors c'est bien.

Les millenials d'aujourd'hui sont les boomers de demain, et en attendant rien ne change. ;)
+ 1 -

Gring En réponse à Guaruda Lombric Shaolin

Ma caricature est assez pertinente : la frange de la population la plus bruyante sur le sujet est aussi la plus aisée et la plus hypocrite.

Avant le covid, tous les week ends, Budapest se remplissait de jeunes de l'ouest de l'Europe parce que la bière est moins chère en terrasse.

Je fais effectivement partie des bobos, je travaille dans un média parisien qui relaie beaucoup de propagande écolo sur le sujet, et je te garantie que les rédacteurs avaient l'habitude de partir trois fois par an sur d'autres continents, mais militent contre "l'inaction climatique", contre les voitures des classes moyennes et contre ces maudits boomers.
+ -2 -

GruikMan Vermisseau

Ils savaient de quoi ils parlaient à l’époque, car il sortaient à peine l’ère des crottins de cheval dans la rue..!
+ 0 -

Kudsak Vermisseau

2 milliards de tonnes de charbon se transforment en 7 milliards de tonnes de CO2 ?
+ 13 -

Billyc En réponse à Kudsak Jeune lombric

Oui : C + O2 -> CO2, C = 12, CO2 = 12+16+16 = 44.
2 milliards × 44 / 12 = 7.3 milliards de tonnes. Le compte est bon.
+ 0 -

BonPublic En réponse à Billyc Vermisseau

Y aurait pas un peu de suie dans tout ça, parce que cette combustion n'est pas "totale"... ?

Je me questionne...
+ 8 -

Exhaar En réponse à BonPublic Vermisseau

On va pas couper les cheveux en quatre...
Nos enfants ou les enfants de nos enfants l'auront bien profond à quelques centaines de milliers de tonnes de CO² près.
+ 2 -

BonPublic En réponse à Exhaar Vermisseau

C'est pas faux.
+ 2 -

Billyc En réponse à BonPublic Jeune lombric

C'est pour ça que le charbon reste bien utilisé. Il brûle bien, longtemps, en laissant assez peu de déchets solides.
+ 1 -

Nyny En réponse à Billyc Jeune asticot

Mais en produisant plus de déchets nucléaires au niveau mondial que la totalité des centrales nucléaires.
+ 4 -

Billyc En réponse à Nyny Jeune lombric

Hein ? Le charbon qui produit du déchets nucléaires ? Je l'ai pas là...
+ 1 -

Nyny En réponse à Billyc Jeune asticot

Je voulais dire radioactifs, mais ça revient au même au final...
En brulant des quantités importantes de charbon, tu te retrouves avec toutes les impuretés sous forme de cendre, et beaucoup de ces impuretés sont des matériaux faiblement radioactifs.
Cela dit, ça fait beaucoup en quantité de matière mais peu en quantité de radiation.
https://www.sci...-nuclear-waste/
+ 1 -

Billyc En réponse à Nyny Jeune lombric

Merci pour l'article, je n'avais pas vu le charbon sous cet angle.
+ 0 -

ouiche

Comme quoi ils y connaissaient vraiment rien à l'époque, payes ta désinformation, genre les effets peuvent-être considérable "in a few centuries"... On est à peine un seul siècle après.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
75