Si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19

Par SuperBiskouaz
le 23 juillet 2021 à 23h43
1 750 lectures
44 réponses

Vous êtes indécis par rapport à la vaccination covid19 ? Et vous auriez bien aimé trouver un état des lieux non partisan et dépassionné. Un médecin partage une excellente synthèse pour vous aider à prendre votre décision.

https://www.atoute.org/n/article401.html



+ 4 -

ssss Vermisseau

Merci pour le partage c'est intéressant !

J'aurais aimé savoir comment il arrive à estimer le risque d'effet grave inconnu à long terme du vaccin (il dit qu'il est 100 à 1000 fois moindre que celui de chopper le covid grave, long...).
Ce point précis semble agiter l'inconscient collectif et n'aurait, je pense, pas dû mériter une ellipse.
+ 2 -

MarcusKhaine En réponse à ssss

Ben en fait il estime ça par rapport aux vaccins déjà existant (pour d'autre maladie, virus), ce qu'il dis dans le paragraphe d'avant en gras : "Les effets secondaires tardifs, survenant longtemps après l’utilisation d’un médicament".
Je cite: "À ce jour aucun vaccin n'a été responsable d'effets secondaire tardifs"
Il estime à la louche je dirais. :)
+ 4 -

ssss En réponse à MarcusKhaine Vermisseau

Le truc c'est que si c'est comme l'équation de Drake, on a des conclusions très différentes en fonction du type de louche.
+ -1 -

MarcusKhaine

Très intéressant merci :)
+ 2 -

yosegaman Jeune lombric

pour ma part j'ai eu ma seconde dose de pfizer ce mercredi, comme pour la première dose j'ai juste eu le bras piqué un peu engourdi le soir et lendemain mais avec un doliprane ça le fait
je ne sais pas si la corpulence joue car des personnes de la famille, amis et collègues ont dérouillé genre état grippal et grosse fatigue, bras très douloureux
moi, j'ai 40 ans je mesure 2m05 pour 120kg, je suis rarement malade et prends des médocs rarement aussi du coup en général le médoc agit tout de suite !
après mon avis perso c'est que je suis prêt à jouer les cobayes et donner ma vie si ça peut aider la recherche et sauver des vies, si le vaccin marche, cool, sinon, tant pis, j'ai aucun regret ! (j'ai même une carte de donneur d'organes sur moi au cas où)

et vous, si vous vous êtes fait vacciner, c'est avec quel vaccin, ça vous a fait quoi et quel est votre physique ?
(genre je pose un ptit sondage vite fait, tavu ? )
+ 2 -

Spardhas En réponse à yosegaman Asticot

1,65m, 62kg pour 52cm de taille de bite (comment ça je suis marseillais sur les bords ?)
Pareil que toi, le bras endolorie 1.5j c'est tout. Ma copine par contre, a eu des nausées pendant 1 semaine. Quant à ma mère, très fatiguée 2 jours et le bras très engourdi. Mais ensuite plus rien, ça a disparue très vite
+ 2 -

Billyc En réponse à yosegaman Jeune lombric

75kg aucun problème sur Pfizer, idem pour madame et toute ma famille avec Pfizer, à peine le bras endolori, comme pour un vaccin DTP ou un don de sang.
Au boulot, énormément de Moderna, la première injection : ras, la deuxième, environ 30% des employés on pris 2-3j de maladie. Je ne nie pas les états grippaux après la 2e inj, mais je pense que y avait aussi une bonne excuse gratuite. Certains avaient déjà prévu leur 3j AVANT de savoir s'ils auraient des effets.
+ 0 -

Myouk En réponse à yosegaman Vermisseau

Merde, mauvaise réponse. Du coup je copie colle ma réponse du dessous :

Pour moi, vaccin Pfizer, 1ère injection fatigue forte + mal au bras pendant 3 jours. Et quasi rien pour la 2e. Par contre, ma femme a fait de la fièvre pendant 2 jours pour la 2e. Les effets secondaires, c'est clairement la roulette, et parmi mes proches j'ai juste l'impression que les plus jeunes ont un peu plus d'effets secondaires. Mais dans tous les cas, aucun qui ne dépasse 2 jours.
+ 2 -

Guaruda En réponse à yosegaman Asticot

1m70, 72kg. Le Pfizer. 1er dose rien, 2eme dose rien aussi.
Très très rarement malade, genre je vais plus souvent au médecin pour refaire mon ordonnance d’antiépileptique que pour une consultation.
Un collègue a été nauséeux et fatigué pendant quasi une semaine après la 2eme injection, un autre une bonne grosse fatigue musculaire pendant la journée qui à suivie celle de la 2eme injection.
Force est de constater que je suis l’individu alpha du taf :p
+ 0 -

Keidan En réponse à yosegaman Vermisseau

63kg, 1m74, moderna sur les 2 doses. La première j'ai douillé au bras mais vite soulagé avec un paracétamol et la deuxième état grippal et cloué au lit jusqu'au lendemain soir.
+ 2 -

sandrine65100 En réponse à yosegaman

(1,63m - 90kg-54 ans)
Vaccinée en avril avec Pfizer. La première injection ,RAS. La deuxième faite le matin à 10h, j'ai passée une soirée avec migraine et frisson pendant 1 h. Et 5 nuits à dormir avec un coussin sous le bras à cause des ganglions qui ont gonflés sous l'aisselle. (je dors sur le côté droit).Comorbidité : obésité, asthme allergique , BCG jamais réactif.( mon toubib m'a dit : ça aussi ça compte) Antécédents familiaux : diabète et hypertension (sans être obèse), cancer : seins, estomac ( côté maternel) poumons, foie ( côté paternel).
J'ai eu peur de pas passer au travers....après, j'ai une chance sur deux. Je ferai avancer la science ou les statistiques, advienne que pourra.
J'ai repris le travail le mois dernier. Mes collègues n'ont pas appréciés la note de service de la drh sur la vaccination avant le 31 août. Perso, je n'en ai rien eu foutre. Je ne me suis pas faite vaccinée pour faire plaisir au président, mais pour éviter de mettre ma vie en danger et celles de mes proches. Prendre ma mère dans mes bras, ça n'a pas de prix.
+ 4 -

Eutha En réponse à yosegaman Lombric

Ahaha bande de petits joueurs ! Perso en tant que personnel hospitalier j'ai eu le droit à Astra en 1ère injection (ptite douleur/fatigue pendant 24h) et ensuite Pfizer en 2ème injection (idem ptite douleur/fatigue pendant 24h) suite au rétropédalage sur Astra.
Du coup, le futur mutant c'est moi les amis ! Et dans 30 ans si j'ai des effets indésirables on ne saura jamais si c'est à cause de Astra ou Pfizer ! Prends toi ça la pharmacovigilance !
Mais sinon pour info, plus de 70% du personnel dans mon CHU était vaccinés avant Juillet. Donc malgré ce qu'on voudrait vous faire croire, la vaccination est bien acceptée à l’hôpital, bien avant les mesures incitatives actuelles.
+ 5 -

yosegaman En réponse à Eutha Jeune lombric

avec du bol tu auras une 3ème main et tu pourras enfin jouer à la nintendo 64 ! :D
Image de yosegaman
+ 2 -

Eutha En réponse à yosegaman Lombric

Tin ouai ! J'ai jamais réussi à comprendre comment utiliser cette manette !
+ -7 -

Exhaar En réponse à Eutha Vermisseau

Personne ne sait à part peut être les habitants de la constellation du Centaure.
+ 0 -

SephyNi En réponse à Eutha Vermisseau

En vrai c'est plutôt simple. Si tu utilises la croix directionnelle, tu tiens la manette normalement, si tu utilises le joystick, tu tiens la manette avec la main au milieu.

Avec l'arrivée de la 3D, croix directionnelle.... Joystick... C'était nouveau, dur de savoir ce que les joueurs allait préférer. (Sony n'a pas pris le risque au début mais ont eu la bonne idée de rendre les deux accessible avec le pouce avec le DualShock 2. Même si personnellement je préfère de très loin les joystick asymétrique et l'idée de la manette GameCube d'avoir le croix en bas et le joystick en haut est juste parfait) Pas mal de jeux sont compatible avec les deux options mais la plupart du temps, en jeu tu tenais la manette au milieu et tu utilisais la croix que pour les menus.
+ 1 -

sandrine65100 En réponse à Eutha

Nous avons 1 gagnant !! BRAVO!
comment...c'était pas un jeu?
Image de sandrine65100
+ 0 -

Eutha En réponse à sandrine65100 Lombric

Arf dommage j'en ai déjà beaucoup à la maison.
En même temps, c'est ce que nous donnait la fonction publique hospitalière avant le Covid quand on demandait un revalorisation salariale... ^^
+ -5 -

Exhaar En réponse à yosegaman Vermisseau

Pfizer 2 doses - 96 kg - 1m71 - 49 ans - co morbidité et Antécédent pulmonaire et cardiaque.
1ère dose : mal au bras 1 jours. Rien.
2ème dose : petite douleur au bras - Doliprane ce coup-ci - Vaseux le lendemain puis plus rien.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à yosegaman Taret

Moderna, première dose hier ( 23/07, sur liste d'attente depuis plus d'un mois ) 1m86, 115 kg ( et j'vous emmerde )

Vaccin au bras gauche vers 20h, douleur assez vive dans la nuit, équivalent à une déchirure musculaire localisé, main engourdie pendant quelques heures ce matin au reveil
+ 0 -

Limou En réponse à yosegaman Vermisseau

30 ans, 1m 69 - 70 kg. Première dose de Pfizer y'a une semaine. Mal dans le bras 3h après l'injection avec grosse pointe de douleur 5-6h après, au point que j'ai pris un codoliprane, ça diffusait dans tout le bras jusqu'aux doigts. Le lendemain, moins mal au bras mais syndrome grippal assez prononcé (géré au paracétamol). Rien le surlendemain.
+ 3 -

MindBlown Jeune asticot

Merci du partage. Effectivement très bonne synthèse et j'avoue que j'aurai probablement pris mon RDV demain (ou lundi) si le gouvernement n'avait pas mis en place des restrictions qui peuvent faire perdre leurs jobs a certain pour une loi qui n'est en vigueur que jusqu'au 30 septembre 2021 ... Sympa pour ceux qui sont en CDI.

  Encore une fois j'aimerai simplement que l'on ait le choix de se faire vacciner sans pressions (financières, sociales etc), ou que si on a pas réellement le choix que ceux qui nous l'imposent assument leurs responsabilités en cas de pépins.

  Le test PCR tous les 2 jours ça va vite être cher...
Exemple du salarié de restauration: environ 8EUR/h x 7h (on se base sur 35h 7h/j) 56EUR/jTests PCR 50EUR (30EUR pour antigéniques). Du coup si tu veux pas être vacciné tu dois pouvoir vivre avec entre un tiers et la moitié de ton salaire en moins.
Je suspecte que beaucoup ne peuvent pas se le permettre. Du coup j'estime que si c'est comme ça ils auraient au moins pu avoir les couilles d'assumer et nous dire clairement que le vaccin lui même est obligatoire.

Bon ok j'arrête, c'est bon vous pouvez ranger les pierres.
+ -2 -

ouchdinw En réponse à MindBlown Vermisseau

Si toon patron est pas vacciné tu peux demander le chômage technique ?
+ 0 -

Myouk En réponse à MindBlown Vermisseau

Hello. Sur la question du choix perso, on peut dire qu'on a vu ce qu'il se passait : environ 50 % des gens se font vacciner, et le reste ne le fait pas, plus par flemme / attente/ procrastination que par conviction antivax.

Pour moi, il fallait effectivement pousser à la vaccination, que ce soit par des "incitations" comme aujourd'hui ou par une obligation claire.
Sur la méthode, je n'arrive pas à me faire une idée : obliger était plus clair et moins faux cul, mais aurait sans doute plus braqué certaines personnes. Mais l'état actuel "vous avez le choix mais c'est nécessaire partout" est effectivement très con.

Et pour moi, vaccin Pfizer, 1ère injection fatigue forte + mal au bras pendant 3 jours. Et quasi rien pour la 2e. Par contre, ma femme a fait de la fièvre pendant 2 jours pour la 2e. Les effets secondaires, c'est clairement la roulette, et parmi mes proches j'ai juste l'impression que les plus jeunes ont un peu plus d'effets secondaires. Mais dans tous les cas, aucun qui ne dépasse 2 jours.
+ 8 -

_pepe_ En réponse à MindBlown

Il me semble que le prix des tests est un faux problème, dans le sens où il résulte plus de politiques commerciales que des coûts minimums pour pouvoir en disposer.

On aurait très bien pu imaginer une industrialisation et une distribution à grande échelle des tests rapides, de sorte qu'ils soient nettement moins chers pour les populations. Cela aurait permis des dépistages beaucoup plus systématiques qu'actuellement, notamment chez les vaccinés, avec pour avantage de pouvoir contrer plus efficacement la propagation du virus tout en ménageant l'activité économique globale et les activités de ceux qui ne sont pas touchés.

Au lieu de cela, ce sont les vaccins qui continueront d'être délivrés gratuitement (avec, soit dit en passant, un coût exorbitant pour la collectivité).

Tout cela n'est qu'une question de choix politiques ; d'une politique qui a choisi de se mettre au service des marchés, et à sacrifier l'intérêt général à celui des marchands.
+ 1 -

Enderion En réponse à MindBlown Vermisseau

"Effectivement très bonne synthèse et j'avoue que j'aurai probablement pris mon RDV demain si ..."
Quel est le rapport entre les décisions du gouvernement et votre choix de vous faire vacciner ou non ? Seul les effets bénéfiques ou négatifs des vaccins devrait être pris en compte pour le choix de la vaccination, et non la politique. Vous dites qu'il y a une pression financière et sociétale mais également que vous auriez "probablement pris RDV demain si". Donc en absence de pression votre choix était déjà fait non (d'après ce que vous dîtes) ? En quoi la pression changerais quelque chose à ce choix.
J'ai l'impression surtout que votre choix n'est pas encore arrêté dans votre esprit (quelques doutes qui subsistes ?) et que c'est qu'une excuse pour retarder l'échéance ; ou bien un esprit de contradiction avec les choix du gouvernement

Pour le reste, les choix du gouvernement sont discutables et je suis d'accord avec vous sur bien des points. Mais cela relève d'un autre débat qui n'est pas celui du post.
+ 1 -

MindBlown En réponse à Enderion Jeune asticot

La pression change tout. Ce pass sanitaire introduit des pressions qui (comme je l'ai expliqué) rendent le vaccin obligatoire pour certains sans le reconnaître.
Du coup vu que je suis jeune, en bonne santé et pratique une bonne distanciation sociale (je ne sort jamais en boite ou au ciné/autre et très rarement au resto), j'estime pouvoir me permettre de me rebeller contre ce genre de pratiques, et encourager à manifester contre ces prises en otage de nos libertés.
+ 0 -

Enderion En réponse à MindBlown Vermisseau

La pression ne devrait rien changer justement. Si les bénéfices en terme de santé publique vous ont convaincu, alors la politique de devrait pas remettre en question ce bénéfice.
Dans un autre genre cas de figure ça donnerais : "Je suis pour le dépistage systématique d'une maladie X (genre cancer) mais vu que le gouvernement veux l'imposer alors je refuse de me faire dépister" --> Aucune logique
Plus absurde encore : "Je suis contre la cigarette mais vu que le gouvernement veux imposer son interdiction, je vais me mettre à fumer !"

Ou sinon ça veut dire que vous considérez cette "atteinte aux libertés" plus importante que la santé publique (quand bien même cette atteinte est modérée et qu'elle va dans le sens de votre état d'esprit en ce qui concerne la vaccination et donc la santé publique)
+ 2 -

MindBlown En réponse à Enderion Jeune asticot

Ok j'ai l'impression que tu a du mal a comprendre. Le problème du pass ce n'est pas "parce que le gouvernement l'impose" mais "comment le gouvernement veut l'utiliser". Si tu ne vois pas les dangers qu'une telle loi apporte avec elle tu a peut être eu une meilleur expérience de la vie que moi et j' en suis peut être devenu plus pessimiste que d'autre.

Quant au vaccin lui même, oui je l'admet. Il y a un peut d'esprit de contradiction dans tout ça mais encore une fois c'est en connaissance des risques et j'estime, au vu de ma façon de vivre (comme expliqué plus bas), que je peux me le permettre.

Pour finir, oui, j'estime que nos libertés sont "plus importante que la santé publique" car elles INCLUENT la santé publique, à l'inverse de l’image de la santé publique que tu semble défendre qui exclue certaines de nos libertés.
Par conséquent je préfère me battre contre toute atteinte à ces libertés car elles méritent d’être défendu.
+ -7 -

Exhaar En réponse à MindBlown Vermisseau

Vu que je conduis prudemment pourquoi devrais je porter une ceinture de sécurité en voiture ou un casque en moto?
C'est pas moi le problème.... jusqu'à ce qu'un con grille une priorité et t'éclate la tronche.

Dans le cas du covid tu peux, en plus, être porteur asymptomatique et niqué toute ta famille sans le savoir.
Si tu n'en as rien à foutre de tes anciens, figure toi qu'il y a des gens qui y tiennent à leurs vieux.
+ 3 -

MindBlown En réponse à Exhaar Jeune asticot

Tu semble méprendre l'intention de mon message. Je ne dit pas ici de ne pas se vacciner. Au contraire après lecture de l'article je dirais même que je vous encourage a vous vacciner si c'est votre choix car comme tu le souligne "conduire prudemment" n’exclut pas l'accident, ça minimise juste les risques. J'en suis conscient.

J'indique juste que selon moi il ne faut jamais permettre à certains de nous retirer nos libertés sans avoir à se battre. Sinon ça deviendra de plus en plus facile de nous les retirer. Et c'est contre ça que je souhaite me révolter.


Par contre pour te répondre et reprendre ton exemple motorisé, porter une ceinture n’empêche pas de tuer quelqu'un d'autre. De même ces vaccins pour tout le positif qu'ils apportent ne garantissent pas d’empêcher la transmission du virus (pas encore démontré même si a première vu ils ont l'air d'aider). Et porter la ceinture ne sert que en voiture. Les piétons n'en ont pas l’intérêt. Du coup tu peux me considérer comme un piéton. Je ne suis jamais en voiture et entre en contacte avec que très rarement (je suis asocial et ne vois que très peu de monde dans ma vie de tout les jours).

Du coup je remercie tous ceux qui s’inquiète apparemment pour mes proches mais ils vont bien et sont piétons aussi (certains d'entre eux portent aussi la ceinture!). Et du coup je me sent obligé de vous rendre la pareil et vous souhaite a tous et a toutes ainsi qu'a vos familles une bonne santé!
+ 8 -

ArcheologieOfCourse Vermisseau

Moi j'ai chaud depuis le vaccin. J'attends que la météo change on ne sait jamais
+ 2 -

Chiwawa LoMBriK addict !

bref il en sait rien et répète ce qu'il a vu à droite à gauche...
ca nous avance pas plus vu le nombre de conneries qui circulent
+ 6 -

_pepe_ En réponse à Chiwawa

C'est aussi l'impression que ça m'a laissé. Surtout, certaines références sur lesquelles il base son point de vue personnel attendent toujours d'être confirmées, et d'autres ne sont pas de toute première fraîcheur.

Bon, après, le type a quand même réussi à citer Jurassic Park et Jean-Marie Bigard...


J'ai des contacts dans le domaine médical et celui de la recherche (qui sont d'ailleurs loin d'avoir tous les mêmes avis que ceux exprimés dans cet article), et ils confirment mon impression qu'on peine toujours à obtenir les informations qui permettraient de se forger quelques certitudes quant aux affirmations du discours politique officiel et médiatique main stream d'une part, et celles qui les contredisent d'autre part.

S'agissant notamment de l'efficacité des vaccins, ce sont toujours les allégations des fabricants, basées sur des études limitées et déjà anciennes, qui sont rappelées. Or, des informations récentes provenant de pays étrangers et concernant les nouveaux variants tendraient pour le moins à les tempérer.

Mais chez nous on attend toujours de pouvoir disposer des informations qui permettraient de constater la réalité de la situation, en dépit du fait qu'on les réclame à corps et à cris depuis des mois, ce qui aurait laissé tout le temps de mettre en œuvre les moyens pour les récupérer.

C'est d'autant plus gênant que ces informations essentielles déjà existantes pourraient avoir des conséquences importantes sur la façon de contrer le virus. En particulier, sans remettre en question le principe de la vaccination, cela pourrait par exemple mener à préférer certains vaccins plus efficaces, à en abandonner d'autres, à précipiter le développement d'autres vaccins mieux adaptés aux nouveaux variants, à prendre des mesures sanitaires qui concerneraient également les vaccinés, à cibler plus précisément certaines populations à risque, à mettre l'accent sur d'autres moyens de protection ou à chercher d'autres voies.

Pour l'instant, rien de tout cela, et on en est toujours réduit à émettre et à partager des avis d'autorités basés pour une grande part sur des principes généraux et des suppositions.


Malheureusement, je crains que la lutte contre la pandémie reste encore longtemps prisonnière des manipulations politiciennes et des discours qu'elles génèrent, et qu'actuellement, au lieu d'agir efficacement dans l'intérêt des populations, on cherche surtout à désigner les boucs émissaires du désastre attendu (jusqu'aux élections présidentielle et législative au moins).
+ 0 -

Grimgor_Le_Noir Lombric Shaolin

Je rajoute mon grain de sel pour le vaccin.
J'ai trois amis qui ont faire leur deux doses.
Le premier à éprouvé une fatigue le lendemain matin, il n'est pas allez travaillé. Il est sportif, 35 ans et a ma connaissance pas de soucis de santé.
Le deuxième a ressenti une fatigue au bout de deux jours. Ça fait 3 jours qu'il n'est pas au top de ça forme, mais ça va.
Il fait 1m78 environ, dans les 65 kg, de nature très anxieuse.
Et le dernier, il n'a rien eu du tout et ça fait 5 jours qu'il a été vacciné.
Personnellement j'y vais mercredi prochain pour la deuxième dose mais en général je ne suis jamais malade, je guéri très vite le reste du temps et je fais 1m77 et 62 kg.
Wait and see ????
+ 0 -

yosegaman En réponse à Grimgor_Le_Noir Jeune lombric

merci du retour, et du coup c'étaient quels vaccins ?
+ 1 -

Grimgor_Le_Noir En réponse à yosegaman Lombric Shaolin

On est tous en Pfizer
+ -6 -

BonPublic Vermisseau

1,77m, 80kg (je sais c'est trop), 62 ans.
Comme j'ai eu le COVID (sans symptômes prononcés), je n'ai eu qu'une injection (fin avril / BioNTech).
Légère douleur au point d'injection pendant moins de 2 jours.
Voilà.
+ 2 -

Cham En réponse à BonPublic Lombric

c'est que du muscle. le cerveau pèse très lourd
+ -7 -

Exhaar Vermisseau

erreur de destinataire.
+ 0 -

NainPorteQui Vermisseau

1,71-90kg/ 5’-7’’ -198Lbs
Vacciné avec moderna les deux doses
A la pharmacie du Walmart en plus.
1er dose j’avais pris 2-3 jours en prévision, pas de douleur sur le coup mais après j’ai fait des travaux de placo chez moi, la nuit j’avais assez mal au bras, plus comme une courbature.
2nd dose pas de problème, j’avais pris aussi 2 jours de congé par secu, et j’ai pas fait de placo cette fois.
+ 0 -

kalka LoMBriK addict !

2 pizer, imc = 28, douleur à l'épaule pendant 24h

pour mon épouse, astra puis pfizer, douleur à la seconde injection seulmeent.
un cas de fièvre la nuit suivant une injection dans la famille.

Je ne comprendrai jamais les gens qui ont peur des vaccins....
+ 0 -

Limou En réponse à kalka Vermisseau

C'est pourtant une peur tout à fait compréhensible : accepter de subir un acte médical alors qu'on n'est pas malade heurte quelque chose de profond en nous. De plus, une constante c'est qu'on a plus peur des risques inconnus que des risques connus. Pour s'en convaincre, il suffit de voir le nombre de gens qui mangent bio tout en fumant : ils ont peur des potentiels effets secondaires d'une exposition aux pesticides (qui n'est pour le moment pas démontrée malgér de nombreuses études sur le sujet, ce qui penche pour a minima une différence très faible) alors que le tabagisme cause pas moins de 20 % de la totalité des cancers.
Bref cette peur il ne faut pas la négliger. Il faut informer sur ce qu'on sait (profil bénéfice-risque au vu des effets secondaires découverts à l'heure actuel individuel clairement positif pour les adultes de + de 25 -30 ans, moins clair pour les plus jeunes. Couverture vaccinale qui peut freiner l'épidémie et diminuer l'engorgement du système de santé, même si pour le moment, en France, ce n'est qu'une supposition) et ce qu'on ne sait pas (effets secondaires potentiels à long terme, capacité à "couper les vivres" à l'épidémie, rappels nécessaires ou pas).
Au lieu de ça, une bande d'apprentis dictateurs a préféré "la solution forte", celle qui fait de nous un des pays avec la meilleure couverture vaccinale, mas également avec la plus belle collection d'antivax. Parce que vous comprenez, l’information et l'éducation, ça coute un pognon de dingue.
+ 0 -

SanDream Lombric

Pour ma part, je préfère cet article : https://www.ato...article404.html
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
102