Comment se nourrir au centre commercial

Chargement du lecteur...
1 988 vues

Gratuitement

Envoyé par Flaneur le 14 novembre 2020 à 23h18

+ 7 -

sandrine65100

et chopper quelques bactéries et virus en prime.
+ 9 -

Flaneur En réponse à sandrine65100 Ver TikToké

On ne juge pas c’était le monde d’avant . Y’a plein de truc qu’on faisait qui serait hygiéniquement choquant aujourd’hui.
+ 5 -

sandrine65100 En réponse à Flaneur

je peux t'assurer qu'avant même prendre de la nourriture dans un buffet ou self, je ne le faisais pas. Tous ces gens qui parlent en crachotant, en toussant et qui n'ont pas les mains propres me foutaient la chair de poule.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Flaneur

Attention. Faire croire qu'au « monde d'avant » succèderait un « monde d'après » radicalement différent fait partie d'une stratégie politique (parfois appelée « stratégie du choc ») destinée à nous faire gober des changements qui auraient normalement été inacceptables, en particulier concernant nos libertés fondamentales et nos droits durement acquis.

Il me semble donc vital de s'ôter de l'esprit la croyance que la crise actuelle ferait table rase du passé.


Par ailleurs, je peux t'assurer qu'en France il y a cinquante ans, aller piquer de la nourriture dans l'assiette de quelqu'un d'autre avec les doigts ou avec la bouche était déjà hygiéniquement choquant.

La question de l'hygiène n'est pas nouvelle, et en la matière notre pays a connu de nombreuses évolutions tout au long de son histoire, même récente.

Notre monde a également fait face à des situations sanitaires (parfois chroniques) beaucoup plus graves que celle que nous connaissons aujourd'hui, situations dont j'ai vécu certaines (il m'en reste un carnet de santé bien rempli et le souvenir des dispositions et comportements particuliers auxquels j'ai dû me conformer, notamment durant mes voyages à l'étranger).

Donc il n'y a foncièrement rien de nouveau dans ce domaine.
+ 1 -

Flaneur En réponse à _pepe_ Ver TikToké

Pas radicalement mais sur quelque points ça fait un changement net. Avant lorsquee qu’un couple mangeait ensemble et que la fille pique une frite à son amoureux on trouvait ça mignon. Les bises, les accolades, prendre la main, toucher des truc dehors, ect l’hygiène existait déjà mais la on monte d’un cran. Aussi il serait intéressant de voir comment ont évolué les sociétés après les grandes crises sanitaires comme la grippe espagnole.
+ 5 -

GruikMan En réponse à sandrine65100 Vermisseau

il faut bien entraîner son système immunitaire... hors nous vivons dans une société aseptisée..
+ 2 -

_pepe_ En réponse à GruikMan

Sauf qu'en pratique, notre monde est globalement loin d'être aseptisé.

Si vivre totalement protégé des germes pathogènes est effectivement dangereux pour la santé, les règles élémentaires d'hygiène nous évitent par ailleurs d'y être trop exposés, et ainsi de subir les conséquences directes ou indirectes (et potentiellement fatales) des maladies.

Il suffit de se rappeler qu'au cours de ces derniers siècles, le développement de l'hygiène a été l'une des principales raisons de l'augmentation de l'espérance de vie dans les pays développés (les autres étant le développement de la médecine et l'amélioration générale des conditions de vie).
+ 1 -

GruikMan En réponse à _pepe_ Vermisseau

cela va de paire avec le développement de l’éducation ce qui déplait aussi aux 'Boko Haram' et consorts
+ 32 -

Ptitequequette Vermisseau

Si je croise cette femme je ferais une vidéo "Comment baiser gratuitement dans un centre commercial" puis j'la choppe dans l'escalator, un ptit coup avec ma ptitequequette et une fois fini je lui ferait comprendre que c'est un joke et que c'est pour une vidéo. Je pense qu'avec son humour ça devrait passer.
+ 2 -

Bitdur En réponse à Ptitequequette Vermisseau

bonne idée je vais faire la meme
+ 3 -

0vermind En réponse à Ptitequequette Lombric

je suis pas fan du vol de nouriture (# joedoesnotsharefood) mais l’appel au viol c'est quand même pas top non plus...
+ 1 -

Ptitequequette En réponse à 0vermind Vermisseau

Ce n'est pas du viol mais un joke.
+ 2 -

Guaruda Asticot

Me connaissant je saute par dessus l'autre file de l'escalator et je lui fourre mon sandwich en pleine gueule (idem si c'est un mec, ma bouffe c'est sacré, t'y touche pas).
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
92