Février 2020 : 2 carnavals européens font polémique avec des a-priori d'antisémitisme

26 Février à Campo de Criptena en Castille-Mancha (Espagne) pour les 7 premières images, et le 25 Février à Alost (Belgique) pour la dernière image. Les critiques n'ont pas manqué (politiciens, ligues diverses...), les organisateurs se sont défendu en disant que leurs intentions étaient contraires à ce qu'on leur reprochait (traitement par l'ironie, la dérision 75 ans après). Il y a des tabous dans encore trop d'esprits.
Ce contenu contient des scènes violentes et pourrait heurter votre sensibilité. Vous devez être majeur pour y accéder. Cliquez ici pour afficher le contenu.
5 009 vues

26 Février à Campo de Criptena en Castille-Mancha (Espagne) pour les 7 premières images, et le 25 Février à Alost (Belgique) pour la dernière image. Les critiques n'ont pas manqué (politiciens, ligues diverses...), les organisateurs se sont défendu en disant que leurs intentions étaient contraires à ce qu'on leur reprochait (traitement par l'ironie, la dérision 75 ans après). Il y a des tabous dans encore trop d'esprits.

Envoyé par le-long-brick le 27 mars 2020 à 15h51

+ 0 -

Tzeenchy Vermisseau

Les mecs font un défilé pour se foutre de la gueule des nazi, et des gens les traitent de nazi ?
J'ai pas compris...
+ 6 -

tomteub Vermisseau

Mouais ... Je trouve pas que ça tourne le nazisme en dérision, ça me paraît plutôt le dédramatiser, genre "oh ça va, s'était pas pire, y'avait de belles amazones plantureuses, et puis ça fait partie de notre histoire." Ouais, ça me fait plus penser à une célébration qu'à une dérision. Mais ce n'est que mon ressenti.
+ 2 -

maxleresistant En réponse à tomteub Jeune asticot

J'essaie de trouver où ça tourne en dérision les nazis...
Mais le coup de la caricature juive en carton pâte ne laisse pas planer de doute...
C'est sale
+ 2 -

le_freeman En réponse à tomteub

Je pensais pas être d'accord un jour avec toi. Le virus me fait délirer, sans doute.
+ 0 -

afturgugluck Vermisseau

heu... c'est plus des a priori là, c'est avéré...
+ 18 -

Peevee LoMBriK addict !

Image de Peevee
+ 0 -

krondor Vermisseau

En même temps les gens ne comprennent pas ce qu'est un juif. Moi même je ne savais pas ce que voulais dire juif avant de lire "Réflexion sur la question antisémite" de Delphine Horvilleur.
J'ai été brainfucké quand j'ai compris que l'identité d'un hébreu était celui qui quitte sa terre d'origine alors que notre identité à nous c'est justement se rattaché à une point géographique, une terre, une référence patriotique.
Image de krondor
+ 0 -

Tzeenchy En réponse à krondor Vermisseau

si tu veux un autre bon livre sur les juifs, je te conseille aussi "Comment j'ai cessé d'être juif" de Shlomo Sand
+ 0 -

wizzz En réponse à krondor Jeune asticot

Alors heureusement que nous on n'est pas juif.
+ 0 -

eyhtern En réponse à krondor

Peux tu preciser si "l'identité d'un hébreu était celui qui quitte sa terre d'origine" est présenté comme une réalité historique ou un mythe culturel/religieux ? Et la distinction qu'il y a entre juif et hébreu ?
+ 0 -

krondor En réponse à eyhtern Vermisseau

difficile à dire. C'est de l'analyse de texte. On essai de comprendre pourquoi tel terme ou tel lieu, rattaché à d'autres textes.
Comme par exemple la première fois que le mot juif est écrit dans la Thora : Je te rapporte une partie du texte ici :
[citation]
La non-identité juive

Où chercher la genèse d'une haine antisémite dans les textes de la tradition juive ? La Thora, que les chrétiens appellent Ancien Testament, ne parle pas de cette haine antijuive. Elle n'en dit rien pour la simple et bonne raison qu'elle ne parle pas des Juifs. Le peuple dont elle raconte l'histoire s'appelle à ce moment du récit "peuple hébreu" ou "enfants d'Israël". Ces deux identités sont celles dont les Juifs, bien plus tard dans l'Histoire, se diront héritiers.

Explorons un instant les termes de cette proto-identité juive.

Le tout premier des Hébreux se nomme Abraham et voit le jour dans une ville nommée Our, terre chère aux Chaldéens (et bien plus tard, aux cruciverbistes). Il ne naît donc pas hébreu sur la terre de ses origines, mais va acquérir cette identité... en la quittant, à l'appel du divin qui lui enjoint de s'éloigner du pays de son père et du lieu de sa naissance (Genèse 12:1). Le voilà qui traverse un fleuve qui le mènera dans la direction d'une terre promise dont le nom lui échappe encore, Canaan.
Dans la langue qui porte ce nom, l'"Hébreu" (Ivri) est littéralement "celui qui traverse", le passant. C'est parce qu'il a quitté le monde de sa naissance et de ses origines qu'Abraham acquiert un nom qui dit son geste, le nom de la traversée...
[/citation]
+ 1 -

aerthas51 Vermisseau

Ce féstival arReich !
+ 9 -

Astre_radieux Ver luisant

Pour le carnaval d'Alost, il faut savoir que les figurants nazis ont le logo NVA, parti nationaliste flamand, sur leur brassard. Le fait que ce parti soit fort à "droite" et que plusieurs de ses cadres aient une tolérance bienveillante envers les collabos nazis rend ce détail cocasse.
Sinon pour les chars reprenant les caricatures juives est très limite également pour moi mais les festivaliers sont connus pour n'avoir aucune pitié pour qui que ce soit et y a déjà eu des chars anticatholiques, donc je peux tolérer.
+ 2 -

maxleresistant En réponse à Astre_radieux Jeune asticot

Difficile a tolérer, et pas spécialement parce que c'est une caricature juives.
Ce serait une autre ethnie/nation qui serait caricaturée de cette manière, ce serait pas tolérable non plus.
On est sensé avoir laissé ce genre "d'humour" derrière nous après s'être rendu compte que ça ne se base que sur de la haine et que ça ne fait que l'entretenir.
+ 1 -

Astre_radieux En réponse à maxleresistant Ver luisant

Je comprends ton point de vue moi aussi l'année passée j'avais été scandalisé par le char juif. Quand quelqu'un a-t-il eu l'idée de dire " Hé, et si on faisait un char avec des juifs caricaturés"?
J'ai quelques liens professionnels avec Alost et cette ville est très dominée par la NVA. On a peu d'info de ce qui se passe dans l'actualité flamande. J'ai fini par penser que ce char était lié au club du diamant où baignent pas mal de responsables politiques dont NVA. Ce char était sans doute destiné à emmerder le bourgmestre et son parti.
Pour cette année, c'est sans aucun doute de la provocation par rapport au scandale de l'année précédente. Faut aussi savoir que les responsables du carnaval ont présenté publiquement et à plusieurs reprises leurs excuses à la communauté juive l'année précédente. Moi je ne soutiens pas ce carnaval, donc je n'y vais pas. C'est tout.
+ 2 -

Sekhmet Vermisseau

Perso, j'aimerai juste savoir à quel moment et comment, dans leurs réflexions sur le thème du carnaval de cette année, ils en sont venus à :
" Je sais ! On va faire un truc sur les nazis! "
" Carrément ! C'est trop festive" !
" L'idée géniale ! Et on mettra des paillettes sur les uniformes comme dans un clip de lady gaga.. "
" La classe intersidérale ! Je crois qu'on tien un truc pour qu'on parle de notre bled "

... Alors, soit ils séchaient tellement qu'ils ont atteint le point godwin plus vite que prévu.
Soit y'en a un qui fumait des pages de manga : "ouai, l'uniforme nazi c'est hype quoi ... "

Je sais pas, mais j'aimerai trouver les vidéos de leur réunion XD ça devait snifer !

Et il était ou le type qui dit : "Vous êtes sûr que c'est une bonne idée? Qu'on va pas trop loin là? "
+ 6 -

Boozy LoMBriK addict !

Tout ce que je retiens, c'est qu'en février, on pouvait encore sortir dehors faire la fête.
+ 3 -

turlututuchapopointu En réponse à Boozy Jeune lombric

Et que y'avait des bonnasses
+ 2 -

XenAylomen Vermisseau

Mmmmmmh le bon gout!

Tellement de bon gout que je vais repeindre mes toilettes avec mon vomi.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
137