Chirurgie insolite

Chaque jour (en France?) ce sont plus de 20 greffes d’organes qui sont réalisées : 5023 en 2013. L’activité de greffe progresse et a dépassé pour la 1ère fois 5.000 en 2012 : + 1,57 % avec 5.023 greffes d’organes versus 4.945 en 2011. En 2012, 3,8 % des donneurs avaient 17 ans ou moins, 32,3 % de 18 à 49 ans, 31,3 % de 50 à 64 ans et 32,6 % plus de 65 ans. L’âge moyen des donneurs continue d’augmenter (54,5 ans vs 53,2 en 2011), Plus de 16.000 personnes ont eu besoin d’une greffe en 2012, chiffre toujours en augmentation Légère progression de l’activité de prélèvement (+ 1,1 % avec 1.589 prélèvements vs 1.572 en 2011), à partir de 3.301 sujets en mort encéphalique recensés (3.174 en 2011, soit + 4 %), Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d’organes disponibles, malgré la hausse des prélèvements. Le pourcentage de « refus de prélèvement » reste toujours à un niveau très haut : 33,7 %
Ce contenu contient des scènes violentes et pourrait heurter votre sensibilité. Vous devez être majeur pour y accéder. Cliquez ici pour afficher le contenu.
2 580 vues

Chaque jour (en France?) ce sont plus de 20 greffes d’organes qui sont réalisées : 5023 en 2013. L’activité de greffe progresse et a dépassé pour la 1ère fois 5.000 en 2012 : + 1,57 % avec 5.023 greffes d’organes versus 4.945 en 2011. En 2012, 3,8 % des donneurs avaient 17 ans ou moins, 32,3 % de 18 à 49 ans, 31,3 % de 50 à 64 ans et 32,6 % plus de 65 ans. L’âge moyen des donneurs continue d’augmenter (54,5 ans vs 53,2 en 2011), Plus de 16.000 personnes ont eu besoin d’une greffe en 2012, chiffre toujours en augmentation Légère progression de l’activité de prélèvement (+ 1,1 % avec 1.589 prélèvements vs 1.572 en 2011), à partir de 3.301 sujets en mort encéphalique recensés (3.174 en 2011, soit + 4 %), Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d’organes disponibles, malgré la hausse des prélèvements. Le pourcentage de « refus de prélèvement » reste toujours à un niveau très haut : 33,7 %

Envoyé par SylvieVartan le 27 novembre 2018 à 15h54

+ 4 -

le-long-brick Longbric

Dans ma jeunesse, vers 1881, j'avais un copain à qui on avait greffé une bite à la place du nez, c'était gênant lorsqu'il avait une érection, il s'appelait Pinocchio. Moins gênant tout de même que ce qu'avait préconisé la 1ère équipe chirurgicale pressentie, d'autant plus que dans ce dernier cas, il aurait fallu l'appeler Pinocu...
+ 3 -

SylvieVartan En réponse à le-long-brick Vermisseau

Le plus gênant ça devait surtout être pour manger...
+ 3 -

AlrX02 En réponse à SylvieVartan Vermisseau

Ou quand il éternue
+ -1 -

Yase-Balthrine En réponse à SylvieVartan Vermisseau

Moi je trouve ça pratique d'avoir toujours de la sauce blanche à disposition
+ 1 -

gwen En réponse à le-long-brick Vermisseau

Et les balloches devant la bouche, c'était pas gênant ?
+ 2 -

DrAbgrall Vermisseau

Image de DrAbgrall
+ 0 -

Tezota En réponse à DrAbgrall Lombric

C'est une adaptation de "Même les cow-girls ont du vague à l’âme" de Robbins?
+ 0 -

DrAbgrall En réponse à Tezota Vermisseau

Oui "Even cowgirls get the blues".
+ 0 -

Tezota En réponse à DrAbgrall Lombric

Putain, merci pour l'info. J'étais complétement passé à coté de ça.
+ 0 -

DrAbgrall En réponse à Tezota Vermisseau

Je te conseille. Je n'ai pas lut le livre, mais ce film est pas mal du tout.
+ 0 -

Tezota En réponse à DrAbgrall Lombric

Il faut lire, c'est vraiment bien. Commencez par le plus accessible "Féroces infirmes, retour des pays chauds", si ça ne t'a pas fait peur attaque "parfum de Jitterbug" c'est d'une beauté.! Gallmeister à fait de taff de folie sur la re-traduction.
+ 0 -

DrAbgrall En réponse à Tezota Vermisseau

Je vais commencer par "Même les cow-girls ont du vague à l’âme". C'est le premier que tu sites.
+ 1 -

Kukurtz Lombric

Sans déc, y pouvaient le faire centré et dans le bon sens le nez?
+ 2 -

emerson En réponse à Kukurtz Archi-ver

Et je ne te raconte pas la galère quand il pleut...
+ 0 -

Limou En réponse à Kukurtz Vermisseau

Ça devait être plus pratique de le faire comme ça certainement.De toute façon il ne va pas rester très longtemps à cette place, on va le lui découper et le lui greffer dans le bon sens. Là c'est juste le temps pour le corps de créer la peau.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
94