noir , trisomique même combat!

5 611 vues

p'tit clin d'oeil a Ced ;)

Envoyé par magnussoren le 7 mars 2017 à 08h46

+ -4 -

Nutt Vermisseau

Quelle conne, on est vraiment face à de la bourgeoise mal baisée et baignant dans le mépris de classe.
Le PAF c'est tout de même formidable, un petit microcosme de ringards qui s'astiquent devant des audiences ridicules qui ne rivalisent même plus avec l'audience des vidéos de Jean-Kevin sur l’acné réalisées dans sa chambre.
+ 39 -

Moossman LoMBriK addict !

En meme temps, elle n'a pas tord : si on m'avait annoncé que mon bébé serait noir, j'aurais fait avorter ma femme! Vu qu'on est blanc tout les 2!
+ 3 -

Tube En réponse à MajorGrubert Lombric Shaolin

J'ai jamais lu un article qui puait autant le fake.
La violence.
+ 2 -

kalka En réponse à Moossman LoMBriK addict !

C'est arrivé dans un couple que je connais:
Lui blanc malgré un arrière grand père noire
Elle blanche "bronzée" car grand-père noir (décédé d'ailleurs).

Leur fils nait noir, pis pas qu'un peu: un vrai black! Le choc passé, le père réclame donc un test de paternité... qui est positif.

Du coup possible (mais avec des ascendant noirs de pas trop haut degré...).
+ 2 -

Procrastinateur En réponse à Moossman Vermisseau

Moi perso, si l'enfant n'est pas de moi, je me contente de divorcer.
Le gamin n'y est pour rien.
+ 2 -

Zgru En réponse à Moossman La voix de son ver

Moi c'est pareil, le gamin était bleu! Rapport au cordon autour du cou.
Du coup donc, c'était plus simple pour l'avortement.
+ 3 -

desBranchies Vermisseau

Pauvre petite, ça sent la fin de carrière quand même...
+ 15 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Et bim le petit message pro-vie en lousdé
+ 0 -

Zbouboss En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Pas en lousdé non. Ouvertement. Et donc ?
+ 0 -

feyfey En réponse à Zbouboss Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Et donc ce genre de remarque est déplacée : "96% des fœtus déclarés trisomiques sont avortés "...
+ 1 -

Zbouboss En réponse à feyfey Vermisseau

C'est un fait. S'il est faux c'est effectivement condamnable. Sinon je veux bien qu'on m'explique ce qui est déplacé. à moins que certaines opinions soient interdites.
+ 1 -

BarneyGumbles En réponse à Zbouboss Lombric Shaolin

Aucune opinion n'est interdite, la preuve elle le fait à la télé et personne ne l'en empêche. Il faut peut être arrêter avec cette victimisation. Si j'ai dis que c'est en lousdé c'est qu'elle prend prétexte de l'histoire (heureuse) de la femme trisomique qui va présenter la météo pour enchaîner sur la discrimination des trisomiques dans la société puis hop associer la discrimination avec l'avortement.
+ 0 -

Zbouboss En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Il y a une subtile distinction entre réfuter une analyse et rejeter par principe une opinion qui ne serait pas acceptable
+ 10 -

tzia Vermisseau

Alors là c'est du lourd ! Mme "Manif pour tous" qui accuse les gens de discrimination....
+ 0 -

cocu Lombric Shaolin

La tête des autres invités :)
+ 31 -

Guaruda Asticot

Moi le truc que je trouve super marrant (et oui, c'est tellement ironique et lamentable que ça en devient marrant), c'est que toutes ces personnes qui sont contre l'avortement des enfants trisomiques (ou monosomiques, mais c'est plus rarement viable) n'ont:
1: Pas de proches trisomiques (le cousin éloignés au 3eme degré qu'on voit un repas de noël sur 2 et dont on prend des nouvelles à cette seul occasion ne compte pas)
2: Pas consciences de ce que coûte un trisomique que ce soit à l’État ou simplement aux proches (tant sur le mentale, le physique que le monétaire).
3: C'est l'histoire de la Vie (je travail en Parc animalier, bah des animaux qui gardent leur rejetons trisomiques ou mal formé, j'en ai encore jamais vu). Comment ça l'homme n'est pas un animal?

Précisions, ma sœur est trisomique du chromosome 14. Je vous raconte pas la galère que ça été d'être son petit frère pendant mon enfance et je croyait que c'était fini,mais non non non, maintenant nouveaux problèmes, comme les lois sont super mal foutues, vlà qu'elle s'est fait violer par un autre trisomique dans le foyer où elle se trouve et déjà que le viol c'est dur à faire reconnaitre je vous raconte pas la galère dans ce cas là. Sans oublier que ses cons d'éducateurs ont osés sortir que "Si elle est enceinte et veut avoir un enfant c'est son choix".

Bordel je sait que limite on pourrait me tacler et dire que je prône l'eugénisme nazis, sauf que non, c'est juste du putain de bon sens.

Et puis l'allusion aux "noirs" mais WTF, encore une preuve que ces gens ne savent pas de quoi ils parlent et plutôt que de faire chier les autres gens ils feraient mieux de gérer leur propre petites vies de manières convenables.

Celà dit le fait que cette femme trisomique est put atteindre son objectif est tout à fait chouette et tant mieux pour elle, rien à redire là dessus.
+ 2 -

Arsayne En réponse à Guaruda Jeune asticot

Ouah, dur ton témoignage...! Je vous souhaite bien du courage à toi et ta famille pour ce que vous vivez, mais je tiens juste à faire remarquer que ta position sur la question (que je partage toutàfé, hein !) ne relève pas tant du "bon sens" que de la réflexion et de l'expérience. J'dis ça parce que que la grognasse de la vidéo doit probablement croire que ce qu'elle bave c'est du bon sens aussi. :)
+ 5 -

kalka En réponse à Guaruda LoMBriK addict !

La trisomie 14 est généralement associée à une infertilité, même en cas de mosaïque. C'est malheureusement la seule "bonne" nouvelle. Pour le reste je compatis et vous souhaites bon courage. (et n'écoutez pas ces connards d'éduc, ils n'ont pas leur mot à dire de toute façon!)

Je suis psychiatre et entièrement d'accord avec toi: non seulement les gens (et souvent même les proches) ne comprennent rien aux déficiences mentales (je généralise), mais en plus ils se permettent d'avoir un avis sur la vie des gens qui en souffre.



Pour la petite histoire, un de mes professeur cytogénéticiens qui a pour charge d'accompagner les familles dans les questions d'IMG et IVG nous apprend ceci:

"Ce que je regarde c'est si l'enfant sera heureux... si il sera attendu, aimé, si on s'occupera de lui. Ce qu'il faut regarder, plus que la pathologie supposée, car on peut se tromper, c'est la capacité pour la famille à prendre une décision et à l'assumer ensuite."

Pour les rageux: ce n'est pas une règle ni une consigne, c'est son point de vu en tant que professeur de cytogénétique ayant autorisé autant d'avortements qu'il a suivi de familles dans leurs projets de garder l'enfant. Revenez quand vous aurez travaillé ne serait-ce qu'une ou deux décennies dans ce milieu.
+ -8 -

Thiche En réponse à kalka Colonel Chat-Ver

Va faire kalka, ça te calmera !
+ 4 -

Guaruda En réponse à kalka Asticot

Ton prof a tout à fait raison.
C'est chouette de pas se sentir seul sur ce sujet.
Cependant je trouve que tout ce qui est question de handicape n'est jamais vraiment bien pesé. Certes la famille peut correctement s'en occupé et l'enfant sera heureux, mais "Et si les parents meurt, où va cette individu?" Je trouve que cette question n'est jamais pleinement envisagé.
+ 0 -

Zbouboss En réponse à kalka Vermisseau

Pour info, un médecin n'autorise pas un avortement. Lorsqu'une femme demande à être avortée, le médecin a pour obligation (je te passe les références aux dispositions applicables) de proposer un entretien dit "psycho-social". Et au cours de cet entretien lorsqu'il a lieu, la seule obligation reposant sur le praticien consiste à informer sa patiente des risques médicaux liés à l'avortement. La condition initiale de détresse présente dans la loi Veil a été supprimée, tout comme le délai minimum de réflexion.

Ainsi, une femme se présentant aux urgences gynécologique pour être avortée peut l'être presque sur le champ, sans rencontrer le moindre psychiatre ou sans que quiconque ne puisse discuter avec elle de l'opportunité d'une telle intervention, et quand entretien il y a la femme décide de ce qui lui arrivera, le médecin ne pour rôle que de l'informer.


Ce que la dame dans la vidéo met en avant, c'est qu'une femme peut donc décider de procéder à un avortement sans justifier d'un quelconque motif, simplement parce que la tronche de l'enfant à naître ne lui revient pas. Cela semble assez paradoxal dans une société qui se veut égalitariste et qui entend lutter contre toute forme de discrimination.
On peut s'opposer à son point de vue, mais c'est tout à fait stupide, comme le font d'autres commentaires que le tien, de l'insulter ou de ne pas comprendre - volontairement - ce qu'elle cherche à démontrer.
+ 0 -

Ced En réponse à Zbouboss Lombrik

C'est juste reconnaitre que les femmes sont seules maitresses de leur corps. C'est en tout cas ce que la loi dit. Je sais que ça peut paraitre troublant quand on vit encore au Moyen Age mais je te jure, tu es aussi issu du corps d'une femme.
+ -1 -

Zbouboss En réponse à Ced Vermisseau

En fait non ça n'est pas ce que dit la Loi. Ce qu'explique la loi c'est qu'elle protège la dignité humaine dès le commencement de la vie, et que l'avortement est autorisé.
Très bien, sauf que cette déclaration de principe n'est pas suivie d'effet dès lors qu'aucune réflexion et aucun entretien d'information n'est obligatoire.
C'est peut-être moyenâgeux que de distinguer entre : la possibilité (voulue par la loi Veil dans sa rédaction d'origine) d'effectuer librement un choix éclairé ; et le fait d'abandonner totalement une personne à une décision tout sauf anodine, sans l'obliger à se poser quelques questions. Moyenâgeuse ou pas, la seconde proposition était plutôt saine il me semble.
+ -1 -

Ced En réponse à Zbouboss Lombrik

Ouais, bon... Ca ne m'intéresse pas de parler avec un idéologue qui fait ses contre-vérités pour décider au nom des gens qu'il ne connait pas. Bonne nuit quand même.
+ 1 -

magnussoren En réponse à kalka Ver (re-)cyclable

salut ma poule..ça fait 3 ( oui trois ) décennie que je bosse dans le milieu ça fait assez pour avoir un avis?
Je me suis toujours battu pour que mes patients deficients puissent bénéficier ( parfois contre leur grès) de moyens de contraceptions : pilule, implant ..
Et tu sais quoi : j'ai jamais regretté ;)
+ 0 -

Thiche En réponse à magnussoren Colonel Chat-Ver

... ça ne suffit pas. N'oublie pas de nettoyer toute trace de sperme qui pourrait t'identifier.
+ -1 -

Eutha En réponse à kalka Lombric

La trisomie 14 n'est que très très rarement viable au stade homogène (la femme aura fait une fausse couche avant même que ce soit diagnostiqué). Il s'agit donc dans la majorité des cas de mosaïque.
C'est pour cela que au stade in utéro, la recherche se porte essentiellement sur les trisomies 18, 13 et 21 et les syndromes liés aux chromosomes sexuels (Klienfelter, Turner, etc...).

Le sujet me concerne étant donné que je suis technicien en cytogénétique et que mon demi frère est trisomique. Pour autant, j'estime que chacun a le droit de faire le choix de garder ou non un fœtus ayant un handicap lourd. Car oui la trisomie est un handicap lourd et il faut avoir les reins solide pour élever cet enfant. Ceux qui répondent "bah t'avais qu'a pas faire d'enfant si tu ne peux pas l'assumer, c'est discriminant tout comme le racisme !!!" sont juste cons et parle de chose qu'ils n'ont jamais vécus. Comme cette dame dans la vidéo...
+ -1 -

Ced En réponse à Guaruda Lombrik

Je compatis.
Comment va ta soeur? Bien j'espère.
+ 0 -

Guaruda En réponse à Ced Asticot

Merci. Bah ça va, cette histoire remonte à plusieurs mois, mais elle n'a que la psyché d'un enfant de 5 ou 6 ans dans un corps d'adulte qui produit des hormones. Donc pour elle ce n'était peut être qu'un jeu qu'elle n'a pas apprécié et qu'elle n'a pas voulut.
Et le fait d'apprendre part ce sujet que la possibilité qu'elle tombe enceinte n'est que très peu probable (à ce que j'ai compris) me remonte le morale, au moins un problème de moins.
Bon après vous faite pas de fausse idée en m'imaginant bon samaritain et frère exemplaire j'ai fuis ma famille et cette situation dès que j'ai put en m’exilant à l'autre bout de la France, mais je continue de surveillé de loin ce qui se passe et d'intervenir quand besoin.
+ 0 -

Cham En réponse à Guaruda Lombric

ça fait penser à l'animal de ton avatar :p
+ 4 -

belnea Vermisseau

J'ai le beau-père qui a passé 40 ans à s'occuper de son fils trisomique. il a 80 ans. la moitié de sa vie a ne jamais dormir à100%, s'éveiller au moindre bruit, s'occuper tous les jours de lui etc... désolé mais quand son fils est décédé, ce fut une LIBÉRATION !!!. il va mieux. il sors plus souvent etc... il revit !! Alors elle peut dire ce qu'elle veut, RAF !! Bien sûre, amniocentèse obligatoire quand sa fille, ( ma compagne donc) fut enceinte deux fois mais RAS.
+ 1 -

CHRISTINE-BOUTIN Vertueuse

Trisomic lives matter.
+ 2 -

Chiwawa LoMBriK addict !

au contraire je serais plutôt pour l'avortement systématique des triso
faut arrêter avec ces conneries d'égalité
+ 6 -

Snark LoMBriK addict !

- Alors docteur, comment va mon bébé ?
- Désolé madame, il est trisomique au dernier dégrée, sans jambes, et aveugle.
- Oh, ce n'est pas grave, c'est dieu qu'il me l'a offert.
- Ah non, pardon, je me trompe de dossier, il est juste noir.
- QUOI !? Abattez le immédiatement !! Passez-moi le fusil !!!
+ 0 -

Novacreat Lombric

Rassurez moi, cette boufonne est pas payer pour ce qu'elle fait quand même ?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
112