Je connaissais la bière mais pas ça..!!

4 283 vues

La NASA découvre sept planètes de la taille de la Terre

La NASA vient d’annoncer la découverte de sept exoplanètes de la taille de la Terre, orbitant autour d’une petite étoile dénommée TRAPPIST-1. Lors d’une conférence de presse, la NASA a expliqué que ces planètes sont une bonne cible pour rechercher la présence de vie éventuelle. L’étoile naine TRAPPIST-1 est située dans notre galaxie, à seulement 40 années-lumière de nous. Trois de ces exoplanètes pourraient abriter des océans d’eau liquide et donc potentiellement de la vie ! Vous trouverez plus d’informations sur cette découverte sur le site de la NASA ( https://www.nasa.gov/press-release/nasa-telescope-reveals-largest-batch-of-earth-size-habitable-zone-planets-around )

Envoyé par Dvil38 le 23 février 2017 à 12h03

+ 2 -

gobes Jeune asticot

Ils sont sûrs que c'est de l'eau ? avec un nom pareil, je parierai plutôt sur de la bière.

Comment ça, c'était ça, la blague ?
+ 13 -

vwseb Jeune lombric

J'aime quand ils font des plans sur la comète comme ça...
+ 2 -

kortenberg En réponse à vwseb Lombric Shaolin

Sur exoplanètes.
+ 4 -

g012 Asticot

Civilisation, mode easy. Les chanceux.
+ 2 -

SuperBiskouaz Vermisseau

Ce buzz qui existe régulièrement sur... l'existence de telle ou telle planète ou bien... sur la préparation de voyages vers Mars ou Titan, pour moi ça ne fait que distraire notre monde moderne et consumériste de la réalité: Nous aurons du mal à quitter cette planète!. Une des hypothèses avancée pour répondre au paradoxe de Fermi (https://fr.wiki...adoxe_de_Fermi), c'est que toute civilisation intelligente qui existerait dans le cosmos, épuise les ressources de sa planète avant d'avoir développé la capacité d'aller s'installer sur une autre planète viable. Certes, l'homme enverra peut-être quelques "colons" sur Mars mais la vie là-bas sera probablement moins drôle que dans le désert de Gobi, du Ténéré, dans l’Antarctique ou même dans la banlieue de Tchernobyl... Mais il est plus facile pour l'Homme d'imaginer qu'il pourra s'installer ailleurs. Cela lui permet de continuer à "gaspiller" la planète sans trop se poser de questions...
+ -3 -

_pepe_ En réponse à SuperBiskouaz

Et même avant cela, le buzz sert surtout à justifier le budget astronomique alloué à la NASA.
+ 2 -

Pilleriik En réponse à _pepe_ Vermisseau

17 mds$ c'est pas énorme.
+ -1 -

_pepe_ En réponse à Pilleriik

Pas énorme ? Pour l'année fiscale 2017, le budget de la NASA s'élève à 18,5 milliards de dollars, soit à peu près autant d'argent que les agences spatiales européenne, russe, français, japonaise et chinoise réunies. Pour l'année fiscale 2016, le Congrès avait même donné plus que demandé, et était monté à 19,3 milliards.

Pour justifier le budget qu'on lui alloue, la NASA donne du rêve, en présentant des objectifs comme la recherche de planètes habitables ou de vie extraterrestre, dont on n'est pas près de voir l'utilité ni le bilan. Ce sont surtout des prétextes pour couvrir des activités hautement subventionnées dont les objectifs sont tout autres.

Pendant ce temps-là aux États-Unis, les infrastructures publiques tombent en ruine et la pauvreté explose, mais pour ça il paraît qu'il n'y a pas d'argent.
+ -1 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Sauf que ça veut juste dire que les autres agences spatiales sont sous-financées, pas que la NASA est sur-financée.

Les 17 milliards de la NASA ne sont qu'une goute d'eau par rapport au reste du budget fédéral américain.

Ensuite, concernant les progrès scientifiques, je ferais signaler que, par exemple, si t'as des lunettes de soleil efficaces ou encore si tu télécharges tes merdes en .zip ou .rar, c'est grâce à l'exploration spatiale.

L'argent des agences spatiales ne résoudra jamais les problèmes d'infrastructure et de pauvreté. "Donner un poisson à un homme", tu connais ?
+ -1 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Tu oublies seulement que le budget de la NASA provient des poches de millions de gens qui auraient pu dépenser cet argent (LEUR argent) plus utilement que dans la recherche d'extra-terrestres ou dans les moyens d'espionnage de la Corée du Nord.

Et tes justifications par les progrès scientifiques attribuées à la NASA tombent fort à propos, car l'invention et le développement des lunettes de soleil et de la compression de fichiers informatique en ont justement été largement indépendants.

Tu ferais mieux de te pencher sur la réalité des dépenses de la NASA avant de prétendre qu'il serait insuffisant.
+ -1 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

"Tu oublies seulement que le budget de la NASA provient des poches de millions de gens qui auraient pu dépenser cet argent (LEUR argent) plus utilement que dans la recherche d'extra-terrestres ou dans les moyens d'espionnage de la Corée du Nord."

'LEUR argent' correspond à la somme colossale 5 dollars par AN et par américain pour l'ensemble des activités de la NASA, y compris donc de services GRATUITS comme le GPS, les bulletins météos ou, oui, simplement répondre à des questions scientifique et philosophique dont la portée peut te dépasser. C'est franchement pas cher payé, même pour les pauvres (dont une bonne partie ne paient de toute manière pas de taxe en dehors de la TVA).

"Et tes justifications par les progrès scientifiques attribuées à la NASA tombent fort à propos, car l'invention et le développement des lunettes de soleil et de la compression de fichiers informatique en ont justement été largement indépendants."

Et c'est là qu'on voit que tu n'y connais rien. Les premiers algorithmes de compression de fichiers sans pertes de données réellement efficaces ont été mis au point pour la sonde Galileo au tout début des années 90 lorsque l'antenne principale de cette dernière refusa de se déployer. Ils n'avaient plus qu'une petite antenne à faible gain incapable d'envoyer correctement les données recueillies par la sonde. Les algorithmes développés ont permis de diviser par 80 la taille des fichiers envoyés. Ces algorithmes sont partout à l'heure actuelle. Si tu veux toute l'histoire, voilà le papier : https://ntrs.na...19930015365.pdf

Oh, et aussi, l'ensemble des appareils photos numériques fonctionnent avec un détecteur dit CCD. Le CCD a été conçu pour l'astronomie.
+ -1 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Là, c'est toi qui es dépassé.

D'une part tu ne sais pas compter : 5 dollars par an et par américain, ça fait 1,5 Md et pas 18,5 Md. Avec 90 millions d'américains pauvres, dont plus de la moitié (soit 15% de la population) fait la queue devant les banques alimentaires tous les matins, et l'état lamentable des infrastructures (plus du tiers des routes principales du pays ont besoin de réparations majeures, et près de 70000 ponts - soit un sur neuf - menacent de s'écrouler), c'est toi qui ne réalise pas la portée relative d'une telle dépense. On laisse le pays crever, mais on consacre du fric à chercher les extra-terrestres.

Le fait est que ce budget pourrait être divisé par deux ou par trois si l'on s'en tenait aux objectifs utiles (ou même seulement réalistes) du point de vue scientifique et pratique, attendu que c'est loin d'être le seul organisme scientifique dans ce pays anti-communiste censé donner la part belle aux initiatives privées.

D'autre part, concernant ton exemple de la sonde Galileo, elle n'a fait que profiter d'une technologie qui existait déjà (sinon on n'aurait pas pu la proposer) et qui a été développée en dehors de la NASA, et notamment ailleurs qu'aux États-Unis. Par exemple, pour LZW cité par ton document (et que j'utilisais déjà dans les années 80), je t'invite à chercher plutôt du côté des chercheurs israéliens.

Quant au GPS, c'est un programme du Département de la Défense, dont le budget annuel est de 27 milliards de dollars (pas assez selon toi ?), et qui n'a rien à voir avec la NASA.

Ce que je dénonce aussi ici, c'est qu'une bonne partie du mythe construit autour de la NASA se trouve être injustifiée (comme tu le démontres par tes erreurs d'appréciation), mais sert (malgré des objectifs parfois fumeux) à obtenir des financements publics dont une partie est dépensée pour continuer à entretenir ce mythe.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Fuck je voulais dire 50, pas 5. Mea culpa. (Le reste du budget étant rempli par les contrats avec le privé et le mécénat). Cinquante dollars par an ne permettra pas aux gens dépendant des food stamps d'améliorer leur train de vie. De toute manière, ces gens ne paient pas de taxe donc on la NASA ne les prive de rien. Si tu gagne moins de 5000$ par an, tu paies 0.35 centimes par an pour la NASA. (http://nasacost.com/)

Ensuite jamais un Congrès américains (qu'il soit républicain ou démocrate) abolira la NASA dans le but de détourner ses fonds vers un autre programme étatique. Enfin, Trump a déjà prévu de reconstruire les infrastructures sans avoir besoin de vider le budget de la NASA.

Ensuite, tu caricature complètement. Les 18.5 milliards de dollars annuels ne sont pas consacrés à "rechercher des extraterrestres" mais à l'observation de la Terre, la physique théorique, la médecine, la biologie, la météorologie terrestre et spatiale, la physique stellaire, etc. Même la recherche de vie en elle-même participe à la recherche en biologie et en médecine.
La recherche d’exoplanètes habitables dépasse la "recherche d'extraterrestres". Trouver une seconde Terre est une fin en soit, même si nous n'avons pas encore la technologie pour s'y rendre. Supprimer les fons au titre qu'elle n'est pas "réaliste" est complètement con. À ce prix là, la Société Royale britannique aurait dut couper les fonds à Newton parce que ses recherches n'avaient pas d'applications directes au 17e siècle. Idem pour 90% de la recherche fondamentale au cours de l'histoire.

Le budget de la NASA a déjà été divisé par 9 relativement au PIB depuis les années 60. Il n'existe aucune autre agence dans le monde en dehors de l'ESA qui optimise aussi bien son budget en regard des retours scientifiques. De plus, la majorité de son budget actuel est consacré à l'exploration humain et aux développement des technologies appuyant cette exploration comme le SLS, qui n'a aucun équivalent privé. En parlant de privé, tu critique le caractère étatique de l'agence après avoir appelé à le reconstruction des infrastructure par l’État. Il faudrait savoir.

Pour en revenir à Galileo, lit tout le papier. Certes ils se sont basés sur ce qui existait déjà, mais l'ont largement optimisé.

Le budget annuel du GPS est de moins d'un milliard (http://www.gps....funding/2016/). Tu parles peut-être du budget total depuis sa création.

La NASA est obligé de faire de la grosse com parce qu'elle en dépend. Son budget est révisé chaque année, contrairement à celui de l'ESA, par exemple, qui est à chaque fois assurée d'un budget stable sur une longue période. Donc oui, la NASA a besoin de tortiller du cul, mais c'est plus un problème institutionnel qu'autre chose. En l'occurence, dans le cas de TRAPPIST-1, ça n'a presque rien couté à la NASA. Le système a été découvert par mon université, et c'est mon université qui a payé les chercheurs. Tout les gens de la NASA qui apparaissent dans la vidéo sont des opérateurs ou des chefs de projets qui ont vocation à servir de porte-paroles.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Pour le GPS, je dis juste que ce n'est pas le projet de la NASA, mais celui du Département de la Défense. Et c'est le Département de la Défense qui a un budget annuel est de 27 milliards, lequel est donc d'un ordre de grandeur comparable à celui de la NASA.

D'ailleurs, la NASA a beaucoup bénéficié du fruit des projet spatiaux de ce département (comme l'IDS, notamment), et s'en voit souvent attribuer, à tort, les mérites.

Alors je comprends qu'on puisse trouver que le budget de la NASA ne soit pas assez important quand on passe son temps à attribuer à cet organisme des dépenses pour des projets qui ne sont pas, sinon très partiellement, de son fait. Et on oublie aussi trop facilement que les époques de la conquête lunaire et de la navette spatiale (durant lesquelles la NASA a joué un grand rôle) sont révolues.

Mais cette erreur n'est pas dû au hasard, c'est voulu. Cet enfumage dure depuis des années et est assez régulièrement dénoncé outre-Atlantique.
+ 2 -

0vermind En réponse à SuperBiskouaz Lombric

laissez moi réveeer!
+ 1 -

Weekoh Vermisseau

Si l'espèce humaine s'était développé dans un système comme celui-ci, ils nous aurait été tellement plus facile d'accéder à d'autre mondes :(
C'est hyper frustrant mais en même je trouve ça hyper cool, parce que ça veut dire que dans les milliard de système de l'Univers, peut être que deux races intelligentes ont pu se apparaitre à coté et entrer en contact. Bizarrement ça m'enlève un peu cette sensation qu'on a d'être perdu seul au milieu du néant
+ -1 -

_pepe_

En effet, on pourrait y trouver de la bière plutôt que de l'eau. Car si l'on évoque aujourd'hui la présence possible d'eau liquide (et donc d'une vie extraterrestre), absolument aucune mesure ne le suggère encore pour l'instant. La découverte se limite juste à la détection de la présence de ces planètes du fait de leur interaction avec la lumière de leur soleil, et les belles illustrations qu'on nous montre ne sont pas des photos mais seulement des vues d'artistes.
+ 1 -

Zebulon Man Faye Gang Bang Addict

... à SEULEMENT 40 années-lumière de nous...

Oooohhh bah ça va ! C'est pas si loin, on va pouvoir y aller à mobylette !

40 X 9 460 730 472 580,8 km = 370 842 921 800 000 km environ...
Hmmm... 371 mille milliards de km environ...

(15 ans pour aller voir Pluton située à 7,5 milliards de km de chez nous... hmm hmm...).

OK...
Image de Zebulon
+ 4 -

Pilleriik En réponse à Zebulon Vermisseau

La porte à coté d'un point de vue spatial. Ca veut dire que pourra les observer avec seulement 40 ans de décalage, c'est une chance, ce système aurait pu être éloigné de plusieurs milliers d'années lumières.
+ 0 -

Zebulon En réponse à Pilleriik Man Faye Gang Bang Addict

Il sera normalement possible pour le futur Télescope spatial James Webb (théoriquement lancé en Octobre 2018 - Croisons les doigts) d'étudier ce système planétaire et d'essayer de caractériser la composition des atmosphères (supposées) de ses exo-planètes.

Pour le fun, il faudrait environ 200 ans à la Mission Breakthrough Starshot, proposée par Iouri Milner, Stephen Hawking et Mark Zukerberg et visant à rallier la Terre à Proxima du Centaure à 20 % de la vitesse de la lumière via une voile solaire (en 25 ou 50 ans selon la méthode employée) pour atteindre cette destination...

Oui 40 années lumière c'est proche à l'échelle cosmologique, mais Dieu que c'est loin et déjà si difficilement appréhendable pour l'esprit humain quant à une représentation mentale réellement parlante de ce genre de distance ...
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Zebulon Verxit

Le premier vol était il y a moins de 150 ans, et on a maintenant des sondes hors du système solaire.

L'espoir n'est pas vain.
+ 1 -

TheMetroidPrime Verxit

La description est fausse, je proteste.

Ce n'est pas la NASA qui a découvert les planète, mais l'Université de Liège en Belgique (mon université woo!). Les 3 premières ont été identifiées à l'aide du télescope TRAPPIST (d'où le nom du système), les autres à l'aide du télescope Spitzer appartenant à la NASA après que la publication sur la découverte des 3 première ait déjà fait la une de Nature en mai.

Spitzer n'était d'ailleurs pas du tout prévu pour détecter des exoplanète et il a fallu redévelopper un software pour observer le système.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Encore une preuve qu'on attribue à la NASA des mérites qui reviennent à d'autres.

D'ailleurs j'avais oublié de te dire dans ma précédente réponse à ton commentaire, que le CCD n'avait pas non plus été conçu pour l'astronomie. À la base, il servait de mémoire (analogique) à accès séquentiel, et on a profité des caractéristiques photosensible des puces à semi-conducteurs pour en faire des cameras au début des années 70. Mais compte tenu du bruit élevé, celles-ci sont restées très longtemps impropres à l'imagerie astronomique. On n'utilise cette vieille technologie pour ce type d'application que depuis que ses caractéristiques ont fini par suffisamment s'améliorer, notamment à basse température.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
129