Offerus en k-way

Par emerson
le 11 septembre 2016 à 01h30
1 780 lectures
10 réponses

-Ce samedi 10 septembre 2016 en fin de matinée, j'ai vu Offerus de dos sous la pluie repartir vers de nouvelles aventures pédestres. À ce moment-là, tout semblait encore être pour le mieux...


C'est la dernière fois que je l'ai vu.


  Une heure auparavant, il s'enfilait un copieux petit-déjeuner composé de fayots à la tomate, de jus de pruneaux et de purée d'ail. J'ai prétexté n'avoir que ça à lui offrir. Comme sa déception que je faisais semblant de ne pas voir était néanmoins visible, animé d'une pulsion perverse totalement assumée j'ai faussement fais le sympa en lui présentant ensuite une pâtisserie généreuse et très aguichante; Vous voyez, le genre de truc en pâte feuilletée remplie de crème pâtissière et saupoudré de sucre-glace...miam miam...  (le vice est poussé dans le fait que j'ai sournoisement remplacé le sucre-glace par de la dragée Fuca réduite en poudre, il n'y a vu que du feu...). Et puisque aucune odeur accommodante n'est parvenue jusqu'à mes narines de toute la journée, je suppose qu'il était déjà loin lorsque sa "capacité d’accueil" (merci à Jean_Guy pour la formule, car c'est exactement de ça dont il est question) s'est mise à lâcher des gaz enrichit dans son slip de laine...


C'est qu'on est des taquins par-ici.


La veille, on s'est retrouvé devant la cathédrale de Quimper. Comme il est de passage en Gauche-De-France, il m'a paru naturel de lui offrir un hébergement pour la nuit. Je pense que certains d'entre-vous auraient fait comme moi; D'ailleurs, il me semble que certains d'entre-vous ont fait comme moi, ce qui confirme mon propos et m'évite ainsi de parler pour ne rien dire. Car on à beau dire: Quand on voit ce que l'on voit et qu'on entend ce que l'on entend, on a de bonne raisons de penser ce qu'on pense et de dire ce qu'on dit, à moins que ce ne soit peut-être le contraire ?... Bref, tout ça pour dire que dans le fond, je ne sais pas trop quoi en penser ni quoi en dire.


Aux dernières nouvelles, il était en direction de Vannes. Il a trouvé sur son trajet un "point d'accueil", d'après ce que j'ai compris il s'agit d'un gros qui habite dans une cabane en forêt qui a accepté de l'héberger en échange de quelques gratifications sexuelles. J'ai constaté par un commentaire sur FB qu'il s'est connecté il y a deux/trois heures, donc il ne doit pas encore y être et semble avoir été ce soir entre de bonnes mains. Je m'en réjoui.


Ps: À la minute où j'écris ces quelques mots, je ne sais toujours pas s'il s'en est rendu compte mais j'ai facétieusement remplacé sa crème Nivéa par du fromage cottage, mon p'tit doigt me dit qu'on va en réentendre parler très prochainement.

Coming soon... 


+ 3 -

GenoMe142857 Lombric

Un récit comme on les aime.
Clair, concis, qui va droit au but, sans détour, sans répétition... ET PLEIN D'HUMOUR
+ 7 -

Tabernakos En réponse à GenoMe142857 Vermisseau

Mais j'ai mal pour Offerus quand même!
+ 19 -

Chaque_Jirac Mervisseau

Il t'a montré son slip en laine ?
+ 10 -

Tezota En réponse à Chaque_Jirac Lombric

Voila la vraie bonne question!
+ 1 -

g012 Asticot

Bien qu'il ne soit explicitiment nommé qu'à la seconde partie du texte, on situe le lieu du récit dès la première phrase, grâce à la mention du temps qu'il y fait : ce n'est bien qu'en pointe Bretagne que la pluie arrive à s'immiscer même en cette année exceptionnellement ensoleillée !
+ 8 -

Oblivionis Taret

T'aurait du lui filer un casse-croûte pour le midi, genre un truc mexicain bien relevé.
+ 3 -

Death-cargot Lombric Shaolin

Mais ! Moi aussi je voulais le voir !!! SNIF :(
+ 8 -

Nap Vermisseau

"La veille, on s'est [...] je ne sais pas trop quoi en penser ni quoi en dire."

palme de la phrase la plus inutile de la décennie.
mais attention, certains politiques se battront pour te la prendre
+ 2 -

Death-cargot Lombric Shaolin

Je lui avais dit de me prévenir une fois vers Quimper en plus! Snif
+ 1 -

Synth3tique LoMBriK addict !

Je me rappelle une fois avec Offerus, on buvait quelques verres, on se racontait des choses et d'autres. A un moment il a commencé à me raconter sa jeunesse, du coup j'en profité pour lui demander comment il avait réussi à acquérir cette fameuse et remarquable "capacité d'accueil". Bon après on était un peu pompette, enfin surtout moi, il fallait que je fasse une pause dans mon esprit rétif, il m'étais assez ardu de recevoir tant de sagesse d'un seul coup autour de ses nombreuses tirades ésotériques. Bref mes souvenirs sont un peu confus, mais je crois qu'il m'avait dit que c'était à la suite d'un précédent long cheminement solitaire en Iléostomie. Je me souviens qu'il était assez agard en me confiant avoir passé à de mintes reprises des nuits particulièrement agitées chez l'habitant. Après je suis nul en géographie, je connais pas trop ce pays et je ne sais pas où il se situe. J'espère juste qu'il ne m'en voudra pas trop mais je n'ai jamais vraiment cherché...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
98