Et pendant que l'Amérique s'écharpe sur les violences policières...

1 802 vues

L'inspecteur général de l'Intelligence américaine nous explique que ni lui, ni les enquêteurs du FBI n'ont eu accès aux fameux e-mails classifiés compromis par Hillary Clinton sous ordre d'une agence fédérale dont il ne peut citer le nom.
L'agence fédérale en question, probablement la CIA ou la NSA, est aux ordres de la Maison Blanche, dont l'occupant actuel est entré en campagne il y a deux jours en faveur d'Hillary Clinton.

Et vous pensiez que House of Cards était une fiction ?

Envoyé par TheMetroidPrime le 8 juillet 2016 à 03h26

+ 5 -

Sioux7 Vermisseau

Ce que j'adore avec Hillary, c'est son hystérie en mode Inquisition espagnole au sujet de Bradley Manning, Snowden, etc.
Tandis qu'elle, elle peut soigneusement violer la procédure, et être couverte ensuite, en mode, oui "gross negligence" mais elle l'à pas fait exprès, donc ne poursuivez pas, alors que ce qu'elle à fait est pénalement répréhensible au nom précisément des mêmes lois, même si ça s'est produit par inadvertance, bref, la Hiérarchie du FBI qui couvre son cul, vu que l'establishment veut Hillary et fera tout pour l'avoir, elle, et les guerres qu'elle leur servira sur un plateau...
+ 0 -

gloupi Lombric Shaolin

Perso j'ai déjà du mal à piger la politique actuel du pays ou je vis alors la politique des Etats-Unis... A part Trump qui devient un meme sur internet malgré lui mais sans ça.
+ 1 -

MarcusKhaine En réponse à gloupi

Ah! je me sent moins seul, de toute façon la politique c'est un vrai bordel, pas un pour racheter l'autre, si t'es pas un minimum pourri dans ce monde tu grimpe pas les échelons.
+ 0 -

gloupi En réponse à MarcusKhaine Lombric Shaolin

Je suis pas complètement contre toi mais il faut pas généraliser non plus, y'en a des biens. Mais c'est un peu comme les extra-terrestre qui tentent de comprendre la civilisation humaine (oui pour les E.T. il n'y en à qu'une pour le moment, ils viennent d'arriver. Suivez un peu.) en regardant les diffusions à la télé. Tu va croire que les humains sont des abrutis ignorant, incapable de se contrôler, agissant comme les animaux dont ils descendent, toujours en train de provoquer et d’agresser leurs congénères.
Pour la politique c'est un peu pareil, c'est juste que c'est moins vendeur de parler d'un député qui fait son boulot comme il le doit. Après j'avance un truc sans preuve ni rien mais j'imagine qu'on doit bien avoir quelques députés, sénateurs et compagnie qui sont clean et font correctement leur taf.
+ 0 -

UnConGnito En réponse à gloupi Lombric Shaolin

Pas besoin de dire qu'ils sont tous pourris pour se rendre compte qu'à partir du moment où un politique est un politique de carrière il y a de grandes chances qu'il favorise sa carrière avant de favoriser sa politique. Et surtout que, pour monter les échelons dans un monde de politiques de carrière tu dois te favoriser toi avant de favoriser ton public.
+ 0 -

MarcusKhaine En réponse à gloupi

Oui tout à fait d'accord mais ce que je voulais dire, c'est que ceux qui sont vraiment sur le devant de la scène ne sont pas blanc comme neige. Si t'es honnête, intègre etc... t'aura beau faire ton taf comme il faut, je pense que tu sera au bas de l'échelle, enfin plutôt à un poste de moindre importance. Enfin tous ça c'est ce que je me dis, y a tellement de pouvoir en jeu, la place est bonne à prendre... et j'en passe. Mais ça reste un avis perso, j'attends qu'on me démontre que j'ai tort ^^
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à gloupi Verxit

Hillary Clinton a délibérément utilisé un serveur et des appareils non sécurisés pour ses mails lorsqu'elle était secrétaire d'état (ministre des affaires étrangères). Certains de ces mails sont classifiés. Certaines personne non-autorisées ont eu accès, et certaines on même effectivement lu les informations confidentielles.
Ça aurait pu s'arrêter là si Clinton avait fait un mea culpa. Mais au lieu de cela, elle a menti presque sur toute la ligne (comme a été forcé de le confirmer le directeur du FBI) et a tenté de couvrir ses arrières en altérant ou supprimant des mails directement ou indirectement. Sa seule défense est l'invocation d'ignorance de la loi, ce qui est quand même exceptionnel de la part d'un candidat à la présidentielle qui plus est fut secrétaire d'état.

On ne parle pas d'information classifiées de faible importance. Il s'agit probablement d'un niveau de classification encore plus élevé que le top secret étant donné que les enquêteurs (et leurs boss) se sont vu refuser l'accès à ces mails par une agence dont ils n'ont même pas droit de dire le nom.
+ 0 -

Sioux7 En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

Le plus fort, c'est qu'il semblerait qu'une partie des infos classifiées n'avaient rien avoir avec sa fonction, et que donc elle n'aurait théoriquement pas du les avoir, et que par ailleurs, elle en aurait profiter des tiers, personnes privées comme puissances étrangères...

mais bon hein, elle ignorait la loi... LAULE
+ 2 -

Rodrigo Jeune asticot

Ça fait suite aux mails qu'elle a échangé sur sa boite mail privée non ?

Cette histoire est d'autant plus drôle si c'est le cas, puisque les enquêteurs ne peuvent consulter sa boîte mail privée sans son accord. Suite à leurs soupçons, et au refus de Hilary de de donner accès à cette boîte mail prétextant que son contenu était exclusivement privé, un bienheureux avait "piraté" par social engineering cette fameuse boîte mail puis posté des screenshots de son contenu sur le site du trèfle à 4 feuilles, révélant au passage que Hilary avait menti.
Malheureusement le bienheureux était un peu con et avait laissé l'url sur les screenshots, laissant par la même l'url du firewall par navigateur que le FBI s'est empressé de contacter. Et hop en prison.

Ces enculés de lanceurs d'alerte !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
60