Eco village

1 868 vues

Quelques irréductibles qui sont sortie (en partie ?) du système. C'est en 4 parties.

Vous seriez prêt à vivre comme ça vous (avec connexion internet pour visiter lelombrik)?

Envoyé par nevaram le 26 avril 2016 à 16h59

+ 5 -

Bobbybat Vermisseau

Les vegans ressemblent de plus en plus à une secte.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Bobbybat

Quel rapport entre ce fichier et le véganisme ?

Cette vidéo rappelle que c'est plutôt le consumérisme qui s'apparente à une secte.
+ 1 -

nevaram En réponse à _pepe_ Jeune asticot

Oué c'est un peu ce qui me dérange. genre ils ont une salle pour faire du yoga. Il y a une meuf qui que les maison rondes c'est bien parce que ça fait circuler les énergies ce genre de détails pas très rationnels.
Apres techniquement, je ne sais pas si tout fonctionne et si tout est rentable économique et écologiquement.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à nevaram

Je ne vois toujours pas le rapport avec le véganisme.

Sinon, il y a un club de yoga près de chez moi, et j'ai des voisins qui y vont et qui tiennent aussi ce genre de discours à propos de la "circulation des énergies". Mais ça ne les empêche pas de se gaver de viande rouge, ni de vivre en gaspillant à tout va sur le mode de l'American Way of Life.

Ce que me dérange, c'est qu'on fasse des amalgame injustifiés et qu'on mette systématiquement en doute le mode de vie de personnes dès qu'elles tentent, et semblent réussir, à faire moins pire que nous.

Concernant ta remarque, même si les contraintes ne sont pas les mêmes que celles auxquelles on est habituées, je suis tout-à-fait prêt à croire qu'on puisse vivre en dépensant six fois moins d'argent. Pour rappel, la grande majorité des habitants de la Terre vit avec beaucoup moins que ce qu'on voit dans la vidéo (et pourtant, on ne les prend pas pour des hippies). Et puis il reste à savoir si, de ton côté, ton mode de vie est réellement rentable économiquement et écologiquement (... si tu ne vois pas à quoi je fais allusion, pense à la dette et au réchauffement climatique ;-) ).
+ 0 -

nevaram En réponse à _pepe_ Jeune asticot

Je n'ai pas parlé de vegan, juste du coté secte.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à nevaram

Dans ce cas, n'utilise pas un simple pronom démonstratif pour désigner le sujet de ton propos. Nomme-le clairement, et ne fais pas mine d'en reprendre un qui n'est formellement ni celui du commentaire initial (véganisme à caractère sectaire) ni parmi ceux de mon commentaire auquel tu réponds (absence de véganisme dans la vidéo ; consumérisme à caractère sectaire, duquel les intervenants de la vidéo tendent à se libérer).
+ 0 -

nevaram En réponse à _pepe_ Jeune asticot

c'est pas faux
+ 0 -

XwZ Asticot

pour une maison, il faut 6m² de paneaux solaires ... pour Paris avec (en 2012) 1 357 081 logement c'est juste pas possible, meme si la superficie moyenne doit être bien moins importante que la maison, disons qu'il y a quelque chose comme 600 000 logements équivalent à la maison, il faudrait 3 600 000 m² de paneau ! Sans parler de la superficie énorme de paneaux à eau chaude et d'éolienne. Donc oui, ça marche à très petite échelle, mais c'est tout. Si ils trouvent le moyen d'optimiser le rendement pourquoi mais là ...
+ 0 -

Black En réponse à XwZ Lombric

Si je synthétise bien ton propos : " La solution n'est pas suffisante seule, donc ne le faisons pas".
C'est ça ?
On (l'humain) aime la simplification, mais quand même... refuser une solution par qu'elle ne serait pas unique dans le paysage c'est tristoune je trouve.

Après, en me basant sur tes chiffre : 6m²/maison.
1 appartement de 60m² de 10 étage peux être alimenté par du panneau solaire.
(peux m'importe si le chiffre est plus ou moins vrai)
Perso je trouve ça super positif comme chiffre !!!
+ 0 -

XwZ En réponse à Black Asticot

Pour la première partie, non, tu ne synthétise pas du déformes un peu. Je dis juste qu'ils se vantent d'être autonomes mais ils sont seuls en campagne, si on veut faire pareil en ville c'est beaucoup plus compliqué. Et puis je n'ai pas parlé de la consommation des citadins, eux dans la maison ils controlent ce qu'ils consomment, dans un immeuble tu peux pas vraiment.

Pour la seconde partie, j'ai pas tout compris sur ton appartement de 60m² de 10 étages.
+ 0 -

MrK En réponse à XwZ Lombric

Production d'eau chaude :
L'appartement moyen parisien fait 59m2, s'il faut une surface de 6m2 par appartement (ce qui est très fortement exagéré puisque l'appartement moyen est occupé par 2 personnes, bien moins que la maison qui a besoin de 6m2 de panneau), cela veut dire que l'immeuble possède une surface de toiture suffisante pour alimenter 10 étages d'appartements...

D'après toi, combien d'immeuble parisien d'habitation fait plus de 10 étages ? Déjà ça exclue tout les immeubles haussmanniens...

Conclusion, la place on l'a largement... Les panneaux solaire thermique c'est tellement simple que je ne comprend toujours pas pourquoi on autorise l'installation de panneau photovoltaïque avec un raccordement au réseau (et prix de rachat) sans obliger l'installation d'un panneau solaire thermique...

Production d’électricité :
leur modèle n'est envisageable qu'avec une consommation réduite. L'objectif de ce passer du réseau n'est pas très utile, ce qui compte c'est la source de l'énergie. Si tout le monde consommaient aussi peu que eux, nous n'aurions aucun mal a nous passer du nucléaire et a avoir un fort pourcentage d'éolienne et d'hydraulique...

Et si on manque de place sur terre on développe de grosse éolienne sur mer et des hydroliennes...
+ 0 -

XwZ En réponse à MrK Asticot

Si on ne parle que d'eau chaude, on est daccord, moi je parlais d'autonomie totale comme dans la vidéo. Mais oui, si on pouvait ajouter des dispositifs pour suppléer l'EDF ça pourrait déjà être énorme. Surtout dans le sud, parce que là ils sont en bretagne ce qui est quand même moins rentable. Pour le reste, si les gens pouvaient supporter de vivre dans un appart à 18-20° avec un pull et qu'on améliorait l'isolation des vieux immeuble ça serait aussi un pas énorme.
S'il y a des tests de plus grande envergure, je veux bien les liens pour les suivre parce que ça m'intéresse de voir ce qui se fait. Je sais qu'il y a de plus en plus de batiments qui sont fait pour être autonome mais ce sont souvent des bureaux de ce que j'avais vu.
+ -2 -

Trompoline Vermisseau

Tout ça c'est de la branlette. Produire "de façon autonome" de l'énergie avec des appareils qui ne peuvent être fabriqués qu'en dehors de leur utopie merdique et donner des leçons de morale à tout le monde c'est facile. Ils feraient mieux de mettre en place une filière complète de métallurgie de l'extraction à la production de produits semi-finis, là ce serait intéressant!
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Trompoline

Et si tu crois que tout ce que tu consommes est produit grâce à nos centrales nucléaires, alors tu te mets le doigt dans l'œil. Actuellement, tu vis en grande partie grâce aux centrales à charbon des Chinois et au pétrole du Moyen-Orient. Et à cause de cela, la planète est en train de crever de la pollution et des guerres.

Alors tu ferais mieux de regarder de plus près les tenants de ton propre mode de vie avant de parler d'utopie merdique, en te référant à une morale sur laquelle il y aurait beaucoup à redire.

Je pense que tu pourras leur donner des leçons conforme à ton point de vue (ou devrais-jue dire, à ta propre utopie) lorsque tu fabriqueras ta propre machine à laver, depuis l'extraction du minerai jusqu'au montage de la dernière vis.
+ -2 -

Trompoline En réponse à _pepe_ Vermisseau

Hein? Quel est le rapport avec mon message?
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Trompoline

Un rapport direct. Contrairement au rapport entre ton message et ce qui est réellement présenté dans la vidéo.

La "branlette", c'est quand tu fais porter tes critiques, non pas sur les propos et la situation qui y sont présentés, mais sur l'évocation de tes préjugés à ce sujet. Car c'est à croire que tu n'as même pas pris la peine de regarder la vidéo avant de la commenter.

Comme cela a été dit clairement, ils se prévalent d'une autosuffisance relative qui concerne, entre autres, leur consommation énergétique individuelle, leur but étant de choisir le plus possible ce à quoi ils sont dépendants. Notamment en matière d'énergie et d'eau, ils produisent ce qu'ils consomment, et n'ont plus à payer de facture à des fournisseurs locaux. Cela leur permet de ne pas attendent après un salaire complet et ni de dépendre d'un banquier pour régler ces questions particulières. C'est en cela que réside le sujet présenté.

Et la situation est factuelle. Ce n'est donc pas une utopie, qui par définition serait irréalisable.

Pour en revenir à ta critique, de quel droit leur reproches-tu de ne pas être également indépendants pour ce qui touche à l’exploitation minière et à l'industrie ?

Ont-ils jamais prétendu qu'ils l'étaient ou que nous devrions l'être ? Non ! Seraient-ils inconscients du fait qu'ils ne le sont pas ? Non plus ! Et le fait qu'ils ne le soient pas devrait-il les obliger à être également dépendants dans tous les autres domaines ? Certainement pas !

Finalement, tu leur fait juste un procès d'intention. Alors avant de cracher sur leur soi-disant "leçon de morale" et sur leur prétendue "utopie merdique", tu ferais mieux de t'interroger sur le fond de tes propres propos.
+ 0 -

Trompoline En réponse à _pepe_ Vermisseau

Mais quel est l'intérêt? L'humanité est déjà "auto-suffisante" et a toujours produit ce dont elle à besoin.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Trompoline

Même si l'on admet que l'humanité est globalement auto-suffisante, les individus, eux, ne le sont pas.

Ils sont même de plus en plus dépendants de facteurs qui n'ont rien à voir avec leurs capacités propre de subvenir à leurs besoins (finance internationale, guerres lointaines, politiques étrangères, brevets commerciaux, mouvements sociaux, ...). Et ils payent de plus en plus cher, par un surcroît de travail, par une perte de liberté et par une dégradation de leur environnement, le fait d'obtenir de tiers des moyens de vie, des biens et des services qu'ils pourraient produire eux-mêmes, ou dont ils pourraient se passer si on les leur imposait pas au travers d'un mode de vie consumériste.

Pour prendre un exemple, le jour où ton banquier fait faillite, tu peux perdre instantanément toute ou partie du fruit de plusieurs années de dur labeur, ne plus pouvoir te nourrir ou te chauffer l'hiver, voire te retrouver à la rue. Sans même parler de faillite, le système bancaire prend actuellement des dispositions qui l'autorisent à confisquer l'argent de ses clients pour survivre à une crise financière (dont l'éventualité est, de l'avis des experts, grandissante).

Par ailleurs, si tu fais le bilan du travail que tu as dû fournir pour en arriver là, sauf à avoir profité d'un héritage c'est près du tiers de ta vie professionnelle, avec des journées de 8 heures, que tu as passées à l'enrichissement de ton banquier. Et tu peux faire un bilan similaire de ce que coûtent tes divers fournisseurs, dont tous ne sont pas si indispensables qu'on le prétend.

Et on peut retourner ta question : quel est l'intérêt de faire venir ses moyens de vie depuis l'autre bout du monde ? quel est l'intérêt de s'astreindre à acheter aux autres ce qu'on peut produire soi-même, librement et souvent à moindre coût ? ...
+ 0 -

Trompoline En réponse à _pepe_ Vermisseau

Et du coup quelles sont les solutions?
+ 0 -

Henry_Hill Ver macht addikkkt

Déjà, à la 5ème seconde ils cherchent la guerre : "Département de Loire Atlantique" ; "Bienvenue en Bretagne historique" ...
+ 0 -

penfeld En réponse à Henry_Hill LoMBriK addict !

C'est pourtant vrai ! C'est depuis Pétain que la loire atlantique a quitté le giron de la Bretagne. Le château d'Anne de Bretagne et non d'Anne de Loire atlantique se trouve à Nantes
+ 0 -

Henry_Hill En réponse à penfeld Ver macht addikkkt

Oui sauf que Nantes ce n'est pas toute la Loire Atlantique et va dire à un bigouden que Nantes ou la Loire Atlantique se trouvent en Bretagne...
+ 3 -

john5

" On a vécu à 6 sur 1/2 salaire". Te fous pas de notre gueule, gars. Soit ton demi salaire c'est un demi- salaire de ministre soit tes gamins tu les as nourris avec de l'ensilage et habillés avec des bouts de cartons...
+ 0 -

nevaram En réponse à john5 Jeune asticot

Je pense qu'on peut manger tous les jours à 6 sur un potager + oeufs. Pour les fringues, on est pas obliger d'en changer toutes les semaines hein ? ça se lave tu sais. Et il parait que certains sont même capable de se coudre des trucs.
+ 0 -

john5 En réponse à nevaram

Tu délires complètement, gars. Ma mère a un potager, certes pas très grand : environ 12m carrés. T'as de quoi manger peut-être 2 mois, pour 2 personnes et encore. Quand aux fringues, même si il faut en acheter qu'une fois par an (ce qui est à peu près réaliste pour des gamins qui grandissent sans arrêt, multiplié par 6 ça fait vite des sommes rondelettes. Mais évidemment la bouffe et les fringues c'est métaphorique, parce que c'est pas ce qui coûte le plus cher : c'est tout le reste : école, sorties, frais de transport, soins médicaux, assurances, etc. La liste est longue. Moi je veux bien voir la compta du mec qui nourrit sa famille nombreuse avec son demi-salaire, en attendant pour moi il oublie de dire qu'il a le magot de sa grand-mère ou une petite panoplie d'allocs en tout genre pour étoffer tout ça.

Je critique pas du tout le gars ou ce qu'il a fait, au contraire je trouve ça vraiment excellent mais bon, faut pas se leurrer non plus, il faut du fric pour acheter le terrain et les matériaux, du temps et des compétences pour mettre tout ça en œuvre. Et le temps c'est de l'argent. Tout ça pour relativiser : ok, le mec fait des supers économies, mais à la base il y a un investissement énorme, que tout le monde n'a pas les moyens de s'offrir.
+ 0 -

Baka LoMBriK addict !

Je connais pas trop le système en France, mais si on tombe malade ou on se casse une patte ? Faut bien pouvoir payer les frais non ?
+ 2 -

Trompoline En réponse à Baka Vermisseau

Non, pour citer un grand homme de gauche : ça ne coûte rien, c'est l'état qui paye. De toutes façons les gens de cette vidéo ne sont pas concernés, ils peuvent tout soigner avec du miel.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
153