Le système de numération le plus naturel est ...

... la base onze ! Parce que les nombres y sont représentés par dix symboles, comme les doigts de nos deux mains.
2 662 vues

... la base onze ! Parce que les nombres y sont représentés par dix symboles, comme les doigts de nos deux mains.

Envoyé par _pepe_ le 13 mars 2016 à 02h01

+ 3 -

_pepe_

Un exemple concret : 1573 en base onze (soit 2016 en base dix).
Image de _pepe_
+ 13 -

Orme En réponse à _pepe_ Dresseuse de lombriks

Image de Orme
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Orme

Je ne l'entends pas de cette oreille !
Image de _pepe_
+ 0 -

Garok En réponse à _pepe_ Jeune lombric

Si on ne tient pas compte de la place des doigts il y a en effet 11 résultats différents possibles sur la somme des deux mains. En revanche si tu choisis comme dans ton exemple d'illustrer 1573 par 1 doigt 5 doigts 7 doigts 3 doigts, il va être dur d'expliquer que ça correspond a 2016 si on décale la base de comptage.
+ 3 -

_pepe_ En réponse à Garok

Le comptage de zéro à dix est celui qu'on enseigne aux enfants dès leur plus jeune âge (par exemple six doigts levés = chiffre 6).

Par ailleurs, les systèmes de numérations sont enseignés dans les petites classes de l'école primaire (du moins, ça l'était à l'époque où j'étais encore concerné).

Par exemple, pour dénombrer en base 4 un ensemble de croix dessinées sur une feuille, on entoure les croix quatre par quatre, puis on entoure quatre par quatre les groupes de quatre croix, puis on entoure quatre par quatre les groupes de groupes de quatre croix, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on ne puisse plus faire de regroupement par quatre. Ensuite, on compte le nombre de croix isolées (entre 0 et 3) qu'on note par un chiffre placé le plus à droite (unités), puis on compte le nombre de groupes isolés de croix (entre 0 et 3) qu'on note par un chiffre placé immédiatement à gauche du précédent, puis on compte le nombre de groupes isolés de groupes de croix (entre 0 et 3) qu'on note par un chiffre placé immédiatement à gauche du précédent, et ainsi de suite. Les chiffres inscrits de cette manière forment la représentation du nombre de croix en base 4.

Pour l'écriture des bases supérieures à dix, on introduit des symboles supplémentaires, qui sont conventionnellement les lettres de l'alphabet (A pour dix, B pour onze, C pour douze, etc.). L'exemple d'utilisation le plus courant est le système hexadécimal, parce qu'il est très largement usité en informatique. Pour la base onze, on utilise juste le symbole supplémentaire A pour dix.

Bref, dans ces conditions, il est en fait très facile d'expliquer comment, par exemple, la suite de chiffres 1573 représente le nombre 2016 (décimal) en base onze (1x11x11x11+5x11x11+7x11+3=2016).

Donc la blague tient debout, assurément.
Image de _pepe_
+ 1 -

polomega En réponse à _pepe_ Vermisseau

j'ai rien compris ^^ mais je te crois
+ 0 -

eili En réponse à _pepe_ Vermisseau

t'as inversé la position des 2 mains...
tu incrementes de gauche à droite, mais tu commences par ta main droite au lieu de la gauche(déformation professionnelle?)
+ 0 -

_pepe_ En réponse à eili

Les mains étant vues du dessus et paumes vers le bas, la main droite est bien à droite et la gauche à gauche, donc dans le bon sens.

Par ailleurs, par chez moi on a toujours compté en commençant par la main droite, depuis tout petit : ce ne peut donc pas être une déformation professionnelle.

Toutefois, chez moi on ne commence pas par l'index, mais par le pouce. La façon de compter représentée ici reflète plutôt une pratique que j'ai souvent constatée dans les pays du sud. Autres lieux, autres mœurs. ;-)
+ 0 -

volcania Lombric

Ou bien faire des multiplications avec les doigts http://lelombrik.net/60113 :x
SMBC ou comment s'amuser avec les sciences
+ 11 -

Weng-Weng Lombrico de la Cruz

J'ai cru un moment que ça allait parler de bite
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Weng-Weng

Si on en avait parlé, on serait passé à la base 12.

Mais comme ça semble être un système de numération assez naturel (12 heures par tour de pendule, 12 pouces par pied, 12 pennies pour un shilling, etc.), il y a fort à parier qu'il y en a beaucoup qui s'en sont servis pour faire des maths.
+ 0 -

Orme En réponse à _pepe_ Dresseuse de lombriks

Yup, les Incas avaient un système numérique à base 12
+ 2 -

polomega En réponse à Orme Vermisseau

tu veux dire que la bite est à la racine de la culture et des sciences Inca ?
+ 0 -

eili En réponse à polomega Vermisseau

on parle des incas, pas des français ^^
+ 0 -

g012 Asticot

Ça aurait été pratique tiens, avec le nombre de diviseurs de 11...
+ 0 -

_pepe_ En réponse à g012

Bah, c'est simple.

Il y a onze
... et puis un
... et puis zéro
[ fatal error - connection reset by peer ]
+ 3 -

vwseb Jeune lombric

Et on base onze ça veut dire quoi ?
Image de vwseb
+ 0 -

_pepe_ En réponse à vwseb

Jeu de mains, jeu de vilains.

(Sinon, il y avait déjà, en quelque sorte, la variante anglaise vers le début des commentaires. ;-) )
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
72