Il y a 101 ans, l'aéronautique militaire perdait son honneur

Par dhabrelin
le 20 janvier 2016 à 09h36
2 080 lectures
4 réponses

Le 20ème siècle, qui nous aura apporté tant de merveilles techniques et scientifiques, aura également été non seulement un siècle d'une rare stupidité philosophique mais encore le siècle du crime.

Ainsi, les gens sans honneur riaient déjà de la reine Victoria ne voulant rien savoir de la guerre sous-marine car "on ne voit pas le drapeau". On se demande alors pourquoi les mêmes ricaneurs s'offusquèrent, quelques années plus tard, lorsque le Japon attaqua les USA sans déclaration de guerre --l'Allemagne nazie avait d'ailleurs fait de même avec l'URSS 5 mois plus tôt. Car après tout, cette ignominie n'était que le prolongement logique de cette philosophie de la guerre qui considérait légitime de prendre l'ennemi par surprise, et même au prix de l'ignominie. Er, de ce point de vue, on se demande aussi en quoi ces mêmes ricaneurs peuvent bien s'offusquer des attaques terroristes du 11 septembre 2001 --elles aussi un prolongement très logique de cette même philosophie consistant à ne pas montrer ses couleurs et même "mieux" encore à ne pas en avoir...

Tout cela est donc parfaitement ignoble. Et tout cela est l'oeuvre du 20ème siècle --un siècle où on a tout simplement fait fi de l'honneur.

Hélas, l'aéronautique n'a pas échappé à ce désastre moral : Ainsi, aujourd'hui il y a 101 ans, pour la première fois, elle prenait comme cible une population civile.

Cette attaque fut l'oeuvre de la marine impériale allemande, la Kaiserliche Marine.

Ce 19 janvier, à 11 heures du matin, 3 dirigeables Zeppelin, les L3, L4 et L5 décollent de Fuhlsbüttel, au nord de Hambourg. Il s'agit d'abord d'effectuer un vol de reconnaissance au dessus de la mer du Nord. L5 reviendra encore dans la même journée en Allemagne pour y faire son rapport. Mais L3 (LZ 24), commandé par le Kapitänleutnant Hans Fritz secondé du Leutnant zur See v. Lynckner, et L4 (LZ 27), commandé par le Kapitänleutnant Magnus v. Platen-Hallermund secondé du Leutnant zur See Kruse, sont censés continuer vers le Royaume-Uni et l'attaquer sous couvert de la nuit.

Et effectivement, L3 atteint la côte britannique de l'East Anglia, plus précisément le comté de Norfolk, à 20:50. Bien entendu, il fait nuit depuis longtemps. Il passe alors Great Yarmouth à 21:20. Dans la pluie, à 1.500 mètres d'altitude, le Zeppelin lâche alors 10 bombes explosives de 50 kg plus 7 bombes incendiaires sur la ville. Les bombes ne sont pas toutes lâchées en même temps et l'attaque dure en tout une bonne dizaine de minutes.

Son crime accompli, puisqu'il s'agit bien d'un crime de guerre, L3 s'en retourne, rentre en Allemagne et atteint sa base de Fuhlsbüttel le lendemain matin à 9 heures 30.

L4 fait de même et lache, lui, un total de 11 bombes sur les deux villes de Sheringham et de King’s Lynn, également sur la côte au nord du comté de Norfolk.

Les dommages infligés aux 3 villes sont limités. Mais 4 personnes y sont tuées, et 16 autres blessées.

C'est la première fois qu'une population civile a expressément été prise pour cible par une attaque aérienne. Hélas, ce ne sera pas la dernière...

--------------

Les dirigeables de ce 19 janvier :

Le Luftschiff Zeppelin 24 (LZ 24) était le 3ème dirigeable construit pour la marine impériale allemande --d'où son immatriculation militaire L3. Long de 158 mètres et d'un diamètre de 14,8 mètres, il était propulsé par 3 moteurs Maybach C-X de 6 cylindres en ligne développant 200 chevaux chacun et refroidis par eau. Le vaisseau emmenait un équipage d'une quinzaine d'hommes. Sa vitesse maximale était de 76 km/h et son rayon d'action de 2.200 km.

La portance était obtenue par 18 réservoirs d'hydrogène d'un volume total d'env. 22.500 mètres cube. Le vaisseau pesait 16.896 kg à vide et pouvait emmenre une charge utile de 9.185 kg. Le rayon d'expansion maximum que pouvaient atteindre les réservoirs d'hydrogène (qui, à cause de la pression atmosphérique moindre, se gonflaient avec l'altitude) déterminait l'altitude maximale à laquelle le vaisseau pouvait voler : 2.000 mètres.

L3 avait fait son 1er vol à Friedrichshafen le 11 mai 1914. Moins d'un mois après son attaque historique, le 17 février 1915, il fut pris dans des vents violents qui arrachèrent 2 de ses 3 moteurs : Il dut donc se poser d'urgence sur l'île de Fanoe (Danemark) où son équipage put l'évacuer et son capitaine l'incendier afin qu'il ne tombe pas aux mains d'une puissance étrangère. Le Danemark n'étant toutefois pas en guerre, l'équipage du L3 y demeura interné jusqu'à la fin des hostilités.

Le Luftschiff Zeppelin 27 (L4) était un vaisseau identique à L3 (LZ 24) si ce n'est que ses moteurs Maybach C-X étaient un peu plus lourds et un peu plus puissants. Il fut retiré du service le 17 février 1915 --le jour même où L3 fut perdu.


+ 2 -

Zgru La voix de son ver

Image de Zgru
+ 4 -

Orme Dresseuse de lombriks

Give'em Hell, boyz ! :D
Image de Orme
+ 11 -

AthranZara Vermisseau

" tout cela est l'oeuvre du 20ème siècle --un siècle où on a tout simplement fait fi de l'honneur."

J'adore cette introduction qui nous fait regretter la bonne vieille époque de la guerre civilisée, celle de la terre brulée, des pillages et des viols. Non il n'y a pas d'honneur dans une guerre, le XXème siècle a juste apporté de nouvelles technologie permettant de massacrer encore plus de monde encore plus rapidement, mais si les outils ont évolué, le comportement est d'une constance affligeante.
+ 1 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Mouais, enfin critiquer "l'honneur" de nations en guerre à un siècle de distance... C'est plus qu'aisé, c'est simpliste. :/
Quant aux pertes civiles. Je ne connais pas beaucoup de guerres ( surtout de cette ampleur ! ) qui n'ait fait que des victimes militaires.

Les infos ne sont pas inintéressantes mais, en Histoire, juger c'est déjà se tromper.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
109