J'étais au bataclan ce soir

Par Palanga
le 14 novembre 2015 à 14h50
8 279 lectures
27 réponses

J'étais au bataclan ce soir. Je suis rentré chez moi il y a plus d'une heure mais impossible de fermer les yeux de toutes façons.

Je n'ai pas l'histoire complète, la situation a rapidement fait que nous n'avions aucune visibilité tant sur les objectifs des terroristes, tant sur la salle, etc. Je donne mon ressenti, "ma" version.

Au moment où nous avons entendu les "pétards", j'étais dans la fosse près des marches quand les terroristes sont entrés et j'ai directement couru en direction de la scène sur le côté droit, par réflexe.

Dans mon "coin", tout le monde était entremêlé dans des positions improbables et douloureuses pour tout le monde, visage qui fait face au sol, la tête reposant sur ce que l'on trouve, une jambe par exemple. Avec en fond un bain de sang. Et c'est comme ça que le pire jeu auquel j'ai jamais joué a commencé.

Le jeu de l'attente.

Un silence plus que pesant dans la salle interrompu ponctuellement par des coups de feu. Pas de timer, de logique, rien. Juste, de temps en temps, un coup de feu. Et on se demande si le prochain coup est pour soi-même.

Attendre que la police arrive, sans aucune notion du temps (pas de montre, portable inaccessible). Sentir des gens se lever pour se faire abattre aussitôt. Et encore. Et encore...

Pas le droit de bouger car un seul geste augmente encore plus les douleurs -les siennes comme celles des autres (nous étions réellement entremêlés). Pas le droit de parler, de chuchoter, rien. Quelqu'un commence à pleurer? Cette personne est accueillie par des "chuts" collectifs.

Les terroristes n'ont rien dit, à part vers le début quelque chose à propos de la Syrie, de Hollande et du fait que ça n'était que le commencement. Au début, ils "exploraient" les lieux, tirant aléatoirement sur des gens couchés au sol. Puis on ne les voyait plus. Puis on entendait des coups de feu. Impossible de se lever rapidement et de fuir pour moi, tous les muscles sont engourdis et impossible d'avoir une vue sur la salle sans potentiellement croiser le regard des terroristes, une chance que je n'ai pas osé prendre. J'ai tout misé sur la police.

On se dit qu'un évènement de cet envergure, ça doit rameuter l'armée de terre voire le Charles-de Gaulles-sur la seine, que quelqu'un va entrer et intervenir. On n'a évidemment aucune idée de ce qu'il se passe simultanément à République ou au Stade de France. Et personne ne vient. Et les coups de feu continuent (pas de salves).

Alors on continue d'attendre, de jouer au loto avec les terroristes. On a des pensées affreuses de type: "pitié, pas moi, vise l'autre côté de la salle". Ces pensées sont encore interrompues par des coups de feu.

A un moment (on va dire vers le "milieu"? Ma notion du temps était plus que faussée), une explosion retentit. D'après d'autres témoins, c'était une grenade qu'ils ont balancé dans la fosse. Je ne peux pas confirmer, si ce n'est que c'était une explosion.

Et là le jeu de l'attente prend une autre tournure. Ils ont des explosifs. Des fanatiques armés d'explosifs et sans aucune revendication... Votre cerveau a le don de penser directement au pire: nous ne sommes pas une monnaie d'échange. Je me demande naturellement si le but n'est pas tout simplement de faire exploser le bâtiment ou au moins nous. L'attente n'est plus du tout la même. Le temps devient plus long. Les douleurs s'intensifient. Les gens paniquent/souffrent de plus en plus. Les téléphones sonnent de plus en plus car les proches cherchent à avoir des nouvelles, un élément de stress supplémentaire (pas de bruit!). On cherche du confort dans des jeux de regards avec les quelques personnes que l'on voit pour finalement y trouver la même peur.

Où est la police? Que fait-elle? On commence à réellement désespérer intérieurement.

Enfin, quelqu'un chuchote "la police est là". Et là tout change. Le temps devient encore plus long car elle n'intervient pas tout de suite (repérages, etc.). A ce moment, je pense que les terroristes sont montés quelque part dans le bataclan car les policiers sont rentrés sans tirer.

Puis une horde de policiers rentre. Au moment de se lever, d'aider les autres à se lever, de voir des policiers en armure débouler dans le bataclan... C'était un soulagement indescriptible. On se regarde les uns les autres, médusés d'être vivants. On reste évidemment vigilants. La police ne sait pas si les terroristes sont parmi nous ou ailleurs (et j'aurais été incapable de le dire). Finalement ils étaient ailleurs d'après les infos.

On commence à marcher, mains sur la tête, presque joyeux intérieurement. C'est encore une fois vite stoppé par LA vision de CAUCHEMAR. Des dizaines de cadavres, des gens agonisant, une marée de sang dans toute la fosse. Affreux. Horrible. Je regarde la zone dans laquelle je me trouvais avant de courir vers le fond et je vois de nombreux corps. Cela aurait pu très très facilement être moi.

Je sors rapidement, toujours mains sur la tête, en croisant le personnel de l'entrée du bataclan gisant au sol (les "pétards" que l'on a entendus avant que les terroristes rentrent). Quelques pas en longeant le trottoir et je m'effondre. Un torrent de larmes. Je ne me souviens même pas de la dernière fois que j'ai pleuré avant ce soir, mais impossible d'arrêter. Je tremble de partout. J'ai des acouphènes. Mais je suis vivant.

Enfin, nous sommes regroupés dans des cafés de la rue adjacente, soulagés de s'en être sortis et dégainons nos téléphones pour donner des nouvelles. Et nous apprenons le "reste". République, Stade de France, etc. Quelle tristesse putain. Tout ça pour quoi?

Je n'apporte pas d'info essentielle à travers ce message mais ça fait du bien. C'est "frustrant" d'être au coeur de l'évènement et de ne servir à rien, rester face contre sol/jambe/bras/etc. pendant 2-3 heures n'aidant pas.

Propos récupéré sur reddit, posté par l'utilisateur ThrowAwayFuck2015

Source : https://www.reddit.com/r/france/comments/3spopm/slug/cwzlxvl

+ 27 -

Ptoncule

Le petit ami d'une copine a pris une balle perdue, une autre amie est portée disparue. J'en peux plus. Diffusez si vous pouvez : https://m.faceb...206804309364037

Je sais que c'est pas le lieu mais les réseaux sociaux saturent et je me sens un peu impuissant là...
+ 0 -

Swarmadd En réponse à Ptoncule LoMBriK addict !

Ton lien ne fonctionne pas, tu peux réessayer ? Courage.
+ 0 -

magnussoren En réponse à Ptoncule Ver (re-)cyclable

arf..et merde....refile ton lien....De tout coeur avec toi
+ 1 -

elfy En réponse à Ptoncule Ver de vases

J'sais pas si ça aidera, mais j'ai partagé. Tiens nous au courant si on la retrouve.
+ 0 -

Chaque_Jirac En réponse à Ptoncule Mervisseau

Erf :/. Courage à toi et tes amis.
+ -6 -

Chinois11 Ténia koué

tl;dr
+ 0 -

Aiglichon Asticot

Quand je vois les témoignages je me dis que ça aurait pu être moi. On aime la même musique, on côtoies les mêmes salles... Un grand courage à toi, je n'ose même pas imaginer ce que tu dois ressentir. Déjà que derrière nos écrans nous sommes choqués, ça doit être difficile pour vous. Meme si tu as vécus une soiree horrible tu es chanceux de t'en être sortie. Profite de la vie comme tu peux, il y a du monde derrière toi.
+ 0 -

emerson Archi-ver

Courage mecton.

Ils ne t'ont pas eu...
+ 0 -

Nilithil Asticot

Courage à tous
+ 0 -

ratchet18 Vermisseau

Un témoignage poignant, qui fait surtout très peur...
J'espère que tu auras de bonnes nouvelles à nous annoncer Ptoncule, courage à toi.
+ 11 -

Thiche Colonel Chat-Ver

Dis donc, c'est pas un doublon ça ?
+ 2 -

emerson En réponse à Thiche Archi-ver

Mouarf... t'es con ^^
+ -21 -

EslyBrandNew Vermisseau

Bonjour, je travaille pour CBS News et j'aimerais beaucoup vous parler contactez-moi sur f.noahjong@yahoo.fr.
Merci d'avance
+ 4 -

Chaque_Jirac En réponse à EslyBrandNew Mervisseau

Il s'agit d'un témoignage publié sur Reddit. La source est en bas du message. Il ne s'agit pas, à priori, d'une personne de ce site.
+ 2 -

pYranha En réponse à EslyBrandNew Lombreek

Mais bien sûr... et depuis quand CBS demande aux gens de les contacter sur une adresse en @yahoo.fr?

Déjà que les arnaqueurs en tout genre du web sont à la base des pourritures, si en plus y'en a qui ciblent spécifiquement les victimes d'attentats, j'ai plus de mots pour les décrire...
+ -4 -

le_freeman

Je suis désolé, j'ai résisté toute la journée mais j'en peux plus:



Jay palu mdr
+ 3 -

elfy En réponse à le_freeman Ver de vases

toi voir docteur alors! parce que palu grave!
+ 3 -

Ptoncule

Merci pour les messages. Ma pote Chloé est malheureusement décédée... A plus les Lombriks...
+ 4 -

elfy En réponse à Ptoncule Ver de vases

Mes condoléances.

Bon courage pour la suite.
A bientôt Ptoncule.
+ 2 -

eyhtern En réponse à Ptoncule

Courage à toi et aux proches !
+ 1 -

_DF_ En réponse à Ptoncule Lombric Shaolin

Triste nouvelle. Courage à toi. :(
+ 1 -

emerson En réponse à Ptoncule Archi-ver

Il faut être fort dans un moment pareil.

Ça me rend bien triste de lire ton message, et je n'ose même pas imaginer ce que toi tu dois ressentir. Si ça arrivait à l'un de mes proches, je crois bien que je voudrai voir le monde s'écrouler...

Je sais bien que c'est facile pour moi de dire ça, mais faut pas se laisser tomber, il y a encore de belles choses à vivre en dehors de tout-ça, des gens sur qui compter et d'autres qui comptent sur nous. Il faut rester intègre quoi qu'il arrive, et si ce n'est pas pour soi, il faut le faire pour les autres, ceux qu'on aime et pour qui ça vaut le coup de se battre.
Ne pas sombrer dans la haine, c'est être plus intelligent que ces esprits biaisés et manipulés.

Alors pour toi Ptoncule et tous vos proches, je ne peux que vous souhaiter beaucoup de courage pour supporter ce qui vient d'arriver, ça prendra du temps pour que la vie reprenne son cours, mais elle doit le reprendre...

Elle est plus forte que tout.
+ 1 -

HoltManiaK En réponse à Ptoncule Vermisseau

Courage Ptoncule.
+ 1 -

Peewee En réponse à Ptoncule Vermisseau

Toutes mes condoléances...
+ 1 -

OrlandO En réponse à Ptoncule Vermisseau

Courage Ptoncule.
+ 1 -

pYranha En réponse à Ptoncule Lombreek

Bah merde alors.

Je sait pas vraiment quoi te dire, à part "bon courage", même si ça sonne un peu creux pour un truc pareil...

Mais bon courage quand même.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
89