Moi j'y crois!!!

Ou pas...
5 478 vues

Ou pas...

Envoyé par Skeazo le 27 août 2015 à 13h39

+ -11 -

Neight Vermisseau

[lien supprimé]

Dialogue très long entre un athée et un croyant qui montre un peu plus que des légendes primitives. ^_^
+ 6 -

eyhtern En réponse à Neight

Déjà la première phrase donne le ton : "Je ne crois pas en Dieu, mais plutôt à la Science et à la Technologie", ça ne sert à rien de lire plus.
+ 1 -

john5 En réponse à eyhtern

C'est quoi le problème avec cette phrase ?
+ 2 -

Tome_x En réponse à john5 Jeune lombric

Peux-tu croire en la science et la technologie ?
Ça n'a pas de sens, tu ne peux pas « croire » la science, tu ne peux que « savoir ».
Tu crois que 2+2=4 ou tu le sais ? Tu le _sais_ parceque c'est _démontrable_ (1+1+1+1=2+2=4).
+ 1 -

Cham En réponse à Tome_x Lombric

Je suis pas tout à fait d'accord tu es obligé de croire à certaines choses parce que tu n'as pas le temps de tout démontrer
+ 0 -

Tome_x En réponse à Cham Jeune lombric

Je suis d'accord, mais pas entièrement. Ton texte fait référence à un individu, mais aussi au fait que « il n'a pas le temps ». C'est sûr, pas tout le monde peut/a envie/sait démontrer la plupart des faits scientifiques. Mais c'est individuel.
Dans l'absolu, ce qui est vrai, l'est et il n'est pas possible dans ce cas, de _croire_.
+ 1 -

john5 En réponse à Tome_x

Philosophiquement c'est contestable. Toute théorie scientifique est basée sur des axiomes. La logique élémentaire n'est jamais remise en cause (sans passer pour un fou) car la rationalité est une caractéristique propre à l'être humain. Cependant on peut faire l'hypothèse que l'univers n'est pas réductible à la logique, qui non seulement un langage humain mais aussi une abstraction et donc, une représentation du réel plutôt que le réel lui-même. Entre le réel et la modélisation du réel, on peut parfaitement théoriser qu'il y a une perte d'information. Bref, la part de croyance est évidemment beaucoup plus restreinte dans la science que dans la religion, puisque la science (au moins les sciences exactes) ne s'appuient grosso modo que sur la discrétion (il existe A et B tel que A ≠ B ) et la causalité ((A->B) | A) =>B) et l'application de règles de logique, mais cette part de croyance est malgré tout bel et bien réelle.
+ -1 -

Tome_x En réponse à john5 Jeune lombric

Si j'ai bien compris, tu veux dire que la représentation scientifique qui est faite du réel n'est pas complètement « vraie » dans le sens ou cette représentation ne s'est basée que sur des axiomes qui ne représentent pas totalement la réalité.

Oui... et non ^^ !
Dans tous les cas, l'aire exacte d'un rectangle, c'est longeur*largeur.
Dans la réalité, ça ne sera pas totalement ça, parcequ'on a pas pris en compte si le rectangle était bombé, l'imprécision des mesures etc, ou parcequ'on a pas (encore) connaissance certains effets qui viendraient alors modifier la façon dont on représentait ce réel (je pense à ça http://past.is/ZxQGW/) .
Ou quand on te dit que l'énergie cinétique c'est 1/2*m*v² . C'est sur, il manque des choses (résistance à l'air...)

La science c'est ça aussi, c'est faire des hypothèses et démonstrations, jusqu'à ce que quelque chose vienne tout remettre en cause. Mais à chaque fois, on se rapproche.
+ 3 -

eyhtern En réponse à john5

Alors le sens des mots *Robert en main* :
1- "croire, II, 1.2 : accorder par conviction son adhésion ; être persuadé de l'existence et de la valeur de (un dogme, un être religieux). "

C'est vicieux mais on est obligé de prendre cette définition alors dans un autre contexte si l'on parle de "croire en la science" sans faire entrer en jeu quoi que ce soit de dogmatique, on peut prendre
croire, II, 1.1 : 'croire à une chose', lui accorder son adhésion morale ou intellectuelle.

2- Science, I, 1.1 : 'connaissance', connaissance exacte ou approfondie. 1.2. Ensemble de connaissances, d'expériences. II. savoir-faire (...) III. 1. "Ensemble de connaissances ;" corps de connaissances ayant un objet déterminé et reconnu, et une méthode propre ; domaine organisé du savoir. 2. Ensemble de connaissances, d'études d'une valeur universelle, caractérisée par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondés sur des relations objectives vérifiables. etc.etc.
&
3- religion I, 1 :"La religion" Reconnaissance par l'être humain d'un pouvoir ou d'un principe supérieur e qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dus ; attitude intellectuelle et morale qui résulte de cette croyance, en conformité avec un modèle social, et qui peut constituer une règle de vie. II, 1 : "Une religion" Système de croyances et de pratiques, impliquant des relations avec un principe supérieur, et propre à un groupe social. III, 1 : fig. "Ce qui est l'objet d'un culte, de respect" Attachement mystique à (une doctrine, une philosophie comparable à une religion). (etc.)

Il n'y a AUCUN rapport et donc certainement pas de rapport d'exclusion entre 'foi spirituelle' et 'connaissances et méthodes objectives et vérifiables' . Ça me fait horriblement chier quand des gens comparent "la science" à une religion. Je suis pas spécialement positiviste, mais dire "Je ne crois pas en Dieu, mais plutôt à la Science et à la Technologie" pour moi ça signifie "je ne pense pas que Dieu existe, mais plutôt en 'le dépôt du brevet sur les marteaux-piqueurs, la production et l'emploi de ceux-ci '" Tout comme il y a religion monothéiste de type catholique, ça c'est quelqu'un qui croit en une religion scientifique de type marteau-piqueur.
+ 1 -

Tome_x En réponse à eyhtern Jeune lombric

Comme quoi, on peut être religieux et scientifique.
+ 2 -

eyhtern En réponse à Tome_x

Einstein par exemple (pour en citer un qu'on ne cite pas souvent du tout)
+ 2 -

tentacouille En réponse à Neight Lombric Shaolin

Ça a pas du tout l'air monté de toute pièce pour faire genre le Coran c'est trop bien, pas du tout.
+ 4 -

Dieweb En réponse à Neight Jeune asticot

Je savais pas que les Mayas et les Egyptiens avaient copier le Coran pour éviter de réfléchir par eux mêmes.
C'est fascinant; Ératosthène, Platon et Aristote n'ont qu'a bien se tenir les filous !

Plus sérieusement, ramassis de connerie ce lien.
+ 8 -

Terdr En réponse à Neight Verdtr

Cette conversation est d'un sophisme primaire. Les arguments font toujours en sorte que l'athée ai au final un point de vue chrétien occidental. Et le croyant est au final obligé de justifier en sortant du contexte de l'époque par un contexte actuel.
Le vrai athée au final, c'est le "croyant", car il analyse des textes sacrés pour en trouver les significations profanes logiques. Celles qui ont été déformées par des siècles de dogmes. Le croyant au final est "l'athée" qui donne son point de vue par pure convictions sans remettre en question ses croyances par la logique.
bref, sophisme primaire :/
+ -1 -

tips69 Lombric

Résumé la Bible a des passages de l'ancien testament et pas la philosophie du nouveau c'est quand même un point Godwin...
+ 4 -

TaC En réponse à tips69 Vermisseau

Parler de bible et arriver au point godwin en une phrase, tu fais fort !
+ 6 -

tips69 En réponse à TaC Lombric

C'est l'expérience. Mais merci je me serais jamais cru si fier d'un commentaire
+ 2 -

Gu0sur20 En réponse à tips69 Vermisseau

joli ! je te met +1 pour le jeux de mots :)
+ 16 -

vins54 Vermisseau

D'ailleurs je sais pas pourquoi on se focalise tout le temps sur le 1er épisode de la Bible, parce que le 2e est quand même vachement bien, et l'intrigue et mieux ficelée et y'a plus d'action :
Image de vins54
+ 2 -

Gu0sur20 En réponse à vins54 Vermisseau

sauf qu'à la fin le héros ... il meurt :D
+ 5 -

Boozy En réponse à Gu0sur20 LoMBriK addict !

GoT c'est des rigolos à coté de la boucherie dans la bible.
+ 2 -

Guaruda Asticot

Au putain ce que j'aime ça.
Dernièrement des seins, puis des saints et maintenant de l'anti-religion, la rentrée du Lombrik est bien cette année :p
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
95