Les lunettes EnChroma

4 854 vues

Envoyé par Alejotiko le 16 mai 2015 à 13h27

+ 0 -

Alejotiko Lombric ® Paint

+ 2 -

gloupi Lombric Shaolin

Comme quoi, tu retire un truc tout simple de ta vie et dès que ça revient, pouf t'es heureux.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à gloupi

Surtout quand, en te bourrant le mou durant des années, on t'a convaincu que c'était un gros handicap.

En fait, il s'agit seulement d'un handicap social léger (principalement dans l'usage des codifications colorées), qu'on arrive très bien à surmonter dans l'immense majorité des cas. (Pour l'anecdote, j'ai eu un collègue qui nous a "avoué" son daltonisme deux ans après s'être vu confier des travaux d'infographie, alors que d'après les résultats de son travail, personne ne s'en serait jamais douté.)

Le jour où tu essayes des lunettes qui permettent d'augmenter fortement certains contrastes colorés, ou qui rendent visibles le proche infra-rouge ou le proche ultra-violet, tu te dis que la perception humaine rate énormément de choses. Mais ça ne te donne pas envie de les porter en permanence, et surtout pas de chialer en pensant que tu as retrouvé quelque chose dont l'absence te diminuait.

Les êtres vivants ont une vision des couleurs très variable, et si l'on se livrait à des comparaisons, on devrait admettre que les humains ne voient finalement pas grand chose. Par exemple, les oiseaux ont une vision en tétrachromie (quatre couleurs de base) et voient dans l'ultra-violet. Personne ne peut imaginer tout ce que peut voir un poulet !

Cette vidéo me semble être une bonne pub pour un objet avant tout commercial.
+ 1 -

CXZman En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

C'est un peu tout le soucis que ce soit un produit qui subit une certaine hype en ce moment. C'est pas étonnant, parce que aussi minime soit-il, ce handicap a de vrais impacts dont mes collègues se passeraient bien. C'est comme toujours avec les handicaps : on vit très bien avec, et puis parfois, on peut pas faire avec. C'est jamais la fin du monde, mais c'est chiant.

Toutes mes relations daltoniennes qui ont entendu parler de ces lunettes seraient ravies de pouvoir en tester une paire. Le prix est a priori leur seule barrière (sinon y'a la rupture de stock :) ). Ils ne sont pas énormément gênés par ce défaut de perception de couleur MAIS s'ils pouvaient s'en passer avec une paire de lunette, ils signent tout de suite.

Parmi eux, il y a un photographe et un graphiste (qui bosse avec moi). Si ça ne se voit pas dans son travail au jour le jour, c'est avant tout parce qu'il ne le crie pas sur les toits. Mais concrètement, en vrai de vrai, ça s'est vraiment vu dans son travail (à de très légers détails qu'on a pu corriger pour lui). Bien sûr rien de grave, mais dire que ça ne se voit pas, c'est faux (ou alors ton collègue n'a jamais eu à traiter des retours couleur pour les clients :) ce qui est parfaitement possible...)

Il y a une différence très importante entre avoir un problème qui n'a aucune solution (ce qui mène à la résignation paisible), et avoir un problème qui a des solutions (ce qui donne envie d'avoir une solution, sans quoi on en subit le manque). Personne n'avait de solution pour corriger le défaut des daltoniens, et puis d'un seul coup on en trouve une. Sans surprise, ça devient très important pour plein de gens qui pourtant, jusque là, n'en avaient rien à foutre.

C'est la différence entre ne pas avoir le choix et avoir le choix.

Même chose pour ces quelques cas de surdité qu'on a pu en partie corriger avec des implants : d'un seul coup, beaucoup de sourds s'y sont intéressés alors qu'ils s'en sortent parfaitement dans la vie.

Et la différence entre le handicap des daltoniens et le handicap des êtres humains vis à vis d'autres animaux concernant les infra rouge et ultra violets, c'est que nous n'avons pas bâti nos civilisations sur ces gammes de couleurs-là. Voir les UV et les IR ne va en rien t'aider à vivre dans le même monde que tes voisins. Distinguer correctement le rouge du vert, si.

Y'a un vrai enjeu :) d'où le fait qu'une boîte essaie d'en tirer profit. Maintenant, leur théorie a l'air juste, leur produit est au minimum plausible... reste à voir si c'est suffisamment bien fait pour effectivement marcher.

Comme je le disais sur le commentaire que link Phil_good : a priori, ce n'est pas qu'intéressant pour les daltoniens, ça implique que les gens à vision normales puissent voir des couleurs hyperamplifiées, ce qui peut être une attraction en soi :P
+ 0 -

_pepe_ En réponse à CXZman

Ton discours tient précisément du catastrophisme que je dénonce, et qui intensifie plus que de raison le ressenti d'un handicap léger, ici dans le but de vendre un produit qui apporte finalement assez peu. Je trouve que le procédé est assimilable par exemple à ceux de l'industrie pharmaceutique qui consistent à manipuler les seuils pathologiques ou à inventer de nouvelles maladie afin d'augmenter les ventes de médicaments souvent peu efficaces.

D'ailleurs, je pense utile de préciser que ces lunettes n'amplifient rien, mais atténuent au contraire une grande partie du spectre lumineux. En fait, ce sont des lunettes de soleil, prévues pour être utilisées en extérieur et sous une forte luminosité. Il ne faut pas compter les utiliser en intérieur, ni pour regarder un moniteur informatique ou une TV. Elles peuvent donc certainement rappeler aux personnes atteintes de quelques types de daltonismes légers que leur perception est moins bonne que la normale et suggérer qu'elles seraient nécessaires pour retrouver une vie normale, mais en réalité elles sont loin de rendre une vision des couleurs acceptable dans la majorité des situations où cela serait vraiment utile.

Il est un fait qu'une grande partie de la population est affectée, d'une manière ou d'une autre, d'un handicap physique léger non corrigé (être gaucher, ne pas avoir la main sûre, mal entendre, mal voir, ne pas avoir une forte musculature, être plus grand, plus petit, plus gros ou plus maigre que la moyenne, etc.), et qui s'avère gênant pour certaines activités particulières et non essentielles. Et on trouve cela forcément gênant quand on a choisit précisément d'exercer ces activités qui posent problème, ou de se mettre dans des situations où ce handicap intervient souvent. Mais en général, le bon sens voudrait qu'on assume ses faiblesses et qu'on organise sa vie pour y faire face, sans tomber dans le pessimisme et la déconsidération de soi. Et les cas de daltonisme léger dont il est question n'ont pas de raison de faire exception.
+ 0 -

CXZman En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

Personnellement je n'abonde pas dans le sens de ce "catastrophisme", mais je n'ai effectivement pas l'intention de le dénoncer plus que ça. À mon sens, non content d'être naturel et attendu de la part des personnes concernées, il reste raisonnable.

Que les uns vivent bien avec leur handicap et choisissent de le préserver, même face à un traitement/solution, c'est bien leur choix. Je ne vois pas en quoi ça rend ridicule ou critiquable ceux qui se jètent sur une solution et pleurent de joie si ça marche.

Je salue ta volonté de prévenir qu'il puisse s'agir d'une pub au goût douteux avec pour seul but de vendre ces foutues lunettes, mais de là à dire que ce catastrophisme "intensifie plus que de raison le ressenti d'un handicap léger"... que je sache on a chacun notre sensibilité et on a encore le droit de mal vivre un handicap aussi léger soit-il, oui, au point de chialer si on nous met des lunettes qui réduisent le bleu et le vert. En particulier si voir les couleurs est important pour soi.

Je ne doute pas qu'il existe des milliers de daltoniens chez qui ces lunettes en ont touché une sans faire bouger l'autre, mais, évidemment, c'est celui qui s'effondre en larme qui finit sur youtube et qui buzz, tu te doutes bien :)

Est-ce que le marketing s'emparera de cette "faiblesse" ? Oui. C'est moche ? Oui. Est-ce que c'est la faute au "catastrophisme" ? Non, c'est la faute aux marketeux, ils n'avaient qu'à avoir un pet d'intégrité avant d'aller bosser ce matin-là.

En fait... je ne vois pas quel est l'intérêt de déplacer la responsabilité de la saleté de cette stratégie de vente sur d'autres personnes que celles qui l'ont conçue.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à CXZman

En fait, cette « saleté de stratégie de vente » ne marche que parce qu'elle trouve écho dans la population. Elle parvient à ses fins par le biais d'un rapport de pitié condescendante qu'elle créée entre les gens et les intéressés, en conditionnant les uns et les autres (et les seconds bien souvent au travers des premiers) dans l'idée que ce handicap est grave et que ceux qui en sont atteint sont à plaindre.

C'était le propos de mon premier commentaire ci-dessus, avant que tu ne viennes précisément tenir le discours que je dénonçais.

Peut-être auras-tu remarqué que cette vidéo dégoulinante de bons sentiments est diffusée sous le contrôle de la société de communication Jukin Media, spécialisée dans les vidéos virales, et qu'elle fait partie d'une série postée sur YouTube, filmée dans les mêmes conditions et selon le même scénario.


En général on n'offre pas un cadeau sur le pas de sa porte, surtout quand, comme ici, il ne fait pas beau ni très chaud. Le fait que la vidéo ait été tournée en extérieur et en pleine clarté, situation particulière où ces lunettes démontrent leur efficacité, n'est bien évidemment pas fortuit... Juste pour rappeler que l'usage de ce produit est en réalité assez limité.
+ 0 -

CXZman En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

Je me disais aussi que le compte Youtube était pour le moins suspect :) T'as bien fait de le rajouter en dernier commentaire.

Bon par contre vraiment, on n'a pas la même vision du monde. Tu en viens à parler de pitié et de condescendance. J'ai ptet la chance immense d'être entouré de daltoniens sereins et calmes, réfléchis, confiants et biens dans leur corps, et probable que tous les autres êtres humains autour de nous ont soit honte d'être daltoniens, soit ont pitié des daltoniens... mais j'en doute très très fort :)

Ce qui a amené mes potes à se renseigner sur le produit, c'est la pure curiosité, souvent plus technologique qu'autre chose. Donc l'écho de la pitié... moyennement.

Après côté catastrophisme... je vois que c'est effectivement une partie de leur message stratégique, mais c'est vraiment super light. Ils ne te disent pas que tu vas crever si t'en portes pas, que t'as raté ta vie, que t'es inapte si t'es daltonien. C'est un message sur la beauté manquée, avoue que c'est loin d'être un drame. Et, oui, le catastrophisme, c'est la combine préférée des pharmaceutiques, mais vraiment on n'y est pas du tout là.

Ce qui est le cœur de leur stratégie et qui a le mérite de marcher avec un peu tout le monde c'est la promesse que ce sera mieux avec et moins bien sans. À quel point ce sera mieux ? Ben les mecs ils chialent. Si c'est pas un argument (puant) de vente, et vraiment comme c'est le point commun de leurs testimony videos et de leur comm globale, c'est là-dessus qu'ils misent. Par sur l'apitoiement ou la condescendance...

Perso je vois le même genre d'images, de musiques larmoyantes à la con et de flous artistiques que dans les pubs Apple, façon "j'ai fait pleurer ma grand-mère en composant une chanson avec mon iBook"... Le produit technologique comme pourvoyeur d'émotion et de sociabilité.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à CXZman

Je ne vais pas « en crever », mais sincèrement ça ma fait ch**r qu'autant de gens continuent à se faire manipuler par ces procédés, et qui plus est en étant rendus plus pessimistes.

Alors j'agis, en rappelant des choses qui malheureusement ne semblent plus très évidentes à beaucoup de monde.
+ 0 -

gloupi En réponse à _pepe_ Lombric Shaolin

Ouais mais quand même
+ 0 -

Garok Jeune lombric

Je suis curieux, quelqu'un sait quelle science ce cache derrière ces lunettes ?
+ 0 -

_pepe_

Campagne de pub virale de Jukin Media.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
117