Un 'petit Pompei' de 520 millions d'années.

2 155 vues

La découverte du plus vieux système cardiovasculaire connu... (chez des crevettes)

Envoyé par Ced le 8 avril 2014 à 01h22

+ 0 -

emerson Archi-ver

Merde, dommage que je suis monolingue...
Ça m'intéressait ce truc.
+ 3 -

Ced En réponse à emerson Lombrik

Ouais, désolé. La plupart des articles scientifiques sont en anglais. Une traduction rapide ici:

Sans aucun signal, il y a 520 millions d'années, un tsunami ou une tempête a piégé 50 créatures similaires à des crevettes sous plusieurs niveaux de particules et de boues déposées sur le fond marin recouvrant la plupart du Sud-Ouest de la Chine de l'époque. Mais plutôt que de les annihiler et les écraser, ces sédiments silteux et les réactions chimiques océaniques associées ont préservé ces animaux du Cambrien, longs de six centimètres et connus sous le nom de Fuxianhuia protensa, en préservant notamment le squelette avec un incroyable détail (image du haut). Ce Pompeii sous-marin a d'abord permis de révéler le cerveau d'arthropodes (comme les araignées, les scorpions et les crustacés actuels) et aujourd'hui, des scientifiques publient dans le journal Nature Communications la découverte des plus vieux systèmes cardiovasculaires (image du bas).

Ce système est à la fois moderne et non-sophistiqué. Un simple cœur en forme de tube se trouvait au fond du ventre de la créature (ou thorax) et contrôlait des vaisseaux sanguins uniques, repartis en environ 20 segments dans ce corps primitif. En comparaison, des scanners au rayon X ont révélé des canaux profondément intriqués dans la tête et le coup. Le cerveau était bien irrigué avec des vaisseaux sanguins semi-circulaires, qui se prolongeaient vers les yeux et antennes comme chez les crustacés actuels.

De cette architecture gordienne, les chercheurs peuvent maintenant spéculer sur le style de vie de l'époque. Ce cerveau requerrait beaucoup d'oxygène, et possiblement, pouvait permettre une pensée importante. D'après les chercheurs, ces anciens arthropodes pouvaient certainement voir très bien dans cet environnement marin très sombre, récupérant les signaux divers grâce à un système visuel et sensoriel relativement développé.
+ 1 -

emerson En réponse à Ced Archi-ver

Merci pour le temps consacré à la traduction.
+ 0 -

emerson Archi-ver

Merde, dommage que je suis monolingue...
Ça m'intéressait ce truc.
+ 3 -

Ced En réponse à emerson Lombrik

(pour la blague)
Ouais, désolé. La plupart des articles scientifiques sont en anglais. Une traduction rapide ici:

Sans aucun signal, il y a 520 millions d'années, un tsunami ou une tempête a piégé 50 créatures similaires à des crevettes sous plusieurs niveaux de particules et de boues déposées sur le fond marin recouvrant la plupart du Sud-Ouest de la Chine de l'époque. Mais plutôt que de les annihiler et les écraser, ces sédiments silteux et les réactions chimiques océaniques associées ont préservé ces animaux du Cambrien, longs de six centimètres et connus sous le nom de Fuxianhuia protensa, en préservant notamment le squelette avec un incroyable détail (image du haut). Ce Pompeii sous-marin a d'abord permis de révéler le cerveau d'arthropodes (comme les araignées, les scorpions et les crustacés actuels) et aujourd'hui, des scientifiques publient dans le journal Nature Communications la découverte des plus vieux systèmes cardiovasculaires (image du bas).

Ce système est à la fois moderne et non-sophistiqué. Un simple cœur en forme de tube se trouvait au fond du ventre de la créature (ou thorax) et contrôlait des vaisseaux sanguins uniques, repartis en environ 20 segments dans ce corps primitif. En comparaison, des scanners au rayon X ont révélé des canaux profondément intriqués dans la tête et le coup. Le cerveau était bien irrigué avec des vaisseaux sanguins semi-circulaires, qui se prolongeaient vers les yeux et antennes comme chez les crustacés actuels.

De cette architecture gordienne, les chercheurs peuvent maintenant spéculer sur le style de vie de l'époque. Ce cerveau requerrait beaucoup d'oxygène, et possiblement, pouvait permettre une pensée importante. D'après les chercheurs, ces anciens arthropodes pouvaient certainement voir très bien dans cet environnement marin très sombre, récupérant les signaux divers grâce à un système visuel et sensoriel relativement développé.
+ 1 -

emerson En réponse à Ced Archi-ver

(Aussi pour la blague) merci pour le temps consacré à la traduction.
+ 0 -

gobes Jeune asticot

Le lien est mort ?
+ 1 -

Ced En réponse à gobes Lombrik

Chez moi, ça marche en cliquant dessus.
Essaye de cliquer dessus, peut-être est-ce simplement une borne passante qui est bloquée par le site de Science.
+ 0 -

gobes En réponse à Ced Jeune asticot

Ça fonctionne maintenant... SFR fait bien de la merde en ce moment...
Mais je suis d'accord avec emerson,
a pereat, nimis ego sum ​​... monolingual
Eram interested in elit.
+ 2 -

Bellus

Verdammt, ich bin zu schlecht einsprachige ...
Ich interessierte mich für das Zeug.
+ 0 -

Ptoncule

Mierda, que tristesa que solo soy monolingüe...
Este articulo me interesaba.
+ 0 -

ptesau LoMBriK addict !

Черт, слишком плохо я одноязычных ...
Я был заинтересован в этой вещи.
+ 0 -

sandrine65100

http://translat...26channel%3Drcs
La traduction est beaucoup amusante et ludique : " cherchons ce que la phrase veut dire" ou "remettons les mots dans l'ordre"
.http://translat...LQbdis0EDCDtrnQ
+ 0 -

Lalilolu En réponse à sandrine65100 Vermisseau

ça me rappelle mes versions de Latin.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
32