Icon of the Seas

Une courte analyse de l'évènement malheureux du moment : Icon of the Seas, l'immeuble flottant pour riches étasuniens, a pris la mer depuis Miami pour sa première croisière à destination de la Caraïbe. Ici un point sur le pourquoi du comment par le Dessous des Images (Arte).

Envoyé par Ced le 30 janvier 2024 à 12h25

+ 2 -

le-long-brick Longbric

La Compagnie pourrait se débaptiser en Muricaraïbes.
+ 0 -

captnalex Lombric

Ma mamie disait toujours: Plus c'est gros...
+ 1 -

Kourath

Tous les détenteurs de iPhone et de IMac possèdent désormais un bateau dédié qui leur est baptisé : le ICon.
+ 2 -

Lequercus Vermisseau

La dernière fois que nous avons connu ça
L'histoire a mal terminé et on a du se taper un film de 4 heures!

Perso. Je n'aurais pas pris un ticket sur la première.
+ 1 -

Ombreloup En réponse à Lequercus Lombric Shaolin

Y'a moins d'iceberg à ces latitudes.
+ 1 -

Lequercus En réponse à Ombreloup Vermisseau

Effectivement, mais il y a un triangle !
+ 12 -

Mini-Cube Lombric surgelé

Bof , je vais attendre le modèle volant
Image de Mini-Cube
+ -4 -

IPZ Vermisseau

... C'est contre intuitif, mais il me semble qu'il vaut mieux, en terme d'écologie, 10 000 personnes qui voyagent sur ce bateau, qui est un environnement très dense énergétiquement et ultra maitrisée (par exemple sur les déchets etc...) que 10 000 personnes qui partent en vacances de manière traditionnelle, chacun de son coté. Il faut bien comprendre que si on construit des bateaux aussi gros, c'est que plus c'est gros et dense et plus le rendement global est excellent et donc forcément très rentable. Rien que sur l'énergie, un bateau de 10000 personnes consommes moins que deux de 5000.
Il serait intéressant de comparer l'emprunte écologique du Parc EuroDisney et celle de ce bateau par jour et par personne. A mon avis, c'est vite vue... même si le parc bouge pas.
Et pourtant; une fois cela dit, on est d'accord que ce bateau me fait dire que le monde devient un peu barge... et je comprends pas les personnes qui font ce genre de croisière.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à IPZ

Le raisonnement selon lequel c'est mieux que si c'était pire est fallacieux.

Ce bateau induit quoi qu'il en soit une sur-consommation d'énergie au travers de toutes les activités liées au seul fait qu'il existe (fabrication, navigation, maintenance, activités touristiques, ...). Par ailleurs, tu ne peux pas préjuger que le comportement des passagers serait moins écologique si l'on ne leur avait pas donné l'occasion de faire cette croisière. Le contraire est même assez probable : ils pourraient mener à terre les mêmes activités que celles prévues sur le bateau, partir en vacances moins loin que le port d'embarquement de la croisière, voire rester chez eux.

De plus, dans la réalité, les problèmes écologiques ne se concurrencent pas, ils s'ajoutent. Lorsque la meilleure solution est de s'abstenir, quand on prétend faire moins pire, forcément on fait, et par conséquent on fait mal. Ainsi, il y pire que deux bateaux de 5.000 passagers : un bateau de 10.000 passagers EN PLUS de ces deux bateaux.

De même, ce bateau n'a pas pour vocation de remplacer le parc EuroDisney. Sa construction ne réduira en rien la fréquentation ni la consommation du parc. Il donne juste aux visiteurs d'EuroDisney la possibilité d'aller aussi faire une croisière.

Quoi qu'il en soit, ce bateau, c'est 10.000 passagers pour une semaine ; le parc, c'est 140.000 visiteurs sur la même période. Le bateau consomme du gaz liquéfié pour sa propulsion et pour la vie à bord ; la consommation d'énergie du parc (accessible par le RER A) équivaut à celle d'une ville de 100.000 habitants, essentiellement sous forme d'électricité d'origine nucléaire (et bientôt avec 17% de solaire produits sur place). Donc, pour la consommation par jour et par personne, c'est vite vu, en effet... quand bien même le bateau ne bougerait pas.
+ 0 -

IPZ En réponse à _pepe_ Vermisseau

Ok, sur le fond de ton commentaire, le problème étant de générer de l'offre.
Pour les 140000 personnes chez Disney, tu introduit un biais en comptant en visiteur par semaine. La comparaison n'a de sens que si un visiteur euro Disney reste qu'une semaine pleine ou si on ramène le calcul à une journée pour les deux.
+ 14 -

caribou240 Vermisseau

Image de caribou240
+ 2 -

Cloudh Vermisseau

Mouais, nous ne sommes plus à ça près. Ce n'est pas comme ci c'était la seule connerie humaine sur l'impact environnemental.
+ 3 -

GruikMan Vermisseau

La FNSEA demande si on peut y aller en tracteur ?
+ 0 -

Stankey_Lubrick Vermisseau

tant que y'a des cons pour payer... ils vont pas se priver....
+ -1 -

Tuveuxvoirmabique Vermisseau

Vous êtes juste des jaloux incapables de vous offrir le sésame pour naviguer vous aussi dans le luxe et la débauche. Alors vous critiquez....

Au bout d'un moment, il va falloir arrêter de vous comporter comme des losers. Si vous ne sautez pas sur l'occasion, d'autres le feront à votre place.
Moi je viens de commander mon billet. Et ouaih!!!
+ 0 -

Orme En réponse à Tuveuxvoirmabique Dresseuse de lombriks

T'as oublié de terminer ton commentaire avec « pédés de pauvres ! ».

Sarcasme mis à part, c'est un article de Ced, donc forcément woke bobo gauchiss, biaisé et partisan.
+ 0 -

Tuveuxvoirmabique En réponse à Orme Vermisseau

"c'est un article de Ced, donc forcément woke bobo gauchiss, biaisé et partisan"

Un peu comme l'essentiel de mes commentaires par ici. :)


enfin non, pas woke...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
52