Sexualité : La moitié des femmes confient se soumettre à des pratiques non consenties

Envoyé par Flaneur le 8 octobre 2023 à 13h01

+ 20 -

BonPublic Vermisseau

L’autre moitié ne me connais pas.
+ 5 -

hoodoo Vermisseau

Est ce que la soumission c'est pas un peu du consentement ?
+ 3 -

Flaneur En réponse à hoodoo Ver TikToké

Je ne pense pas
Image de Flaneur
+ 2 -

hoodoo En réponse à Flaneur Vermisseau

Elles sont toutes les deux sur le ring par consentement...
+ 1 -

Flaneur En réponse à hoodoo Ver TikToké

Oui mais il y’a des règles sur le ring comme dans un couple
+ 1 -

hoodoo En réponse à Flaneur Vermisseau

Oui mais dans la vie quand les règles ne te conviennent pas/plus, tu peux quitter le ring
+ 4 -

GruikMan En réponse à Flaneur Vermisseau

Tout les 28 jours ?
+ 1 -

feyfey En réponse à GruikMan Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Je crois qu’il est bon de rappeler, pour les lombriks masculins, que 28 jours c’est un cycle COMPLET.
Donc avec les règles…
Si tu veux faire la blague du retour des règles c’est plutôt tous les 23 jours.
+ 1 -

GruikMan En réponse à feyfey Vermisseau

C'est tres lunaire tout celà...
+ 0 -

Actarus En réponse à Flaneur Vermisseau

Excellente cette photo de Ronda.
+ 7 -

john5 En réponse à hoodoo

"SE soumettre", sous entendu volontairement. Se forcer soi-même à faire quelque chose qu’on n’a pas envie de faire ça reste du consentement et prétendre le contraire revient à mettre sur le même niveau des situations radicalement différentes, et par conséquent banaliser le concept du viol et fragiliser encore davantage la situation des vraies victimes.
Traiter comme des cas similaires les 7% cités dans l’article "forcées contre leur volonté" (=viol indiscutable au sens légal du terme) de la même façon que celle qui ont juste "accepté de faire alors qu’elles ne le souhaitaient pas vraiment", c’est une connerie monumentale et une honte pour ce journaliste.
+ 0 -

modul En réponse à john5 Vermisseau

A quel moment le journaliste fait ce que tu décris, j'ai pas pigé.
+ -1 -

eowyn En réponse à john5 Lombriko-san

# second paragraphe : plutôt d'accord dans l'ensemble
# premier paragraphe : moins d'accord. on a pas tous/toutes l'énergie de dire non à quelqu'un qui insiste, parfois beaucoup. le niveau est pas du tout égal à l'agression/viol pure et simple mais dire oui parce que t'as plus l'énergie de dire non ça peut être d'un chiant...
ça peut nous coûter beaucoup (moral, s'isoler des mecs...) et dès qu'on insiste contre les "faut relativiser" on est des féminazies
+ 3 -

john5 En réponse à eowyn

Je sais qu’on est dans un monde d’infantilisation permanente ou la notion responsabilité s’efface peu à peu pour être remplacée par une logique procédurière, mais dire oui ou non et assumer tes choix est ta responsabilité en tant qu’adulte. "C’est chiant des fois". Ben oui, c’est la vie, on à tous à faire des choix difficile et des compromis, personne ne va faire ces choix pour toi à ta place ou deviner ce que tu penses ou ce que tu veux. Et t’attendre à ce qu’une autorité supérieure décide à ta place est un fantasme non seulement puéril mais dangereux pour la liberté et la justice.
+ 3 -

Cloudh Vermisseau

Bientôt on va nous dire qu'elles ne veulent pas faire le ménage et aller à la couisine !
+ 1 -

GruikMan Vermisseau

Les tribunaux n'étaient pas assez engorgés...
+ -9 -

Shoot Vermisseau

La 1ere fois où j'ai mangé des huitres je n'étais pas consentant (huitres pas vielles vulves) c'était imposé.
Je trouvais ça gluant/puant
maintenant j'adore.
Merci pour cette découverte , comme pour certaines dans l'article pour la sodomie.
Les féministes contestent tout même ce qui les font jouir.
+ 3 -

feyfey En réponse à Shoot Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Je te souhaites alors de te faire sodomiser.
Tu seras d’atteindre l’orgasme, contrairement aux femmes.
+ 0 -

GruikMan En réponse à feyfey Vermisseau

https://youtu.be/FB-RlPAYvcM
heu les femmes n'ont pas de prostates, mais une partie de leur orgasmes se passe aussi dans la tête...
+ 2 -

feyfey En réponse à GruikMan Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Ah merci, comme ça je peux corriger ma faute : « tu sauras atteindre » et non pas « seras »…

Et donc je complète : la sodomie ne fait pas forcément jouir les femmes, loin de là. C’est comme croire que le simple va-et-vient d’une bite dans un trou c’est forcément l’extase.
En fait le plus agaçant quand on parle de sexualité c’est d’entendre constamment des hommes dire ce qui est bon pour les femmes. Alors que je serais curieuse de savoir combien ici ont pratiqué la sodomie ou même un simple doigt dans le fondement.
+ 0 -

GruikMan En réponse à Orme Vermisseau

C'est sa fille Jenny ?
+ 2 -

wizzz En réponse à feyfey Jeune asticot

Si ça se trouve y en a bcq plus que tu ne le crois... tu n'ai pas au courant de tous les petits secrets des hommes.
Après un ptit whisky...
Image de wizzz
+ 3 -

Chiwawa LoMBriK addict !

Vous pouvez changer d’avis à tout moment via le bouton “choix de consentement” en bas de page
ah non c'est pour les cookies :D
+ 1 -

ShakaSama LoMBriK addict !

Franchement quand je lis certains commentaires.... he bah y a du boulot...
+ -1 -

Ced En réponse à ShakaSama Lombrik

Je me disais la même chose... C'est hallucinant, et ce sont toujours les mêmes qui la ramène.
+ 0 -

Chiwawa LoMBriK addict !

L'autre moitié a été payée (cash, resto, cadeau, sortie...) :)
+ 0 -

Limou En réponse à Chiwawa Vermisseau

C'est quand même terrible de penser que les femmes n'ont par défaut pas envie de faire du sexe, et que seule leur vénalité peut les exciter assez pour avoir vraiment envie d'y aller. Je te souhaite de tomber sur une femme qui a réellement envie, tu vas voir, c'est quand même autre chose !
+ 0 -

nononarf Vermisseau

"la première sodomie, que 7 % des femmes interrogées ont été « forcées de faire contre leur volonté » et que 36 % ont « accepté de faire alors qu’elles ne le souhaitaient pas vraiment »."

Fort de constater que 93% n'ont pas été forcée et que 64% le voulait bien
CQFD
+ 0 -

MrK En réponse à nononarf Lombric

La magie des chiffres. Attention, l'échantillon de base ne prend que les femmes qui ont pratiqué.
Parler des 7% qui ne voulait pas c'est s'intéresser aux femmes forcées. Parler des 93% qui n'ont pas été forcées c'est parler de la pratique en question.
+ 1 -

Limou Vermisseau

Ça serait bien d'avoir ce genre de chiffres pour les hommes, pour avoir un point de comparaison. La pression sociale qui dit que quand c’est le moment, c’est le moment, ça m’étonnerait que ça ne touche que les femmes...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
48