L'UE et la voiture électrique

Le Moteur Thermique a encore de beaux jours devant lui.

Envoyé par glurp le 12 mars 2023 à 20h52

+ 17 -

Bidon85 Vermisseau

Encore une trahison de l'Allemagne et des pays de l'Est qui considère l'UE comme un moyen d'escroquer les autres pays de l'union.

L'achat de d'avion de chasse ? Américain, pas européen.
L'électricité nucléaire Française, saboté au nom de l'écologie pendant que l'Allemagne à un taux d'émission de CO2 absolument gigantesque.
+ -2 -

NainPorteQui En réponse à Bidon85 Vermisseau

Sans oublier le spatial et l’aérien.
Merci les descendants nazi.
+ 3 -

Libel En réponse à Bidon85 Vermisseau

En mếme temps, ils sont toujours sous occupation américaine.
Donc pas de trahison pour moi ! :]
C'est juste la France qui croit que l'Allemagne est un pays. Et qui croit aussi qu'elle même est indépendante ... ;)
Juste des États américains, mais sans le droit de vote à Washington !
Overlord anyone ?! :)
Image de Libel
+ 0 -

magnussoren En réponse à Libel Ver (re-)cyclable

ben , tu te trompes, pour les US l'ennemie a abattre en europe c'est l’Allemagne ( gulf stream par exemple)..le seul allié US , mais qui serait en fait l'instigateur, l' esprit impérialiste a la base de tout ça, c'est l’Angleterre..
+ 3 -

CourteBrik Vermisseau

Moi je suis plutôt content. J'ai l'intention d'acheter en Mayenne et j'ai toujours rêvé d'une maison en bord de mer... Allez allez, courez chez votre concessionnaire Deutch Wagen pour acheter du thermique tant qu'il y en a!
Et un big up au génie qui fera tourner son Hummer électrique à l'aide d'une centrale à charbon (coeur avec les doigts).
+ 3 -

Bidon85 En réponse à CourteBrik Vermisseau

Vu l'altitude de la Mayenne, ce ne sera pas possible même les pires scénario du GIEC.

Mais bon, pour le scénario de la voiture électrique à charbon, c'est exactement ce que nous demandaient de faire les Allemands ...
+ 0 -

hoya Vermisseau

peut-être que le fond du problème n'est pas les émissions de co2 des voitures, mais plus un problème de disponibilité du pétrole ...
+ 5 -

Bidon85 En réponse à hoya Vermisseau

Si c'était le cas, pourquoi revenir en arrière ?
Il suffit de voir les estimations successive du "peak oil" pour voir que nous ne connaissons pas la vérité sur les réserves en partie parce que les entreprises préfèrent garder ça secret.

Le vrai problème, c'est qu'une bonne partie des pays de l'UE ne jouent pas le jeu de l'union. La France aurait tout intérêt à sortir de ce panier de crabe "mondialiste" qui n'est en fait qu'une usine à lobbyiste et de reprendre son destin en main.

Si la France voulait se détacher du brûlage du pétrole et des énergies fossiles, il faudrait multiplier au moins par 5 la puissance du parc nucléaire.
Il faudrait aussi relocaliser une bonne partie des industries "polluante" chez nous afin d'éviter de déporter le problème.
+ 1 -

Kourath En réponse à Bidon85

Ou bien réduire la consommation excessive d'électricité....
+ 2 -

Bidon85 En réponse à Kourath Vermisseau

L'électricité n'est qu'une petite part des énergies consommées en France. Cela représente environs 20% de l'énergie consommé. Tout le reste provient des hydrocarbures.

Que l'on interdise l'utilisation des hydrocarbures en tant que combustible au nom de la préservation des ressources (ne pas gâcher car ça sert de base en industrie chimique) ou au nom de la lutte contre le "réchauffement climatique anthropique", il faudra multiplier par au moins 5 la puissance des centrales nucléaires.

Et même avec un facteur 5, il faudra quand même faire des économies d'énergie car le nucléaire ne représente pas 100% de l'électricité et une partie de nos activités énergivore ont été délocalisée.
+ 0 -

KukuLele En réponse à hoya Vermisseau

Il y a des solutions qui éviteraient des transitions radicales et catastrophiques... cela s'appelle les bio-carburants... ils sont connus depuis au moins 40 ans (bio-éthanol, bien connu maintenant, mais aussi et surtout le bio-diesel). Mais apparemment une transition douce ce n'est voulu par personne... de haut placé.
+ 0 -

GruikMan Vermisseau

Quand on voit les bénéfices d'Aramco cette année... ~ 161 milliards de $$...
+ 8 -

daPookie Lombric Exclu

Tant que nous ferons la promotion de la voiture individuelle et construisons nos villes autour, on pourra faire ce qu'on veut "pour l'environnement", nous ne ferons que pomper comme des shadoks.
L electrique, ce n'est que déplacer le problème, entre la production des véhicule (extraction de métaux) et production de l'Energie pour les faire rouler...
+ 3 -

Migrain En réponse à daPookie Vermisseau

Sans compter que les voitures thermiques européenne finiront dans des pays qui, pour l'instant, n'ont pas de voiture et continuerons la pollution par l'essence. Voiture d'occasion qui leur deviendront abordable avec une essence qui ne sera dédié qu'à ces pays là qui eux n'ont pas besoin de faire de transition écologique et ne seront pas regardants sur les norme de pollution.
+ 0 -

Ced En réponse à Migrain Lombrik

A ceci près qu'il faudrait encore pouvoir découvrir de nouvelles réserves et en extraire du pétrole à bas coup. Pour le moment, ce prix reste très (bien trop) bas mais, dans une logique de offre/demande, le prix augmentera forcément car il faudra aller chercher profondément et encore plus cher si moins de personnes l'utilisent.
+ 2 -

glurp En réponse à Ced LoMBriK addict !

Si l'Europe arrêtait d'acheter du pétrole (c'est pas gagné visiblement, mais c'était l'idée), le prix chuterait encore plus bas, ce qui permettra à la Chine, à l'Inde et aux USA d'en consommer encore plus.
Une "hydrogénisation" de l'Europe pourrait être une bonne chose pour notre indépendance énergétique, mais il ne faut pas croire que ça résoudrait les problèmes de CO2 (au final ça pourrait même les empirer).
Si j'en crois Jancovici et d'autres experts le changement climatique est inévitable, alors on ferait mieux de construire des digues sur nos côtes et de reboiser nos plaines plutôt que de dépenser du temps et de l'énergie à essayer de réduire quoi que ce soit, au moins on amortira le choc localement.
+ 3 -

Moossman LoMBriK addict !

Les allemands n'auront pas le temps de fabriquer suffisamment de centrales nucléaires pour alimenter toutes ces belles voitures électriques. Voila tout.
+ 1 -

Flaneur Ver TikToké

J’avais lu que les constructeurs sont prêts pour cette date même si ça les saoule de jeter toute leur recherche et développement des moteurs thermiques mais que ce qui coince c’est d’une part que c’est trop cher pour beaucoup de gens et que l’infrastructure des bornes de recharge ne sera pas suffisante .
+ 0 -

Petitprout En réponse à Flaneur Vermisseau

je ne sais pas si les constructeurs seront tous prêts : Tesla et les voitures chinoises sont en train d'envahir le marché européen.
Et les constructeurs traditionnels ? ils se contentent de faire du "haut de gamme", extrêmement cher.
par exemple : pour 30k€, on a une MG4 (Chinoise), contre 35k€ pour une Renault Zoe ou une peugeot e208 ... alors que la MG4 a de meilleures performances.
Tesla a commencé une "guerre des prix" en passant sa M3 de 55k€ à 45k€ en début d'année 2023, et il y a de fortes chances que leurs prix baissent courant 2023; les Chinois semblent aussi se mettre dans cette bataille, alors que les constructeurs européens gardent des prix élevés : il ne baissent pas leurs prix parce qu'ils veulent garder leurs marges ? ... ou parce que leur techno et chaînes d'assemblages sont trop chères et qu'ils seraient contraints de vendre à perte ?

Au point de vue de l'infrastructure de recharge, c'est pas vraiment un vrai problème : on a l'habitude de faire le plein 1 fois par semaine en 5 min (par exemple), donc on voudrait faire la même chose avec une électrique. Alors que l'électrique peut se recharger chez soi tous les soirs, ou au boulot pendant la journée (moyennant l'installation d'une prise, ce qui n'est pas insurmontable). Sachant aussi qu'avec la techno "V2G" (= "vehicule to grid"), on pourrait aussi utiliser les voitures pour absorber le surplus d'énergies renouvelables pour les réinjecter sur le réseau quand on en a besoin, et ça, on ne peut pas le faire avec une voiture essence.

En tous cas, ce qui serait cool, c'est que Peugeot mette toute sa R&D pour booster ses vélos : ça ferait plaisir à Magnu :-)
+ -1 -

KukuLele En réponse à Petitprout Vermisseau

Ce n'est pas une raison de fantasmer leur position.
Tesla, avec son "patron", Musk, subit les affres de ce dernier...
La Chine ? Bah oui effectivement, le marché chinois avec plus d'1 milliards d'individus, alors que cumulé le nombre d'habitants nord-américains plus le nombre d'habitants européens...
Facile de comparer.
+ 1 -

NainPorteQui En réponse à Petitprout Vermisseau

C’est pas qu’une prise dans l’a cas de figure, il s’agit surtout d’un réseau complet, d’un dimensionnement correct et de protection adapté.
A titre d’exemple un immeuble de 300 appartement équipé de voiture électrique aurez la consommation d’une petite ville de 16000 hab si tous les habitants de l’immeuble recharge en même temps.
On est même pas capable de fournir le haut débit de partout sur le territoire alors le réseau électrique !
Et heureusement que la production française est nucléaire avec un réseau adapté à cela.
La transition passera par les transports en commun et les tous petits moteurs thermique capable de rouler à l’alcool.
Par contre avec des performances bien moindres que aujourd’hui.
+ 2 -

Petitprout En réponse à NainPorteQui Vermisseau

Je ne suis pas sûr que tu ais compris le principe de recharge des voitures électriques :

Dans le cadre d'une maison, avec un abonnement EDF de 6kVA (assez classique quand le chauffage n'est pas électrique), tu peux faire installer une wallbox dans ton garage:
solution 1 : ta wallbox fait 6kW, donc tu demandes un passage de 6 à 12kVA sur ton abonnement électrique.
solution 2 : plus futée, tu demandes à l'installateur de rajouter un module de surveillance de la puissance tirée sur le réseau : quand tu te mets à faire la cuisine (où tu tires 4kW) de manière automatique la wallbox va demander à la voiture de diminuer sa charge à maxi 2kW. De cette façon, tu ne fais pas sauter les plombs et tu n'as pas besoin de changer d'abonnement EDF.
Dans tous les cas, ta voiture se chargera après que tu aies fait cuire tes pâtes.

Dans le cas d'une copropriété, c'est pareil : il suffit d'équiper chaque place d'une wallbox qui communique avec un contrôleur central : le contrôleur central surveille la puissance tirée sur le réseau, et envoie les limites à chaque wallbox, qui la communique ensuite à chaque voiture.
Pour reprendre ton exemple, la copropriété d'un immeuble de 300 appartements peut donc décider d'avoir un PDL de 90kVA (ça paraît beaucoup, mais 300 logements, c'est vraiment énorme aussi) : c'est suffisant pour recharger en 1 nuit 300 voitures ayant parcouru chacune 20km en moyenne. Si 10% des gens ont fait 100km dans la journée, ça se rechargera aussi : sur les 300 logements, d'autres n'auront pas utilisé leur voiture ...
Bien sûr, ça va coincer quand les 300 voitures reviendront TOUTES d'un trajet de 400km et voudront TOUTES repartir le lendemain pour refaire 400km ... mais concrètement, ce cas n'arrive jamais (ou alors, c'est le fonctionnement "normal" d'une flotte de taxis, et là, oui, il faut vraiment installer une grosse arrivée électrique).
On est donc très loin de la consommation d'une ville de 16000 hab.

Et tout ça, c'est sans compter le fait que les wallbox limitent la puissance dispo (jusqu'à 0kW si besoin), automatiquement lorsque le réseau électrique n'arrive pas à fournir la puissance. Donc même si on n'a pas assez puissance, le réseau ne tombera pas (mais effectivement, on n'aura peut-être pas la batterie complètement chargée le lendemain).
+ 1 -

NainPorteQui En réponse à Petitprout Vermisseau

Je suis d’accord sur la régulation, mais le dimensionnement lui de tes câbles etc..
Pense tu sincèrement que le réseau actuelle est suffisant de partout pour accepter cette modification d’un coup, pour moi la réponse est non surtout pour des villes comme Paris, Lyon ou Marseille.
J’ai aucun problème pour le gars qui possède une résidence individuelle hors aglo, mais les barres d’immeubles déjà qu’il y a limite guerre civile quand il y a plus d’essences dans les stations alors imagine le gars qui peux pas charger.
Et avec les distance parcourue et la qualité des batteries, je demande à voir.
+ 0 -

magnussoren En réponse à Petitprout Ver (re-)cyclable

mon héros!
cœur sur toi
+ 0 -

KukuLele Vermisseau

Je connais la chaîne depuis un moment et le positionnement est plus que 1000 fois clair : ils sont pro "moteur thermique" mais du genre... à fond ! Cela dit, c'est extrêmement intéressant et même les critiques envers les chiffres officiels sont sourcées... mais quand on est prêt à "s'amuser" à comparer les rejets en particule entre le chauffage au bois (besoin primaire) et la combustion dans un moteur thermique je me dis... la mauvaise foi s'insère partout =)
+ 0 -

Bidon85 En réponse à KukuLele Vermisseau

Donc si je converti ma voiture essence en voiture à vapeur alimenté par des pellets, celle-ci sera propre sans catalyseur et autres accessoires de filtration ?

Les véhicules automobiles ont réduit par 30 leurs émissions de particules fines. Les chauffages à bois, charbon, pellet ... n'ont pas suivi une telle évolution ce qui fait qu'ils représentent un volume de pollution au particule non négligeable.

Ca ne veut pas dire de relâcher les efforts sur la voiture mais qu'il faut peut-être faire des efforts sur d'autres sources de pollution sur lesquelles de plus gros gains sont possible.
+ -1 -

KukuLele En réponse à Bidon85 Vermisseau

Tu es l'exemple-type, de ce que j'imagine, confondre besoin primaire (se sustenter, se "maintenir en vie" en gros, ce qui veut dire, globalement, se réchauffer quand le temps n'est pas favorable...) et ceux qui pensent que les besoins secondaires définissent l'être humain... je pense, sans me donner raison, qu'il faille analyser plus loin que ça.
+ 0 -

Bidon85 En réponse à KukuLele Vermisseau

Respirer un air sain n'est pas un besoin primaire ? Alors pourquoi casser les pieds des automobilistes avec les vignettes Crit'air, circulation alterner et autre ?

Mais en allant par la, le chauffage n'est pas un besoin primaire mais du confort. L'humanité existait bien avant la maîtrise du feu.

Tu prends des vêtements qui te protègent mieux du froid et ce sera bon.
+ 0 -

magnussoren En réponse à Bidon85 Ver (re-)cyclable

d’après certaines études, tes pneus qui se dégradent font plus de mal en l'environnement que les "sorties d’échappement"
+ 1 -

Bidon85 En réponse à magnussoren Vermisseau

Tout comme les plaquettes de frein, disques et l'abrasion de la route.

Et c'est logique, lorsque tu réduis par 30 une cause "principale", celle-ci fini par devenir une cause mineure.

Le problème est que d'admettre que l'on a "oublié" des causes risque de faire un scandale comme le dieselgate. Il faudrait remesurer l'intégralité des véhicules en circulation, anciens et nouveaux, au risque que des voitures ancienne "interdite" soit de nouveau autorisées à circuler en ZFE et que des voitures récente soit interdite.

Mais ce problème se pose pour toutes les autres sources de particules et les sources sont très variable selon le lieu. En 2019, airparif indique que seul 16% des PM10 en île de France proviendraient du transport routier et plus du double proviendrait du "résidentiel" donc des logements et de leurs chauffages.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
58