Un peu d'histoire..

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints, connus et inconnus.
La célébration liturgique commence aux vêpres le soir du 31 octobre et se termine à la fin du 1er novembre. Elle précède d’un jour la Commémoration de tous les fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre.

Les protestants ne pratiquent pas de culte des saints mais certaines églises luthériennes célèbrent néanmoins cette fête. Les Églises orthodoxes ainsi que les Églises catholiques orientales de rite byzantin continuent à célébrer le dimanche de tous les Saints, le dimanche suivant la Pentecôte.

La célébration de la fête chrétienne de la Toussaint au 1er novembre est une spécificité catholique apparue en Occident au VIIIe siècle. En effet, c’est peut-être à partir de cette période qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace à tous les saints une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Vers 835, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans toute la chrétienté. Pour certains historiens, c’est à l’occasion de cette décision que la fête de la Toussaint est fixée au 1er novembre. Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le Pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien.

La Toussaint ne doit pas être confondue avec la Commémoration de tous les fidèles défunts, fêtée le lendemain. Cette dernière est un héritage des lectures monastiques du « rouleau des défunts » : la mention des frères d’une abbaye, ou d’un ordre religieux, au jour anniversaire de leur décès. Elle a été inaugurée par Odilon, abbé de Cluny au XIe siècle.

Cependant, du fait qu’en France et en Belgique, le 1er novembre, jour de la Toussaint, est un jour férié, l’usage est établi de commémorer les morts ce jour au lieu du 2 novembre, comme le témoigne la tradition multiséculaire de chandelles et bougies allumées dans les cimetières et, depuis le XIXe siècle le fleurissement, avec des chrysanthèmes, des tombes à la Toussaint (événement représenté dans le tableau La Toussaint du peintre Émile Friant - 1886) ; ces deux gestes symbolisant la vie heureuse après la mort.

Bonne fête à tous
4 545 vues

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints, connus et inconnus.
La célébration liturgique commence aux vêpres le soir du 31 octobre et se termine à la fin du 1er novembre. Elle précède d’un jour la Commémoration de tous les fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre.

Les protestants ne pratiquent pas de culte des saints mais certaines églises luthériennes célèbrent néanmoins cette fête. Les Églises orthodoxes ainsi que les Églises catholiques orientales de rite byzantin continuent à célébrer le dimanche de tous les Saints, le dimanche suivant la Pentecôte.

La célébration de la fête chrétienne de la Toussaint au 1er novembre est une spécificité catholique apparue en Occident au VIIIe siècle. En effet, c’est peut-être à partir de cette période qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace à tous les saints une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Vers 835, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans toute la chrétienté. Pour certains historiens, c’est à l’occasion de cette décision que la fête de la Toussaint est fixée au 1er novembre. Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le Pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien.

La Toussaint ne doit pas être confondue avec la Commémoration de tous les fidèles défunts, fêtée le lendemain. Cette dernière est un héritage des lectures monastiques du « rouleau des défunts » : la mention des frères d’une abbaye, ou d’un ordre religieux, au jour anniversaire de leur décès. Elle a été inaugurée par Odilon, abbé de Cluny au XIe siècle.

Cependant, du fait qu’en France et en Belgique, le 1er novembre, jour de la Toussaint, est un jour férié, l’usage est établi de commémorer les morts ce jour au lieu du 2 novembre, comme le témoigne la tradition multiséculaire de chandelles et bougies allumées dans les cimetières et, depuis le XIXe siècle le fleurissement, avec des chrysanthèmes, des tombes à la Toussaint (événement représenté dans le tableau La Toussaint du peintre Émile Friant - 1886) ; ces deux gestes symbolisant la vie heureuse après la mort.

Bonne fête à tous

Envoyé par Nioa le 1 novembre 2022 à 09h44

+ 27 -

Necropaf LoMBriK addict !

Merci, très instructif.
Mais observons ensuite les plus célèbres fêtes du Pastafarisme:

Vers la période de Noël, Hanoucca et Kwanzaa (principalement le 27 décembre), les pastafariens célèbrent une fête religieuse vaguement définie nommée "Nouillel" (et holiday en anglais). Comme les pastafariens rejettent tout dogme et formalisme, il n'y a aucune obligation particulière lors de Nouillel.

Lors de la Pâque juive (la fête de Pessa'h, Passover en anglais), les pastafariens célèbrent "Les fêtes de Pâtes", une fête au cours de laquelle ils mangent de grandes quantités de pâtes, principalement des spaghettis, car c'est ce qui se rapproche le plus du Monstre de spaghetti volant. Ils échangent des histoires sur le Monstre et participent au rituel de Passage du Bandeau au cours duquel chacun porte tour à tour le bandeau et raconte comment il a été touché par Son appendice nouillesque.

"Ramendan" est similaire au Ramadan musulman mais au lieu de prier et de jeûner, les participants passent plusieurs jours à ne manger que des pâtes rāmen instantanées en souvenir de leurs années d'étudiants.
+ 8 -

le-long-brick En réponse à Necropaf Longbric

Aujourd'hui, tout part en Nouille !
+ 7 -

GruikMan Vermisseau

Sur lelombrick c'est la tous seins tous les jeudi !!!
+ 4 -

LeFreund En réponse à GruikMan Versecuté

Petite précision néanmoins, sans vouloir t'offenser ni trop m'avancer, n'étant moi même pas un expert, il me semble que le nom du-dit site internet est "lelombrik" sans c (mais pas sans seins évidemment). Je ne sais pas si ce message fais sens? Je pense que tu as été influencé par "le-long-brick" qui comporte lui un C mais pas de seins (à priori).
+ 2 -

sandrine65100 En réponse à LeFreund

"le-long-brick" n'a pas de seins, et la paire de sa belle-mére ?
+ 2 -

GruikMan En réponse à LeFreund Vermisseau

Errare humanun est...
+ -2 -

Orme Dresseuse de lombriks

Bah...

Oidhche Samhuinn ! :D
+ 0 -

Nioa En réponse à Orme Vermisseau

Pardon ?
+ -2 -

Orme En réponse à Nioa Dresseuse de lombriks

Joyeuse Samhuinn.
Je suis Écossaise, j'emmerde les fêtes catholiques.
+ 0 -

Nioa En réponse à Orme Vermisseau

C’est complètement débile comme réflexion.
On est plus aux moyens âges. Au pire tu ignores mon poste c’est plus sympa. Et puis écrire dans une langue que personne peut comprendre je ne vois pas trop l’intérêt non plus. La prochaine fois je vais écrire en basque…
+ 1 -

Tuveuxvoirmabique Vermisseau

Et la tradition, c'est important...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
77