Un professeur en prison

1 340 vues

"Techniquement il n'a pas été emprisonné pour avoir refusé d'avoir dit "iel" , il a été emprisonné pour ne pas avoir respecté sa suspension.

En gros il a été viré et est quand même venu bosser , donc l'école a porté plainte. Le juge , dans son rôle ne l'a pas puni mais lui a demandé s'il comptait respecter sa suspension , ce à quoi il a répondu non , donc il a été enfermé.

Le juge n'a jamais eu a juger de la raison de sa suspension mais juste du fait qu'il dit haut et fort vouloir violer la loi.

Ce qui est scandaleux dans l'histoire , c'est pas la justice , c'est le fait qu'un école CATHOLIQUE vire un prof parce qu'il refuse de dire "iel".
En fait il aurait du attaquer la suspension en justice , et la le juge aurait du se prononcer sur "est ce que refuser iel constitue une faute grave" ???
On aurait eu la réponse et l'état des lieux de la justice anglo saxonne du coup !"

Envoyé par glurp le 10 septembre 2022 à 13h01

+ 1 -

Nunchaku Lombric Shaolin

Si on part du principe qu'il ne faut pas confondre le sexe et le genre. Pourquoi ne part-on pas du principe que "il" et "elle" définissent le sexe et non le genre ? tout serait plus simple non ?
+ 2 -

Tzeenchy En réponse à Nunchaku Fen Lombrik

Ce que tu dis peut être correct, mais dans la logique des lgbt non, parce que le "moi" social prévaut sur le "moi" naturel.
Comme ton identité sociale prévaut sur ton identité naturelle.
Un peu comme si je disais que je suis un humain, donc j'ai le droit d'aller où je veux, sauf que non, je ne suis pas juste un humain, je suis aussi français, donc il faut un passeport valide si je veux aller aux USA. Cette création sociale de nation prévaut sur le naturel qui est qu'on est tous humains.
Pareil pour les frontières. En soi, les frontières entre les pays n'existent pas, ce sont des créations artificielles, qui ne sont respectées que parce qu'il y a un contrat social et des lois internationales.

Donc sur beaucoup d'éléments, la création sociale prévaut sur le naturel, d'où les revendications des lgbt : le sexe (naturel) n'est pas important, ce qui compte c'est le genre (social).

Je ne cautionne pas ni ne renie cette façon de penser, je l'expose juste, calmez-vous.
Image de Tzeenchy
+ -1 -

g012 En réponse à Tzeenchy Asticot

T'as fait l'ENA ?
+ -1 -

Grand_Ma En réponse à Tzeenchy Vermisseau

Beaucoup de blabla pour dire une chose simple : les défenseurs du "iel" sont les partisans des "femmes à bites" et des "hommes enceints".
+ 7 -

Tokk En réponse à Nunchaku Asticot

Sauf que la logique ici est militante, il ne s'agit donc pas de chercher des solutions. Mais de trouver un prétexte pour s'offusquer et faire du bruit, pour décroché subventions et dons sur le dos de ceux qui souffre réèlement de leur situation, sans jamais rien résoudre, de façon à toucher le plus longtemps possible...
C'est un parti politique moderne quoi.... du parasitage de cause rien de plus.
+ 0 -

Novacreat En réponse à Nunchaku Lombric

si on pars du même principe, si "il" et "elle" ne représente rien, on peux appeler qui on veux comme on veux sans erreur ..
+ 0 -

OSEA En réponse à Nunchaku Vermisseau

Parce que tu n'es pas dans le pantalon des gens !? TOUS A POIL !!!
+ 1 -

KukuLele Vermisseau

Fais pas ta mijaurée !
+ 4 -

Boozy LoMBriK addict !

Glurp, ton résumé écrit est correct, mais ce que dit pshykomachin dans sa vidéo est totalement partisan, comme à son habitude, en tentant de faire croire un truc biaisé alors même que le texte qu'il lit explique clairement les choses. C'est pour ça que je l'ai viré de mes recommandation youtube il y a bien longtemps.
+ 18 -

BrezhonDiskiant Jeune lombric

Meh ... un titre titre putaclic avec une faute ça me donne pas envie de regarder ...
+ 13 -

BonPublic Vermisseau

Mais c’est de la merde ce fichier.
+ 2 -

Nutt Vermisseau

1. Il n'a pas été viré mais suspendu pour avoir publiquement contesté la décision de son directeur d'établissement qui était simplement de lui demander de sortir du local pour se calmer. Visiblement le Monsieur était dans une colère folle suite à son échange avec l'étudiant. Il a contesté l'autorité de son directeur devant témoins et surtout devant les élèves de sa classe.

2. Il s'est néanmoins présenté le lendemain et a donné cours comme si de rien n'était en sachant pertinemment qu'il était écarté (avec maintient de son salaire) pour une durée de 2 semaines, le temps de faire le point à tête reposée et d'entendre toutes les parties.

3. Il s'est présenté au tribunal suite à cela pour avoir sciemment refusé d'obéir à une requête officielle de son employeur l'empêchant de se rendre sur son lieu de travail. Le juge lui a formellement interdit de se rendre sur son lieu de travail et de respecter l'injonction de sa hiérarchie. Il a dit au juge qu'il ne respecterait pas cette injonction et que ce n'est pas le tribunal qui le forcerait en ce sens.

4. Lorsque le juge lui a demandé s'il se rendait compte que tenir de tels propos consistait un outrage à magistrat et relevait de la prison, le type a persisté dans son délire.

5. Cette face de cul qu'est Psychodélik se saisi de l'affaire, fait du putaclik en criant à la domination woke alors que ce prof est manifestement un sale con borné qui préfère aller en taule plutôt que de faire preuve d'un peu d'empathie pour un de ses élèves qui demande simplement que l'on respecte l'identité qu'il est entrain de se forger.

Bref, comme bien souvent lorsque quelqu'un crie au diktat wokiste, on se rend compte que les propos sont déformés, galvaudés, tordus dans tous les sens et qu'ils sont récupérés par d'immondes merdes humaines qui surfent sur les peurs des gens juste pour faire du clic.

PS : Le ton très premier degré de ce commentaire est proportionnel à la soudaine apparitions de très nombreux fichiers et commentaires réacs à souhaits et aux récentes sorties racistes assumées de vieux membres de la communauté tout aussi premiers degrés. La catégorie "le-truc-du-moment" étant particulièrement bien choisie pour témoigner du climat merdique ambiant sur LeLombrik.
+ 2 -

Batmangouste En réponse à Nutt Vermisseau

Je me faisais la même réflexion à propos du climat rance et parfois abject qui plane sur le site dernièrement.
+ 1 -

Jampol3

Y a aussi un énorme biais culturel : ça se passe en Irlande, pas en France. Le pronom "they" n'est pas équivalent du pronom "iel" en français. Le premier est utilisé en anglais depuis très longtemps et assez répandu ("If you love somebody, set them free" Sting 1985, par ex.) voire populaire, le second est récent, a un usage confidentiel et presque exclusivement militant.
La situation n'est donc pas transposable sur une grille de lecture francophone et surtout pas jugeable avec les préconceptions de cette culture.

Ensuite, l'affaire en elle-même, de ce que j'en ai compris : le prof refuse d'appeler un(e) élève "they" comme l'école le lui demandait. Il a une altercation avec le principal. L'école le suspend avec maintien de son salaire en attendant de statuer sur une éventuelle sanction disciplinaire. Il va quand même bosser alors qu'il n'en a pas le droit. Le tribunal est saisi. Une injonction est prononcée. Il brave une décision de justice et s'étonne de se retrouver en prison.

Non, les "woke" n'ont pas mis un prof en prison parce qu'il a mé-genré un(e) élève. Un prof réac' et fondamentaliste religieux a été incarcéré parce qu'il a enfreint une décision de justice. C'est quand même pas pareil.

Je ne connaissais pas ce Psyhodelik mais sa vidéo est affligeante de connerie et truffée de raccourcis (et je ne parle même pas de ses saillies partisanes qui fleurent bon l'étroitesse d'esprit).
+ 0 -

NainPorteQui Vermisseau

Le plus dur dans l’histoire est l’enfant mis au milieux de tous cela est victime du comportement agressif d’un prof.
Que tu soit pour ou contre ou autre le rôle est l’accompagnement pas la peine d’en faire tous un fromage.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
72