Urbanisme : La fin de la maison individuelle

1 181 vues

Vivre au loin ?
Le début de la fin du rêve périurbain et le coût de maintenir une utopie dans un monde qui change.

Envoyé par Mini-Cube le 18 août 2022 à 17h48

+ -1 -

Mini-Cube Vermisseau

[Ce message a été modéré]
+ 1 -

CDN Vermisseau

LOL pour WARGON ! Elle dit ça alors qu'elle habite dans une maison (qui n'est pas celle de Monsieur tout le monde...) ! Quelle hypocrisie !
+ 6 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

The « oui, j’ai grandi en périurbain » starter pack
Image de BarneyGumbles
+ 1 -

Mini-Cube En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

Merde, gros fail Barney ! Je m'excuse mais j'ai modéré ton message par erreur... Ainsi que le mien XD
pourrais tu le repost ? Merci
+ 3 -

BarneyGumbles En réponse à Mini-Cube Lombric Shaolin

ça casse pas 3 pattes à un canard non plus mais je reposte
Image de BarneyGumbles
+ 0 -

Mini-Cube En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

[Ce message a été modéré]
+ 0 -

ShakaSama LoMBriK addict !

Tu sens que le mec est vraie t pas concerné par ce qu'il dit. Il donne juste des théorie toutes faites apprises en cours sans se soucier de la réalité de terrain que de vivre dans des appartements trop petits/ sans espaces vert....
+ 5 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Aller, une fois n’est pas coutume je vais un peu ouvrir ma bouche ( lol quoi ).
A part quelques imprécisions ( cartes IGN et surface d’une place de parking ) ce monsieur présente à peu près les faits tels qu’ils sont… MAIS !
Mais parler urbanisme en ne parlant presque que de la bagnole pose problème.
Parce qu’en soit la voiture EST le résultat de l’urbanisation effrénée.
Oui, la majorité des gens veulent leur maison, pas par rêve ou utopie mais pour des raisons financières tout ce qu’il y a de pragmatique : quitte à payer un loyer autant que ce soit pour soi et non pour un proprio. Un jardin, si possible, même tout petit, de préférence tout petit d’ailleurs.
Il faut bien garder à l’esprit que l’urbanisation est le fait d’acteurs privés qui n’ont pas de vue d’ensemble, se foutent de savoir si c’est cohérent avec le reste de la ville ou pas. Un lotissement est rarement communal, ce sont souvent des promoteurs privés qui investissent et rentabilisent au max le terrain qu’ils ont acheté et aménagé à leurs frais. Et Ô surprise ! Les premiers à faire ça sont les paysans qui vendent leurs terres agricoles pour se faire un pécule pour la retraite !
Quant à l’artificialisation des sols, c’est en grande partie due aux propriétaires de pavillons, non pas à cause des routes qui desservent leur logement mais parce que chacun veut bétonner/goudronner devant son garage, chacun veut sa terrasse, sa piscine, son allée… Pour info la France est le 2ème pays au monde à construire autant de piscines privées, juste derrière les USA.
Je ne sais pas si vous vous rendez compte que pour un pavillon moyen de 110m2 sur un terrain de 500 on artificialise la moitié du terrain, soit 250m2. Sauf que ces 250m2 restants doivent absorber les pluies qui normalement pénétraient sur 500m2. On a donc densifié les terres, on les a polluées et celles-ci sont soumises à plus tension retrait/gonflement.
Alors oui, le pavillon bas de gamme avec sa pelouse rase entourée de murs de 2,00m sans arbre est voué à disparaître. A condition, seulement, que les futurs proprio de pavillons comprennent que non la piscine n’est pas indispensable, que oui en ville aussi il faut planter des haies, que le goudron c’est que pour les routes, etc….
Ah et surtout on est pas obligé de faire construire. Même si la maison de pépé est un peu défraîchie et qu’elle n’a pas la cuisine de nos rêves, ça peut valoir le coût d’acheter du vieux ( pas pépé hein ) et de rénover, parce que pépé il a déjà un jardin tout fait, que souvent il y a déjà des arabes adultes ( donc déjà de la fraîcheur ) et que si la maison est toujours là au bout de 50 ans c’est que le terrain travaille correctement.

Voilà voilà . Désolée pour le pavé .
+ 7 -

Arissina En réponse à feyfey Vermisseau

Oui c'est bien s'il y a déjà des arabes adultes pour amener de la fraîcheur ! (j'ai bien lu jusqu'au bout pour trouver cette coquille ^^)
+ 5 -

feyfey En réponse à Arissina Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Rhhhooooooo merde !!!!
Et ben on a qu’à dire le contraire d’Hortefeux : «  Quand il y en a 1 ça va pas, c’est quand il y en a plusieurs que ça va mieux. »
+ 1 -

BonPublic En réponse à Arissina Vermisseau

Magnifique !
Merci d’avoir noté ça.
+ 0 -

ShakaSama En réponse à feyfey LoMBriK addict !

Apres les communes mettent en place des PLU et PLUI pour gérer ça. Je prends chez moi on n'a droit d'artificialiser que 40% maximum de la surface. Et perso allee de voiture en dalle alvéolé comme ca on roule propre sur de la pelouse. Apres le gros souci c'est qu'ils font des terrains tellement petits que les maisons prennent facile 50% du tout... mais il ne faut pas d'où les plu. D'ailleurs on a des voisins qui font la gueule car il avaient pris un terrain de 200m2 ils ont au final pu construire que sur 80 et ils avaient pas fait gaffe aux épaisseurs de mur. Mais au moins c'est plus aéré et y a de la pelouse obligatoire sur 60% des surfaces.
+ 0 -

Roland En réponse à ShakaSama Jeune lombric

Ah, les "plans"... J'ai fait rénover une maison en ville de Rennes il y a 8 ans, à l'époque c'était 50% maxi de la surface artificialisée. Et ô surprise, l'année dernière, une maison un peu plus loin s'est étalée sur 100% de sa parcelle... Les "plans" avaient changé...
+ 2 -

desBranchies En réponse à feyfey Vermisseau

Juste pour nuancer ton propos sur les paysans:
Beaucoup de paysans sont en location, c'est le cas chez moi. Le terrain passe en constructible, le propriétaire vend, le paysan perd de la surface. Par ce mécanisme, l'expansion pavillonnaire peut se nourrir d'elle même.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
117