Tout est ...

... dans la description !
https://twitter.com/Mediavenir/status/1422137781615316994
:]
Va falloir expliquer quel contrôle le citoyen a sur les infos stockées sur la puce ;)
... prochaine étape ?! Dans le bras, ou le fion ! ^^
2 137 vues

... dans la description !
https://twitter.com/Mediavenir/status/1422137781615316994
:]
Va falloir expliquer quel contrôle le citoyen a sur les infos stockées sur la puce ;)
... prochaine étape ?! Dans le bras, ou le fion ! ^^

Envoyé par Libel le 3 août 2021 à 00h27

+ 0 -

OSEA Vermisseau

Dans le fion !! Comme ça on sait où ça fini !
+ 0 -

Vostok Vermisseau

Image de Vostok
+ 5 -

_pepe_

Avec la « numérisation » de notre société, la troisième étape est commencée depuis longtemps.

La puce, elle est déjà dans le smartphone, la carte bancaire, la carte Vitale, le pass Navigo... nous l'implanter dans le bras ou ailleurs n'est plus vraiment une nécessité.
+ 0 -

Guaruda Asticot

Quand on sait à quel point c'est facile de faire des faux papiers d'identités, avoir une carte d'identité à puce n'est pas un mal je trouve.
+ 1 -

bount Vermisseau

C'est marrant comment la suite des événements a fait passer le discours de Libel de complotiste à pertinent.
+ 5 -

Libel En réponse à bount Vermisseau

Et ce n’est pas fini ... :]

Tiens un scénario intéressant. Vu ce qui attend le président actuel chez les juges – au moins sa taille en dossier à charge "tirer sur la foule", "Benalla" tout ça – il FAUT qu'il soit réélu.

Ce qui explique la décision débile au beau milieu de l'été d'un "passeport sérumologique" ('spa un vaccin ! :) ). Il torpille toutes les universités d'été des mouvements politiques qui fourbissaient leurs armes pour la rentrée, monopolise le jeu médiatique et tient sous la menace de sa flicaille à bâton les françouzes qui auraient des velléités de manifester...

... ceci marche jusqu'à un certain point. Pour les riches qui dirigent la France (ETI, Grandes Entreprises), c'est déjà acté, ils le soutiennent quoi qu'il fasse... C'est le souverain. Mais voilà, il faut que les fonctionnaires le suivent. Les petits (entreprises, indépendants), ils se torchent avec, cf. "Dans les gares on croise des gens qui réussissent et d'autres qui ne sont rien" dixit le Président.

Mais il n'est pas du tout certain que l'édifice de sa manipulation politique via le sanitaire tienne ... et voilà une autre hypothèse que je soumets à la communauté. And so, si Houellebecq nous lit il pourra en faire son nouveau bouquin, après celui sur le président musulman, ça aura de la classe.

Il y a déjà eu 3 "races" de rois en France, il peut fonder la 4e. Vu ce qui reste de la 5e Ripoublique, on perd pas grand chose. En plus, il est jeune, sans enfant. ;) Ça pourrait le faire ! Et là plus de problème avec la Justice. Il rédigerait les statuts lui-même, comme De Gaulle avec ses deux potos. Et il y aurait toujours "démocratie" en France, seulement on élirait un Prime Minister... Un petit entre-deux législatif le temps de mettre ça par écrit et c'est plié.
Emmanuel 1er ! Premier Macronien ! Enfin plutôt Emmanuel, tout court. Ou Emmanuel le Grand :]
^^"
S’il rétablit les parlements des provinces historiques, il aura toute la France avec lui. En plus vu que les régions historiques n'ont plus aucun sens...
+ 0 -

Weng-Weng Lombrico de la Cruz

Quelle puce?
+ 0 -

Foxsking Lombric Shaolin

Il s'est juste trompé de rayon, les micro chips, c'est au rayon surgelé.
Image de Foxsking
+ 5 -

liadghorit Vermisseau

Si les gens s'était vaccinés d'eux-même, on aurait pas eu le droit à se genre de législation dégueulasse...
Mais que veux-tu, visiblement le peuple a besoin qu'on le materne.
+ 0 -

desBranchies En réponse à liadghorit Vermisseau

les dirigeants qu'on mérite toussa...
+ 5 -

Libel En réponse à liadghorit Vermisseau

Euh, comment dire ... c'était sur les rails et dans les cartons bien avant le COVID tout ça...
Image de Libel
+ 6 -

Bob_Bob En réponse à liadghorit Vermisseau

Les "gens" étaient plus de 35 millions à être allés se faire vacciner fin juin et respectent en grande partie les putains de gestes barrières depuis plus d'un an. Mais il semble soudainement que ça ne suffise plus... Le peuple a peut-être besoin qu'on le materne, mais ses dirigeants (politiques mais pas seulement) prennent visiblement plaisir à le gronder comme un enfant.
+ 5 -

_pepe_ En réponse à liadghorit

Il ne faut pas se tromper : les vrais responsables de la situation sont ceux qui ont porté Macron et sa clique aux affaires.

S'ils avaient vraiment considéré comme nécessaire de vacciner toute la population, ces derniers n'auraient eu qu'à rendre la vaccination obligatoire... ce qui n'a pas été fait (seules quelques catégories de professionnels étant concernées actuellement). Et comme ce ne sont pas des crétins, on peut en conclure qu'en réalité ils visent d'autres finalités (créer des divisions dans la population ou l'amener à accepter un régime de surveillance font partie des objectifs potentiels qu'on ne saurait exclure).

De plus, on sait maintenant que la vaccination n'empêche pas d'être contaminé (il y a pas une suppression totale du risque, juste une réduction, d'ailleurs moindre que celle annoncée), ni de contaminer les autres (notamment, d'après les dernières constatations des centres médicaux israéliens concernant le variant Delta, les malades vaccinés présentent des charges virales similaires à celles des malades non vaccinés).

Dans un contexte mondialiste dans lequel la population planétaire qui ne pourra pas être majoritairement vaccinée avant longtemps, les gestes barrières et la vaccination des populations à risque apparaissent finalement plus prioritaires que la vaccination de certaines catégories professionnelles (qui resteront potentiellement contaminantes, qu'elles soient vaccinées ou pas).

Le fait est qu'aujourd'hui avec l'argent public on achète fort cher des vaccins (dont les prix et le nombre de doses prescrites viennent encore d'augmenter) auprès de multinationales choyées par les instances nationales et européennes pour des raisons idéologiques et politiques, et que la France est « en marche » ininterrompue vers un État policier depuis près de deux décennies.

Alors non, le pass sanitaire (qu'on peut légalement obtenir sans vaccination) et les problèmes d'atteinte aux libertés individuelles (identification incontrôlée, traçage) qu'il en traîne de façon injustifiée (on aurait pu faire autrement) ne sont pas la faute des non-vaccinés, mais plus certainement de ceux qui acceptent cette politique sanitaire très particulière et qui tentent de l'imposer à tous sans autre forme de réflexion.
+ -3 -

Bob_Bob En réponse à _pepe_ Vermisseau

Excellente analyse de la situation !
La vaccination des plus fragiles était pourtant la stratégie initiale défendue par nos gouvernants. D'autre part, on ne voit pas bien en quoi le passe sanitaire aura des effets : il est mis en place trop tard par rapport à la vague actuelle (pourtant prévisible) et les lieux visés ne sont, semble-t-il, pas les pire lieux de contamination. Ce sont notamment ceux où étaient bien contrôlés les gestes barrières et les jauges.
On a tout de même le sentiment qu'il s'agit essentiellement d'un coup de comm' de notre cher souverain visant à montrer qu'il a le contrôle sur la situation. Et l'acceptation d'une grande partie de nos concitoyens en dit long sur leur désir d'autorité. Le fait de pointer des responsables et de les punir semble leur procurer beaucoup de plaisir, peu importe si cela a le moindre effet sur l'épidémie.
+ 0 -

desBranchies En réponse à _pepe_ Vermisseau

Mec ! Ce coup-ci t'as oublié les judéo-nazis de la Commission Européenne... Tu te laisses aller, tu deviens mou et je suis presque sûr qu'en plus tu deviens gros. Mais bon ça moi aussi, on rajeunit pas.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
31