Et tout le monde s'en fout ... mais déjà 3 ours tués dans les Pyrénées cette année... :/

https://www.aspas-nature.org/communiques-de-presse/2020/3-ours-de-moins-3-ours-de-plus/

Merci la "Chasse" ! Et merci Macron qui a fait sauter le confinement pour les psychos qui pratique ce truc d'aller tuer des animaux pour le plaisir. Et merci aussi d'avoir divisé par deux le permis, rameutant tout une nouvelle génération de cinglés de la gâchette. On ne parlera pas des aigles de Bonelli abbatus. :/

Je me demande encore comment Hulot a pu rester si longtemps auprès de de jean-foutre usurpateur à l'Elysée

https://www.lepoint.fr/societe/un-ours-tue-dans-les-pyrenees-le-troisieme-depuis-le-debut-de-l-annee-30-11-2020-2403290_23.php
https://www.liberation.fr/france/2020/11/30/l-ourse-sarousse-tuee-par-un-chasseur-dans-les-pyrenees_1807184
3 111 vues

https://www.aspas-nature.org/communiques-de-presse/2020/3-ours-de-moins-3-ours-de-plus/

Merci la "Chasse" ! Et merci Macron qui a fait sauter le confinement pour les psychos qui pratique ce truc d'aller tuer des animaux pour le plaisir. Et merci aussi d'avoir divisé par deux le permis, rameutant tout une nouvelle génération de cinglés de la gâchette. On ne parlera pas des aigles de Bonelli abbatus. :/

Je me demande encore comment Hulot a pu rester si longtemps auprès de de jean-foutre usurpateur à l'Elysée

https://www.lepoint.fr/societe/un-ours-tue-dans-les-pyrenees-le-troisieme-depuis-le-debut-de-l-annee-30-11-2020-2403290_23.php
https://www.liberation.fr/france/2020/11/30/l-ourse-sarousse-tuee-par-un-chasseur-dans-les-pyrenees_1807184

Envoyé par Libel le 1 décembre 2020 à 15h48

+ 6 -

chlabelek Jeune asticot

Bon gardez le sourire hein: https://www.sci...n-hausse_143897
+ 4 -

Mescouillesmickey En réponse à chlabelek Vermisseau

Mais surtout plus d'accidents de chasse cette annee
https://ofb.gou...2019-2020%20est,7%20durant%20la%20saison%20précédente.
+ 7 -

Ptilupus Lombric Shaolin

Pas tous des fous de la gâchette, juste des gens qui veulent garder leur troupeau en vie, je m'explique.

Je n'aime pas la chasse et l'esprit chasseur que l'on retrouve souvent avec. C'est vraiment pas un truc qui me botte.
Mais pour avoir eu la chance de parler avec des gens qui habitent dans les Pyrénées cela m’a ouvert les yeux sur certains points.
Implanté des ours c'est bien, c'est beau, c'est écolo etc. etc. Mais c'est facile de décider ça quand on habite en ville et encore mieux quand on vie à 800 bornes dans notre chère capitale qui gère tout et partout.
Le souci c'est que nos montagnes ne sont plus celles d'autrefois, l'homme construit et bétonne partout, dans tous les sens pour créer station de ski et autres joyeusetés pour que tout le monde puisse profiter de ces beaux endroits.
L'ours pouvant avoir un déplacement de presque 200 km en 3 semaines, se retrouve automatiquement à croiser l'homme et tout ce qui gravite avec lui.
Donc, non je ne suis pas pour leur abattage loin de là, mais maintenant oui, je peux comprendre que certains qui en pâtissent toute l'année décident de les braconner.
Si on veut des ours dans nos montagnes, acceptons de leur rendre la montagne.
+ 3 -

Maltaa En réponse à Ptilupus Vermisseau

Tu as complètement raison c'est de sa faute aussi à l'ours si il vient vivre dans les endroits qu'on a volé à ses ancêtres ils avaient qu'a être armé c'est con de bestiaux.
+ 9 -

Henry_Hill En réponse à Ptilupus Ver macht addikkkt

Pas mieux. Moi aussi je n'aime pas la chasse et en règle général je n'aime pas qu'on tue des animaux pour le loisir mais en même temps je suis originaire de la campagne, je connais des chasseurs, mon grand-père en était et quand on veut bien s'y intéresser d'un peu plus près on comprend que la chasse est nécessaire à la régulation des animaux (dans l'état de fait actuel où certaines espèces prédatrices ont disparues et des espèces "invasives" prolifèrent et ruinent les chances de survies d'autres espèces, un état de fait totalement lié à l'homme bien sûr). Et effectivement les anti-chasse sont pour la grande majorité des citadins qui n'ont jamais su faire la différence entre un lièvre et un perdreau et qui ne connaissent de la campagne que les prés de vaches qu'ils aperçoivent depuis leur wagon de train. Quand on connait les chasseurs et leur mentalité ça fait sourire de voir des urbains qui voudraient leur faire la leçon sur des animaux qu'ils n'ont jamais vu en vrai et un écosystème qu'ils ne comprennent pas du tout.
Je comprends que des éleveurs qui doivent déjà se saigner aux quatre veines pour survivre ne soient pas enchantés qu'un haut fonctionnaire parisien vienne introduire un prédateur à côté de leur troupeau sans réelle préparation préalable. On pourrait regarder comment font les autres pays pour gérer leurs populations de prédateurs sauvages sans avoir besoin ni de retrouver des brebis égorgées tous les jours ni de devoir tuer des animaux qui n'ont rien demandé d'autre que de vivre tranquillement.
+ 6 -

BonPublic En réponse à Henry_Hill Vermisseau

Bah, qu'ils chassent les perruches à collier alors, parce que ça commence à proliférer......
+ 1 -

triton En réponse à Henry_Hill Vermisseau

Alors faut vraiment arrêter avec ces deux mythes tenaces :

- Non, les anti-chasse ne sont pas que des bobos parisiens qui ne connaissent rien à la nature, ce sont même majoritairement des campagnards, premières victimes des pratiques de ces décérébrés.

- Non, l'argument de la régulation n'est pas recevable. Plus personne n'y croit aujourd'hui, pas même les chasseurs. Sur 30 millions d'animaux chassés tous les ans, une grosse majorité est issue d'élevages (faisans, lapins, sangliers, canards, etc.). Sur 91 espèces chassables (et chassées) en France, seules quelques-unes sont désignées comme étant "à réguler" (les autres sont en déclin). Le sanglier, notamment, qui est toujours cité en exemple, est une des espèces les moins chassées en France (environ 1% des animaux), et leur population est largement entretenue par les chasseurs aux-mêmes (agrainages, blocs de sel, parcelles de maïs réservées, lâchers illégaux, etc.).

La classification des "nuisibles" est quant à elle complètement fallacieuse et n'a aucun fondement biologique et/ou scientifique. C'est d'une part, pour permettre d'éliminer sans contraintes les prédateurs naturels des espèces que les chasseurs eux-mêmes dézinguent et d'autre part, leur permettre de buter des bestioles toute l'année, comme ils l'entendent, et sans contrôle.

Les chasseurs sont au mieux des ignares, au pire des gros hypocrites menteurs ; et dans tous les cas, des gros cons morbides.
+ 1 -

moustif En réponse à triton Vermisseau

Je peux avoir ta source par rapport au mythe de la régulation? j'ai jamais réussi a me faire une opinion solide la dessus, les pro et les anti donnant des version diamétralement opposés...
+ -1 -

triton En réponse à moustif Vermisseau

Y a pas mal de sources disponibles, à commencer par les chiffres de l'ONF eux-mêmes, et si tu ne veux pas t'amuser à tout décortiquer, je te conseille principalement deux ouvrages :

- Pour en finir avec la chasse, de Gérard Charollois
- Pas de fusils dans la nature, de Pierre Rigaux (bien meilleur, selon moi).

Tout y est expliqué et parfaitement sourcé avec une bibliographie des plus complètes.

À défaut, tu as la page Facebook du gars Rigaux qui contient pas mal de petites vidéos explicatives, celle de l'ASPAS aussi...
+ 6 -

Apk En réponse à Ptilupus Vermisseau

Ne serait-ce pas les ours qui devraient chasser cette espèce d'humain qui prolifère ?
+ 0 -

triton En réponse à Ptilupus Vermisseau

Ces éleveurs sont les plus subventionnés de France pour protéger leurs troupeaux (chiens, croquettes des chiens, clôtures, etc.), ils sont indemnisés pour chaque animal mort (ils grugent d'ailleurs un maximum), troupeaux parfois issus d'élevages industriels qu'ils font venir de très loin en camion juste pour se la jouer berger en montagne, où finalement ils n'ont absolument rien à y foutre.

Bref, avec tout le pognon qu'on leur file, ils pourraient tout autant être payés à rien foutre, et ils n'emmerderaient personne.
+ 10 -

Grand_Ma Vermisseau

Je pense qu'on devrait transférer ces ours dans les grands centres urbains, il n'y a pas de raison que ça soit uniquement les éleveurs et les cul-terreux qui profitent de cette richesse.
+ 14 -

Merci_Qui En réponse à Grand_Ma Vermisseau

Sinon en Europe de l'est, quand un berger perd une bête de son troupeau parce qu'elle a été attaqué par un prédateur, il a honte. Cela prouve qu'il n'a pas fait tout ce qu'il fallait pour protéger ses bêtes. C'est peut-être la mentalité des éleveurs français qu'il faut changer ? L'ours on ne pas pas lui en vouloir de se servir dans un open bar, par contre le berger qui ne protège pas ses moutons...
+ 14 -

NainPorteQui Vermisseau

Pour vivre au milieu du bois, être tomber sur des ours plusieurs fois, ses pas la bestiole qui me fait le plus peurs, mes animaux n’on jamais étaient attaqués par des ours. Tuer un ours ses juste pour le plaisirs, rien ne justifie cela, idem pour les loups.
Je craint plus les coyotes, une fois je me suis criée dessus par un lynx et je savait pas où il était le petit batard.
Si les éleveurs d’ovin s’occuperaient mieux de leurs troupeaux et qu’il serait plus étendu, il n’y aurait pas de problème.
+ 4 -

afturgugluck Vermisseau

y'a 30 ans y'avait plus d'ours dans les Pyrénées. Maintenant y'en a à nouveau (de Slovénie). Donc ça va quand même dans le bon sens, faut pas toujours voir le verre à moitié vide.
+ 0 -

Libel En réponse à afturgugluck Vermisseau

Y a toujours eu des ours dans les Pyrénées. Seulement à partir des années 90, l'État décide de rétablir une population d'une taille viable. Ces abrutis flinguant à tout va. Cf. l'affaire "Cannelle".
De rien.

https://www.pay...s/histoire.html
+ 0 -

Rwan

Je pari qu'ils devaient foncer droit sur eux.
Image de Rwan
+ 0 -

clemwaza64 Lombric Shaolin

Et pendant ce temps, Jean, vivant dans son béton, pleure des bêtes qu'il ne veut pas voir...
+ 0 -

Libel En réponse à clemwaza64 Vermisseau

y voit pas beaucoup d'abeilles... et pourtant il s'en préoccupe. Il ne devrait pas ?
+ 0 -

gobes Jeune asticot

Finalement, tout le monde est d'accord pour dire que le problème c'est l'Homme ? Parce que dans les Pyrénées y'a pas 50 ours, mais il y a combien d'éleveurs ? Et combien d'humains ?
+ 0 -

nimajneB LoMBriK addict !

le mieux c'est quand tu tues des ours pour pas qu'il tuent tes moutons, et une fois que c'est fait, tes moutons c'est toi qui tues et pas les ours. et là on est bien !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
58