Rivière de l'Estero de Vitas, Philippines

Les eaux de l’Estero de Vitas sont recouvertes de plastique, de jacinthes d’eau et de déchets qui se déverseront dans la baie de Manille, à quelques kilomètres de là, puis dans la mer de Chine méridionale.
Une photographie signée James Whitlow Delano, à découvrir dans l'expo "Une planète noyée dans le plastique" au couvent des Minimes, Perpignan, du 29 août au 27 septembre 2020.
2 418 vues

Les eaux de l’Estero de Vitas sont recouvertes de plastique, de jacinthes d’eau et de déchets qui se déverseront dans la baie de Manille, à quelques kilomètres de là, puis dans la mer de Chine méridionale.
Une photographie signée James Whitlow Delano, à découvrir dans l'expo "Une planète noyée dans le plastique" au couvent des Minimes, Perpignan, du 29 août au 27 septembre 2020.

Envoyé par Lampyre-des-sens le 28 août 2020 à 14h30

+ 9 -

Maurice Suce pour un titre

Dommage, avec les jacinthes ça fait un peu too much
+ 3 -

JouzCouille Verge solitaire

On s'en fou, c'est loin de chez nous.

LoL
+ 1 -

trustland Vermisseau

L'être humain...
+ 2 -

Zgru La voix de son ver

C'est pas ça les espaces verts?
+ 7 -

Oblivionis Taret

Non mais tout ca, c'est a cause des pailles en plastique qu'on nous donne en France.Heureusement qu'on nous a foutue des pailles en cartons a la con a la place, ca va beaucoup mieux depuis.
+ 1 -

Oblivionis En réponse à Ced Taret

Oui, je suis déja au courant, j'en parlait déja ici

https://lelombrik.net/124275
+ 1 -

BonPublic En réponse à Oblivionis Vermisseau

Si personne ne commence, c'est sûr que tout ça ira à vau-l'eau.
+ 2 -

Oblivionis En réponse à BonPublic Taret

Comme dit déjà sur plusieurs autres postes, ca me gêne pas de faire ma part, mais pour le coup des pailles, c'est une goutte d'eau dans l'océan, ils serait plus utile et efficace de s'en prendre a ceux/ce qui polluent le plus. Voir mieux, de s'en prendre a ceux qui polluent le plus ET tout ce qui pollue en général. Ce truc a surtout été fait pour faire culpabiliser le mec lambda et donner l'illusion que quelque chose est fait contre la pollution.

Un exemple tout con, on me retire les pailles plastiques, ok... J'en utilise combien ? 4/5 par ans. A coté de ca, le moindre truc alimentaire comme un paquet de gâteaux est sur emballé. Tu a l'emballage carton, le truc en plastique pour les maintenir en place, un plastique autour pour maintenir le tout, et/ou parfois même un emballage individuel... rien qu'un paquet de gâteaux va produire plus de 10 fois plus de plastique que ma consommation de paille à l'année. Tu voit ce que je veut dire ?
+ 1 -

Lampyre-des-sens En réponse à Oblivionis Vermisseau

Les pailles représentent 4% des déchets plastiques retrouvés dans les océans, ce qui est loin d'être anecdotique. Elles sont légères, donc s'envolent au moindre coup de vent, trop petites pour être recyclées et bourrées de perturbateurs endocriniens. Pourtant, il existe beaucoup d'alternatives faciles à mettre en place : carton, bambou, inox, verre, comestibles, en paille de blé... Et, contrairement à d'autres objets plastiques, les pailles sont parfaitement dispensables.

Leur interdiction + celle des sacs plastiques + celle de la vaisselle jetable en plastique + celle des coton-tiges + celle des melangeurs en plastique + celle des emballages alimentaires en polystyrène + celle en 2023 de la vaisselle jetable dans les fast-foods = une première avancée loin d'être négligeable.
Elle n'exonère en rien la nécessité de résoudre les trois autres problèmes majeurs que sont les emballages plastiques à usage unique (interdiction prévue en 2040 par manque de volonté politique et immobilisme des industriels), les bouteilles en plastique et le fléau environnemental des matériels de pêche abandonnés.
+ 4 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

c'est l'Ankh , non?
+ 2 -

GruikMan Vermisseau

une bonne solution en perspective
Image de GruikMan
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
36