Pas grave si les banlieues vont crever plus vite...

...semblent sous-entendre les intentions des autorités dans cet article récent du Canard enchaîné.
2 174 vues

...semblent sous-entendre les intentions des autorités dans cet article récent du Canard enchaîné.

Envoyé par le-long-brick le 26 mars 2020 à 16h53

+ 12 -

Zbouboss Vermisseau

Ça n'est pas le gouvernement qui se fiche des banlieues, mais les banlieues qui se fichent du confinement. On peut effectivement souligner une fois de plus la lâcheté des pouvoirs publics qui refusent d'affronter les problèmes liés aux banlieues. On peut aussi, et sans que ça soit incompatible, considérer juste que ceux qui refusent les mesures de santé publique soient laissés à leur sort.
+ 3 -

norbertdeterre En réponse à Zbouboss Vermisseau

récidive pour le confinement=aucun traitement contre le covid19
où que ce soit
+ 1 -

Guaruda En réponse à norbertdeterre Asticot

Idée intéressante, mais il faut pouvoir le prouver et en plus c'est (et j'ai mal au cul de l'admettre) une dangereuse boîte de Pandore qui se fait ouvrir.
+ 0 -

Leyriane En réponse à Guaruda Vermisseau

On appelle cela les conséquences....faut quand même rappeler que techniquement, si tu provoque un accident, t'es responsable: de fait, si ces mecs chopent cette saloperie et contamine leurs parents, cousins et petits frères....ils sont responsable devant la loi.
Dans ce cadre là, ils peuvent parfaitement être condamné au meme titre que des contaminés séropositif qui n'informent pas/cache leurs partenaires sur leur seropositivités.
Légalement, certes, on ne peut pas les interdire de soin, mais légalement, on peut les condamner vu que cela s'est déjà fait pour des cas de personnes atteintes de MST l'ayant ignorés ou cachés a leurs partenaires.
+ 1 -

Guaruda En réponse à Leyriane Asticot

A cool, il y a donc un précédent qui doit encadrer correctement le truc alors, enfin je l'espère.
Je pensais plutôt à des choses comme:
- T'es fumeur, tu développe une maladie lié à la cigarette, hop tu oublie la sécu.
- Tu as une grossesse avec des grosses complications mais tu l'as bien cherché parce que c'est ta deuxième et que la première était pas top, hop pareil.
- (je te laisse imaginer pleins d'autres situations).

Le point commun entre toutes ces situations, c'est le poids de l'entourage social qui peut conduire à ce genre de situation contre le gré de la "victime".
+ 1 -

Kudsak En réponse à norbertdeterre Vermisseau

Récidive pour excès de vitesse = aucune assistance en cas d'accident de la route.
Ça m'a l'air pas mal aussi, effectivement !
+ 3 -

tomteub En réponse à Zbouboss Vermisseau

Les problèmes de mal-logement, de chômage, de précarité, d'accès à l'éducation, à la culture, à l'emploi, de racisme, de violence policière, ...
Ca fait plaisir de voir quelqu'un souligner les vrais problèmes sur LLB.

Sérieusement, quand t'es à 5 dans 45 m2, que ton voisin du dessus est un alcoolo qui passe sa vie à gueuler sur sa femme, que le voisin d'à côté met sa télé à fond pour pas entendre le voisin qui gueule sur sa femme, que t'as ton petit frère qui s'emmerde qui te saoule toute les deux secondes, que t'as tes parents sans diplômes et d'une génération qui ne comprend pas la tienne, le tout dans 45 m2, avec une seule télé, pas d'ordi, ... Bah ouais t'as envie de sortir de chez toi.

Y'a un moment c'est ça la réalité des banlieues. Perso je me plains pas, seul dans mon 28 m2, plutôt pas mal orienté, sans vis-à-vis. Mais faut prendre en compte la manière dont vivent les gens, avant de critiquer la manière dont ils agissent. Un pote éducateur me disait aussi qu'il y a des gamins (de famille de cassos, oui ...) qui sont tellement en rupture avec leur famille qu'ils peuvent pas rester chez eux quand leurs parents y sont, sinon ça part en bagarre direct.

C'est ça, aussi, beaucoup, les banlieues. La misère social. Le mot banlieue vient (d'après mes souvenirs) de l'expression "au ban", à l'écart, c'est le lieu des gens qui sont condamnés à vivre à l'écart de la société, étymologiquement.

Donc oui, la parole de l'Etat est moins respectée par des gens dont il ne s'occupe pas.
Un peu comme Macron qui est moins respecté par le personnel hospitalier. Mais là y'a plus de blancs, et puis c'est des héros, donc on tolère.

Je vais encore me faire des amis moi ...
+ 3 -

penfeld En réponse à tomteub LoMBriK addict !

Et les mecs qui continuent leur trafic à Barbès c'est pour fuir le confinement ?
+ 1 -

Rodrigo En réponse à penfeld Jeune asticot

T'as raison, c'est des arabes aussi.
+ -2 -

tomteub En réponse à penfeld Vermisseau

Nan, c'est pour pouvoir continuer à bouffer et à payer leur loyer à leur marchand de sommeil pendant le confinement.
+ 0 -

Leyriane En réponse à tomteub Vermisseau

Escuse a la con: j'ai v"cu mon enfance dans un HLM (pas en France), et encore maintenant mon appart se trouve dans une cité partiellement composée de HLM avec tout ce que cela comporte: agir de façon responsable pour pas contaminer sa famille et ses voisins, c'est pas compliqués.....C'est marrant hein, je vis dans une ville belge bien connue pour sa population étrangère, pour sa criminalité, mais bizarrement, chez nous, la majorité suivent les consignes....comme quoi le problème n'est pas liés a ce que tu racontes.

Par contre le "Mais là y'a plus de blancs, et puis c'est des héros, donc on tolère."
T'es au courant que le milieu hospitalier, y a pas mal de travailleurs de première ligne qui sont justement de couleurs? Et y a pas qu'eux, y a aussi les caissières de supermarchés.... C'est pas une question de racisme, mais plutot de pauvreté....suffit de voir avec les SDF, et oui, parce que ramener cela a un problème de racisme, c'est un peu fort: là on a affaire a des gonzes qui ne respectent pas un confinement, dans un pays en etat de crise sanitaire.....alors niveau connerie, a un moment faut savoir recadrer, et pas excuser comme tu le fait !

Mon père vit dans un HLM de ce type, avec tout les cas sociaux que cela comporte, majoritairement, les comportements de ce genre ne sont pas liés a ce que tu raconte mais bien a un manque de civisme et de je-m'en-foutisme egoiste....quand ce n'est pas juste de la connerie primaire du "Je fait ce que je veux, et je t'emmerdes", et bien entendu continuer le bizness.
Sauf qu'a un moment comme deja dit, faut recadrer et bien faire comprendre que là, si ils se pensent tranquille, bah je suis sure que le discours va changer quand les cousins, petits frères et la famille seront touchées.....venir pleurnicher qu'ils sont abandonner, ouaip, ça, ils savent faire, par contre, agir et faire ce qu'il faut pour trouver des solutions, y a plus grand monde.

Si ils veulent jouer les caids, grands bien leurs fassent....ils viendront pas pleurer quand les petits frères et les parents, voirent eux même seront contaminés. Donc ouaip, je suis d'accord que le gouvernement joue un rôle dans ce foutoir, mais de l'autres, ils sont aussi responsable de leur connerie, point barre....Ca reste un virus, et une paire de gants comme un masque ne les protegerons pas si ils ne peuvent les desinfecter, ou si ils ne changent pas de gants après chaques manipulations.

Donc ouaip, sur ce coups, je râle un peu parce que j'en ai marre du laius "ils sont pauvre, ils sont pas aidés, ect"....sauf que si c'est vrai pour certains, pour d'autres, c'est juste continuer le bizness et voir ses potes. Donc oui, honte au gouvernement mais aussi a ceux qui ne respectent pas le confinement pour continuer leurs biz, sachant qu'ils sont de possible contaminant.
+ -1 -

tomteub En réponse à Leyriane Vermisseau

En fait ce qui est compliqué, c'est la notion de collectif. Y'a des cités où le collectif va être très fort, où les dealers vont passer le balais dans le hall à la fin de leur journée de travail, monter les courses de petits vieux, tenir la porte aux mamans avec leurs poussettes, etc.
Et d'autres où ça va être des gros enfoirés de première, des requins ultra-violents, des purs produits du capitalisme le plus sauvage qui existe, individualiste comme c'est pas permis.
Enfin je te dis ça, je te parle d'il y a 10 ans, aujourd'hui je sais pas.
Même si, de ce que je vois avec les gamins au collège, l'individualisme progresse, la notion de collectif s'efface, et donc oui, t'as des comportements du type "je m'en bas les couilles je suis jeune, ça me concerne pas." On ne peut pas le nier. Mais je pense que c'est non seulement parce que ces jeunes se sentent exclus de la société, mais en plus de leur communauté. Et si tu n'as pas de sentiment d'appartenance, bah t'as pas de notion de solidarité, je pense.
(C'est pour ça que je trouve que l'internationalisme est une belle idée ...)
+ 1 -

AchkaeL En réponse à tomteub Vermisseau

Je suis pas sur que le dealer aide un papi blanc a monter ses courses, en tout cas j'ai bien riz a te lire.
+ -1 -

BonPublic Vermisseau

Et sinon, pour les tests de chloro machin on peut pas essayer là-bas, pour voir ?
+ 1 -

Scramoustache En réponse à BonPublic Vermisseau

Bon on n'est pas loin du point Godwin là ...
+ 1 -

AchkaeL En réponse à BonPublic Vermisseau

ça serai trop d'honneur les rats mériterai quand même plus qu'eux.
+ 4 -

Zgru La voix de son ver

En même temps, faut bien que les mecs sortent de banlieues pour aller livrer les Uber et Deliveroo des guignols du centre ville.
+ 1 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

je me demande si ça a un rapport....
Image de magnussoren
+ 2 -

tomteub En réponse à magnussoren Vermisseau

Le rapport c'est que dans le 93 :
- la plupart des gens n'a pas les moyens d'avoir une voiture et une place de parking, et se déplace donc en transport en commun.
- beaucoup de gens continuent à travailler, et se font donc contaminer. (livreurs, ouvriers des usines, etc.)
- une partie de la population, peu éduquée, voir non francophone ou même analphabète, n'a pas accès aux informations de sécurité sanitaires, ou ne les comprends pas.
- la densité de population y est plus importante, donc la contamination aussi.
- je crois que c'est un des département qui a la plus rapide croissance démographique, il faut voir si le nombre de lits / habitants a suivi ces 15 dernières années.
- on peut aussi regarder le nbr de généraliste / habitants, qui peut être un élément intéressant.

Bref, alors que le "phénomène banlieue" est souvent lu sur LLB comme la cause de tous ses malheurs, je le vois plutôt comme un symptôme de la maladie qui frappe les banlieues, qui elle s'explique par une multitude de facteurs.
Peut-être parce qu'en tant que géographe de formation, j'ai été formé à avoir une approche multi-factorielle d'un territoire, et à démêler les fils de causalité.

Mais je ne nie pas que, comme partout, il y a de gros connards dans les banlieues. Leur soi-disant sur-représentation peut être une conséquence d'un biais idéologique et du traitement de l'information, comme le montre la photo ci-dessous.
Image de tomteub
+ 0 -

AchkaeL Vermisseau

ils le font consciemment pour affaiblir la population Française si ils le peuvent autant dire qu'on est en guerre est que l'ennemi est chez nous encore une fois
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
133