Offerus et la hâche sacrée.

Par tomteub
le 22 mars 2020 à 11h57
1 562 lectures
17 réponses

Après une courte nuit, Offerus se réveille alors que l'aube point. Il replie sa couverture, ravive les braises de son feu de camp, met de l'eau à chauffer sur un coin du feu, et s'agenouille pour recommander son âme à Dieu.

Il commence par réciter son Pater Noster, puis un Ave Maria qu'il dédie à Notre-Dame de l'Assomption, sainte patronne de la France. Il demande ensuite à Sainte Clotilde de le soutenir dans sa quête, elle qui a guidé Clovis vers la foi. Il se recommande à Sainte Jeanne d'Arc, qui a elle aussi combattu pour la France suite à une révélation, et se place enfin entre les mains de Sainte Geneviève, qui lui est apparue pour lui révéler son destin, il y a si longtemps maintenant lui semble-t-il, si peu de temps, il ne sait plus. Il n'a pas besoin de le savoir, le temps n'est qu'une construction humaine, et Dieu et ses saints se chargent depuis l'Eternité de le guider sur cette Terre de purgatoire.

En paix et plein de la force de sa foi, il fait quelques mouvements de gymnastique pour se réveiller musculairement après s'être réveillé spirituellement, et se réchauffer. Il s'assied alors sur un rondin près du feu, verse l'eau bouillante dans son quart, et décortique les noix ramassées la veille en route en attendant qu'elle refroidisse. Il s'en veut de s'être laissé emporter par la colère la veille au soir. Il aurait dû rester calme et méthodique, comme il l'est depuis le début. Mais devoir interrompre sa traque, alors qu'il se rapprochait, l'avait terriblement frustré.

Cet âne boiteux était une bénédiction, ses traces lisibles même de nuit sur les chemins, si la nuit était claire comme ces jours-ci. Et voilà qu'il le trouvait mort.

Il n'aurait pas dû crier et signaler sa présence à Tomteube. Il s'était laissé envahir par le Malin, en relâchant sa garde. Il le savait, s'il voulait sauver la France, fille aînée de l'Eglise, et la faire renaître de ses cendres, il lui fallait cette francisque. Les églises souillées par les squatteurs, les couvents et abbayes envahis de païens et de mahométans vagabonds, les moines et moniales chassés sur les routes, les hordes de crèves-la-faim qui s'entretuaient sans aucun respect de la Vie, de l'honneur, le vice qui régnait dans ce qu'il restait des villes, tout cela devait finir. Il fallait rétablir l'ordre, la dignité et la vertu, comme avait su le faire le Maréchal dans une période sombre. Il devait se montrer à la hauteur de cet héritage que lui avait révélé Sainte-Geneviève.

Pendant qu'il terminait de sangler son paquetage, il se recommanda une dernière fois à Saint-Antoine de Padoue, à St-Hubert, bien sûr à Sainte-Geneviève, et entreprit de chercher les traces de cette vermine païenne en décrivant des cercles concentriques autour de la dépouille de sa monture, qu'il avait même charognée.

Il rendit grâce quand il vît les branches grossièrement coupée à mi-hauteur, et se concentra pour inspecter le sol, en murmurant doucement : "Pour la France, pour le Maréchal, pour l'honneur ..." .


La suite demain, si vous aimez bien sûr.


+ 1 -

tomteub Vermisseau

Ah merde, il reste une fôte, au moins.
J'ai choisi de partir sur un récit à double point de vue, suite à une remarque pertinente, et je peux prendre en compte vos remarques pour la suite. Dans les limites de mon bon vouloir bien sûr, et de ma liberté créatrice, qui bien sûr se fera dans le respect de chacun. Offerus, si cette vision ou une autre te déplaît et que tu ne veux pas apparaître comme personnage de cette histoire, je trouverai une façon de ne plus t'y faire apparaître.
Je me suis lancé là-dedans sans trop réfléchir, je pense vous donner un épisode par jour, mais si le lectorat se lasse, n'hésitez pas à me le dire.
+ 3 -

le-long-brick En réponse à tomteub Longbric

Très bien, je kiffe. C'est dommage quelques relâchements vers la fin : des crève la faim, il vit, coupées.
Reste une expression peu claire : "qu'il avait même charognée", gné ?
+ -2 -

tomteub En réponse à le-long-brick Vermisseau

Bah les charognards charognent les charognes. C'est ... y'a un mot pour ça, quand tu crées un mot en partant d'un truc qui existe. Bref, je tente des figures de style, faut avoir de l'ambition dans la vie.
+ 1 -

Perfo En réponse à tomteub Vermisseau

Pense peut-être a mettre le lien du précédent chapitre, pour ceux qui l'on raté, ça sera bien utile quand il y en aura beaucoup.
+ 0 -

tomteub En réponse à Perfo Vermisseau

Bah je partage plus grand chose en ce moment (changement de format des vidéos et image de mon site-source de conneries, flemme de faire des captures à chaque fois), donc sur mon profil y'a tous mes posts.
+ 4 -

DrAbgrall Vermisseau

Quand le gouvernement parlait de l'isolation à 1€ pour tous, je ne voyais pas ça comme ça...
+ 21 -

Astre_radieux Ver luisant

Si t'es chaud, tu peux passer en "récit dont vous êtes le héros" en nous proposant de temps en temps 2 actions que tu pourrais réaliser et qui nous permettrait d'agir dans ton histoire. L'immersion serait encore plus totale :)
+ 2 -

tomteub En réponse à Astre_radieux Vermisseau

Ah ouais, très bonne idée.
Si ton commentaire dépasse le nombre de + du fichier, pour le prochain épisode vous aurez donc le choix entre deux décisions à la fin, soumises aux votes dans les commentaires. Ca va me compliquer la tâche, et me brider un peu dans le développement que j'envisageais, mais allons-y.
+ 2 -

norbertdeterre En réponse à Astre_radieux Vermisseau

je sens venir un gros kamoulox
+ 4 -

Acide Lombric Shaolin

Message non officiel de Tomteub, "à partir de 25 Euros (à payer directement sur le site LeLombrik) votre pseudo pourra apparaître dans l'histoire, dans un rôle plus ou moins glorieux selon le don". ;-)
Le paiement en papier toilette n'est pas accepté...
+ 0 -

tomteub En réponse à Acide Vermisseau

Ouais j'avoue, faudrait que je file un mégot un de ces jours, j'y pense depuis quelques temps, mais là ma carte bleu elle est chez mes parents parce que mon chien il l'avait mangé, et comme ils sont fragiles j'ai envoyé mon chien leur porter des petits pots de beurre payés en sans-contact, et comme il a rencontré la voisine qui lui a donné des croquettes spéciales minceurs bah il est resté là bas pour le week-end, et il a oublié ses clefs en partant en plus, du coup c'est compliqué ...
+ 1 -

MarcusKhaine

Sympa, mais un poil trop religieux pour moi :)
J'ai bien aimé cette phrase: "le temps n'est qu'une construction humaine".
N'en est-il pas de même pour la religion?
Ça m'a fait penser à un passage d'un roman de SF ou une discussion se fait sur le sujet.
+ 0 -

tomteub En réponse à MarcusKhaine Vermisseau

Bah en fait c'était référence au voyage spirituel qu'avait fait Offerus en pologne, j'ai essayé de trouver une raison correcte à nos différences idéologiques, qui j'espère n'est pas trop éloignée de la réalité. Je suis moi-même plutôt opposé aux religions, en tant qu'organisations directives et normatives, même si je sais qu'elles permettent à des personnes de se structurer et d'avoir un objectif de vie ... Bref, trop long débat pour être abordé ici.
Mais voilà, c'est fait dans une optique de "se mettre à la place de". Tu peux chercher les saint-e-s patron-ne-s invoqué-e-s, ils et elles ont un lien avec la situation.
+ 1 -

MarcusKhaine En réponse à tomteub

Je suis aussi de ton avis concernant les religions, utiles pour certaines personnes :)
Et trop long débat en effet.
+ 0 -

Bananoos Vermisseau

Offerus semble avoir abandonné lelombrik ?
+ 1 -

Machiavel En réponse à Bananoos Vermisseau

IL était en visite dans un monastère au moment du confinement....
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
146