J'ai des clients formidables

 Il y a quelques jours, un de mes clients m'a offert quelques morceaux de métal qui traînaient au fond de sa cave, entre une poignée de clous du 14 éme et une collection de fers à cheval, se trouvait ce que vous voyez sur la photo.

 Je dois admettre que le premier truc qui m'est venu a l'esprit, ça a été un truc du genre " whoooo une poignée de coffre de pirate O_o  " Ouais, un souvenir de mon enfance ou, lorsque l'on me demandait quel métier je voulais faire plus tard, j'hésitais toujours à répondre " Pirate, ninja, ou tueur à gage " 

 Donc, pour ceux qui veulent réfléchir à l'origine de cet objet, ne lisez pas la suite, parce que j'ai la petite histoire de l'objet en question.

 SPOILER : 

 Le monsieur qui me l'a offert, l'a gardé pendant plus de 40 ans dans sa cave, il l'a obtenue (légalement) lorsqu'il avait 16 ans, ou, pendant ses vacances, il exerçait le joyeux métier de ... fossoyeur, et travaillait ce jour-là au déplacement des tombes trop anciennes pour être identifiées.

 Et oui, il s'agit là d'une poignée de cercueil. (c'est déjà  un truc insolite à la base)

 Mais mieux, il a pu me donner quelques infos qui m'ont permis de faire des recherches et de trouver une petite histoire sympa que je vous partage.

 Cette poignée appartenait donc à un cercueil qui lors de sa découverte, était dans une partie d'un cimetière situé vers Bayonne qui avait servi entre 1820 et 1840. La pierre tombale était détruite et il a été impossible d'identifier le (la ?) propriétaire de l'objet.

 Le détail intéressant, c'est la décoration de cette poignée, très peu banale à cette époque. Les fossoyeurs présents ce jour-là n'en avaient jamais vue, bien que l'un d'entre eux ait passé pratiquement toute sa vie à faire ce métier. C'est pour cela que l'objet a été mis de côté.

 Pendant mes recherches, j'ai rapidement exclu la tombe d'un pirate/corsaire ( ouais, c'était trop beau...) mais j'ai découvert que ce symbole à l'époque sur les poignées avait une signification particulière.( parce que oui, il existe toujours maintenant, mais c'est plus un effet de mode que le respect de la signification d'origine)

Ce symbole était mis sur les cercueils des personnes mortes à cause d'une maladie mortelle et contagieuse.

 C'est donc après quelques recherches que j'ai découvert que, dans la période où le cercueil a été enterré, il n'y a eu qu'une seule épidémie qui a touché cette région.

Je vous présente donc, une poignée de cercueil provenant du cercueil d'une personne très probablement victime de l’épidémie de choléra de 1832.
6 313 vues

Il y a quelques jours, un de mes clients m'a offert quelques morceaux de métal qui traînaient au fond de sa cave, entre une poignée de clous du 14 éme et une collection de fers à cheval, se trouvait ce que vous voyez sur la photo.

Je dois admettre que le premier truc qui m'est venu a l'esprit, ça a été un truc du genre " whoooo une poignée de coffre de pirate O_o " Ouais, un souvenir de mon enfance ou, lorsque l'on me demandait quel métier je voulais faire plus tard, j'hésitais toujours à répondre " Pirate, ninja, ou tueur à gage "

Donc, pour ceux qui veulent réfléchir à l'origine de cet objet, ne lisez pas la suite, parce que j'ai la petite histoire de l'objet en question.

SPOILER :

Le monsieur qui me l'a offert, l'a gardé pendant plus de 40 ans dans sa cave, il l'a obtenue (légalement) lorsqu'il avait 16 ans, ou, pendant ses vacances, il exerçait le joyeux métier de ... fossoyeur, et travaillait ce jour-là au déplacement des tombes trop anciennes pour être identifiées.

Et oui, il s'agit là d'une poignée de cercueil. (c'est déjà un truc insolite à la base)

Mais mieux, il a pu me donner quelques infos qui m'ont permis de faire des recherches et de trouver une petite histoire sympa que je vous partage.

Cette poignée appartenait donc à un cercueil qui lors de sa découverte, était dans une partie d'un cimetière situé vers Bayonne qui avait servi entre 1820 et 1840. La pierre tombale était détruite et il a été impossible d'identifier le (la ?) propriétaire de l'objet.

Le détail intéressant, c'est la décoration de cette poignée, très peu banale à cette époque. Les fossoyeurs présents ce jour-là n'en avaient jamais vue, bien que l'un d'entre eux ait passé pratiquement toute sa vie à faire ce métier. C'est pour cela que l'objet a été mis de côté.

Pendant mes recherches, j'ai rapidement exclu la tombe d'un pirate/corsaire ( ouais, c'était trop beau...) mais j'ai découvert que ce symbole à l'époque sur les poignées avait une signification particulière.( parce que oui, il existe toujours maintenant, mais c'est plus un effet de mode que le respect de la signification d'origine)

Ce symbole était mis sur les cercueils des personnes mortes à cause d'une maladie mortelle et contagieuse.

C'est donc après quelques recherches que j'ai découvert que, dans la période où le cercueil a été enterré, il n'y a eu qu'une seule épidémie qui a touché cette région.

Je vous présente donc, une poignée de cercueil provenant du cercueil d'une personne très probablement victime de l’épidémie de choléra de 1832.

Envoyé par Oblivionis le 28 décembre 2019 à 19h53

+ -9 -

Nilark Vermisseau

J'ai tout j'étais à fonds dans ton histoire super cool , et la fin c'est du même lvl que game of throne >< , bordel jm'attendais que tu dise c'était une victime d'un truc de ouf un évènement connu mais pas les causes .

Et la le flop c'est toujours cool d'apprendre ça mais le teaser de ouf pour juste le choléra x)
+ 12 -

Oblivionis En réponse à Nilark Taret

Ouais, mais désolé, j'ai pas de dragons sous la main :(

Mais si ça peut te rassurer, le monsieur qui me l'a donné va peut être retourner dans la région en question durant l'année prochaine, et dans le petit village d’où ça vient, il n'y a pas dû avoir énormément de morts dues à cette maladie, d’après les chiffres que j'ai eus, entre 1831 et 1836, il y a eu 46 personne de moins dans ce village, tous ne sont sûrement pas morts ( déménagement, etc ) et ceux qui y sont morts ne le sont sûrement pas tous du choléra.

Donc, avec un peu de chance, on pourra peut être avoir une liste de noms, et qui sait jusqu’où on pourra aller dans la recherche...

Et en passant, je sais qu'il existe aussi des symboles proche de celui ci qui étaient mis sur les tombes et symbolisaient d'autre truc ( genre Adam, etc ) mais les ossements étaient représentés soit par des tibias, soit au milieu d'un triangle ( la sainte trinité ) mais ici, on voit clairement que ce sont des fémurs.
+ 1 -

le-long-brick En réponse à Oblivionis Longbric

Un bon ami a écrit et illustré ce bouquin, il y a de nombreuses pages consacrées à la symbolique des artefacts de la mort (chérubins, chouette, lanternes, phare, colombe, crânes, os _fémurs principalement_, etc...), je pense que ça pourrait étoffer ta documentation.
Image de le-long-brick
+ 1 -

Oblivionis En réponse à le-long-brick Taret

Ca pourrait être pas mal, mais faut voir si ce livre parle des symboles actuel, des symboles d'origine, ou bien à une époque précise ( ouais, on a déja vu un symbole ayant une origine précise, puis une signification n'ayant plus aucun rapport avant de reprendre la signification de base )

Mais si c'est un amis a toi, tu pourrait toujours lui en parler :p
+ 45 -

Agathe13 Vermisseau

J'adore ! Merci, c'est très intéressant !
+ 10 -

Henry_Hill En réponse à Agathe13 Ver macht addikkkt

C'est pour draguer Phil_good la photo de profil ?
+ 4 -

Agathe13 En réponse à Agathe13 Vermisseau

Pourquoi pas.....
+ 6 -

phil_good En réponse à Agathe13 Ver singe (et torix)

Mais ce serait complètement déloyal ! Je suis incapable de résister à de beaux yeux rieurs délicatement soulignés d'une banane.
D'ailleurs, si j'osais... Je... je... j'peux avoir la banane steuplait ?
+ 3 -

Agathe13 En réponse à phil_good Vermisseau

En fait c est pas une banane...c est mon véritable nez...pas facile à vivre tout les jours je me bats pour que personne me le croque
+ 4 -

Nyny En réponse à Agathe13 Jeune asticot

C'est un amour impossible, vous aller vous bouffer le nez :s
+ 1 -

phil_good En réponse à Nyny Ver singe (et torix)

Ho, tant qu'elle ne fourre pas son nez n'importe où...
+ 1 -

phil_good En réponse à Agathe13 Ver singe (et torix)

Protéger les bananes jour et nuit, ça me connaît ! Ce n'est même plus une passion chez moi, c'est de la vocation...
+ 9 -

Hekatonshire Vermisseau

Merci de partager ça ! C'est super intéressant !
+ 6 -

phil_good Ver singe (et torix)

Il a essayé la poignée de cercueil de victime du choléra, ne t'étonne pas s'il t'offre bientôt une couverture de varioleux : c'est juste un cadeau historique, pas d'inquiétude...
+ 1 -

Henry_Hill Ver macht addikkkt

Sympa.
+ 4 -

le-long-brick Longbric

"...personnes mortes à cause d'une maladie mortelle...", je connais ce fléau, c'est la gangrène pléonasmique ! :-D Blague à part, excellent travail de restauration.
+ 2 -

phil_good Ver singe (et torix)

Et pour la restauration, t'as réussi à ressouder les deux parties ou c'est juste accolé le temps de la photo ?
Beau boulot en tous cas (c'est peut-être lié à ton métier, d'ailleurs ?)
+ 2 -

Oblivionis En réponse à phil_good Taret

Je n'ai pas ressouder les piéces, ca pourrait se faire sans trop de difficulté, c'est juste de la fonte...

Mais ca serait pas pareil, je trouve que c'est mieux de la laisser tel quel, juste remis au propre. Je n'aime pas refaire a neuf quand je restaure un truc, c'est un peu comme si j’effaçais l'histoire et le vécu de l'objet.

Pour cette pièce, j'ai déjà une idée de ce que je fait en faire.

On va me filé des morceaux de poutres en chêne des années 1800 +/- , je compte l'encastrer dans un panneau de bois, et en faire un mémento mori ( avec le texte d'origine " Respice post te! Hominem te esse memento " que je placerait au dessus de l'établi. C'est sur que certains vont trouver ça bizarre, mais moi j'aime beaucoup l'idée.

Et ouais, c'est un peu lié a mon boulot, mais on en parlera une autre fois normalement :p
+ 1 -

Oblivionis En réponse à magnussoren Taret

Non, aucun rapport, je connaissait même pas
+ 2 -

sandrine65100

j'ai eu un trisaïeul décédé d'une "maladie mortelle" mais surtout contagieuse, la syphilis. La levée de corps c'est faite il y a une trentaine d'année. J'ai accompagné ma grand-mére pour les formalités administratives. Lors de l'ouverture du cercueil en plomb, le corps était resté intact, juste les cheveux et les ongles qui avaient poussé. ça m'a traumatisé pour le restant de mes jours. (je vais en faire des cauchemars cette nuit, rien qu'en y repensant ). Et la phrase de ma grand-mére : " il était magnifique".
Et aussi, le carré des épidémies, dans un cimetière en Seine-Saint-Denis,( je n'ai plus l'adresse), des centaines de tombes creusées, prêtes au cas où.

Sur ces bonnes choses, je vous souhaite une bonne journée.
+ 5 -

Oblivionis En réponse à sandrine65100 Taret

Si cela peut ta rassuré, les cheveux et les ongles ne poussent pas vraiment dans ce genre de situation, en réalité, c'est la peau qui se rétracte et produit cette effet.

Et pour l'info, je ne suis pas un de ses types bizarre et glauque qui s’intéresse particulièrement au rite funéraire,moi, je suis juste un nécrophile amateur :)
+ 2 -

sandrine65100 En réponse à Oblivionis

ça ne me rassure pas. Chacun ses passions, je collectionne les timbres et les cartes postales.....
+ 1 -

Clansman irkblmo

classe !
+ 2 -

Pfepelep Vermisseau

3615 j'raconte ma live. Continue, j'adore ;)
+ 1 -

Gring Lombric Shaolin

Ça me rappelle un article sur les gens dont le travail consistait à trouver comment marquer les sites de stockage de déchets nucléaires pour prévenir les gens dans 10 000, 50 000 ou 100 000 ans que c'était dangereux.

Vu qu'on ne peut pas utiliser l'écrit parce qu'ils ne parleront plus notre langue, ils pensaient à des symboles de têtes de mort et de visages tordus de douleur, mais ces sculptures ont tendance à attirer les pilleurs de tombe. C'était un vrai casse tête.
+ 0 -

Oblivionis En réponse à stunk Taret

Oui, j'avais connaissance de cette épidémie, mais comme dit, cette partie du cimetière a été ouverte entre 1820 et 1840, du coup, l'épidémie de 1854 correspond pas au niveau chronologique.

Après, même si la possibilité d'une autre maladie contagieuse ne peut pas être exclut (on sait jamais) au niveau des dates, il y a pas mal de présomption.
+ 0 -

stunk En réponse à Oblivionis Vermisseau

Moi je pense qu'une enquête sur place est vitale... hehe..
Cela dit... pour avoir travaillé dans une mairie il y a quelques années... c’était pas compliqué pour moi d'avoir accès au fiche d'état civil... à savoir les décès (je bosse dans l'informatique). Peut être que quelqu'un à la mairie du coin de Bayonne, quelqu'un aura quelques documents.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
79