La fille qui servait de haut-parleur

ça me rappelle un aphorisme de quand j'étais jeune (oui, je sais les esprits forts, vers 1412) : "Si on ne te l'avais pas soufflé au c.., tu ne l'aurais pas su !"
3 791 vues

ça me rappelle un aphorisme de quand j'étais jeune (oui, je sais les esprits forts, vers 1412) : "Si on ne te l'avais pas soufflé au c.., tu ne l'aurais pas su !"

Envoyé par le-long-brick le 2 décembre 2019 à 17h31

+ 0 -

pYranha Lombreek

"Parles à mon cul" prends un tout autre sens.
+ 0 -

Oradezia Vermisseau

Ou alors c'est elle qui gobe l'air et le restitue au monsieur qui en profite...
+ 0 -

le-long-brick En réponse à Oradezia Longbric

ça existe... ça s'appelle une inversion phonique...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
40