La culture sud-coréenne

4 209 vues

Un jeune homme en quête d'un job demande de l'aide pour nouer sa cravate.
Puis un peu de calme dans ce monde de brutes, ça fait du bien.

Envoyé par Peevee le 15 novembre 2019 à 22h22

+ 78 -

modul Vermisseau

Alors que chez nous, il suffirait qu'il traverse la rue et il aurait un job.
+ 13 -

MadeInUnknow En réponse à modul Vermisseau

Là, il lui suffit de traverser la frontière.
Image de MadeInUnknow
+ 1 -

bebabeloola En réponse à modul Asticot

Chez moi oui. Même sans traverser la rue.
+ 2 -

le-long-brick Longbric

Quel pourcentage de la jeune génération sait faire au moins 2 noeuds différents de cravate ? Pas bézef à ce qu'il me semble... Y"a qu'à voir le nombre de "sans-ganse" à leurs chaussures... d'où cet engouement pour les systèmes velcro. (NB: D'un autre côté, je dois avouer à ma grande honte que si je me démerderais encore pour une Lavallière, j'ai complètement oublié la recette du noeud-pap').
+ 4 -

_pepe_

Ce n'est pas spécialement la culture sud-coréenne. C'est surtout une morale et un mode de vivre basé sur la solidarité que l'individualisme et l'idéologie ultra-libérale (concurrence, vénalité, ...) ont quasiment fait disparaître par chez nous.
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Saluté d'ultralibéralisme, même plus possible de demander comment faire un nœud de cravate aux gens!

Pauvre France, ce pays ultralibéral où les dépenses publiques représentent plus de la moitié du PIB et où personne -et certainement pas les petits vieux- n'aidera jamais un type de bonne volonté qui demande gentiment comment faire un nœud de cravate (constat réalisé au pifomètre).

Vive la Corée du Sud, ce pays antilibéral par excellence où les dépenses publiques représentent moins de 30% du PIB et à l'indice de liberté économique 10 points plus élevé que la France.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Pour ce qui est de la politique économique, la France est aujourd'hui soumise au diktat de l'UE et de l'Euro (deux institutions reconnues pour leur communisme exacerbé :-D). Plus rien d'important n'est décidé à Paris en la matière, sauf des points de détail dans l'application des directives de la Commission et de la feuille de route européenne.

S'il y a une différence dans la répartition des dépenses publiques entre la France et la Corée du Sud c'est parce qu'historiquement nos deux sociétés se sont organisées différemment, et qu'il n'était simplement pas imaginable de supprimer brutalement les systèmes de protection sociale des Français. Et il est un fait que le pouvoir actuel s'emploie à démanteler méthodiquement ces systèmes.

Si nos impôts/taxes/contributions ont notablement augmenté tandis que leurs bénéfices pour la majorité des citoyens diminuaient, c'était bien pour permettre aux ultra-libéraux et à leurs petits protégés (grand patronat, spéculateurs fortunés, etc.) de mieux piller le pays.

Donc oui, ne t'en déplaise, la politique qui a cours actuellement en France est bien ultralibérale.


Par ailleurs, ici je ne parlais pas de politique, mais d' *idéologie* (sauf que tu ne lis pas ce que j'écris).

En Corée du Sud, nombre de principes moraux traditionnels (nation, famille, solidarité, etc.) ont survécu à l'idéologie mercantile mondialiste,alors qu'en France les ultra-libéraux européistes se sont évertués à les détruire parce qu'ils sont des obstacles à l'acceptation de leur modèle politique et économique.
+ 10 -

ouiche En réponse à _pepe_

J'ai fait la même dans le RER il y a 20 ans pour aller à un entretien à la défense, et 2 personnes s'y sont mises pour m'aider. D'en conclure que les parigots sont 2x plus solidaires que les sud-coréens ?
+ -2 -

_pepe_ En réponse à ouiche

- C'était il y a 20 ans.
- À Paris, 80% de la population n'est pas parisienne (ni même forcément française).
- S'il s'y mettent à deux pour arriver à faire un nœud de cravate, on peut douter qu'il soient doués.
Difficile d'en conclure quoi que ce soit sur la solidarité passée ou présente des Parigots... ;-)

Aujourd'hui, si deux types t'aident à faire ton nœud de cravate dans le RER, c'est probablement parce qu'il y en a un qui te fait les poches.
+ 3 -

Krogoth En réponse à _pepe_ LoMBriK addict !

Tu serrais très étonné de voir la réaction des jeunes pour quelque chose demandé poliment et avec respect.
+ 1 -

_pepe_ En réponse à Krogoth

C'est ce que je fais assez régulièrement. Et tu serais certainement dégoûté des résultats que j'obtiens le plus souvent.
+ -2 -

sandrine65100 En réponse à _pepe_

c'est seulement une question d'éducation. Rien de politique. Ils savent que ce type va a un entretien d'embauche, ils savent que la vie est dure dans ce pays, le félicitent pour son courage et lui souhaite bonne chance. En France, ce genre de test est plus difficile, pas de notion de soutien, ou d'empathie. De plus, il demande de l'aide poliment et avec respect. Cela incite les gens à s'arrêter et lui donner un peu d'aide. Dans notre éducation, tout nous ait dû,et nous insultons les gens quand ils ne nous aident pas. Regardes les manifs de GJ, c'est plus facile de gueuler que de s’asseoir autour d'une table pour une concertation.
+ 3 -

_pepe_ En réponse à sandrine65100

Certes, l'éducation y est assurément pour quelque chose. Mais ici je ne parlais pas de politique, mais bien d'idéologie, laquelle définit grandement l'orientation de l'éducation et de la morale dans notre société.

Aujourd'hui, la façon dont les gens sont éduqués les poussent surtout à attendre un contrepartie quand ils aident leur prochain. Les actes désintéressés sont devenus plus rares, et proposer spontanément son aide encore plus.
+ -5 -

Potiche Super vilain

Moi un mec me demanderait de lui faire son nœud de cravate dans la rue je l'enverrais chier... Parce que je préfère passer pour un connard individualiste qu'un mec qui a aucune foutu idée de près ou de loin comment on fait un nœud de cravate.

La (heureusement) courte période de ma vie où j'ai eu un boulot rendant obligatoire la cravate j'en avais deux avec le nœud déjà fait et je me contentais de les serrer et desserrer.
+ 2 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

ça se passait comme ça en france avant le grand remplacement...
+ 3 -

BonPublic En réponse à magnussoren Vermisseau

C'est clair qu'on savait remplacer un boyau sur le bord de la route, voire le réparer si besoin.
+ 8 -

alextazy0 Asticot

Je pense sincèrement qu'un mec aussi bien sapé, qui demande aussi gentiment que lui se fait globalement recevoir de la même manière en France… par contre, vous le rasez mal, vous le basanez un peu et l'habillez comme un pourrave, ben là il se fera envoyé boulé aux mieux…
+ 1 -

Bristol Jeune lombric

Elle est si gentille la dame de la fin :')
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
127