Tatouage à l'époque Victorienne

Par munch.imp
le 20 octobre 2019 à 14h24
7 728 lectures
12 réponses

Sutherland MacDonald (1860-1942) fut le premier artiste tatoueur professionnel britannique.

Le bureau des postes(équivalent des pages jaunes) avait créé en 1894 une catégorie spécialement pour cette "nouvelle" profession et il fut la seule référence notée durant près de 4ans.

À son retour de la guerre anglo-zoulou (1879 qui a mis fin à la nation zoulou indépendante en Afrique du sud) où il servit en tant qu'opérateur télégraphe,s'étant fait la main sur ses petits camarades de chambrée et ses supérieurs, il ouvrit en 1889 son salon de tatouage, au dessus d'un bain Turc, à Londres au 76 de la rue Jermyn. 

Les tatouages, de plus en plus populaires auprès de l'élite européenne après ceux du roi britannique Edward VII et de son fils à Jérusalem et au Japon. Il aurait tatoué plusieurs fils de la reine Victoria, ainsi que les rois de Norvège et du Danemark.

Les grandes pièces et l'utilisation de pigments bleu et vert(non utilisés hors Japon) firent sa grande renommée. 

George Burchett écrira dans son livre de 1953 Memoirs of the tattooist "Pendant près de quarante ans, des têtes couronnées et des personnalités ont gravi le petit escalier de Jermyn Street pour rendre visite à Macdonald et en sortir portant les plus beaux ornements jamais posés sur la peau humaine"



+ 6 -

TheMetroidPrime Verxit

Les deux premiers chient la classe.
+ 1 -

munch.imp En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

personnellement je me laisserai bien tenter par l'avant bras vipère grenouille et tète de cerf, l'assemblage et le style sont vraiment sympas...
J'aime aussi bcp le second, tres class!^^ mais j'aurais surement jamais le courage pour une si grande pièce royaliste! :D (pro rege = pour le roi)
+ 13 -

Oblivionis Taret

Ce mac, malgré les moyens et l'époque ( en terme de matériel disponible ) est plus talentueux que pas mal de tatoueur moderne !
+ 2 -

jose_cahuette En réponse à Oblivionis Vermisseau

Entièrement d'accord avec toi
+ 3 -

munch.imp En réponse à Oblivionis Vermisseau

Anecdote "amusante", Thomas Edison a travaillé conjointement avec MacDonald et O'Reily(un autre célèbre tatoueur mais américain) pour poser les bases des machines à tatouer électriques(qui n'ont pas énormément changées depuis cette époque!)
Lourdes, peu fiables et mal équilibrées, ces machines servaient à réaliser plus rapidement l'ancrage du dessin de base mais pour tout le remplissage ombrages les tatoueurs revenaient aux anciennes méthodes(poinçons en metal/bambous ou corne, peignes à tatouer etc...)
Image de munch.imp
+ 2 -

Gring Lombric Shaolin

ET c'est à quel moment que ça a déconné et qu'on est arrivé aux tatouages tribaux en bas du dos ?
+ 4 -

Narf En réponse à Gring LoMBriK addict !

Quand on a appris la levrette aux tatoueurs.
+ 1 -

jose_cahuette En réponse à Gring Vermisseau

Tu as oublié la date d'anniversaire de son chiare ! Ça c'est le fond de la casserole
+ 0 -

munch.imp En réponse à jose_cahuette Vermisseau

il y en a un paquet qui sont VRAIMENT à chier...les combinaisons de mots en anglais(hope, love, faith, etc...) cette saleté de signe infini, les signes chinois, les phrases de m**** pseudo philosophiques et j'en oublie!
+ 0 -

munch.imp En réponse à titouille Vermisseau

Aaaaaa... les mamounes qui se découvrent une spiritualité au retour d'un séjour club med' à Marrakech.... :'D
+ 1 -

john5

Putain de hipsters.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer une réponse
69