Fifi, caca, amende, maman.

Faut-il en conclure que:
1. Les Français sont crados ? (oui, jamais vu une crotte sur un trottoir US).
2. Les hommes ramassent la merde et pas les femmes ?
3. Maman promène le toutou pendant que papa se la coule douce ?
4. La résponse d.
5. Obiwan Kenobi.
3 027 vues

Faut-il en conclure que:
1. Les Français sont crados ? (oui, jamais vu une crotte sur un trottoir US).
2. Les hommes ramassent la merde et pas les femmes ?
3. Maman promène le toutou pendant que papa se la coule douce ?
4. La résponse d.
5. Obiwan Kenobi.

Envoyé par targezed le 9 octobre 2019 à 21h11

+ 15 -

Ptilupus Lombric Shaolin

42
+ 2 -

tigana Vermisseau

En face de mon appart quand j'étais plus jeune, le trottoir était recouvert de merde tout le temps. Et quand je dis recouvert... il y en avait des 10 aines.
Le parking, les pelouses autour du parking et des immeubles... L'été c'était un délice d’odeur.
Que de bon souvenir quand tu rentres dans ta voiture avant d'aller au boulot et qu'il y en a partout.
Ce qui est le plus marrant c'est que ces personnes ne faisaient pas chier leurs chiens en face de chez eux évidemment.
+ 6 -

Henry_Hill En réponse à tigana Ver macht addikkkt

Ce que j'ai connu le mieux c'est la "rue des merdes" (rue déjà baptisée ainsi du temps de la scolarité de mon oncle) dans la petite ville où j'étais au collège. Une rue que les gens, pour je ne sais quelle raison, s'étaient accordés (et s'accordent toujours, je pense) à considérer comme des toilettes pour chiens à ciel ouvert. A chaque fois qu'on devait aller à la piscine les matins en EPS on devait traverser la ville et passer par cette rue. Les mines antipersonnelles des champs d'Irak à coté de ça c'était rien, il fallait une vigilance accrue pour ne pas saloper nos dernières baskets Nike et se trainer une puanteur horrible toute la journée. En plus de ça il y avait bien sûr l'odeur de la vieille fiente moisie et de l'urine de clébard rance après les murs, le tout accompagné de mouches vertes dégueulasses pour bien nous mettre en joie à 8 heures du mat' après le petit-déjeuner. Tous les panneaux du monde n'auraient rien pu faire pour lutter contre la "Rue des merdes".
+ 2 -

Potiche En réponse à Henry_Hill Super vilain

Je pense pas spécialement que les gens s'accordent là dessus. Je pense que c'est les chiens, ils arrivent dans un endroit qui sent la crotte et qui n'est pas trop exposé, ben ils se disent qu'ils sont dans un coin où ils peuvent faire leur affaire sans risque et ils se soulagent ou alors c'est l'odeur qui leur déclenche l'envie comme nous quand le fait de voir quelqu'un parler de WC ou entendre de l'eau couler nous fait nous rendre compte qu'on a envie d'aller faire un tour aux toilettes.

Je vois avec le mien c'est souvent après avoir reniflé le pâté d'un collègue qu'il a envie de faire le sien juste à côté. Bon moi par contre j'ai toujours des sacs sur moi pour ramasser par contre par rapport aux trou'd'balles qui font pas l'effort.
+ 1 -

Henry_Hill En réponse à Potiche Ver macht addikkkt

Ouais, j'imagine qu'avec l'odorat sur-développé des cabots ils doivent sentir cette rue à des kilomètres à la ronde (puisque pour l'appendice nasale humain c'était déjà une torture) et savent que c'est un endroit tranquille pour évacuer les Frolic.
+ 3 -

le-long-brick Longbric

A Marseille, s'il n'y avait que les chiens... bref, j'me comprends !
+ 1 -

Guaruda En réponse à le-long-brick Asticot

Si c'était qu'à Marseille...
+ 0 -

gobes Jeune asticot

Y'a aussi la version masculine (j'ai pas le slogan en tête)
+ 1 -

BonPublic Vermisseau

Je propose de leur mettre ça aux toutous............2 queues pour le même clébard !
Image de BonPublic
+ 0 -

superleon-superleon Vermisseau

voilà une campagne de communication très bien sentie !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
83