Castaner, basse résolution

... la haute résolution devrait bientôt suivre. Tristement.

"Portrait de M. Castaner, ministre de l’Intérieur, réalisé à partir de photos de victimes des actes des forces de l’ordre depuis le 17 novembre 2018"
5 718 vues

... la haute résolution devrait bientôt suivre. Tristement.

"Portrait de M. Castaner, ministre de l’Intérieur, réalisé à partir de photos de victimes des actes des forces de l’ordre depuis le 17 novembre 2018"

Envoyé par Libel le 21 janvier 2019 à 11h54

+ 56 -

fantom Vermisseau

Enfin une utilité à la loupe qui dézoome de Lelombrik (fonctionnalité unique sur le web !! :)
+ 7 -

le_freeman En réponse à fantom

LLB est à la fine pointe de la technologie depuis 1857.
+ 8 -

JoLan Vermisseau

c'est un peu pixelisé, mais l'avantage c'est que la résolution augmente avec le temps.
+ 3 -

BonPublic Vermisseau

C'est la bonne résolution...............de 2019.
+ 0 -

Castoche Vermisseau

C'est pas du tout demago
+ 2 -

Nainbierophile En réponse à Castoche Lombric

Le nombre d'éborgnés par ans, c'est généralement 2.
Le nombre d'éborgnés en 2018, c'est 18.

voilà voilà

https://www.rev...-la-mutilation/
"
Entre 2001 et 2018, il y avait eu trois mains arrachées dans les mouvements sociaux2 et deux blessés aux pieds3 ; cet été, pour le 14 juillet, trois personnes ont été éborgnées4. Là, sur les trois premières semaines de mobilisation des gilets jaunes, il y a eu a minima quatre mains arrachées ! Le bilan sanitaire a tout simplement doublé. Quant aux éborgnements, on en décompte 18 pour le moment, alors que jusqu’ici, la moyenne était de deux par an. On comptabilise aussi de nombreuses fractures et multifractures liées au LBD. Ce constat ne tient pas compte de tous les autres types de blessures… On a donc explosé les records : 2018 peut être qualifiée de l’année de la mutilation.
"
Alors oui c'est pas un média mainstream mais c'est sourcé.
+ -1 -

Castoche En réponse à Nainbierophile Vermisseau

C'est demago parce que ça les met en position de victimes alors que, quand même, ils se sont pas pris des flashball dans la tronche par hasard... Y en a même peut être qu'ont lancer 2-3 pavés sur les crs...

Pas compris le rapport avec les médias mainstream..
+ 2 -

Nainbierophile En réponse à Castoche Lombric

Oui, comme Lilian 14 ans qui sortait du Go sport et qui ne participait pas à la manif.
Ou comme Zineb, 80 ans, qui fermait les volets de chez elles quand les flics ont cru qu'elle filmait. (tuée)
Ou comme tous ceux qu'on voit sur le mur de David Dufresne https://twitter.com/davduf

Les blessés sont identifiés. Blessés ou pas, si ils ont lancé un pavé, une feuille d'arbre, shooté dans un palais de lacrymo, ça a été filmé (coté manifestants (lives sans floutage), coté FdO, vidéosurveillance), recoupé, et ils sont visés par une enquête. Pour un jet de pavé, c'est facile 1 an ferme en ce moment.

Le fait est que dans l'immense majorité des cas, les mutilés ne sont pas des "casseurs".

Ensuite, faut il rappeler que la "violence des manifestants" n'est pas particulièrement supérieure à celle de ces dernières années, quand la doctrine de maintien de l'ordre était à peu respectée.

L'explication, c'est que les policiers sont un peu beaucoup en roue libre, qu'ils ont envie de casser du gauchiste, qu'ils baignent dans des idéologies haineuses, et qu'ils se savent protégés par leur corporatisme, par la justice, et par l'état.
+ 2 -

Gring En réponse à Castoche Lombric Shaolin

Ton raisonnement est faux à plusieurs niveaux parce qu'il n'est pas individualiste.

Déjà, un individu qui vient exercer son droit à manifester (ou un simple passant), n'a pas à être pris pour cible parce que quelqu'un d'autre a commis un délit en étant violent (et les signalements de blessés et mutilés parmi eux sont nombreux et constituent la critique principale).

Ensuite, on ne doit pas être dans une logique d'affrontement d'un camp contre un autre. Chaque gilet jaune ne représente que lui (et doit être considéré individuellement), alors que la police représente l'état de droit et est donc soumise à ses règles.

On pourrait être tenté d'exiger de l'état d'écraser cette révolte sous prétexte qu'elle est le fait d'une minorité qui gène les autres, mais en se comportant comme une dictature de la majorité, il perdrait sa légitimité. L'état est un héritage des philosophies individualistes qui est censé permettre la coexistence de la majorité et des marginaux.

Punir un individu en l'accusant d'être responsable des actions du groupe auquel on l'assimile est la justification des terroristes.

De plus, même dans le cas des individus violents, la police est censée utiliser le strict nécessaire de violence pour les arrêter et les présenter à la justice. Elle n'a pas à se substituer à elle et à punir ces individus en les mutilant.

Enfin, il y a des accusations envers le commandement des forces de l'ordre de provoquer volontairement la montée du chaos à des fins politiques pour montrer des scènes de violence au grand public et acquérir son support.
Lors de la manif sur les champs, certaines sources policières indiquent que toutes les rues autour de l'arc de triomphe étaient bloquées et que les manifestants ont étés provoqués avec des grenades et lacrymos jusqu'à ce qu'il y ait de la casse à montrer.

Dans les autres pays européens, les casseurs sont isolés et arrêtés dès le début des manifs, ces armes ne sont donc pas nécessaires.

Pour ma part, je ne sympathise pas avec les gilets jaunes, mais j'en veux à Castaner pour son atteinte à l'état.
+ 0 -

Libel En réponse à Castoche Vermisseau

"C'est pas du tout demago"
--> Troll ?
+ -1 -

Castoche En réponse à Libel Vermisseau

Troll non, ironie oui
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
65