Connaissez-vous l'éjaculation ?

2 354 vues

C'est du pipi ?

Envoyé par xzat le 9 septembre 2018 à 12h20

+ 17 -

john5

Putain d'école qui veulent apprendre la branlette et le bukkake à mon enfant de quatre ans !

ON NOU CACH LA VÉRITÉ ! HEUREUZEMENT KIL Y A FACEBOOK POUR NOUS INFORMÉ !
+ 4 -

Clansman En réponse à john5 irkblmo

un court un coup des politiques heureusement que les végans,platiste, antivaxin sont la !
+ 1 -

hazerty55

une futur coquine...ou une fin connaisseuse?
+ 26 -

Truducou Vermisseau

Ils devraient pouvoir gouter. Le cours n'est pas complet, sinon.
Voila pourquoi les écoles catholiques ont toujours un meilleur niveau.
+ 12 -

punk80sBIS Vermisseau

cet été , j'ai demandé a qq'un qui l'avait partagé sur FB d'ou venait la vidéo, vu que dans le texte accompagnant, elle parlait de la loi schiappa du 3 aout, et que les gosses sont en vacance depuis debut juillet, donc a moins qu'ils aient fait revenir expres des gosses de vacance pour filmer ça....
. j'attends toujours la réponse.
+ 5 -

john5 En réponse à punk80sBIS

Oui et puis accessoirement les cours d'éducations sexuelle il y en a déjà au programme depuis 2005... Rien à voir (ou presque) avec la loi Schiappa.
+ -13 -

xzat En réponse à john5 Jeune lombric

Sauf que depuis 2005 il y a eu le rapport de l'OMS sur l'éducation sexuelle des enfants (https://www.san...rds-OMS_fr.pdf) et que la loi chaipas rapproche de l'application des conseils donnés dans ce rapport. Voir en Allemagne et en Suisse ce qui s'y passe.
Une quenelle de 75, avant de passer à 150 puis à l'épauler, en douceur tout passe.
+ 10 -

john5 En réponse à xzat

Oui, c'est très grave ça. Les profs ont un devoir d'information sur le consentement et les violences sexuelles. On va apprendre aux enfants que leur corps leur appartient et qu'un étranger n'a pas le droit d'y toucher sans leur permission, mais quelle horreur !
+ -10 -

xzat En réponse à john5 Jeune lombric

C'est marrant mais dans la vidéo, c'est à dire la réalité, on explique pourtant à des enfants de 5 ans qu'un homme de masturbe, éjacule, de quel consistance est le sperme, etc ... à 5 ans. Quel rapport entre la consistance du sperme et d'expliquer à un enfant de 5 ans(faudra m'expliquer pourquoi si tôt alors qu'un enfant n'a en théorie par de rapport sexuel avant bien des années) qu'il est libre de son corps?
On t'aurais pas pris pour un con?
NB: le confond pas instruction (donnée par l'école) et l'éducation (donnée par les parents).
+ 7 -

Jampol3 En réponse à xzat

C'est une classe de CM1/CM2, ces enfants ont 10-11 ans.
+ -8 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

9/10 ans en moyenne, ce qui devrait passer à 6-9 ans bientôt.
+ -13 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

Aller dernier message, je réfléchis à ta place,
- ouvre le document lis le titre: "Standards pour l'éducation sexuelle en Europe"
- La France est un pays ... de l'EU
- Les lois européennes prévalent sur les lois françaises.
- Si l'EU choisi une chose, tous les pays l'appliquent.

Exemple, l'immigration, les quelques pays qui ne s'y soumettent pas commencent à recevoir des sanctions (http://www.lepa...7-7047729.php).

- Maintenant relis le titre (deuxième phrase, je t'aide encore), fais en une conclusion, relis le document, re-conclusion.
- Constate que les articles de tes liens ont une valeur .. de papier-cul si l'Europe décide de forcer l'application du rapport de l'OMS et donc des "standards" (le mot n'est pas anodin) pour l'educ. sexuelle des gosses.
+ 3 -

Jampol3 En réponse à xzat

Nan, mais je vois toujours pas le problème.
Si le problème est d'où viennent les directives, alors nous sors pas cette vidéo, sors nous un truc que parle de l'Union Européenne. Alors à ce moment là, je prendrai pas part au débat, j'y connais rien ;).
Maintenant si le problème est bien dans le contenu enseigné aux enfants... ben relis tes documents (et les miens), y a vraiment rien de foufou, y a même pas grand chose de nouveau en fait...

Et quoi qu'il arrive, la vidéo a été diffusée en 2013... pour dénoncer une loi de 2018 ?! Je te cite : "On t'aurais pas pris pour un con?"
+ -10 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

Comme la majorité des gens qui réagissent à la loi chaipais, je n'avais aussi aucune idée que certains profs parlaient de sperme à des gosses. Même si la loi, si elle n'ajoute rien, est un pas en avant vers plus.

Le reste, si tu ne vois aucun problème à ce document ni son but ... j'envie ta naïveté, d'un coté. J'espère que tu ne te plaindras pas quand dans quelques années, si tu as des enfants, que des adultes pourront (enfin, cf Jack Lang) coucher avec tes gosses (ils ont une sexualité après tout).
+ 6 -

Jampol3 En réponse à xzat

Nan mais une prof dans le Périgord c'est pas la France entière, déjà. Ensuite, parler de ces choses là à des pré-ados qui commencent à avoir les hormones qui frétillent me semble carrément pertinent.
Ensuite, nous, sur le terrain, on change pas vraiment ni le discours ni les habitudes, comme dans l'immense majorité des écoles du pays en fait. On n'a déjà pas le temps de boucler le programme de maths, c'est pas pour parler zizi-panpan...

Après, je suis peut-être passé à côté d'un truc, dis-moi concrètement ce qui, dans ce document, est dérangeant.
+ -12 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

En théorie, le programme est le même dans le Périgord, en Alsace ou en Bretagne, etc.
L'éducation sexuelle se fait naturellement, pas besoin d'un prof pour ça, surtout pour raconter des théories débiles. Je n'ai jamais rencontré un mec ayant eu besoin d'entendre "tu peux te branler en secouant ta bite" à 6 ans pour le faire. Le minimum comme en Angleterre: parler des maladies et des risques à partir de 16 ans est très bien.
Si l'enfant a des questions, il y a la famille pour ça (grand-frère, grande-sœur, parents, etc).
+ 7 -

Jampol3 En réponse à xzat

Oui, le programme est le même partout, mais relis les textes : ils sont super vagues sur ce sujet. Et, encore une fois, on a le français et les maths à boucler avant de parler de ça.

Ensuite, personne n'explique comment se branler à des gosses de 6 ans. Personne. Nulle part.

Parler des IST à 16 ans... C'est bien, on fait de la prévention efficace comme ça. Dans le même ordre d'idée, on leur dira de pas boire de l'eau de Javel une fois arrivés au centre anti-poison...
L'éducation sexuelle se fait tellement naturellement que j'ai quand même une gamine (pubère) qui m'a soutenu que si elle mettait pas la langue quand elle embrassait, elle tomberait pas enceinte... J'en ai des centaines des comme ça.

Enfin, tu n'as toujours pas pointé ce qui, concrètement, était dérangeant dans ce document.
+ -11 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

"Ensuite, personne n'explique comment se branler à des gosses de 6 ans. Personne. Nulle part."
Si, regarde en Allemagne, en Suisse il y a eu, heureusement grâce à la droite, un léger recule. Il y a pas si longtemps, des "sexbox" étaient distribués en maternelle et en primaire, je te laisse te renseigner.

"L'éducation sexuelle se fait tellement naturellement que j'ai quand même un gamine (pubère) qui m'a soutenu que si elle mettait pas la langue quand elle embrassait, elle tomberait pas enceinte... J'en ai des centaines des comme ça. "
Ne le prends pas mal, mais ce n'est pas de l'ignorance à ce niveau. Même si ça fait parti du minimum à enseigner à un certains age. Apprendre à l'enfant à réfléchir, se poser des questions et y répondre, ça vaut pour tout. On est loin du rapport de l'OMS qui conseil, de 0 à 4 ans de parler du :"plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce" (page 40), chose que n'importe qui découvre seul et tant mieux.

"Enfin, tu n'as toujours pas pointé ce qui, concrètement, était dérangeant dans ce document."
Si tu l'as lu et que tu n'as rien vu de dérangeant, si tu penses que parler de masturbation à un gosse de 0 à 4 ans est normal... je peux pas t'aider.
J'arrête ici.
+ 8 -

Jampol3 En réponse à xzat

J'ai eu le cas d'une petiote de 3 ans qui, pendant la sieste, se mettait en position "grenouille", glissait son doudou entre ses cuisses et se frottait avec, tout en poussant des petits gémissements de satisfaction.
Ben y a bien fallu lui expliquer que c'était pas quelque chose de mal, mais que c'était pas des trucs à faire en public, avec évidemment un langage adapté à son âge. Donc oui, j'ai parlé de masturbation à une gosse de 3 ans, j'ai suivi les instructions de l'OMS. Suis-je un monstre ?

Je me doutais bien que ce serait là le point de contention. Mais si tu lis bien, justement, il n'est aucunement question de leur dire comment faire, ni même de leur dire de le faire. Simplement de faire comprendre que c'est pas quelque chose de répugnant et que c'est même plutôt normal en fait.
Ça leur permet aussi de découvrir ce qui est acceptable est ce qui ne l'est pas, vis-à-vis d'eux-mêmes et vis-à-vis des autres : on se branle pas pendant la sieste avec les 18 autres petiots autour, ou alors non, tonton n'a pas le droit de mettre ses doigts à cet endroit-là...

Et puis, non, ce document n'a pas valeur de loi, c'est une espèce de recueil de recommandations, de suggestions, absolument pas une directive. Libre à qui ne veut pas s'y plier de le faire.
Encore une fois non, on n'enseigne pas la masturbation aux enfants. Personne, nulle part.

En bref : une vidéo repompée de 2013 d'un cas isolé (la voix off précise bien que c'est l'exception, pas la norme) pour faire croire aux dangers supposés d'une loi de 2018 (prémonition ?) qui n'apporte rien de nouveau si ce n'est un durcissement des sanctions pour le viol et/ou la pédophilie. On accuse ceux qui l'ont pondue d'ouvrir la porte à la pédophilie alors qu'ils ont tenté de la fermer définitivement mais se sont heurtés à des problèmes juridiques (l'histoire de l'âge en dessous duquel tout acte sexuel d'un majeur sur un mineur est considéré automatiquement comme un viol retoqué car non-conforme).
Ensuite, on a un document qu'on fait passer pour loi alors qu'il ne s'agit que de quelques recommandations histoire de nous faire bien flipper la méchante Europe. Mais quand même on l'analyse à fond, quitte à sur-interpréter, faut en faire des caisses pour bien coller les miquettes dans les chaumières.
L'éducation sexuelle est dans les textes depuis près de 80 ans... Mais, aujourd'hui, tout part à vau-l'eau, c'était mieux avant. etc...

Je vais pas m'étendre sur les fausses rumeurs et la désinformation permanente qui règne en plus de tout ça. Tout ce que je dirai c'est que je suis dans l'école depuis près de quinze ans et que, vous en faites pas, braves gens, tout ce qu'on vous dit et qui vous fait peur est faux. On va pas pervertir vos gosses, on n'a pas le temps.
+ -10 -

xzat En réponse à Jampol3 Jeune lombric

Apparemment, tu n'as rien compris de ce que j'ai dis, puisque tu affirmes le contraire.

La gamine qui se touche n'a rien d'étonnant, et la preuve, cela se fait naturellement comme bien des choses. Pas besoin de lui expliquer comment se frotter. L'école n'est pas la pour éduquer mais pour instruire, tu aurais du tout simplement en parler à ses parents. La figure maternelle vs celle du maitre d'école, c'est deux positions totalement différentes, le prof n'a pas à rentrer dans l’intimité de l'enfant pour bien des raisons dont principalement l'équilibre de l'enfant.

"Ça leur permet aussi de découvrir ce qui est acceptable est ce qui ne l'est pas"
Ah bon, donc avant les cours d'éducation sexuel, tout le monde violais tout le monde, certains se baladaient nues, d'autres se branlaient en publique ? Non. Même si en France il y a un gros problème avec ça, c'est pas des pseudo-cours d'éducation sexuels qui vont changer qqch, le problème est ailleurs. Va en prison expliquer que "voler c'est mal" voir si ça changera qqch.


" Tout ce que je dirai c'est que je suis dans l'école depuis près de quinze ans et que, vous en faites pas, braves gens, tout ce qu'on vous dit et qui vous fait peur est faux. On va pas pervertir vos gosses, on n'a pas le temps."

Certains profs n'ont jamais entendu parler de cela, d'autres viennent en cours avec le document de l'OMS sous le bras. Tu trouveras une quantité de témoignage sur internet.

Si tu n'as toujours pas compris comment un gouvernement s'y prend pour faire accepter quelque chose qui est inacceptable, à savoir commencer petit avec plein de fausses/bonnes intentions pour ouvrir des portes, je te plaint.
+ 4 -

Jampol3 En réponse à xzat

"Ah bon, donc avant les cours d'éducation sexuel, tout le monde violais tout le monde, certains se baladaient nues, d'autres se branlaient en publique ?"
Mais t'es idiot ou bien ? À quel moment j'ai dit ou insinué ça ?
Je t'explique plus clairement si tu veux : des enfants maltraités, violés, sexuellement abusés par leurs parents ne savent pas que ce n'est pas normal. Tu le fais remarquer, le parent est le repère, le garant. Si personne ne leur dit que ce n'est pas normal, ils ne s'en rendront pas compte et ne s'en plaindront pas, et on se retrouve avec des situations ignobles qui durent pendant des années... Bien sûr je prends des cas extrêmes mais ça illustre une des utilités de ce genre de démarches.

"La figure maternelle vs celle du maitre d'école, c'est deux positions totalement différentes, le prof n'a pas à rentrer dans l’intimité de l'enfant pour bien des raisons dont principalement l'équilibre de l'enfant."
Autant je suis d'accord sur la prémisse autant je conspue la conclusion. Déjà, t'y connais quoi à l'équilibre de l'enfant ? Moi, c'est mon métier ! Et figure toi qu'il est plus facile à l'enfant de se dévoiler ou de poser des questions "gênantes" à quelqu'un de confiance mais hors de la famille. L'école est une sorte de terrain neutre si tu veux. J'ai des tas de gosses qui me confient des trucs qu'ils oseraient jamais dire à leurs parents.
Et encore une fois tu déformes les propos, à aucun moment il ne s'agit de "rentrer dans l'intimité de l'enfant". Au contraire, il s'agit justement de lui expliquer ce que c'est pour qu'il la respecte et la fasse respecter.

Quant à la gamine, il a bien fallu qu'on en parle aux enfants, parce qu'elle perturbait la sieste, parce que les autres gosses commençaient à poser plein de questions et parce qu'elle même ne comprenait pas bien ce qu'il était en train de se passer. Et aussi parce que c'est rien de honteux ou scandaleux, retire le balai que tu as un peu trop profond...

Mais à la limite, tout ça, on s'en branle (si tu me passes le jeu de mots :p). Nous ne sommes pas d'accord et n'avons pas la même vision des choses, soit. C'est pas bien grave. Je respecte ton avis quant à la question de l'éducation sexuelle. Je comprends tout à fait qu'on puisse concevoir ça de façon différente.
En revanche, ce qui me gonfle au plus haut point, c'est ta malhonnêteté : les fausses infos, les propos déformés, les sur-interprétations, les vidéos tronquées, au contexte maquillé, les conclusions manipulées et les idées toutes faites érigées en vérités. Ça, c'est malsain, ça, c'est destructeur, ça, c'est dangereux.
+ 6 -

john5 En réponse à xzat

Juste une parenthèse parce que ça fait déjà deux fois que tu répètes la même phrase, que « l'école est faite pour instruire et non pour éduquer ».
C'est ton opinion personnelle et cette opinion n'est clairement pas la même que la plupart des gens ni celle du ministère, qui s'appelle bel et bien de « l'éducation nationale » et non «instruction nationale ». C'est l'instruction qui est obligatoire dit la loi, c'est vrai mais ça ne signifie pas que c'est la seule vocation de l'école. En réalité dans les faits, ne PAS éduquer n'est tout simplement pas imaginable, pour la simple raison qu'entre 6 et 18 ans (et souvent de bien avant jusqu'à bien après), la jeunesse passe l'essentiel de son temps entre les murs de l'école, qui n'est pas seulement un lieu d'apprentissage mais le premier lieu de la vie en société où on apprends certes, mais aussi on joue, on mange, on se dispute, on se fait des amis, on tombe amoureux, on se confronte aux autres et aux institutions, aux règles tacites et explicites qui sont un miroir de ceux de la société. Qu'on le veuille ou non les enfants apprennent, ils apprennent à travers ce qu'on leur dit mais aussi en filigrane à travers ce qu'ils vivent au quotidien. Bien évidemment qu'éduquer est le rôle de l'école. On vit dans une société dans laquelle on a des droits et des devoirs, et donc les enfants sont voués à devenir des citoyens responsables capable de vivre en société dans l'harmonie et la paix sociale. Dire que l'éducation doit être réservée à la sphère privée est une négation de toute notion de communauté et laisse supposer qu'on peut faire ce que l'on veut... Ce qui est faux, tout simplement.
+ -6 -

xzat En réponse à john5 Jeune lombric

Pour une fois je suis à peu près d'accord, dans l'idée: tout dans la vie de l'enfant, je répète, dans l'idée, l'éduque. Ce que je dénonce en disant "l'école est faite pour instruire et non pour éduquer" c'est quand l'école prétend, justement, éduquer les enfants. C'est non seulement malsain, mais ça ouvre vite les portes (il devient alors très simple de créer sur mesure la prochaine génération (contrôler les idées, le comportement, lui enlever le réflexe de réfléchir par soi-même en lui dictant "ce qui est à faire ou à ne pas faire, ce qui est à penser ou à ne pas penser, ce qui est bien et ce qui est mal, etc)).
D'ailleurs, quelle naïveté mal placée que d'imaginer que le gvt ait plein de bonnes intentions, sincères et désintéressées envers le peuple, ça ne vaut pas que pour l'éducation.
+ 5 -

Foxsking En réponse à xzat Lombric Shaolin

En reprenant le document que tu as cité, la menstruation et l'éjaculation est dans le tableau pour les 9-12ans. Donc ne déforme pas un document pour le rendre compatible avec ta façon de penser ;)
+ -11 -

xzat En réponse à Foxsking Jeune lombric

Regarde en haut à gauche (0-4 (l'age)-> "Informer l'enfant sur" -> et en bas dernier paragraphe:
"le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce ".
Abrutis.
Image de xzat
+ 5 -

Foxsking En réponse à xzat Lombric Shaolin

Et donc dans les compétences face à cette colonne on trouve : devenir conscient de son
"-identité sexuelle
-parler des sensations (dés)agréables dans son propre corps
-exprimer ses propres besoins, désirs et limites, par exemple en «jouant au docteur» "
Même si la masturbation fait partie du thème, à aucun moment dans les compétences on retrouve : "l'enfant doit savoir se masturber"
Tu peux nous traiter d'abrutis, mais on t'autorise à utiliser ton cerveau et faire la distinction entre l'information, le thème du chapitre abordé, et la compétence que l'enfant doit pouvoir maitriser. Et arrête d’être obnubilé par le mot masturbation, on va croire que tu as fait ton éducation sexuelle avec youporn, redtube(je te laisse choisir ton site préféré) et que pour toi sexualité rime seulement avec une bite dans un trou.

Edit : accessoirement "masturbation" n'est pas un gros mot
+ -10 -

xzat En réponse à Foxsking Jeune lombric

"Tu peux nous traiter d'abrutis", sauf si t'es skyzo et que tu as plusieurs personnalité, c'est toi que j'ai traité d'abrutis pour avoir menti.

Le reste tu joues avec les mots et m'invente un problème pour rabaisser mes propos à moindre effort, tu ferais un très bon politique, songes-y!
+ 5 -

Foxsking En réponse à xzat Lombric Shaolin

C'est toi qui met "abrutis" au pluriel. Les mots, comme la sexualité, peuvent se pratiquer seuls ;)

Pour les problèmes, tu n'as pas besoin de moi pour t'en inventer, tu le fais très bien tout seul.
Pour me mettre à ton niveau, la prochaine fois je t'insulterai comme tu le fais, c'est tellement plus constructif.
+ -15 -

xzat En réponse à Foxsking Jeune lombric

L'insulte a un minimum de franchise contrairement à tes mensonges.
Image de xzat
+ 9 -

Foxsking En réponse à xzat Lombric Shaolin

Comme tu es le seul à ne pas mentir, je te souhaite donc une bonne nuit avec toutes tes certitudes :)
+ 3 -

Procrastinateur En réponse à xzat Vermisseau

Et en résumé, pourquoi ça te chiffonne ?
+ 1 -

Chinois11 En réponse à john5 Ténia koué

Si je me souviens bien, j'ai eu des cours d'éducation sexuelle au CM2, mais ça ressemblait pas à la vidéo. De ce que je me souviens on nous décrivait juste le fonctionnement des différents organes. Le testicule qui produit les spermatozoïdes, la fécondation de l'ovule, la division cellulaire, etc...
+ 2 -

Thiche En réponse à Chinois11 Colonel Chat-Ver

... ça ressemble vachement à des cours d'anatomie plutôt qu'à des cours d'éducation sexuelle.
+ 3 -

Chinois11 En réponse à Thiche Ténia koué

Ben j'ai jamais eu de cours d'éducation sexuelle où on nous disait "ben faut mettre la bite dans la chatte lol". Ça a toujours été des cours d'anatomie à n'importe quelle classe.
+ 7 -

Thiche En réponse à Chinois11 Colonel Chat-Ver

Ok mais est-ce que tu sais c'est quoi cette bouteille de lait ?
Image de Thiche
+ -8 -

xzat En réponse à Thiche Jeune lombric

Pour faire des bonnes tartes.
Image de xzat
+ 2 -

Jampol3 En réponse à punk80sBIS

Planning Familial Dordogne - 2013 10 07 - France 5 les maternelles
+ 2 -

punk80sBIS En réponse à Jampol3 Vermisseau

Danke. gracias. spassiba. thank you.
+ 4 -

Procrastinateur Vermisseau

C'est quand même du caviar : ce n'est pas à l'école d'en parler mais à la famille mais visiblement la famille n'en parlera pas ou peu, pas avant un certain age avec, des filtres d'information et en portant un jugement sur l'enfant selon des critères très subjectifs.
Ça ressemble à fond à de l'obscurantisme cette histoire.
+ -11 -

xzat En réponse à Procrastinateur Jeune lombric

En gros tu trouves qu'on ne peut pas laver assez le cerveau des enfants si il y a les parents, il faut donc laisser ça à des professionnels.
Je te rassure, il y a bien longtemps que le gvt fait tout pour éloigner le plus possible les enfants de leurs parents. Ça passe aussi par les abrutir et pour ça aussi la société y arrive très bien.
+ 10 -

Procrastinateur En réponse à xzat Vermisseau

Non, c'est l'inverse, j'ai l'impression que les laveurs de cerveau sont angoissés par le fait que la connaissance soit distillée en dehors de leur contrôle.
C'est sûr que le savoir est une sacrée malédiction, ça donne l'esprit critique et l'indépendance.
+ -9 -

xzat En réponse à Procrastinateur Jeune lombric

"l'esprit critique", je ne peux m’empêcher d'être émue par ta naïveté.
Penser qu'un gouvernement apprend à réfléchir à ses gouvernés et donc prendre le risque de se voir disparaitre ou de créer ses propres ennemis...
L'école donne à manger sans apprendre à cuisiner, si ça ne te plait pas et que tu ne rentres pas dans le moule bien serré, tu dégages et fini smicards dans le meilleur des cas.
Ça vaut aussi pour les études supérieures, essaye de rentrer en M2 de droit en te revendiquant d'êxtreme-droite, ou catholique, bon courage, ceux que je connais doivent le cacher. Par contre, un bon gauchiste, la...
+ 4 -

Zoubdi En réponse à xzat Vermisseau

"je ne peux m’empêcher d'être émue par ta naïveté.". Chérie, calme-toi !
+ -5 -

xzat En réponse à Zoubdi Jeune lombric

Coté sentimental, que veux-tu.
+ 5 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Moi quand je vois xzat postant un fichier je regarde même pas, je lis en diagonale et je me marre.

Et puis je me pose la question : " Mais... A-t-il des enfants ?"
Nan parce qu'avec le raisonnement que tu as tu dois les garder attachés à la cave...
+ -7 -

xzat En réponse à feyfey Jeune lombric

Tu as raison de ne pas me lire feyfey, va voir la réalité, va discuter avec des enfants et ados catho "tradi" et fait toi ton avis.
+ 2 -

feyfey En réponse à xzat Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Très cher, je vais prendre ici le temps de te répondre parce que tu me fais un peu pitié quand même.

Je ne prétends pas avoir la science infuse, loin de là, par contre je sais que je suis parent d'une jeune fille en école catho "tradi" dans une ville où la messe est dite tous les matins ( et l'église est pleine, perso ça me fait un peu mal étant plutôt parpaillot, mais que veux-tu... Ils ne savent pas ce qu'ils font. ).
Et oui, je parle avec Godzilla autant de Jésus, prétendument fils de Dieu, que de sexualité et du "comment on fait les bébés ?" avec aussi des notions telles que "personne n'a le droit de te voir nue à l'école ou ailleurs." "personne n'a le droit de te toucher là." "personne n'a le droit de te faire un bisou quand tu es contre." et autre... Et ce dès l'âge de 3 ans.
Pour te donner un exemple concret, la dernière discussion portait sur les hermaphrodites.
Ah et je lui ai aussi parlé d'homosexualité. :)
+ -4 -

xzat En réponse à feyfey Jeune lombric

J’espère qu'en plus d'homosexualité, tu lui parles de tolérance et tu lui montres la tienne, à savoir cracher et te moquer de ceux qui instruisent ta fille?

PS: j'espère aussi que tu lui parles des migrants, de ce que j'ai vu dans certaines villes, ils aiment beaucoup les jeunes filles, grâce aux bien-pensant comme toi ils sont servis.
+ 1 -

feyfey En réponse à xzat Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

o_O je ne sais pas si tu es au courant mais ton discours est incompréhensible...
1/. Pourquoi tu parles de cracher sur ceux qui instruisent ma fille ?
2/. Quel est le rapport avec ma tolérance ?
3/. Quel est le rapport avec les migrants ?
4/.Qu'est-ce qu'un bien-pensant pour toi ?

Ah la la... Tant de questions...

Tu sais le nombre de sujet inclus dans un message ne rend pas ton "argumentaire" plus lisible hein.
Enfin, je me dis que si le FN tient sa compta de la même façon que ses électeurs parlent, pas étonnant que vous soyez au bord du gouffre financier. :D
+ -3 -

xzat En réponse à feyfey Jeune lombric

J'ai fais des amalgames sur les migrants et la tolérance, Contre-dis moi:

Tu es pour la politique actuelle sur l'immigration?
Tu es d'accord avec la tolérance des partisans LGBT ? (affirmer à l'enfant qu'on peut être homosexuel, aimer femme/homme, n'avoir aucun genre, acheter des enfants (PMA), qu'un foetus n'est pas un être humain, et surtout normaliser cela).

Un bien-pensant c'est lui qui passes son temps à mal parler des catholiques (et surtout à penser bien des choses négatives sur eux) mais qui met son enfant dans une école tradi, celui qui est pour l'accueil des migrants mais qui n'a jamais vu et ne vis pas avec des migrants (et ne souhaite pas subir ça si il savait ce que c'est). C'est celui qui parle de tolérance, d'ouverture d'esprit mais qui n'a aucun amis qui ne pense pas comme lui. Bref, grosso-modo 95% de ceux qui votent à gauche.

Je pense donc que tu es tolérante selon cette définition, je me trompe?
+ 1 -

Ced En réponse à feyfey Lombrik

Pour ma part, on ne m'enlèvera pas de l'idée que, si xzat a des enfants, cela veut bien dire que les cours d'éducation sexuelle et les requis sur les protections coïtales n'ont pas été acquis de tous. (et xzat étant apparemment un garçon, nous devrions certainement dire "toutes").
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
122