Pour nos débat Cédo Henri Hillesque, Point Godwin et tentative de logique

1 724 vues

J'ai pensé à notre petite communauté en lisant cet article. On sort tous des arguments qu'on estime valable, études à l'appui, etc. Et les mecs en face réagissent pas et sortent une autre étude.
Cet article explique pourquoi.

Envoyé par bipede33 le 6 janvier 2017 à 10h09

+ 0 -

Zgru La voix de son ver

Encore un truc de gauchistes-trotskysto-marxistes pour taper sur les honnêtes blancs-protestants-de-la-race-supérieure.

*se retourne vers bipede33* TU FAIS PARTI DU COMPLOT!
+ 2 -

bipede33 En réponse à Zgru Jeune asticot

C'est vrai que je suis blanc et de gauche. Mais bon, je peux pas être et trotskyste et marxiste. Mais tu m'a démasqué.
+ 0 -

Ezellar Lombric Shaolin

Cet article a donc dû être écrit par un scientifique de gauche (question de probabilité selon ses propres graphiques) :)
+ 1 -

Ced En réponse à Ezellar Lombrik

Bah nan puisque les graphiques viennent d'une autre personne!
Complotiste va! ;)
+ 1 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Le plus beau c'est de trouver une citation de Pratchett dans les coms. :)
+ 0 -

TheMetroidPrime Verxit

Partout dans le spectre politique, on trouve des négationnistes scientifique. Les créationnistes, climato-sceptiques, platistes (encore qu'eux, c'est pas forcément de la politique, juste de l’attardement profond ou du troll), SJWs, les Kangz, etc.

Mais j'avoue bien me gausser de toute cette gauche qui se plaint de la "post-vérité" (nouvel enfumage de gens qui ont passé toute la campagne à mentir aussi bien que Trump & co.) après s'être roulés dans un postmodernisme et le relativisme absolu.
Ils ont fait leur lit, et maintenant ils se plaignent de devoir s'y coucher.

Le problème vient à mon sens des médias, qui ont passé l'ensemble de l'année 2016 à se ridiculiser ou à faire de la propagande -et parfois mentir- de manière tellement crasse (et la population l'a bien compris tant la confiance envers les médias est sous les 10% actuellement) que les gens ont été poussés vers d'autres sources d'infos, dont des sites de "réinfo" parfois franchement douteux...
+ 3 -

Zgru En réponse à TheMetroidPrime La voix de son ver

D'où l’intérêt de mettre en marche son esprit critique et de vérifier autant que possible les informations que l'on reçoit.
De toute évidence, les informations diffusées par les médias alternatifs sont soumis à caution mais beaucoup de gens les prennent pour argent comptant au détriment de la réalité des faits. C'est bien ce qui est mis en évidence dans la théorie de la "post-vérité". Y a pas de quoi se gausser.
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à Zgru Verxit

Je sais bien cela. Mon problème vient du fait que la plupart des voix s'élevant pour mettre en évidence ou pour lutter contre la post-vérité proviennent d'institutions ou de médias qui eux-même ont menti, et continuent de mentir de manière éhontée.
L'exemple typique étant CNN, qui passe son temps à parler de post-vérité et de "fake news" alors qu'ils parlent de Julian Assange comme un pédophile quand il déclare que les sources de Wikileaks concernant les emails des Démocrates n'ont rien à voir avec la Russie et confirme sans dire mot que les sources étaient internes au parti.

Autre cas d'école, la santé d'Hillary. Quand des sites comme Infowars ont commencé à révéler qu'Hillary Clinton n'avait pas une bonne santé, l'ensemble des médias traditionnels leur sont tombés dessus... avant qu'Hillary s'effondre en public 2 jours plus tard. Que fait-on quand Alex "They're turning the frogs gay" Jones produit de l'information de meilleure qualité que le Times ?

Les médias traditionnels sont de moins en moins honnêtes et déontologiques. Il est impossible de lutter contre la désinformation des sites de "réinfo" dans une telle situation.
+ 0 -

Zgru En réponse à TheMetroidPrime La voix de son ver

Prendre comme argent comptant une infos QUELQUE SOIT LA SOURCE est idiot.
Seulement, la plupart des médias traditionnels font généralement des démentis quand on leur prouve qu'ils ont eu tord. Ce qui n'est pas le cas pour la grande majorité des médias "alternatifs" ou de "réinformation". En ce qui concerne Wikileaks, qui croire? Les services de renseignements des USA ou un mec Trump? Franchement...
Quand à Alex Jones, comme ce qui a été dit sur breizatao, même une horloge cassée donne la bonne heure deux fois par jour. Si il a parfois raison, une grande partie des articles/déclarations sur son site et dans son émission sont débunkées et / ou biaisées.
+ 1 -

TheMetroidPrime En réponse à Zgru Verxit

On est d'accord.

Maintenant, concernant Wikileaks, il est facile de faire la part des choses. Le site et son staff n'ont jamais, pas une seule fois, été pris en défaut ou en flagrant délit de mensonge. Ensuite, il est tout à fait plausible que des supporters de Sanders au sein du parti démocrate aient décidé de leaker les mails en protestation face au trucage de la primaire en faveur d'Hillary. Certains sont même allés en justice.

Le rapport des renseignements américains accusant Moscou a été produit par les mêmes qui ont accusé l'Irak de posséder des armes de destruction massive. Le directeur de la CIA a déjà menti à plusieurs reprises durant les mandats d'Obama sur plusieurs sujets, et travaille main dans la main avec McCain et Graham, deux néocons dans la pure ligne de Bush. Enfin, les renseignement n'ont toujours pas produit la moindre preuve de l'implication de la Russie.

En somme, nous sommes face à des accusations gratuites et sans preuves de la part d'une administration hostile à la Russie et à Trump et de la frange néoconcervatrice, belliqueuse et anti-Trump du GOP (les deux ayant un lourd passif de malhonnête) contre la parole d'une organisation "immaculée" et dont la version est tout à fait plausible.

Donc en l'état et jusqu'à la publication de preuves, en ce qui me concerne, présenter la version du gouvernement US comme un fait est un mensonge. Et c'est ce qui est diffusé dans la totalité de nos médias.
+ 0 -

Zgru En réponse à TheMetroidPrime La voix de son ver

Je reconnais volontiers que les renseignements américains... Euh... Disons que l'on a connu plus fiable. J'ai quand même quelques doutes sur "l'immaculé" Wikileaks. En fait, je trouve bizarre qu'ils aient chargés Clinton et qu'ils n'aient rien trouvé sur Trump. Ça me semble aussi binaire et donc suspect. Mais n'ayant pas de preuves...
+ 0 -

bipede33 En réponse à Zgru Jeune asticot

Trump n'est pas chargeable: toutes ses conneries (ou presque), il les fait au grand jour.
C'est marrant, de l'extérieur je trouve que vous êtes d'accord, mais vous pinaillez.
+ 0 -

jul Lombric

Vous faîtes confiaqnce à quelqu'un qui voit la science comme une logique d'Église et veut imposer une bonne manière de faire (il fait parti de Bourbaki)?

Bref, en science il y a les aristoléciens (Van Vogt) qui ont tous tourné inspirateur de secte (genre Ron Hubbard et la scientologie) et les empiristes qui ont tous tournés dingues (Pratchett).

Certes, je suis à moitié sérieux, mais l'appartenance sans sens critique à une logique d'académisme scientifique avec ton un poil condescendant (sous l'autodérision), me hérisse le poil. C'est pas comme si il était un pair des Bogdanov et Tessier et que ça le dérangeait beaucoup.

PS le seul cas ou l'argument sur la personne (ad hominem) est valide est quand la personne se pose en moraliste.
+ 1 -

Nox Jeune lombric

Pour ceux intéressés par ces questions de motivation au scepticisme, le sujet est traité depuis peu (humour hein...) en psy sociale.
Un exemple parmi beaucoup concernant les variables favorisant le scepticisme dans un article de 1992 de Ditto et Lopez : https://www.unc...-1992-Ditto.pdf

Sur les sujets à caractère sceptico-scientifique, des chercheurs comme Munro ont pas mal bossé aussi (avec l'excuse de l'impotence scientifique entre autre, plus difficile à trouver sans les bases de données...).
http://onlineli...0588.x/abstract
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
99