Dame Nature, magnifique et impitoyable 15 - Goniurellia tridens

Cette mouche a été découverte très récemment en 2012, en Oman. 
Experte dans l'art de l'imitation, elle possède sur chaque aile la forme d'une fourmi qui a pour but de repousser les prédateurs.
6 119 vues

Cette mouche a été découverte très récemment en 2012, en Oman.
Experte dans l'art de l'imitation, elle possède sur chaque aile la forme d'une fourmi qui a pour but de repousser les prédateurs.

Envoyé par vins54 le 4 octobre 2016 à 16h45

+ 41 -

samkook Jeune lombric

Je suis toujours un peu gêné quand on parle d'un phénomène d'évolution en disant quelque chose comme "qui a pour but de".
La mouche n'a pas généré sur ses ailes une image en forme de fourmi destinée à éloigner les prédateurs, il n'y a pas eu une stratégie de l'évolution qui aurait compilé des données et fait un choix, c'est simplement que les mouches de cette espèce qui avaient des taches sur les ailes se sont moins fait bouffer, et petit à petit, ça a sélectionné et régularisé un certain motif.
Nous on peut peut-être comprendre pourquoi ça a marché comme ça, mais alors la mouche...
Je sais bien que c'est juste une question de formulation et que c'est un peu pointilleux, mais à la longue, ça donne quand même l'impression d'une sorte de déification de l'évolution, limite un animisme.

Mais c'est vrai que la mouche en question est fascinante.
+ -1 -

Thywaz En réponse à samkook Lombric

Mais là tu pars du principe que l'évolution c'est forcément le Darwinisme aussi, alors que cette vision est assez acceptable d'un point de vue Lamarckiste.
+ 2 -

Tube En réponse à Thywaz Lombric Shaolin

Développe?
+ 0 -

Thywaz En réponse à Tube Lombric

J'y connais rien mais il me semble que Lamarck voyait plus une forme de volonté d'évolution engendrée par les évolutions précédentes et afin d'aller toujours vers le plus complexe plutôt qu'un aléatoire qui récompensera les plus adaptés. C'est bien plus déterministe que le Darwinisme, et peut-être plus religieux aussi.
+ 0 -

yuga En réponse à Thywaz Asticot

C'est à dire qu'il y a une continuité de sorte que la génération 1 aura une tâche sur l'aile, la génération 2 aura une tâche avec des pattes, la génération 3 y ajoute un oeil noir, etc ?

Ca c'est pour la famille de mademoiselle ici en photo, mais une autre famille a généré des tâches fluo à la première génération, et s'est fait bouffer tout de suite. Triste, on ne verra jamais la 3è génération et ses clignotants oranges...

(j'ai rien lu de Lamarck, dis-moi Thywaz si j'ai tapé juste)

*gif lbk-91767
+ 0 -

SuperBiskouaz En réponse à samkook Vermisseau

Ok pour la théorie de l'évolution: Les arbres finissent par faire des fruits savoureux pour attirer et être consommés par des animaux qui éparpillent les graines dans leur déjections et favorisent ainsi le développement de l'espèce en question. Mais j'aimerais bien comprendre pourquoi l’ancêtre commun du poirier et du pommier a fini par donner 2 "branches", des pommes et des poires, 2 fruits savoureux, donc qui ont tous les deux un facteur favorable (le même d'ailleurs) pour se perpétuer. Comment cette nature a pu évoluer si subtilement au point de faire 2 parfums, 2 goûts, différents alors qu'un seul suffisait à attirer les biches et les hérissons? Disons que c'est mon interrogation du moment... Si vous avez des idées, ca m’intéresse.
+ 0 -

anykeyh En réponse à SuperBiskouaz Jeune asticot

C'est super simple.

Les deux strategies (pommes et poires) fonctionne, car elle sont toute deux savoureuses. Du coup il faut comprendre que l'évolution se base sur l'alteration aleatoire des gènes (mais pas que il parait, epigenetique etc... mais c'est pas le sujet et on en sais encore pas grand chose :D ).

Du coup t'as deux arbres, plus ou moins ancêtres du pommier et du poirier qui ont pris deux chemins differents. En fait t'as des milliers d'arbres qui ont pris des chemins differents, mais seul deux grande famille ont choisi des chemins qui donnaient un avantage selectif sur les autres. De fil en aiguille, ces deux chemins se valent et les plantes continuent d'évoluer, donnant d'un coté un fruit doux et de l'autre un fruit plus acide.

Après des miliers de generations, les chemins par chacune des plantes est assez éloigné l'un de l'autre pour qu'on puisse considérer les deux plantes comme espèces distinctes, alors qu'il y a quelques millions d'années, l'ancêtre du poirier et l'ancêtres du pommier devaient être deux races différentes de pomrier, arbre à pomre, un fruit succulent lui aussi j'imagine, mais que nous n'auront pas l'occasion de gouter ;-)
+ 1 -

Alanou En réponse à samkook Vermisseau

C'est honnêtement le commentaire le plus intelligent que j'ai pu lire depuis des années sur LeLombrik. J'ai créé un compte rien que pour vous le dire: mon cher Samkook, chapeau!
+ 6 -

yuga En réponse à Alanou Asticot

On va remettre LeLombrik à niveau alors :-)

*lbk-85946
Image de yuga
+ 2 -

Djeez Vermisseau

Et du coup Swaggman aussi c'est génétique ??
Lui aussi a été decouvert en 2012... encore une coincidence ?!
Je suis sur que c'est encore un coup des illuminatis ou de sylvain durif !
+ 1 -

Stankey_Lubrick En réponse à Djeez Vermisseau

lui c'est le bond dans la régression...
+ 3 -

Jakarta Lombric

Tu ne vas pas prendre la mouche pour une fourmi tout de même ?
+ 1 -

le-long-brick En réponse à Jakarta Longbric

...ou la fourche pour une momie (allusion à un fichier tout proche)!
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
105