Vidéo choc sur l’élevage de poules pondeuses en France

2 161 vues

L'association L214 révèle une nouvelle vidéo sur un élevage de poule pondeuse dans l'Ain.

Envoyé par Tachikomas le 25 mai 2016 à 20h22

+ -2 -

norbertdeterre Vermisseau

elle s’inquiète des poules pondeuses mais vu tout le maquillage qu'elle a sur la gueule, j'aurai plus peur de l’avenir des baleines
+ 6 -

Bobbybat Vermisseau

Choisissez les œufs de poules élevées en plein air et c'est réglé.
+ 3 -

corossig En réponse à Bobbybat Jeune asticot

Oui, il faut que le code démarre par un 1 ou un 0 (cf. http://www.ciwf...age-plein-air/)
Mais comment être sûr que ce code soit vraiment respecté ?
+ 3 -

nasnagol En réponse à corossig v3r fondu

évite les œufs de marque Spanghero si t'as un doute
+ 2 -

wizzz En réponse à nasnagol Jeune asticot

c'est clair que c'est un coup à se retrouver avec un oeuf de cheval au lieu d'un poussin de vache !
Cultivez vous-même vos oeufs en pot même sur un balcon !
+ 3 -

Bobbybat En réponse à corossig Vermisseau

On ne peut jamais être sûr de rien.
Entre les labels qui ne contrôle pas et la répression des fraudes qui est débordée...

C'est toujours une bonne chose de connaître le code des œufs.
Exemple : sur un marché un soit-disant fermier vendait ses œufs bio fraichement sortis de sa belle ferme toute fraiche, N° des œufs : 3
...
+ 5 -

nasnagol v3r fondu

L'unique intérêt de la poule pondeuse en batterie c'est l’hygiène de l’œuf. Comme indiqué dans le reportage le grillage est en pente de manière à ce que l’œuf glisse dans une rigole de récolte et ne soit pas en contact avec les fientes de poules.

Le but est d'avoir un œuf propre et sain dés le début de la chaine de production d'ovoproduit. Et on parle bien du produit oeuf. La poule on en avait rien à caguer jusqu'à la fin du XXème siècle (ha le millénaire précédent). Sous la pression européenne des ligues de défense animale britannique, la législation évolue lentement (voir très lentement) dans le sens du bien être animal.
Par exemple, pour les poules pondeuses, le diamètre des grilles composant le grillage plancher à augmenter afin de moins blesser les pattes des volailles. La surface au sol par poule à aussi augmenté (légèrement). Les perchoirs sont devenus obligatoire.
Les cages individuelles ont été supprimés. Du coup, en collectivité, dés qu'elle voit du sang , il y a un phénomène de picage (ou elle arrache les plumes des autres poules). Les poules vont s'acharner sur la plaie. Solution : on ébecque. Là, je sais pas si on y a gagné en bien être animal.

Il ne faut pas négliger l'aspect financier. Ce genre d'élevage nécessite un investissement important. Les bâtiments sont peu ou pas modulable. Du coup, un éleveur ne peut pas changer les cages tout les deux ans. Se sont des investissements rentable à long terme. L'évolution de la filière ne peut donc qu'être lente (mais je vous assure ça progresse)

D'habitude, je déteste ce genre de vidéo. Le montage ne montre que des trucs choquant passant sous silence tout les autres aspect de l'élevage et les progrès de la filière. Mais là on a le mauvais élèves des élevages de poule pondeuse en batterie. Dés les premières images de volaille on se rend compte que ça ne va pas. Je n'ai jamais visité un élevage dans un état pareil.
Je rappelle que l'UNIQUE intérêt de ce type d'élevage c'est la qualité sanitaire de l’œuf. Mais là, il n'y a plus aucune règle d'hygiène respecté. C'est à se demander quand a eu lieu le dernier vide sanitaire.
Des rondes doivent être effectué plusieurs fois par jour pour enlever les cadavres, vérifié l'état du matériel...
Il faut dénoncer cet élevage en particulier. Les conditions y sont honteuses mais ne reflète pas l'état sanitaire de la filière poule pondeuse en batterie. Cette élevage a déjà été pointé du doigt pour son manque d'hygiène (sic) et a du arrêter sa production. C'est un élevage particulier. Particulièrement mal tenu. Je suis étonné que ça existe encore (ou que ça existe de nouveau ce qui serait plus inquiétant)

C'est pas à la SCEP qu'on verrait ça.
+ 4 -

Chaisedejardin En réponse à nasnagol Vermisseau

Les mecs qui font du plein air, comment ils gèrent l'hygiène de l’œuf du coup ? Perso je ne prends que des œufs bio code 0 et je trouve souvent des plumes collées, mais je m'en fous, je me dis même que ça fait plus authentique, limite je me demande si y'a pas un type payé pour coller des plumes sur les œufs.
+ 4 -

nasnagol En réponse à Chaisedejardin v3r fondu

Attention plein air ne veut pas dire que ce n'est pas industriel. Ça signifie que les poules ont un accès à un parcours extérieur durant la journée. Si je me souviens bien le parcours doit être divisé en trois parties une zone gravier, une zone enherbée et une zone ombragée (présence d'arbre).
Les poules ont tout de même un poulailler avec une surface au sol conséquente. Dans ce bâtiment, il y a des nichoirs qui permettent à la poule de pondre. Là encore un système de pente permet de récupérer les œufs de l'autre coté des nichoirs (ainsi on limite les interactions humaines et le stress de l'animal) Malheureusement certaines poules préfèrent couver leurs œufs ailleurs. Soit dans un coin du poulailler soit à l'extérieur (plus rare) dans un recoin du parcours. Il faut alors récupérer manuellement les œufs lors des diverses rondes effectuées dans la journée.

Les œufs c'est une industrie. Le hangar de 6000 places présenté dans les photos est en agriculture biologique.
Image de nasnagol
+ 4 -

Chaisedejardin En réponse à nasnagol Vermisseau

C'est clair qu'on est loin de la ferme avec le poulailler en bois. Mais ça reste vachement mieux que les cages (même des cages bien nettoyées). Ces poules ont l'air d'avoir de meilleures conditions de vie que certains humains. Alors que la poule dans sa cage, à priori, elle réalise qu'elle a une grosse vie de merde.
Et sinon, en tant que Lombrik, tu t'es spécialisé dans les poules par amour du risque ?
+ 2 -

nasnagol En réponse à Chaisedejardin v3r fondu

Et encore leurs conditions se sont vachement améliorées. Rien à voir avec la vidéo montré ici. Au siècle dernier (tu le sens que je suis vieux). Le grillage plancher était tellement fin qu'en fin de vie la majorité des poules avaient des doigt en moins mais bon elle continuait à pondre alors ça va. Et les élevages étaient bien tenu. C'était propre.
+ 0 -

Chaisedejardin En réponse à nasnagol Vermisseau

J'ai l'impression qu'on se dirige à la fois vers de l'élevage de masse (je pense aux fermes des 1000 vaches) et vers de l'élevage plus humain. C'est presque contradictoire, mais quand on y pense, c'est pareil pour nous : on s'entasse de plus en plus dans des endroits qui nous apportent de plus en plus de "confort de vie" à condition de se satisfaire de la promiscuité.
Ya quand même encore du chemin à faire pour que les conditions de vie soient décentes dans tous les élevages. Mais comme tu dis, ça peut pas se faire du jour au lendemain.
+ 1 -

nasnagol En réponse à Chaisedejardin v3r fondu

Ça correspond surtout à la différence de niveau de vie qui s'accentue entre les plus pauvres et les plus riches. Les agriculteurs s'adaptent au marché et produisent ce qui se vend. Du cout les produits de qualité moyenne disparaissent au profit de produit qualitatif à forte marge ou de produit bas de gamme à faible marge mais à productivité importante.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
138