Ça fait du bien de voir ça pour changer

2 174 vues

Son profil Ted est pas mal aussi : https://www.ted.com/speakers/hans_rosling

Envoyé par Tronix117 le 5 avril 2016 à 20h00

+ 0 -

Bellus

ça existe avec les sous titre ?
+ 12 -

Tronix117 En réponse à Bellus Vermisseau

Je traduits l'essentiel.


– (Hans) Laisse moi te montrer comment le monde était il y a 50 ans, lorsque adolescent, je suis arrivé à Londres pour la première fois.
Les plus pauvres vivaient avec 1$ par jour, puis il y a ceux qui vivaient avec 10$ ou plus par jour.
À cette époque il y avait 3 milliards de personne dans le monde. Chaque rouleau représente 1 milliard de personne. Il y avait 2 milliards de personnes dans le monde développé qui vivaient avec 1$ par jour. Et puis 1 milliard à l'ouest (amérique du nord, europe, japon) qui vivaient avec 10$ par jour. Il y avait un énorme fossé, eux (10$) avaient une longue vie et des petites familles, eux (1$) avaient des vies courtes et de grandes familles. Et c'était la grande division qui est arrivée avec la révolution du monde industrielle.


– (Hans) Mais maintenant, le monde a changé ! Maintenant 50 ans plus tard, ce groupe (10$), l'ouest ont grandis encore plus, ils vivent à 100$ par jour ! Et puis nous avons 4 milliards de gens en plus dans le monde (en prenant 4 rouleaux supplémentaires). Maintenant, malheureusement, un milliard de gens, vivent toujours avec 1$ par jour. Ce milliard, est plus par là (entre le billet de 10 et de 1 mais plus proche du billet de 1). La moyenne (1 autre milliard) est très très légèrement en dessous de 10$ par jour. Et il y a 1 milliard entre les deux, puis 1 milliard de gens qui vivent à légèrement plus de 10$ par jour, puis 1 autre milliard de gens (chine, turquie, brésil) qui vivent entre 10$ et 100$ par jour (mais beaucoup plus proche de 100 que de 10).


– (Hans) Regardez, maintenant nous avons tous les niveaux, du congo (1$) au japon et europe (100$). Et c'est ce qui n'a pas été compris.
– (Présentateur) Donc le monde est en bien meilleur état maintenant que ce que les gens pensent ?
– (Hans) C'est le cas, oui !! Et si vous regardez les chiffres de natalité dans le monde, le nombre d'enfant a cessé d'augmenter. Laissez moi vous montrer le nombre d'enfants né par femme sur cette représentation. En haut (100$), c'est 2 comme au Royaume Uni ou en Suède. En bas (1$) comme au Congo ou en Afghanistan, c'est 5. C'est extrème mais regardez (en pointant successivement tous les autres milliards représentés par des rouleaux), ici c'est 2, 2, 2, 2, 3 ! 80% du monde a accès aux moyens contraceptif et a une famille avec deux enfants, 80% qui vaccinent leurs enfants, 90% qui vont à l'école, et 80% ont l'électricité à la maison. Alors la plus grande majorité, 6 sur 7 (milliards de gens) ont une vie décente. (En prenant le premier rouleau) ceci une pauvreté très extreme et intolérable.

Si le reste vous intéresse, je peux aussi traduire ;)
+ 3 -

Tomate En réponse à Tronix117 Vermisseau

Merci pour cette très bonne traduction.
+ 1 -

Bellus En réponse à Tronix117

Merci pour la traduction. Moi aussi je fais partis des gens qui pense que l'humanité va globalement mieux qu'avant et que ça va en s'améliorant.
+ 6 -

Tronix117 En réponse à Bellus Vermisseau

Partie 2/3

(02:43)
– (Présentateur) Ok, mais la grosse histoire du moment en terme de population si on regarde la carte du monde, ce sont les mouvements de population (les réfugiés). C'est la crise du moment. Que pouvez nous dire au sujet de...
– (Hanz) Je suis d'accord de dire que les mouvements de population sont quelque chose d'important. Mais la chose la plus importante est l'urbanisation. Ce sont les gens de régions rurales, d'Asie, d'Afrique qui se déplacent dans les villes. Ensuite il y a les gens qui se déplacent entre pays pour deux raisons : les premiers sont les réfugiés parcequ'il y a la guerre. Et partout où il y a la guerre, vous allez aller dans les pays voisins. Si vous être très pauvre en République d'Afrique Centrale ou au Soudan du sud vous aller dans le pays voisin. Si vous avez plus de ressources, vous irez alors dans une autre partie du monde si ça semble vraiment sans espoir dans votre propre pays. Ce sont les réfugiés. Ensuite il y a des gens qui viennent pour des boulots, on peut les appeler des migrants, c'est quelque chose de totalement séparé. Il y a certainement quelques faibles juxtapositions entre les deux groupes mais ça ne fait pas de réele différence. Et votre inquiétude, c'est que ce milliard là (en prenant le rouleau qui représente les plus riches), l'amérique du nord, et l'europe de l'ouest ne sont définitivement pas habitués à voir des gens arriver dans les proportions que l'on voit actuellement. Alors que des pays plus proches comme la Tanzanie, ont reçu un bien grand nombre de réfugiés, l'Iran a reçu des réfugiés de l'Afghanistan, le Pakistant a des réfugiés d'Afghanistan. Le truc c'est que ce groupe (en pointant le rouleau des riches) n'est pas habitué à ça. Vous avez des gens en nombre faible qui arrivent, désormais ils arrivent en nombre plus importants.

(04:06)
– (Présentateur) Et alors, professeur, que pouvez-vous nous dire au sujet de la façons dont nos ressources sont dépensés en faveur des réfugiés ?
– (Hanz) Et bien en regardant les nombre et en réfléchissant à la réalité qui se cache derrière ces nombres, c'est très dommage que la communauté internationale ne met pas de l'argent à disposition de UNHCR, l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés. Ils ont 1£ (=1.25€) par jour et par réfugié dans le Moyen-Orient aujourd'hui. Ces familles syriennes ont réussi à traverser la frontière du Liban et de Jordanie. 1£ par jour !! Ce n'est pas assez pour l'école, pour les enfants, ils ont même dû diminuer les rations alimentaires ! Alors que lorsque quelqu'un vient de Syrie jusqu'en Europe, les pays qui en reçoivent le plus sont l'Allemagne et la Suède, pour info. Là le coût par réfugié et 50 fois plus important ! Cinq-Zero !! Cela signifie que la part la plus faible des réfugiés, on parle d'environ 5% des réfugiés du Moyen-Orient réussissent à arriver en Europe, ils utilisent 90% à 95% des ressources ! Et la plus grande partie des gens qui ne peuvent pas se payer le voyage, ils le voudraient bien mais ne peuvent pas se le payer, ceux-là obtiennent très peu de ressource. Parceque d'une façon étrange, l'Europe de l'Ouest a fait un chemin très couteux pour eux à emprunter. Vous savez, ils doivent utiliser des transports non officiels, des bateaux très dangereux... ET pourquoi les bateaux sont dangereux ?? Parceque l'Europe détruit les bateaux quand ils arrivent, ce sont des bateaux à usage unique. Mais s'ils arrivent enfin, alors l'Europe est gentille, je dis nous avons la main tendue sur ce bras, nous prenons soin des gens, et sur l'autre bras nous avons un poing qui donne des coup et essayent de les éloigner. C'est un comportement étrange et, et, et (makarena) je suis ok avec ces gens qui viennent dans mon pays. Je dis que la Suède serait très difficilement supportable sans les immigrants. Et c'est marrant, l'autre jour la Suède célébrait l'arrivée d'un enfant réfugié qui venait en Suède depuis la Bosnie, il s'appelle Zlatan Ibrahimovic, c'est l'un des meilleurs footballeur d'Europe (mwééé) et il a marqué contre le Danemark et l'a fait depuis l'équipe Suédoise dans l'Union Européenne. C'est à cause de la guerre en Bosnie et ensuite il a eu une bonne vie en Suède et maintenant c'est notre héros. Alors, ça peut-être bénéfique dans le futur, mais au jour d'aujourd'hui, ça a un coût et ça n'a pas de sens que l'europe utilise toutes ces ressources pour les gens qui réussissent à arriver en Europe. Nous devrions les aider dans des pays comme la Jordanie, le Liban et même en Turquie qui a également son lot désormais. Si l'Europe ne veut pas que la Turquie permettent à ces gens de venir, alors l'Europe doit aider la Turquie.
+ 9 -

Tronix117 Vermisseau

Partie 3/3

(06:47)
– (Présentateur) Et je vous ai aussi entendu expliquer quelque chose que beaucoup de gens ne connaissent pas et c'est pourquoi les gens se noient dans ces bateaux plutôt que de prendre l'avion.
– (Hanz) Oui, c'est parce que l'Europe et en train avec cette main-ci d'essayer d'arrêter ces gens d'atteindre cette main juste et accueillante. L'Europe est un refuge qui est tellement généreux qu'elle ne permet pas aux gens de l'atteindre. Nous ne mettons pas en place d'ambassade Anglaise ou Suèdoise à Beyrouth, ils ne peuvent y aller pour récupérer un visa ou une demande d'asile ! Ils doivent venir avec des moyens détournés, ils ne sont pas autorisés sur les avions. Ils ne sont pas non plus autorisés sur les ferries ! Il y a des ferries de la Turquie à ces îles Grecques, ça coûte 20€, vous pouvez acheter le ticket sur Internet, allez voir et vous vous rendez compte ! Alors on rend le voyage tellement risqué que seuls ceux qui sont les plus désespérés peuvent venir, tellement coûteux que seuls ceux qui sont les plus fortuneux peuvent venir. Et ce n'est pas du tout sage, parceque à qui cet argent profite vraiment ? Certains les appellent les passeurs, moi je les appelle pour sûr des transporteurs ??? (profiteurs surement ?), cela va dans les poches de gens qui traitent avec les criminels, et même l'Etat Islamique est surement impliqué dans ces genres de transports et gagne de l'argent avec cela... Ce n'est pas intelligent de faire ça comme cela ! Donnons l'autorisation aux personnes en mesure de venir, de le faire par les airs, et ils viendront avec leur monnaie et pourront payer leur loyer la première année plutôt que de gâcher cet argent.

(08:13)
– (Présentateur) Vous passez tout votre temps à dire des FAITS aux gens. Des faits qui ne sont pas connus de la majorité. Si les politiques voulaient qu'on passe plus de temps sur les faits, combien pensez-vous que le monde serait mieux qu'aujourd'hui ?
– (Hanz) Je pense que ce n'est pas seulement les politiques, mais c'est plus la population au sens large. Vous devez simplement dire à l'audience britanique que la majorité du monde qui va bien, le problème c'est simplement (en reprenant son rouleau le plus faible) la plus pauvre milliard de personne ! C'est là que l'aide est nécessaire, beaucoup pour les pauvres sont nécessaires. Les 6 autres milliards se débrouillent très bien tous seuls. Alors c'est à la population de décider, vous voyez, les politiciens ne peuvent pas vraiment faire de choses pour lesquels ils n'ont pas le soutien de la population, parce que c'est la démocratie et ils doivent être réélus. Alors je pense que c'est une très grosse responsabilité pour nous, l'institution enseignante ; je suis un professeur... et pour vous, les médias, à être meilleurs à dévoiler le monde tel qu'il est rééllement. À Gapmind nous appelons ça le "factfulness" (conscience des faits), nous voulons aller plus loin que "mindfulness" (pleine conscience -> wikipedia). Nous voulons que les gens se basent sur les faits. C'est tellement relaxant de seulement propager des opinions qui sont basés sur des faits.
+ 5 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

merci d'avoir posté cela et merci de t'etre cassé le cul à traduire ;)
+ 2 -

TheMetroidPrime Verxit

Très bon fichier, et joli taf de traduction.

+1.
+ 1 -

g012 Asticot

"Basons notre réflexion et nos choix sur des faits, mais voyez les immigrants c'est trop top parce qu'on a un bon joueur de foot immigré".
+ 0 -

Tronix117 En réponse à g012 Vermisseau

Tel que je l'ai compris, c'était plus dans le sens "du bon peut toujours en sortir".
Cette partie là n'est cependant pas très importante dans son discours, c'est plus anecdotique.

Je prends l'exemple des mexicains aux USA qui font des travaux pas très valorisants, jardinage, nettoyage, éboueurs, etc... Au final ça sert grandement à la société pour un coût faible et les américains devraient au final être contents de les avoir, même s'ils sont diabolisés (d'ailleurs pour avoir été plusieurs fois en Californie, ils sont beaucoup plus acceptés que les médias ne le laissent entendre). Ils font désormais partie intégrante de leur économie dans certains états, et si la plupart de ces travailleurs en situation régulière ou irrégulière étaient amenés à retourner dans leur pays, il y aurait de gros soucis économiques, des crises sans fins et une partie de la population américaine sera nivelée vers le bas pour compenser.

Tout ça pour dire que ce n'est pas incompatible avec "les faits", si on regarde bien la majorité des mouvements de populations ont été ou sont bénéfiques à certaines échelles sur le long terme.

J'ai l'impression que ce que Hans Rosling combat également ce sont toutes ces situations irrégulière, les sans papiers etc... qui ne sont pas dans leur droit pour produire de la ressource, ni rapporter de l'argent à l'état, et au bout du bout ils vont finir par être couteux pour la société. C'est étrange comme il dit, plus on essaye de résoudre le problème loin de la source, plus ce sera coûteux au final, donc pourquoi ne pas essayer de compenser ce problème le plus proche possible de la source ?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
102