Efficacité nippone

1 456 vues

Le Shinkansen (TGV japonnais) révèle une organisation millimétrée

Envoyé par glurp le 28 mai 2015 à 19h11

+ 7 -

LikeAMonster Lombric Shaolin

Japan is superior !
+ 0 -

turlututuchapopointu Jeune lombric

rah ils sont forts ces niakoués !
+ 4 -

sandrine65100

je l'ai testé pour vous. Et franchement, le TGV est loin, trés loin, derriére ( propreté, confort, service des hôtesses et courtoisie du contrôleur)....je doute qu'il le rattrape un jour.
+ 7 -

Jampol3 En réponse à sandrine65100

Bah déjà, chez nous, les mecs sont pas un par voiture mais deux par ville. Ensuite, ils ne disposent pas de 7 minutes mais de ce qui leur semble convenable, c'est-à-dire 37 secondes. Enfin, sur les deux gars, l'un est en maladie pour dépression (faut le comprendre, nettoyer plus de deux wagons par jours est moralement éreintant), le second est en grève pour soutenir son collègue "malade" et lutter contre les intolérables conditions de travail, et le troisième a raté sa correspondance à cause de problèmes sur la voie (quelqu'un avait jeté un sac poubelle plein, portant l'indiscernable inscription SNC-...) et n'arrivera probablement que demain, si son premier train est à l'heure. On ne mentionnera pas le quatrième larron puisque, comme il a été précisé plus haut, ils ne sont que deux, et en plus, il est en congé parental.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Jampol3

... Tandis qu'au pays du soleil levant, ils ont une armée de vieux larbins (dans la vidéo, ils parlent d'un âge moyen de 52 ans) prêts à faire hara-kiri s'ils finissent le travail avec une seconde retard. Mais ce n'est pas très surprenant si on se rappelle qu'ils ont une économie principalement de services, des inégalités sociales et une pauvreté relative supérieure à la moyenne de l'OCDE, une pyramide des âges évasée vers le haut, et une mentalité qui a beaucoup gardé de ce qu'elle était à l'ère féodale.

Alors je pense qu'en France, malgré nos problèmes qu'on se plaît à dénoncer (avec force exagération), on ferait mieux de ne pas suivre de trop près le modèle qui autorise cette "perfection nippone". Par exemple, au train où ça va, je doute que dans quelques années tu sois encore partant pour bosser à 67 ans dans les équipes de nettoyage des TGV pour assurer ta subsistance.
+ 0 -

Jampol3 En réponse à _pepe_

Ah mais je suis totalement d'accord avec toi, d'ailleurs, si mon post dénonce quelque chose, c'est bien cette "force exagération" dont tu parles, qui confine à l'absurde (comme mon post) et avec laquelle on s'empresse souvent de se tirer une balle dans le pied au lieu d'appuyer le positif :).
+ 2 -

_pepe_ En réponse à sandrine65100

C'est sûr. Depuis que la SNCF privilégie la rentabilité au service, et que ses trains sont essentiellement fréquentés par une population de gorets mal éduqués, on a peu d'espoir de retrouver l'ambiance luxueuse et aseptisée des 1ères classes CIWL que j'ai connue il y a 40 ans, par exemple.
Image de _pepe_
+ 1 -

sandrine65100 En réponse à _pepe_

la SNCF privilégie les parachutes dorés et les retraites de ses hauts-dirigeants ainsi que l'entretien des syndicats qui ne représentent que leurs gueules,comme beaucoup d'autres entreprises possédées en partie ou en totalité par l'Etat.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à sandrine65100

En effet. Mais le lien avec la propreté et la qualité de service à bord des TGV n'est pas vraiment direct.
+ 0 -

gwen En réponse à sandrine65100 Vermisseau

En fait la propreté des TGV est très probablement externalisé a une entreprise privée...
Le parachute doré ne devrait pas exister dans une entreprise publique (c'est mon avis) (vu le faible risque de licenciement et la spécialisation de la fonction)
Et la sncf ne donne pas un sous à ses syndicats, comme dans toutes entreprise normale...
+ 0 -

sandrine65100 En réponse à gwen

alors où passent les bénéf. de la SNCF ? A. Saal prend aussi le train en plus du taxi ?
+ 1 -

gwen En réponse à sandrine65100 Vermisseau

Une entreprise publique ne se doit pas faire des bénéfices, ce n'est pas son but. (son objectif est de fournir un service qui n'existe pas et dont les usagers ont besoin)
Ceci dit, de mémoire, ce n'est que très recement que "l'entreprise" a fait des bénéfices. Toujours de mémoire la R&D du TGV a couté une blinde (du genre charge non amortie en 15 ans...) et il y a eu une histoire d'eurotunnel qui a couté un peu....
La politique de cette entreprise a été de "sur-securiser" le moyen de transport et ses employés (très faible fréquence d'accident en France) en ayant des services internes énormes, alors que maintenant l'objectif est la rentabilité (disparition de poste et externalisation des services (une partie des wagons n'appartiennent plus a la SNCF)).
Et donc pour te répondre, les bénéfices d'une entreprise publique retournent dans les caisses de l’État.
Et je ne vois pas le rapport entre A saal (belle arnaqueuse... ou voleuse) et la qualité d'organisation des chemins de fer japonais...
+ 2 -

morsual Asticot

J'aime la propreté :3
+ 0 -

nevaram Jeune asticot

C'est sûr que c'est pas la ligne 7 (même si c pas vraiment comparable)
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
76