2 mondes, 1 soleil

Aucun rapport avec un film scato.
4 960 vues

Aucun rapport avec un film scato.

Envoyé par Aeth le 8 mai 2015 à 15h31

+ 8 -

vins54 Vermisseau

Ce qui est étonnant (et Thonon alors?) c'est que le coucher de soleil sur notre planète bleue est rouge, et le coucher sur la planète rouge est bleu
+ 3 -

Pipilop En réponse à vins54 Vermisseau

Pas bleu, mais blanc. Je te conseille d'aller jeter un oeil à la chaîne de notre ami Bruce (e-penser) qui explique très bien tout ça dans une vidéo qui s'appelle (je crois) "pourquoi le ciel est bleu" .
+ -4 -

_pepe_ En réponse à Pipilop

"Le" blanc n'existe pas. En fait, les deux soleils sont blancs, mais pas du même blanc.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

Le blanc existe. C'est une lumière composée de rayons de toutes les longueurs d'onde du spectre visible.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à TheMetroidPrime

Il se trouve que le couleurs beige, caca d'oie et lilas sont aussi composées de toutes les longueurs d'onde du spectre visible. Et pourtant on ne peut pas les qualifier de "blanc", du fait des proportions trop disparates entre leurs composantes colorimétriques de base.

D'autre part, aucun des blancs standards A, D65, D75, E, F2, F8 et F10 (correspondant respectivement à des températures de couleur de 2856K, 6500K, 7504K, 5454K, 4230K, 5000K et 5000K) ne présente la même teinte. Car il n'y a pas qu'un seul blanc, mais plusieurs.

Enfin, quand on dit que le soleil est rouge, jaune ou bleu, en réalité il est toujours blanc, mais on lui attribue une teinte en partie SUBJECTIVE. En effet, l'impression colorée dépend énormément du contexte, particulièrement pour les couleurs faiblement saturées comme les blancs. Ainsi, quand on évoque la lumière du soleil le soir avant le coucher et la lumière blanche d'une ampoule au tungstène, on aurait tendance à penser que la première est plus rouge que la seconde, alors qu'objectivement c'est plutôt l'inverse. En fait, le soir c'est surtout le ciel et le nuages qui changent de couleur.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Sekstoy

Besoin de lunettes ?

Sinon, avec tous les moins que je me suis pris, j'ai l'impression que certains ici font un gros blocage sur la vision des couleurs, et du blanc en particulier (on n'imagine pas jusqu'où peut s'immiscer l'intégrisme religieux).
+ 0 -

Sekstoy En réponse à _pepe_ LoMBriK addict !

humour :°
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Sekstoy

Moi aussi (j'avais compris ;-) ).

Mais comme on ne peut pas rallonger ou commenter ses propres posts, j'ai profité de l'occasion pour faire un autre commentaire.
+ 0 -

Gazelle En réponse à vins54 Vermisseau

En fait par expérience, dis-toi que les photons sont les particules qui composent la lumière. Lorsqu'ils traversent le vide de l'espace ils rencontrent très peu d'autres particules. Sauf qu'en allant sur terre, ils traversent l'atmosphère. La lumière blanche émise par le soleil est composée de toutes les couleurs et les particules dans l'air absorbent une partie des couleurs pour nous laisser un jolie soleil jaune. C'est la même raison qui fait que le soleil ne possède pas la même couleur au coucher ou au lever, à cause de l'orientation des rayons du soleil les photons traversent une plus grandes quantités de particules avant d'arriver à notre œil donc plus de couleurs sont absorbées. Si tu te demandes encore pourquoi alors cela vire au jaune rouge sur terre, c'est parce que l'azote qui compose principalement l'air absorbe la couleur bleu.

Sinon c'est cool moi je retourne brouter.
+ 0 -

_pepe_ En réponse à Gazelle

Et à cause de cette absorption, la lumière solaire est en fait plus bleue hors de l'atmosphère qu'à la surface de la terre, même observée à midi.

Toutefois, comme les couleurs résultent d'une adaptation et d'une interprétation des stimuli visuels, la lumière du soleil à midi est vue comme blanche que parce qu'elle nous apparaît comme une référence subjective.

De la même manière, une feuille de papier blanc sous un fort éclairage à incandescence la nuit nous apparaît parfaitement blanche, alors qu'en fait la lumière reçue par l'œil est beaucoup plus jaune que la lumière solaire à midi.

Mais notre perception colorée s'adapte à l'ambiance.

D'ailleurs, si l'on regarde la couleur du centre des soleils sur la photo, contrairement à ce qu'on pourrait croire, celui de gauche est parfaitement blanc (RVB=255,255,255), alors que celui de droite vire légèrement sur le turquoise (RVB=254,250,255) ! :-)

Contrairement aux couleurs de base saturées, le blanc n'apparaît pas comme une couleur vraiment définie. D'ailleurs, d'un point de vue colorimétrique, on est forcé de définir plusieurs blancs différents.


Sinon, je pars aussi brouter (y'a de la verdure au dîner)...
+ 1 -

Gazelle En réponse à _pepe_ Vermisseau

Tu vois étant donné que je suis daltonien j'adhère totalement le fait que les histoires de couleurs c'est subjectif.
+ 2 -

TheMetroidPrime En réponse à Gazelle Verxit

Pas d'absorption.
Diffusion.
Diffusion de Rayleigh.
+ 2 -

Heraknos Lombric

Mince j'avais cru lire 1 monde 2 soleils !
+ 1 -

Silent Lombric

La suite de 2 girls 1 cup ?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
78