Le conflit israélo-palestinien

1 828 vues

Expliqué aux enfants (et aux plus grands)

Envoyé par francisdemillau le 16 juillet 2014 à 21h49

+ -9 -

Starscream Vermisseau

Encore une fichier très orienté pro-palestinien. Ce manque d'objectivité est dommage... c'est en réalité bien plus complexe que la façon dont c'est présenté... M'enfin... *résignation*
+ -2 -

TactileWings650 En réponse à Starscream Vermisseau

Tounèketronpri
+ 1 -

Ced En réponse à Starscream Lombrik

Fichier pro-palestinien édité par l'organisation Jewish Voice for Peace?
Ah.
Ah.
Ah.

Sinon, doublon: http://lelombrik.net/62650 :)
+ 2 -

TheMetroidPrime En réponse à Ced Verxit

C'est fastoche de trouver des Juifs pro-palestinien. D'ailleurs, ce sont trop souvent des intégristes religieux encore pire que ceux qu'ils dénoncent.
+ -5 -

Ced En réponse à TheMetroidPrime Lombrik

0_0
Tu peux argumenter?
(si possible en parlant de cette association, hein...)

Et si tu en es encore à croire que la guerre là-bas est liée à la religion, c'est que tu n'as franchement strictement rien compris à ce qu'il se passe là-bas.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Ced Verxit

Ce conflit non lié à la guerre ? Tu te fous de moi ? Il est certes national, mais nier le caractère religieux du conflit, c'est à peu près comme dire que les croisades n'étaient pas des guerres de religion.
Les deux partie les plus actives du conflit sont également les plus religieuses. L'extrême droite israélienne est hautement religieuse et intégriste, alors que le Hamas est lui-même une émanation des Frères Musulmans, et le Jihad Islamique... Rien que le nom ne laisse pas d’ambiguïtés.

Ce n'est non plus pour rien que le conflit excite tout particulièrement le monde musulman, au delà du monde Arabe. Quel est l’intérêt de l'Iran de s'immiscer dans le conflit et fournir le Hamas en pétards sinon le commandement religieux ? Pourquoi une Intifada a-t-elle été déclenchée par la visite d'un parlementaire Israélien sur l'esplanade des mosquées ? C'est pas un chouia religieux ça ?

Pour revenir aux Juifs pro-palestiniens, tiens, un exemple, trouvé en 15 secondes montre en main : https://www.you...h?v=IbJVYOHQDuQ
+ 0 -

Ced En réponse à TheMetroidPrime Lombrik

Non, la religion est secondaire dans cette histoire - tu devrais aller faire un tour en Palestine pour t'en persuader ou, si tu as peur, rencontrer au moins des Palestiniens et des Israélites en France pour en discuter. En cela, un minimum de connaissance en géopolitique ne te ferait pas non plus comparer ce qu'il se passe en Palestine avec ce qu'il se passe dans le reste du Proche Orient.

Evidemment, des gens exploitent la religion (au même titre qu'en France, ils essayent d'exploiter la religion lorsque quelque chose ne leur plait pas) mais si tu avais mis un pied là-bas, tu te rendrais compte que ton interprétation est absolument trop simpliste D'abord par essence religieuse, ensuite par histoire de la guerre depuis 1947, enfin par l'imbrication des cultures (juives, islamiques ou chrétiennes). On a avant tout ici une spoliation des terres et une ségrégation d'une partie de la population car elle n'est pas de culture juive (on parle de culture, pas de religion - la différence est de taille). C'est pour cela que le régime israélien est un régime d'apartheid.

Tu parles de l'agression (malheureuse) sur l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem. Tu parles du Hamas, fais référence au Likoud. Raisonnons par l'absurde, alors. Lorsque des Juifs ou des Musulmans se font agresser à Paris, est-ce que cela veut dire que les personnes issues de la même religion que celle des agresseurs sont aussi des agresseurs ou, à défault, menaçants? Lorsqu'il y a des élections en France (par exemple les dernières), est-ce que tous les Français sont pro-FN? Tu confonds les choses : tu parles de partis politiques, de politique, de combats et de religion, tout cela mixer ensemble, alors que cela n'a rien strictement rien à voir.

Si tu allais faire un tour en Palestine, tu te rendrais compte du nombre de Juifs qui souffrent de l'action du gouvernement israëlien. Au même titre, tu te rendrais compte du nombre de Palestiniens qui souffrent du Hamas. Enfin, tu te rendrais compte du nombre de militants pour la paix, qu'ils soient juifs ou musulmans, ainsi que des familles aux deux cultures.

Concernant ton exemple de religieux juifs fondamentalistes. Je remarque avant tout qu'ils se définissent comme anti-sionnistes, pas comme pro-palestiniens pour autant. Ce sont des religieux, certes, fondamentalistes je ne sais pas (je ne les connais pas pour dire cela). Etre anti-sionniste ne veut pas dire être pro-palestinien. Ce sont deux choses fondamentalement différentes: l'un est être contre une politique, l'autre est militer pour un peuple. Ensuite, je constate que tu es capable d'effectuer un lien entre des personnes issues d'organisations différentes et qui, donc, n'ont strictement rien à voir les une avec les autres sauf de dire que la politique actuelle d'Israël est mauvaise. Raisonnons encore par l'absurde: ton argument revient à montrer que le FN, le NPA, l'UMP, le FDG sont identiques car ils sont contre la politique du Gouvernement Hollande. Whaaaaouh, il est puissant ton argument!

Bref... un peu discernement, parfois, ne fait pas de mal.
+ 5 -

MaxiTroller Lombric hué

j'ai craquer quand j'ai mal lu "redrew the map" par "rejew the map".... du coup j'ai rien retenus..
+ -1 -

Magmouth6666 Vermisseau

Les 10 premières secondes sont assez parlante,non?
+ 2 -

vinlebzh En réponse à BarneyGumbles Ver l'ouest

Il y a des sous titres FR sur celle là. ^^
+ 0 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

La droite israélienne du Likoud et le Hamas palestinien se montrent une fois de plus face à face dans le fracas des armes. Ils sont en réalité côte à côte, avides d'engranger les bénéfices politiques de la fureur guerrière qu'ils ont déclenchée sur la bande de Gaza. Cette nouvelle guerre, la quatrième en huit ans, vient encore une fois souligner les nouveaux rythmes du conflit israélo-palestinien. Il faut tous les deux ans environ un conflit, dans lequel chacune des deux parties – droite israélienne et radicaux palestiniens – vient se régénérer et regagner la légitimité entamée ou perdue durant la période précédente.
Il n'est nullement question dans cette affaire de la sécurité d'Israël, n'en déplaise à Benjamin Netanyahou. Ses objectifs sont autres : ressouder la coalition gouvernementale instable qu'il a dû construire l'an dernier avec l'extrême droite radicale ; empêcher tout réveil de négociations de paix, mises en échec il y a deux mois malgré l'activisme de John Kerry ; démontrer l'écrasante supériorité militaire israélienne à un moment où les États-Unis continuent d'explorer les voies d'une normalisation avec l'Iran.
Il n'est pas plus question pour le Hamas d'engager la grande bataille finale contre Israël. Ses objectifs sont autrement pragmatiques : s'imposer comme le seul acteur politique à Gaza, au moment où le Djihad islamique le concurrence ; ressouder l'opinion palestinienne quand sa popularité est en chute libre à Gaza et quand il a dû, largement contraint, rejoindre un gouvernement palestinien d'union nationale avec son ennemi juré, le Fatah ; obtenir de l’Égypte la réouverture de la frontière à Rafah, voire de certains tunnels d'approvisionnement.

Ni le likoud ni le hamas ne veulent la paix.
+ 0 -

Ced En réponse à magnussoren Lombrik

On est assez d'accord.
A noter qu'il y a aussi d'autres alternatives politiques sur place. Le Fatah, actuellement au pouvoir, en est une, l'OLP avec toutes les organisations annexe à l'intérieur (Front populaire de libération de la Palestine, Front démocratique pour la libération de la Palestine, Ligue Arabe) aussi. En Israël, il y aussi beaucoup de partis plus modérés que le Likoud (il y a pire aussi), comme le Parti Travailliste Israëlien, Kadima ou encore Shinoui et Meretz.

Si cela pouvait rentrer dans la tête de certains...
+ 0 -

Oblivionis Taret

J'ai une question, c'est peut étre une questions bête, mais bon...

Si j'ai bien compris, israel est un pays ou si l'on est pas Juif, on a moins de droit que les autres, notamment le droit a la propriété. Donc, si jamais quelqu'un qui n'est pas de religion juive veut acheter une maison, il ne peux pas ? Ca ne choque personne ?

Si jamais je voulais allez vivre en Israel, on me refuserait le droit d'étre propriétaire a cause de ma religion et visiblement, tout le monde trouverait ca normal ( ? ) , mais si un israelien voulait venir en france , si on lui refusait la possibilité de devenir propriétaire parce qu'il n'est pas chretien, ne seriont nous pas aussitot passible d'amende ( lourde en plus ) pour discrimination et antisémitisme ?

D'ailleurs, autre question bête ( je sait, j'avais dit qu'une seul mais bon )

On entend trés trés souvent parler d'antisémitisme ( hostilité envers le peuple juif ) mais quel sont les mots pour exprimé la même chose contre les chretien/musulman/boudhiste/hindoue ? Parce que j'en entend trés rarement parler malgré les problémes connues envers le religion cité ci dessus
+ 0 -

Ced En réponse à Oblivionis Lombrik

Non, c'est loin d'être une question bête, bien au contraire.

Un des préceptes, plus ou moins explicite, de la Déclaration d'indépendance de l'État d'Israël de 1948 (qui fait suite au plan de partage de la Palestine, ce n'est pas une constitution car il n'y a pas de constitution en Israël) est justement la liberté de culte. Autrement dit, il ne faut pas forcément être de religion juive mais tu as des passe-droits si tu es de culture juive (culture dans le sens origine).

Tu peux lire l'analyse dans le bouquin d'Alain Dieckoff 'L'Etat d'Israël' (2008, Fayard) sur le sujet. C'est ce qu'il lui vaut de réfuter le terme de république et de démocratie, bien que techniquement Israël est une république parlementaire multipartite et une démocratie libérale qui a adopté le suffrage universel. Par exemple, le sionisme religieux est intrinsèquement refusé dans la Déclaration mais elle n'existe que par le lien étroit (on parle de lien insécable) du peuple juif avec leur terre (donc gouverné par des préceptes historiques et religieux) et la volonté de créer et coloniser. A cela s'ajoute la Shoah. S'il y a donc un caractère juif qui est affirmé dans ce texte, il y a aussi de 'grands principes constitutifs d'un état de droit [qui] y figurent bien explicitement' (p.ex. liberté sexuelle, de religion, de croyance, etc...).

Autrement dit, tu as toujours une dualité entre culture et appartenance religieuse. C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de pays musulmans (Tunisie, Algérie, Maroc notamment mais aussi Iran, Turquie ou Syrie).

Donc, si tu veux aller t'installer en Israël, il faut que tu prouves ton 'droit au sol' d'une certaine manière. En pratique, c'est beaucoup plus compliqué.

Le cas ne se pose pas en France car tu as une séparation de toutes les Eglises et de l'Etat d'après la Loi de 1905. Tu as aussi une liberté de culte totale dès lors que la pratique du culte n'est pas contraire à la constitution. Refuser l'installation de personnes sous prétexte leur religion serait punissable par la loi.

'On entend trés trés souvent parler d'antisémitisme ( hostilité envers le peuple juif ) mais quel sont les mots pour exprimé la même chose contre les chretien/musulman/boudhiste/hindoue ?'
L'antisémtisme est l'hostilité envers les Sémites. Les Juifs ne sont pas les seuls sémites. On devrait plutôt parle d'anti-judaïsme, ce qui est d'ailleurs requis par pas mal d'autorités juives. Le terme 'antichristanisme' existe, pour les Musulmans on parle d'ilamophobie. Pour les autres, je ne sais pas s'il y a un vrai mot. Mais d'une manière générale, on pourrait parler de connerie!
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
23