Les hommes ces handicapés

oui, oui, on est très con

Envoyé par PEM1977 le 22 mai 2024 à 21h55

+ 1 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Ou je suis cynique, ou j’ai perdu espoir mais… Le pauvre a beau bien expliquer qu’il ne fait pas l’apologie du viol et ben y aura toujours des cons pour biaiser son discours et résumer ça en un « voyez que c’est pas de ma faute, c’est génétique. J’y peux rien M’sieur l’juge. Faut pas aller contre sa nature, ce serait pas naturel. » -_-
+ 1 -

Nunchaku En réponse à feyfey Lombric Shaolin

Tu cites une femme qui essaye de justifier sa tendance à sélectionner certains types d'hommes ?
+ -1 -

_pepe_ En réponse à feyfey

Et ton discours à toi, qui omet le point essentiel du propos, a tout autant de chances d'être entendu comme une justification valable, son interprétation biaisée consistant à prendre l'excuse que tu cites pour argent comptant.

Le point essentiel du propos, c'est qu'il faut que la culture qu'on construit prenne en compte ce type de prédétermination génétique, parce qu'un des rôles du culturel est de corriger les côtés néfastes de l'inné. En d'autres termes, parce que la propension au viol est en partie innée, il est nécessaire de prodiguer une éducation adaptée qui vise à l'éradiquer efficacement.

Nier ce que l'orateur expose sous le prétexte fallacieux que certains pourraient en faire une interprétation biaisée afin de justifier leurs actes serait le meilleur moyen d'empêcher qu'on résolve le problème.
+ 1 -

feyfey En réponse à _pepe_ Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Mais ça va pas la tête ?
À quel moment je nie quoi que ce soit ?
Dans l’exemple du propos biaisé je te tire mon chapeau !
+ -1 -

_pepe_ En réponse à feyfey

C'est pas dans ma tête, mais dans la tienne. À quel moment aurais-je affirmé que *tu* niais ?

Ce que j'affirme en revanche, c'est :
- que tu éludes l'explication ou dévalorises son importance et sa justesse en donnant du poids à une interprétation biaisée qui n'a pas lieu d'être (†) ;
- que, *d'une manière générale*, nier cette explication, notamment au nom du principe que des gens pourraient en profiter pour n'en retenir que la moitié et l'interpréter de travers, serait délétère pour lutter efficacement contre les viols.

Ce que je reproche à ton commentaire, ce n'est pas de nier l'explication (ce que tu ne fais pas), mais de présenter un point de vue qui pourrait justifier qu'on le fasse (‡).

† : L'éducation est (au même titre que la répression) un moyen de lutter contre les pulsions naturelles des individus et les incitations culturelles néfastes qu'ils reçoivent. Ce n'est donc pas le mode de défense discutable de l'auteur du crime qui importe, mais ce que pensent le juge, et ce que pense toute personne censée contrôler ses pulsions, conformément à la culture qu'on lui a inculquée, qui la retient de passer à l'acte.

‡ : En disant ça, je m'élève plus particulièrement contre la vision du monde, échafaudée sur des omissions et des mensonges et qui valorise l'imbécilité et l'immoralité, qu'on tend à imposer actuellement. Cette vision, à l'opposé de celle des Lumières, n'est pas compatible avec l'objectif d'une population de citoyens éclairés, éduqués et responsables de leurs actes.
+ 2 -

Doupitoum Vermisseau

On est très con, et c'est la faute des femmes.
+ 2 -

Ezellar Lombric Shaolin

Ca recoupe bien en tous cas avec mon expérience. Beaucoup de mes copines se sont mises en couple à un moment ou un autre avec des mecs à la limite de la méchanceté qui les traitaient comme du jambon et venaient ensuite couiner.
Et toujours la même rengaine de friendzone : "Toi au moins, tu es gentil, c'est avec toi que je devrais sortir mais ça ferait bizarre".
+ 1 -

PEM1977 En réponse à Ezellar Vermisseau

Ca parle pas de ça, saucisse
La testostérone ça rend fragile et ça pousse à des comportement stupides
+ 0 -

Ezellar En réponse à PEM1977 Lombric Shaolin

Ah, si. Ca parle carrément du fait que les femmes choisissent des connards parce qu'ils ont des gros muscles et ce, depuis l'aube de l'Humanité. Et que ça a entraîné une sélection naturelle des gros cassos avec des taux de testostérone élevés qui leur tapent dessus et que cette tendance a été renforcée par la société.
Il parle aussi de la surmortalité des jeunes hommes à cause de comportements dangereux. Et ça, c'est pas de la fragilité (même une femme jetée contre un mur à 120km/h ne survit pas au choc).
Au final, la "fragilité" c'est anecdotique.
+ 0 -

PEM1977 En réponse à Ezellar Vermisseau

Pas exactement
Il fait que les femelles préfèrent les mâles avec des handicaps de mobilité parce que s'ils sont en vie, ils ont d'autre caractéristiques qui compensent le handicap.

Chez les humains, il y a une différence de +50% mortalité chez les 15-25 ans; parce que tu combines "bravade des interdits" + testostérone => comportements dangereux (prise de drogues, prise de risques).
Toi, tu penses que les femmes préfèrent à priori, les ostra... les croc-magnons au profit des croc-mignons.
Alors, certes, il y a un biais à la beauté (on attribue plus de qualités positives aux gens beaux) et la société valorise les go-muscu; donc potentiellement le choix initial peut se faire plus sur des critères physiques (not all women, sinon les golfeurs, les pandas, les informaticiens n'auraient pas de chance).
Mais, si elles restent avec, c'est certainement dû au phénomène d'emprise.
C'est hyper insidieux; je l'ai vécu avec mon ex-allemande, je l'ai vu en direct-live sur une amie, une pote m'a aussi raconté son ex-relation.
L'emprise, personne n'est immunisé - mais genre personne de chez personne - et ça arrive bcp bcp bcp beaucoup plus souvent qu'on le pense
+ 0 -

fml Vermisseau

La conférence complète https://youtu.b...RIGC4jV3hU7r9cp
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
32