Le mythe des inégalités salariales

À qualification égale
À horaires égaux
À responsabilités égales

Envoyé par glurp le 9 janvier 2023 à 08h18

+ -10 -

Ced Lombrik

Non, rien...
Image de Ced
+ 1 -

Bellus

en meme temps valeur actuelle.
+ 9 -

john5 En réponse à Bellus

Si Hitler avait dit que la terre tourne autour du soleil, aurait-il eu tort ?
+ 5 -

Doupitoum En réponse à john5 Vermisseau

Non, de toute évidence, cependant il y a 2 choses auxquelles on va forcément faire attention. De 1, Hitler n'est pas un scientifique, mais encore ça, ça passe. De 2, pourquoi Hitler affirmerait-il ceci ? Son discours va-t-il utiliser ce fait énoncé pour servir son propos et sa doctrine ?

Je ne dis pas que cette vidéo est nulle PARCE QUE c'est Valeurs Actuelles (j'ai pas regardé lol), mais il est normal que l'on puisse avoir un a priori sur ce qui va être avancé, sachant la ligne éditoriale de VA.
+ 1 -

eowyn En réponse à john5 Lombriko-san

y'a tellement de conneries dans cette video, je sais même pas par où commencer
là c'est juste détruire des idées féministes avec les pires arguments et raisonnements
oui, j'ai du mal à ne pas voir de rapport entre valeurs actuelles et détruire gratuiterment des arguments progressistes

on peut et doit débattre mais pas comme ça quoi
+ -2 -

Ced En réponse à eowyn Lombrik

Sur la capture d'écran que j'ai faite plus haut, tu peux voir que ce sont essentiellement des hommes, très réputés dans la fachosphère, qui ont contribué à cette vidéo... Non pas que les femmes soient toujours féministes mais là, c'est tellement risible! :')
+ 2 -

eowyn En réponse à Ced Lombriko-san

oh purée, alors ces noms me disent complètement rien pas moyen que je capte xD
+ 0 -

Ced En réponse à eowyn Lombrik

Si tu as un peu de temps à perdre, tu peux regarder - c'est assez drôle de regarder leurs produits "intellectuels".
+ 1 -

Doupitoum En réponse à Ced Vermisseau

Ce sont ceux qui ont mis de l'argent, genre tipee ou autre. Ils n'ont pas forcément fait la vidéo (je ne dis pas qu'ils vont donner à n'importe qui, et qu'ils risquent de donner à des gens qui partagent un peu ou beaucoup leurs convictions ... mais ils n'est pas stipulé qu'ils ont participé à l'élaboration de la vidéo, ils l'ont en partie financé).

Faudrait pas faire non plus un raccourcis.
+ 1 -

john5 En réponse à eowyn

Comme quoi par exemple ?
+ 2 -

eowyn En réponse à john5 Lombriko-san

Elle élude plein de mécanismes.

Ca m'emmerde parce que j'ai pas envie de faire genre victime ou chienne de garde mais pitié pas ce genre de phrases "elles ont qu'à demander à leur conjoint de plus participer".
Elle peut juste pas ignorer la difficulté à faire répartir les tâches ménagères au sein d'un couple et c'est qu'un exemple.
De même la difficulté pour des femmes pour s'imposer au boulot. T'arrives à peine à l'ouvrir devant des collègues mecs t'as plus l'énergie de demander une augmentation. J'ai fait une formation en informatique, 2 filles pour 7 mecs. La galère pour l'ouvrir quand on bossait en groupe (et je passe sur l'effet bande de mecs). Je me faisais systématiquement couper la parole par un mec qui respectait tous les autres mecs.
Y'a des sociologues qui pointent des mécanismes derrière, je ne dis pas que c'est systématique (au hasard quand je prends le métro je ne souffre pas du "manspreading", en plus c'est facile pour moi j'ai de petites jambles). Je les rejoins tellement quand ils disent qu'on écarte les filles des sciences pour les mettre du côté des lettres ou du sion à la personne.
Bref l'orientation scolaire, les femmes qui galèrent pour les tâches ménagères, l'effet bande de mecs, les mecs qui s'imposent au travail, trop de phénomènes qu'elle élude (et c'est au pif).
Là encore je ne m'amuse pas à systématiser.
Y'a des meufs connes manipulatrices, et surtout ce que j'ai décrit plus haut, on peut en débattre. Mais qu'elle n'élude pas, quoi.

Quand à l'exemple de l'article de Libé sur le Raptor :
https://www.lib...est-el_1769500/
Libé détruit complètement la video. Oui il y a un argument avec lequel ils sont d'accord et elle screenshote le seul argument "libé est d'accord avec le raptor" xDD
Mauvaise foi de la video :D

(je l'ai pas dit précédemment mais je ne soutiens pas non plus Sandrine Rousseau)
+ 5 -

Jackyzgood En réponse à eowyn Lombric

"Elle peut juste pas ignorer la difficulté à faire répartir les tâches ménagères au sein d'un couple et c'est qu'un exemple."

Clair !! Quand certaines habitudes sont prises c'est vachement dur de changer. Pour l'avoir vécu, j'avais demandé de l'aide et franchement ... le regard ... dans le genre "nan mais sérieusement ?" J'ai dû insister en lui rappelant que même si ce n'était pas tout le temps, je l'aidais moi ! Mais sous prétexte des stéréotypes ce n'est pas son boulot de faire ça ... Le ton est monté, je lui ai fait comprendre que j'en avais marre que ça n'aille que dans un sens.

Finalement elle a finit par m'aider à rentrer les 3 tonnes de pellet ! Franchement c'est quoi ces stéréotypes ? Sous prétexte que je suis un homme je dois être le seul à me casser le dos ? Je suis entièrement pour l'égalité homme/femme ! Je veux bien l'aider pour la vaisselle, le linge etc ... Mais il ne faut pas oublier qu'un foyer se maintient aussi en entretenant la chaudière, la plomberie, la voiture, les gouttières, etc ...

Il faut faire attention à la définition qu'on donne au terme "tâches ménagères", ce sont les tâches nécessaire à l'entretient du foyer. Parce qu'on le voit bien que certaines féministes ne parle que des tâches accomplies majoritairement par des femmes, en masquant complètement celles qui sont faites majoritairement par des hommes.

Parce que pour l'instant dans les différentes statistiques qui me sont passées sous le nez, j'ai bien vu la vaisselle, le linge, passer l'aspirateur etc ... Mais jamais des tâches du genre : changer un robinet qui fuit, rentrer plusieurs tonnes de pellets, tirer des câbles électriques, crapahuter sous la voiture pour faire la vidange, etc ... Or ces tâches là sont tout aussi nécessaire pour le bon fonctionnement du foyer.
+ -6 -

Ced En réponse à john5 Lombrik

C'est assez étonnant cette façon que tu utilises pour défendre ton idéologie en la comparant à un meurtrier célèbre. C'est un aveux de faiblesse? A moins que tu n'aies aussi peur que la Terre tourne autour du Soleil... :')
+ 10 -

john5 En réponse à Ced

C’est une comparaison pas particulièrement subtile mais néanmoins valide pour mettre en exergue un sophisme. C’est dommage que tu ne l’ai pas compris mais je ne peux pas dire que je sois surpris.
Ps. Je n’ai pas d’idéologie, je pense que tu confonds avec toi-même.
+ -9 -

Ced En réponse à john5 Lombrik

Autant je peux admettre que j'ai une idéologie sur certains sujets autant je ne pense pas en avoir sur le féminisme car je ne pense pas qu'un homme aujourd'hui puisse se définir féministe - ce n'est clairement pas honnête et, même, ça dessert le combat auquel il peut appartenir.

Par contre, un homme peut avoir des attitudes clairement contraires au féminisme. Et je pense que c'est ton cas car tu es toujours très prompte à dire que tu n'aimes pas le féminisme - tu as même dit plusieurs fois que les hommes et les femmes ne pouvaient pas être égaux en utilisant des arguments plus ou moins fallacieux (comme le fait d'être enceinte) il y a quelques temps. Cela s'appelle bien de l'idéologie puisque tu compares des choses qui ne sont pas comparables dans le but d'arriver à un spin argumentatif foireux (ce que pointe du doigt Doupitoum plus haut, sans même avoir à parler du point Godwin).

Une idéologie, c'est quelque chose qu'on apprend ou qu'on s'évertue à apprendre, qu'on transmet par/pour quelque intérêt propre. Par exemple, un enfant ne nait pas raciste comme il ne nait pas contre telle genre ou telle genre; à la rigueur, il n'aime pas certaines personnes pour des raisons qui lui sont propres mais il se construit autour de peur qu'on lui inculque. Autrement dit, ne pas vouloir d'égalité entre les hommes et les femmes est bien la peur d'un monde qui s'effondre, ce même monde qui d'ailleurs n'était pas ainsi stratifié il y a quelques centaines ou dans quelques civilisations aujourd'hui encore - tu peux regarder les écrits sociologiques et anthropologiques sur le sujet, ce n'est pas vraiment ce qui manque...

Vouloir conserver une dominance d'un type d'individu sur un autre est bien la peur de perdre une place. Du coup, on fait preuve d'outil, comme l'idéologie par l'argumentaire, pour arriver à ses fins. C'est juste la base des relations humaines chez certains : ils ont peur. As tu peur?
+ 11 -

john5 En réponse à Ced

Une idéologie c’est un système de pensée qui résiste à l’argumentation. J’ai des problèmes avec le féminisme pour des raisons qui sont parfaitement rationnelles et justifiées. Si le féminisme se résumait à réclamer une égalité des droits ou la lutte contre des discrimination institutionnelles établies je n’aurais aucun problème à me proclamer féministe. D’ailleurs je soutiens certains combats féministes qui me semblent juste, je soutiens le droit à l’avortement, le mariage et l’adoption homosexuel, je suis pour lutter contre la violence conjugale et toutes formes de discriminations y compris professionnel.
Malheureusement ce mouvement politique est totalement pourri par du militantisme bas du front qui manipule et invente des griefs imaginaires dans une démarche victimaire et improductive. J’estime qu’il est normal de démêler le vrai du faux et d’agir sur la base de chiffres étayés et de discuter de choses concrètes. J’estime également que la parole des femmes n’est pas sacrée (pas plus que celle des hommes) et que se proclamer de la justice social n’est pas suffisant pour être incritiquable.
Et je ne suis ni idéologue ni dogmatique car je n’ai pas d’idées immuables, je n’ai aucun problème à changer d’avis ou à adapter mon mode de pensée si je me trouve face à des arguments valables.

Il me semble également nécessaire de préciser que je ne me considère en aucun cas d’extrême-droite, je n’ai aucune sympathie particulière pour VA, je n’ai aucun doute sur le fait que EUX sont idéologues et que cette vidéo est biaisée. En revanche, je n’ai pas de problème à écouter des avis divergents. En l’occurrence, même si il peut y avoir des erreurs factuelles dans leur discours, je trouve qu’ils soulèvent des points intéressants notamment sur le fait que les chiffres utilisés pour mettre en place les politiques féministes sont basées sur des sources insuffisantes et/ou biaisées.
+ -7 -

Ced En réponse à john5 Lombrik

"D’ailleurs je soutiens certains combats féministes qui me semblent juste, je soutiens le droit à l’avortement, le mariage et l’adoption homosexuel, je suis pour lutter contre la violence conjugale et toutes formes de discriminations y compris professionnel."
En quoi le mariage et l'adoption homosexuel sont des causes inhérentes au féminisme?

Pour le reste, je maintiens ce que je pense : tu as peur de certaines personnes donc tu mets tout le monde dans le même moule. Pourtant, il n'y a pas un féminisme mais des féminismes - c'est quand même la base de s'intéresser un minimum de la base du sujet pour essayer d'émettre un quelconque avis dessus. 'fin bon...

Allez, bonne journée.
+ 5 -

john5 En réponse à Ced

En quoi le mariage et l'adoption homosexuel sont des causes inhérentes au féminisme?
Tu n’as pas entendu parler d’intersectionnalité ? Pourtant c’est un des grands mots d’ordre du féminisme en 2023.

Du coup je te retourne tes conseils, qui s’appliquent admirablement à toi-même.
+ -7 -

Ced En réponse à john5 Lombrik

Okay, donc lecture vraiment très orientée de ce que peut-être l'intersectionnalité tellement elle est américaniste trumpienne. On comprend bien mieux pourquoi tu es si peu enthousiaste à l'idée qu'un quelconque féminisme puisse voir le jour dans quelques temps... Quant à borner la chose au mariage et à l'adoption homosexuelle, c'est franchement ne rien y connaitre ni au(x) féminisme(s) ni au(x) concept(s) d'intersectionnalisme, mais bon...
+ 8 -

john5 En réponse à Ced

C’est assez ironique que tu m’accuses d’américanisme quand l’américanisation de la pensée est précisément ce qui abîme le plus la pensée woke/féministe. Le concept d’intersectionnalité d’ailleurs, comme l’empouvoirement, la masculinité toxique, le mansplaining, le manspreading, la fragilité blanche, etc... tous ces concepts sont directement importés des USA.
+ 0 -

Thiche En réponse à john5 Colonel Chat-Ver

Peggy McIntosh et Robin DiAngelo pour ne pas les nommer. Quand le capitalisme américain ne peut se permettre d'écorner le mythe du "rêve américain", il crée des classes sociales qui n'en sont pas. De quoi annihiler tout questionnement sur les inégalités sociales en produisant artificiellement de la lutte sociale. Lutte des genres, lutte des races et/ou lutte des pratiques sexuelles contre lutte des classes. Alors même que ni le genre, ni la race, ni les pratiques sexuelles ne définissent une appartenance de classe. Et encore moins une convergence des intérêts de classe.
+ -6 -

Ced En réponse à john5 Lombrik

Je n'ai fait que parler de féminisme, c'est toi qui amène ça sur le tapis en ayant une définition galvaudée en plus. Du coup, je maintiens que c'est pourrave quand même d'en parler ainsi et que ça montre une inculture latente. La vie ne résume pas à l'apprentissage sur Wikipedia et dans des séries américaines, hein?!

Allez, ciao.
+ 3 -

john5 En réponse à Ced

Bah, si je suis inculte dans ce cas les principales figures politiques et influentes du féminisme le sont aussi. Si il existe un féminisme académique nuancé et subtil, c’est pas celui qui a le plus d’impact sur la société, dans la politique et les médias en tout cas.
C’est un peu comme le communisme, les états proclamés communistes, ce n’est pas du "vrai" communisme n’est-ce pas ?
La magie de se noyer dans les grandes idées et de rester aveugle au réel.
En effet tu peux partir en te drapant dans ta grande culture et sans avoir apporté le moindre argument mis à part m’avoir traité d’illettré.
+ 1 -

belnea En réponse à Bellus Vermisseau

Hitler avait dit que le tabac, c'était source de cancer du poumon, avait-il eu tort ?
Du coup, première loi antitabac mais les lobbies ont gagné.
+ 14 -

Tzeenchy Fen Lombrik

"Si t'as envie que les tâches ménagères soient mieux réparties au sein du foyer, parles en dans ton couple."
+ 0 -

alextazy0 En réponse à Tzeenchy Asticot

C'est pareil que pour les violences conjugales: « t'As kA JuSte lE KIté loL!»
+ 2 -

Doupitoum En réponse à alextazy0 Vermisseau

Oui enfin, la facilité à mettre fin à une relation, ça n'a rien à voir avec la violence conjugale. Il y a des histoires qui deviennent nulles durant de longs mois avant que l'un des deux y mette fin sans qu'il y ait quelconque violence.
+ 0 -

eowyn En réponse à Doupitoum Lombriko-san

pas d'accord
expérimenté : me casser de chez un mec qui voulait pas. j'y suis arrivée mais ça a bien pris un jour de trop, boule dans la gorge mec qui veut rien savoir, ton qui monte...
et encore, je fait partie des meufs influençables / qui tardent à se barrer ...
+ 3 -

alextazy0 En réponse à Doupitoum Asticot

Je suis 100% d'accord, et aussi avec le fait que mettre fin à une relation (quelle qu'elle fut) peut être plus difficile qu'on ne le pense souvent.
+ 2 -

belnea En réponse à alextazy0 Vermisseau

ha. dans 50% des violences conjugales, la femme est aussi violente que l'homme mais elle fait moins mal…
+ 0 -

eowyn En réponse à Tzeenchy Lombriko-san

Ouais, comme chez mes parents où mon père hurlait comme un taré dès qu'il y avait une table à débarrasser et qu'on le lui demandait
+ 4 -

Thiche En réponse à eowyn Colonel Chat-Ver

En quoi ton stage en informatique, ta relation avec ton père ou un de tes ex confortent ou les invalident des biais d'interprétations sur des statistiques rendant compte des disparités salariales selon les genres ?
+ -3 -

eowyn En réponse à Thiche Lombriko-san

En décortiquant les mécanismes derrière
+ 1 -

Thiche En réponse à eowyn Colonel Chat-Ver

Ton stage : Mec ou fille, quand on te coupe la parole, n'as-tu aucune réactivité pour le signaler à ton interlocuteur et reprendre la parole ? Es-tu incapable de t'affirmer au sein d'un groupe ? Aurais-tu eu plus d'aplomb pour le faire si c'eût été un groupe exclusivement composé de filles ? Comment aurais-tu pu te mettre en situation légitime de demander une augmentation salariale alors que tu n'étais déjà pas capable d'affirmer un point de vue ou une proposition au sein d'un groupe de travail ? La fatigue ? Ton rôle n'était pas mineure et certainement pas liée à ton genre. Tu t'es juste fait bouffer la tronche par plus ambitieux et/ou fourbe que toi. Et ça arrive tout le temps. Aux mecs aussi. Entre eux ou pas. Dans ton cas et sans vouloir être désobligeant, serait-ce un problème de genre au sein d'un groupe ou d'affirmation de ta personne au sein de ce même groupe ? Couper la parole est une transgression. La reprendre en est une autre. La transgression a toujours été une des caractéristiques constitutive du genre masculin. Raison pour laquelle les femmes réussissent mieux dans les études puisque plus inclinent à accepter les règles des institutions. Ceci explique aussi en partie pourquoi sur 11 millions de détenus dans le monde, on ne compte "que" 770.000 femmes en prison (7% de ces 11 millions).

Ton père : Selon ton profil, tu as 37 ans. J'imagine que ton père a un certain âge. Entre 60 et 70 ans ? Il faudrait également tenir compte de ses origines culturelles, sociales et socio-professionnelles. Quoi qu'il en soit, tout ceci ne peut justifier une considération sur base d'anachronisme moral. Autre époque, autres mœurs, autres normes. Femmes ou hommes (voire dans ta tranche générationnelle), on a tous entendu des injonctions parentales du genre "Tu feras ce que tu voudras quand tu auras ton chez toi. En attendant, tu es chez moi, tu fais comme je dis". En gueulant ou pas. Je te fiche mon billet que chaque membre de LLB en a une ou deux du même acabit. Rien de bien relevant ou de significatif.

Ton ex : J'ai eu une expérience similaire à la tienne avec une ex. Cependant, ça ne rend toujours pas compte des biais d'interprétation statistique mis en exergue dans cette vidéo.

De nouveau, je ne vois pas en quoi ton expérience existentielle et les conclusions que tu en tires peuvent constituer un contrargument ou un outil viable qui pourrait décortiquer quoi que ce soit derrière.
+ 0 -

eowyn En réponse à Thiche Lombriko-san

alors pour l'exemple de couper la parole : ça peut être biologique (la testostérone...), sociologique, ou les 2 en proportions variables
des sociologues observent les enfants et voient qu'il y a des différences entre filles et garçons depuis tout petits (prise de parole, occupation de l'espace...). Est-ce que ça vaut le coup d'être étudié ? why not. est-ce que ça vaut le coup qu'on essaie de fairte changer les choses ? why not
Quand je lis des écrits sur la sociologie des genres, ça recoupe tellement mon histoire, de même en discutant entre meufs.

Je me dis que si j'avais été un mec j'aurais eu quinze fois moins de difficultés pour pas me faire couper la parole et je me dis que oui le féminisme vaut le coup. J'ai rien d'une chienne de garde, je sais avoir une discussion posée je m'en prends à personne, juste je démontais la video à la base
+ 0 -

Thiche En réponse à eowyn Colonel Chat-Ver

Je n'aurais pas mieux dit : il y a indéniablement une perspective liée à l'immanence sur ces questions. Et quand on est soucieux de justice (et je pense que c'est mon cas), on ne peut être que féministe. Cependant, on peut difficilement changer ce qui nous est imposé par cette immanence. Cette immanence, en opposition aux appréhensions structuralistes où tout ne serait que lié à du structurel, n'est pas un choix. On ne devient pas femme, on l'est de par son immanence. Pas plus que les homosexuels ne le deviennent par choix ou sous l'effet d'une injonction structurelle. C'est pourtant ce que les homophobes voudraient que ce soit : un choix lié à des influences structurelles. Parce que selon eux, si on a le choix de l'être, on a aussi le choix de ne pas l'être parce que ces attributs seraient liés à des causes structurelles ou systémiques exogènes et en opposition à l'immanence de l'individu. Pourtant, c'est un fait : on n'est pas homosexuel par choix, pas plus qu'on est hétérosexuel par choix. Il en va de même pour les genres et l'influence que cette immanence a sur nos comportements. Ce n'est pas la société qui induit qu'en moyenne, mon niveau de testostérone est dix fois supérieur au tien mais bien nos immanences respectives. Ceci est démontré scientifiquement : la testostérone potentialise les réponses agressives aux provocations. Mais aussi qu'il y a augmentation de générosité en l’absence de provocation indiquant que la testostérone peut aussi causer des comportements pro-sociaux appropriés à l’augmentation de son statut social. Dans cette étude scientifique intitulée "Personality and Individual Differences", datant de 1995, on peut y lire : "La testostérone, la criminalité et le comportement carcéral ont été examinés chez 692 détenus adultes de sexe masculin. La testostérone a été mesurée à partir d'échantillons de salive et le comportement a été codé à partir des dossiers du système pénitentiaire. Les détenus qui avaient commis des crimes sexuels et/ou violents avaient des niveaux de testostérone plus élevés que les détenus qui avaient commis des crimes de cambriolage, de vol ou liés à la drogue. Les détenus avec des niveaux de testostérone plus élevés ont également violé plus de règles en prison, en particulier les règles impliquant une confrontation ouverte. Les résultats indiquent des différences entre les individus à faible et à haut taux de testostérone dans la quantité et la nature de leur mauvaise conduite."
+ 2 -

magnussoren En réponse à Thiche Ver (re-)cyclable

j'ai bossé dans un service ou il y avait des "pervers sexuel" a qui on injecté de l'androcur, j'étais tres etonné que dans le même moment , leurs pulsions sexuelles baissaient, mais leur acceptation au reglement augmentait... un truc de fou....
+ 3 -

le-long-brick Longbric

"J'me présente, je m'appelle Henriette; j'voudrais bien réussir mes paupiettes..."
+ -1 -

GruikMan En réponse à le-long-brick Vermisseau

Du Mans elle est originaire Henriette...
+ 3 -

Mescouillesmickey Vermisseau

Petite croix de Lorraine qui traine, livre sur de gaulle aussi...
+ -3 -

Toto769 Vermisseau

Si maintenant les macho envoient des trans pour protéger le patriarcat, où va t'on?
+ 0 -

Chiwawa LoMBriK addict !

Elles vivent plus longtemps, donc consomment plus de retraite.... elles devraient cotiser plus
Elles veulent qu'on paye tout... on devrait gagner plus.
Je continue? :)
+ 0 -

CDN Vermisseau

Mis à part que la journaliste soit particulièrement jolie, le reste je m'en fiche pas mal. La loi sur l'égalité salariale existe, qu'elle soit appliquée si tel n'est pas le cas, point.
+ 2 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

aucun emploi n'est réservé aux femmes.
Il va sans dire qu'un mec en forme préféra faire manut que caissière, sa force physique le lui permet,
pour une femme c'est plus compliqué, du coup elle va se trouver un temps partiel avec en plus une coupure...
c'est juste de ça dont il s'agit...un ou une cadre gagne autant, un ministre ou une ministre pareil, un infirmier ou une infirmière également, malheureusement il existe des métiers délaissés par les hommes et donc occuper principalement par des femmes......
ce qu'il faut faire , c'est revaloriser les salaires de ces personnes , arrêter les coupures..
parce que la différence, c'est le prolo de base qui la prend en pleine gueule, parce que souvent le travail féminin est vu comme un complément..
Évidemment qu'on peut ouvrir les métiers du bâtiments aux femmes : qui a déjà tiré des mètre de fils électrique jusqu'au compteur, montez des tuiles sur un toi, pelleté du ciment? moi qui suis un homme fragile, je le fais pas une semaine...
je ne suis pas féministe, j'ai une fille qui a choisi de faire le même métier que moi et qui est bien meilleure de moi, je suis pour la reconnaissance des qualités ( et apparemment ses employeurs ne se trompent pas )
je suis infirmier, j'ai bossé avant a l'usine, si c'est autant le bordel a l’hôpital, c'est parce que c'est un métier essentiellement féminin, aucun "contremaitre" ne se serait permis de me parler comme un ( souvent une ) cadre se permet de parler au personnel, n'aurait les mêmes exigences..le gars aurait pris une gifle, nous on se soumet...
ah oui, j'ai oublié , je suis en couple depuis 27 ans , avec madame , nous avons 3 enfants, c'est évidemment elle qui porte la culotte, mon coté féministe me pousse a être un peu viril en essayant de bien l'honorer du mieux que je peux, et a mon age ; c'est dur, enfin, je veux dire c'est compliqué, parce que être dur, c'est dur..)
après vite fait pour répondre a ced , le féministe humaniste en pantalon en velours côtelé : va bien falloir que tu résolves la quadrature du cercle : ok, on ouvre les frontières et a ton avis, la masse de sous diplômés ils vont prendre la place de qui au niveau boulot? vu le nombre de chômeurs en France, ils vont faire augmenter le pouvoir d'achat ? tu penses fédérer le grand syndicat des laissé pour compte , the union of the disenfranchised ou اتحاد اليسار
c'est pas un problème de sexe; c'est pas un problème de couleur, c'est un problème de classe
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
38