Soldat américain d'origine japonaise en 1942 avec sa mère, cueilleuse de fraises en Californie

Si ces rares soldats ont été bien traités par l'armée (traducteurs, chiffreurs, codeurs, etc...), les civils le furent beaucoup moins. La maman ci-dessus est relativement chanceuse, car d'immondes camps de regroupements furent le plus souvent installés dans des déserts.
1 499 vues

Si ces rares soldats ont été bien traités par l'armée (traducteurs, chiffreurs, codeurs, etc...), les civils le furent beaucoup moins. La maman ci-dessus est relativement chanceuse, car d'immondes camps de regroupements furent le plus souvent installés dans des déserts.

Envoyé par le-long-brick le 21 septembre 2022 à 17h15

+ 2 -

BonPublic Vermisseau

Strawberry fields forever....

https://www.you...h?v=HtUH9z_Oey8
+ 1 -

magnussoren Ver (re-)cyclable

oui, enfin, la plupart ds japonais aux USA étaient dans des camps il me semble
+ 3 -

Doupitoum En réponse à magnussoren Vermisseau

En France aussi ... En nouvelle-Calédonie, les travailleurs japonais (parfois installés depuis de nombreuses années et ayant fondés une familles) ont été internés le temps de la guerre (une fois que la NC eut rejoint les FFL). La grande majorité est repartie au Japon après la guerre.
+ 0 -

GruikMan En réponse à magnussoren Vermisseau

Et la plupart des occidentaux du Japon étaient où?
+ 1 -

magnussoren En réponse à GruikMan Ver (re-)cyclable

il devait pas y en avoir beaucoup ;)
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
19