14:30 à Paris

Chargement du lecteur...
Rejouer
Fermer
Vous aimerez peut-être aussi :
Spiderman Spiderman Spiderman Spiderman
Pas de bras … Pas de bras …
1 255 vues

Nouveau braquage d’une bijouterie dans le quartier de la place Vendôme à Paris. Ce jeudi après-midi, c’est l’enseigne Chanel, située rue de la Paix, qui a été victime d’un braquage à main armée, annoncent les forces de police. Selon les premières informations, quatre personnes ont pris la fuite sur une moto et un scooter. Elles étaient munies d’au moins une arme longue.

Ce que semble confirmer une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. D’après nos informations, le montant du préjudice sélèverait à deux ou trois millions d’euros. Selon une source policière, il n’y aurait pas de blessé. La préfecture de police de Paris annonce que la brigade de répression du banditisme se rend sur place.

La brigade de répression du banditisme (BRB), saisie de l’enquête, s’est rendue sur place, a annoncé dans un tweet la préfecture de police de Paris. La boutique de luxe est située rue de la Paix, non loin de la Place Vendôme, connue pour ses joailliers de grand renom. Peu après les faits, la rue de la Paix a été bouclée par un cordon de sécurité et des effectifs de police étaient répartis devant la boutique dont le rideau métallique était baissé.

Anastasia Martino, 26 ans, vendeuse dans un magasin de costumes situé en face de la boutique Chanel, raconte qu’il était environ « 14h30 » quand le braquage a eu lieu. « J’étais en train de fumer une cigarette avant mon déjeuner quand j’ai vu un homme seul avec une kalachnickov sur une moto ». « Deux minutes plus tard, trois autres hommes sont sortis avec des gros sacs noirs. Ils avaient aussi des armes automatiques et sont montés sur deux motos (au total) et partis très vite », a-t-elle ajouté.

Le quartier visé à plusieurs reprises

Pour Cyril Ngo 31 ans, superviseur dans le même magasin que la jeune femme, ce n’était « pas des pros, car ça a bien duré dix minutes ». « Il y a même des gens qui ont traversé devant le guetteur sans se rendre compte qu’il était armé », a-t-il poursuivi. « Un client nous a prévenus. On a immédiatement appelé la police, qui ne nous a pas crus. On a dû rappeler, a-t-il affirmé, pour qu’ils nous prennent au sérieux et qu’ils interviennent ».

En septembre dernier, la bijouterie Bulgari, située sur la même place, avait aussi été braquée. Sept hommes casqués et gantés s’étaient engouffrés dans cette boutique, armés d’un pistolet et d’un fusil. Le préjudice avait été estimé à dix millions d’euros.

En janvier dernier, la cour d’assises de Paris jugeait dix hommes pour avoir braqué en décembre 2015 le célèbre joaillier Chopard et la boutique Chanel (VIIIe) en mai 2016.

Envoyé par Flaneur le 5 mai 2022 à 18h43

+ 19 -

majin Lombric Shaolin

Les policiers
Image de majin
+ 5 -

Rodrigo Jeune asticot

"... et je crois qu'on a la plaque."
Ouais, et t'as la couleur du véhicule aussi, affaire classée. C'était facile.
+ 2 -

Dr_house Jeune lombric

Je crois qu'on a la plaque, mmm je doute que ca soit utile mais il a l'air content
+ 1 -

GruikMan Vermisseau

Pas un pour pousser les motards par terre...
Ah mais on filmait...
+ 1 -

Flaneur En réponse à GruikMan Ver TikToké

Ce serait trop dangereux voyons .
+ 1 -

john5

Évidemment que c’était pas des pros, même sur un bout de vidéo amateur de quelques secondes il y a plein d’indices que ce bracage est bancal. Déjà le choix de la moto comme véhicule d’échappatoire c’est moyen. Certes ça permet d’éviter les embouteillage mais...
- difficile d’emporter un chargement
- moyen pour l’anonymat
- impossible également d’emporter quelqu’un de blessé
- échec quasi automatique en cas de confrontation avec d’autres véhicules
Pareil pour le choix de l’arme de guerre : encombrant, pas du tout discret, difficile à manier en intérieur. Avec le combo mitraillette moto on est à la limite de la crétinerie.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
95